livre arabe parlé au Caire
Commander le livre
Leçon 6 - L'arabe parlé au Caire - page
L'arabe parlé au Caire


Leçon 6



Remarques préliminaires sur la prononciation


1. Il en est pour D comme pour S et T. On aura donc à la fois D et Ḍ.

2. L’élision des voyelles brèves est une pratique courante en arabe ; l’énoncé n° 4, par exemple, est à prononcer sur deux fois quatre syllabes : Wa-LaD-qI-qat, Wa-LaD-qiq-TEN,

I- Compréhension


1. *AGi

Ce mot est la première personne du singulier du conditionnel du verbe GEh, venir. On emploie, pour répondre à une invitation, la même forme verbale que dans l’invitation elle-même. (Voir Leçon 3, énoncé 4).


2. Ya SaLAM !

Exclamation d’étonnement ou d’admiration. Le nom SaLAM signifie « paix ». Il est aussi utilisé dans les salutations. (D’où le français salamalec, mot à mot « la paix sur toi »).


3. MuŠ MoMKeN

MoMKeN : possible. De la même racine M-K-N, YeMKeN = peut-être, il est possible que.


4. WaLa DeqIqat, WaLa DeqiqaTEN

WaLa … WaLa … : ni … ni

DeqIqat : minute. Pluriel : DaqAYeq
DeqiqaTEN : deux minutes. Prononcer « DeqiqTEN ». Il existe en arabe non seulement un pluriel mais aussi un duel qui se forme en ajoutant au singulier le suffixe –EN, ce qui, pour les noms féminins terminés par -at, entraîne la prononciation du t final, lequel s’écrit alors T.


5. *eSTaNNa-Ni DeqIqat

*eSTaNNa-Ni : composé de *eSTaNNa, « attends » (ou « il a attendu », dans un autre contexte) et du suffixe -Ni, « moi », particulier aux verbes, le suffixe -i étant suffisant pour les noms et prépositions, à l’exception de MeN pour laquelle on obtient MeN-Ni.
Si la demande s’adresse à une personne du sexe féminin : *eSTaNNI-Ni.
Si la demande s’adresse à plusieurs personnes : *eSTaNNU-Ni.


6. TIGi N-NADi DeLWaqTi ?

TIGi : Ici, 2e personne du singulier (masc. ou fém., pour ce verbe) du conditionnel du verbe GEh (Voir 1 ci-dessus). Ailleurs, ce pourrait être aussi la 3e du féminin singulier. Ce verbe est transitif direct.

NADi, plur. NaWADi : club.

DeLWaqTi : maintenant. Composé notamment du mot WaqT = temps, moment, que l’on retrouve dans la conjonction WaqTe Ma = au moment où, et, sous sa forme de pluriel, dans l’adverbe *aWqAT = parfois.


7. *aSL aNa ḌâRURi *aWSâL eN-NADi BaDRi

*aṢL : car, parce que

ḌâRURi : obligatoire. Suivi d’un conditionnel = il faut que

*aWṢâL : 1ère personne du conditionnel du verbe WeSeL = arriver (à un lieu). Ce verbe est lui aussi transitif direct.

BaDRi : tôt, de bonne heure. Il est tôt = el-WaqTe BaDRi.
II- Composition

À l'aide des sept énoncés ci-dessus et des suivants : LEh Baqa ? – La* Baqa – Bass, composez un petit dialogue entre deux amis qui vont à leur club. L’un d’eux est plus pressé que l’autre.

(Solution p. 32)
III- Mémorisation


Variante : deux amies. Une seule transformation, dans l’énoncé 5.
IV- Déductions


1. *AGi, *aWṢâL, d’où : *aSTaNNa, *aSKoN, *aŠTaRi

2. TIGi, TeŠTeRi, d’où : TeWṢâL, TeSTaNNa, TeSKoN

3. *eSTaNNa, d’où : *eWṢâL, *eSKoN, *eŠTeRi, mais LeFFe. Quant à GEh, il n’a pas d’impératif. On verra plus loin comment dire « Viens ! Venez ! ».

4. DeqiqTEN, d’où : BaBEN, ŠaqqaTEN

5. ḌaRURi *aWṢâL, d’où : ḌaRURi / MoMKeN / NAWi *AGi / TIGi / *aSTaNNa / *aSKoN …
V- Transpositions

1. Monsieur l’agent, je peux tourner à gauche ?
2. Il n’est pas nécessaire que j’habite dans un grand appartement.
3. Tu m’attends un peu ? – Je t’attends à l’intérieur.
4. Il y a deux réfrigérateurs ? – Oui . – Ça alors !
5. Achète donc un grand réfrigérateur ! – Mais ce n’est pas facile !
6. Pourquoi ? – Parce qu’il n’y en a pas, ni des grands ni des petits.
7. Qui es-tu ? – Le fils du mécanicien.
8. Où habites-tu, petite ? – À côté du club.
9. Qu’y a-t-il donc maintenant ?
10. Vite ! – Je viens, mais une minute.
11. Vous êtes (des gens) bien.
12. Untel a peut-être tourné à droite au moment où il est arrivé à la porte.
13. Jette le (plus) petit poisson.
14. Ton fils a attendu le moment de la paix. (Vous parlez à la mère.)
15. Tu peux venir de bonne heure ?

(Solution p. 38)








L'arabe parlé au Caire

par Jean-Claude Rolland

Commander le livre

index & contact - lexique arabe-français