Dictionnaire étymologique basque



A   B   D   E   F   G   H   I   J   K   L   M   N   O   P   R   S   T   U   X   Z  



écrire un mot basque :       
(ou le début d'un mot)

     

ou recherche dans la définition
écrire une partie d'un mot & sélectionner la langue :

    basque français
> Dictionnaire étymologique basque français-espagnol-anglais



a - Dictionnaire étymologique basque-français
a
(s.d.) Article défini postposé. On a prétendu qu’il était récent, mais sans preuves. Des inscriptions comme Ibarra (inscription estrémègne à Plasenzuela près de Cáceres) ou Iria (Galice) et araina, sua, naia à Veleia (IVe s.) montrent le contraire. Il est apparenté aux pronoms démonstratifs (proximal hau, hori, distal har-, etc.). Cf. aussi dans la deixis: aurten "cette année". Il a une variante o certainement de même origine dans les pluriels spécifiques (gu Euskaldunok "nous, les Basques", gu biok "nous deux"), dans les inessifs comme ordion "alors", aspaldion "il y a longtemps" (Lafitte, Grammaire, 59, n° 138; Rebuschi, Structure.., 485-486), ainsi que dans les formes verbales telles que diot "je à lui" (dakot en bas-navarrais). Son pluriel est -ak avec -k pluralisateur. Cf. aussi hau(r). Les forme ouraliennes correspondantes sont *o-, u-, a-, et -hau suffixé de 3e pers. en algonquin.

aakhoi
(S) Carnivore. De aragi "viande" et suffixe de tendance -koi.

aalzain
(Baztan) Berger. De ahari "mouton" et zain "gardien".

aaztru
(B) Devin. Du lat. astru(m) "astre".

aba
(1891, néologisme) Père.

aba
(R) Fève. Var. de baba "id." (du lat. faba).

ababor
(G) Babord. Emprunt au langage maritime.

abad
(XIXe s.) Syndic de confrérie. De l’esp. abad "abbé".

abade
(1388) Abbé. Du roman abade "id.".

abadegai
(XVIIe s.) Séminariste. De abade "abbé" et suff. -gai.

abadesa
(1562) Abbesse. De l’esp. abadesa.

abadetegi
(B, 1802) Presbytère. De abade "abbé, curé" et tegi "lieu".

abadia
(1562) Monastère. De l’esp. abadía "abbaye".

abadina
Colin, lieu noir (Zool., Gadus carbonarius). Du rom. abad "abbé"? Cp. aussi esp. abadejo "morue".

abadota
(XVIIe s.) Guêpe. Du gasc. abadòt "petit abbé". Cp. esp. abadejo "scarabée".

abagune
(1800) Occasion. De abegi "accueil"? avec suffixe -gune "lieu, moment"? Var. abegune.

abai, abao
(1596) Rayon de miel. L’étymologie proposée (REW 3228) à partir du lat. favus est très douteuse. De abe- ou abar "branchette" qui a aussi le sens de "abondant". Var. abau.

abail
(B, G) Fronde. De ubal "courroie, bande de cuir". Var. (h)abela, afrail, ubal, ufrail. Voir uhal.

abaildu
(B, G) Fatigué, abattu. Voir hebaindu, abaindu.

abaildura
Fatigue. De abaildu.

abako
(XXe s.) Abaque. De l’espagnol ábaco.

abakondo
(B) Homard (Zool.). De l’espagnol lobagante "id.".

abaña
(1785) Toile d’araignée. Terme expressif.

abañatu
(R) Approcher. De l’aragonais amanar "id.".

abandonatu
(1571) Abandonner. De l’espagnol abandonar.

abaninoa
(1785) Ornement féminin en gaze ou toile blanche. De l’esp. abanino "id.".

abant(i)
(B, G, L) Action de ramer. Du roman avant.

abantzatu
(1545) Avancer. Du rom. avançar "id.".

abantzu
(1571) Presque, avance. De abantzatu "avancer".

abao, abau
(B) Rayon de miel. De abe, abar "branchage".

abar
(VIIIe s., Sancho de Abaroa) Branche, branchette. D’une base *ab - (cf. abe "arbre") avec suffixe -ar des végétaux. Croisé avec adar. Un segment abar existe dans les inscriptions ibères (abarcis, plomb de Punta del Castell, près de Girona).

abari
(1237) Repas du soir. Voir afari.

abaritz
(937) Yeuse, chêne vert (Bot.). De abar "branche" et aritz "chêne".

abarizia
(1571) Avarice. De l’esp. avaricia.

abarka
(1050) Sandale de cuir semblable à la coricia des Asturiens ou à l’opanca des Roumains. Il existe une var. labarka. Mais on trouve balka "sandale de cuir" en langue haoussa. J. Allières, Les Basques, 104, supposait que ces sandales étaient autrefois en écorce et que leur nom pourrait être dérivé de abar "branchette" ? Le terme est commun avec l’espagnol et probablement pré-roman.

abaro
(VIIIe s., Sancho de Abaroa) Abri du bétail. De abar "branchage".

abarraki
(BN, S) Lieu ombragé où se réfugient les bêtes à cornes. De abar "branchage".

abarrakitu
(1737) Briser. De abar "branche".

abarreria
Résidus. De abar "branchages".

abata
(BN, S) Leurre pour les palombes. Du rom. abatar "abattre".

abatari
Rabatteur de palombes. Du roman abatar "abattre, rabattre".

abatitu
(1571) Abattre. De l’esp. abatir "id.".

abatorraze
Rayon de miel. De aba, abao "rayon de miel" et orraze "peigne" (cp. anglais honeycomb).

abats
Grand récipient en bois où se caille le lait. Si le terme n’est pas dérivé de abe, abar "bois, branche" avec suff. collectif des végétaux -tz (cf. abatz) on pourrait envisager un croisement avec la racine eurasienne *gab- "creux" (cp. abu "mortier"). Une var. de abats a en effet le sens de "moyeu de la roue" qui ne s’oppose pas à cette dernière étymologie (cp. esp. "cubo de la rueda").

abatu
(B) Soutenir une maison. De abe "bois, pieu, support".

abatz
(1826) Branches utilisées comme traîneau. De abar "branche" et suff. -tz des végétaux.

abauts, abarauts
(B) Rayon de miel vide. De abai, abao "rayon de miel" et uts "vide".

abaxatu
(1571) Abaisser. Du roman.

abaxu
(XIXe s.) Défaut; rabais. De abaxatu.

abazera
(1873) Coup de vent et pluie. De l’esp. aguacero "id.".

abazeru
(1818) Vendeur sur les marchés. De l’esp. abacero "id.".

abazkatu
Mettre des matières en pile sur des branches. De abatz "tas de fougères".

abazuza
(XVIIe s.) Grêle. De baba "fève" et zuz expressif de la rapidité.

abe
(XIe s.) Pieu, arbre. Apparenté à abar.

abe
Taon, oestre (Zool.). Du rom. abe "abeille" (< lat. apem). Cp. sarde abe "abeille".

abe
(B) Mauvaise plante qui ressemble au blé et qui sert de fourrage. Lien possible avec abe "arbre, pieu" et abar "branchage"?

abegi
(XVIIe s.) Accueil. De a- et begi "oeil". Dérivé (1898, néol.) abetaldu "accueillir".

abela
(BN, L) Mouvement fort du bras contre la pelote. Apparenté à abail "fronde".

abelbide
Chemin de troupeaux. De abere "bétail" et bide "chemin".

abeldi
(1920, néol.) Faune. De abere "bête" et di "ensemble".

abelegi
(1338) Etable. De abere "bétail" et egi "lieu".

abelestalgi
Linceul de boeuf. De abere "bête" et estalgi "couverture".

abelgorri
(1847) Bétail. De abere "bétail" et gorri "rouge".

abellana
(Eibar) Cacahuète. Du roman avellana "noisette". Le basque ayant déjà un vieux terme (urr) pour désigner la noisette, le nom roman de cette dernière a été reporté sur la cacahuète.

abelpe
(1900) Litière. De abere "bétail" et pe "sous".

abelzain
(1562) Gardien de troupeau. De abere "bétail" et zain "gardien".

abenda
(Néol. 1896 A. Goiri) Race humaine. De aba "père" et enda "famille".

abendu
(XVe s.) Décembre. Du latin adventu(m) "avent".

abenka
(XVIIe s.) Hauban. Du vieux-castillan obenga.

aberaska
(1643) Rayon de miel. Du gaulois breska "id." avec forte influence de aberats "riche".

aberats
(1025) Riche. De abere "animal, bétail". Dans un monde agro-pastoral le riche est celui qui possède beaucoup de têtes de bétail. Voir abere.

abere
(XIe s.) Animal, bétail. Du roman aver (vieux-gascon aber ) "biens, avoir, troupeau, fortune". Vieux castillan aberes "biens, richesse". Cf. ancien français XIIIe s. avres "biens, chevaux, boeufs" (Godefroy).

aberekinde
(XXe s.) Zoologie. De abere "animal" et suffixe nominal -kinde.

aberentü
(S) Environs. Sans doute de abere "bétail".

aberi
(1745) Avarie. De l’esp. avería "id.".

aberri
(1896, néol.) Patrie. De *aba "père" et (h)erri "pays". Dérivé: abertzale "patriote".

abertitu
(1571, adbertitu) Avertir. Du roman advertir.

abes
(1892, néol.) Chanson. De abo "bouche" et eresi "chant".

abesti
(1896, néol.) Chant, chanson. De abes et suff. -ti.

abi
(pré-roman) Prunelle, baie (Bot.). Voir ahabi.

abiadura
(1847) Impulsion, départ. Du roman a via "en route" et suff. -dura.

abiatu
(XVIIe s.) Partir. Du roman a via "en route".

abikaiztu
(1745) Dénicher. De abi "nid" et gaitz "mauvais".

abilaio
(1922) Verroterie. Déformation de l’espagnol abalorio "id.".

abildua
(XXe s.) Arobase (Informatique). De a et bildu "formé, ramassé".

abioi
(XXe s.) Avion. De l’esp. avión.

abiroin
(1571) Epoque approximative. Du vieux-français à viron "alentour".

abis
(L, BN, S) Avis. Du gascon.

abisatu
(1545) Aviser, conseiller. De l’esp. avisar "id.".

abisme
(1571) Abîme. Du roman abisme "id.".

abiso
(1562) Avis, conseil. De l’esp. aviso "id.". Var. abisu.

abito
(1562) Vêtement. De l’esp. hábito "id.".

abitu
(XVIe s.) Vêtement, habit. De l’esp. abito "id.".

abixoi
(G) Prêtre, curé, faux éperlan (Zool., Atherina presbyter). Du fr. abusseau.

abixon
(R) Colin-maillard (jeu). De ab et itsu "aveugle".

abo
(1320) Bouche. Var. de aho.

aboatu
(L, BN, 1571) Avouer. Du gascon aboà "id.".

abodiatu
(1745) Creuser un canal. De odi "canal, tuyau".

aboen
(B) Rond, circulaire. De abo "bouche" avec suff. adv. -n.

abogadu
(1562) Avocat. De l’esp. abogado.

abol
(G) Faible, débile. Var. de ahul "id.".

abonadu
(1816) Approuver. De l’esp. abonar "id.".

abonitu
(BN, S, XIXe s.) Approuver, consentir. Du gascon abonì.

abonu
(1816) Approbation. De abonadu.

abori
(L) Achoppement. Cf. haburiko.

aborritu
(1571) Détester, abhorrer. Du cast. aborrir "id.".

aborto
(Alava, Rioja) Arbousier (Bot.). Du latin arbutus "id.".

abortza
(1905, Azkue) Semelle, planchette fixée à bord d’une chaloupe. Voir aurtza.

abots
Son, bruit. De abo "bouche" et ots "bruit".

abra
Vent du nord en Biscaye. De l’esp. abra "havre". L’avant-port de Bilbao se nomme Abra. Les ports de Biscaye sont face au nord.

abrasma
(1745) Etourdi. De abre "animal" et asmu "instinct".

abre
Animal, bête. Var. de abere.

abrezai
(R) Pâtre communal. De abre "bêtes" et zai(n) "gardien".

abrildu
(B) Immoler. De abre "bête" et (h)ildu "tuer".

abroka
(Baztan) Beuverie. Emprunt roman.

absolbatu
(1545) Absoudre. Du roman absolvar.

absolbitu
(1562) Absoudre. De l’esp. absolver "id.".

abu
(1320?) Mortier, égrugeoir. Très probablement de la racine pré-indoeuropéenne *gab-/kab- "creux, concave". Cp. albanais havani "mortier". Cp. altaïque (x)abu "creux de la bouche".

abuila
(XVIIe s.) Allumette. Du roman aguila "aiguille".

abuleta
(HN, L) Aiguillette. Du rom. aguleta "aiguille".

abundatu
(1571) Etre abondant, déborder. Du rom. abundar "id.".

abuntun
(1847) Au jugé, en gros. Du cast. a bulto avec suf. -n. Var. aburtun.

aburdiko
(B, G, 1745) Oreiller, traversin. De a- et buru "tête", di "lieu" + ko.

aburna
(XIXe s.) Chevesne, aubour (Zool.). Du rom. alburna, de alba "blanc".

aburrell
(S, XIXe s.) Au diable. Du cast. aborrelar "torturer"?

aburritu
(XVIIIe s.) Se fatiguer, se lasser. Voir aborritu.

aburtoin
(1571) Avorton. Du français avorton.

aburu
(XVIIe s.) Opinion. De a- et buru "tête".

abusatu
(1571) Abuser. De l’esp. abusar "id.".

abuz
A quatre pattes. De abo "bouche" et suff. instrumental -z (bouche tournée vers le sol).

abuztu
(1562) Mois d’août. Du lat. vulg. agustu.

adabegi
Noeud du bois. De adar "branche" et begi "oeil".

adaje
(Baztan) Encornure. De adar "corne".

adaki
(XVIIe s.) Branches mortes, coupées. De adar "branche" et ebaki "couper".

adala
Evier. Du roman dala (du germanique).

adalko
(R) Grappe de raisin. Sans doute de adar "branche".

adañi
(R) Noeud d’arbre. De adar "branche".

adar
(XIe s.) Branche, arc, corne. A été comparé au vieil irlandais adarc "corne", ce qui demeure incertain. Cp. dravidien adar "troupeau de vaches"(?), adaru "branche" (?), munda dar "id.", tchétchène addar "arc". Croisement possible avec abar. Pas de lien avéré avec le bouroushaski tur,ltur ni avec le caucasien nakh kur comme prétendu par certains chercheurs.

adarga
(1562) Bouclier. De l’espagnol adarga.

adarrurre
Solidage, verge d’or (Bot.). De adar "branche" et urre "or".

adaska
Bollard (mar.). De adar "corne".

adats
(1571) Chevelure. De adar "branche" avec suff. -ts.

adausi
(BN, S) Aboyer. Expressif. Var. ausi, eausi, erausi, ihausi.

adberbio
(1712) Adverbe. De l’esp. adverbio.

addar
Diable. Diminutif de adar "corne".

adeal
(S) Prime. De l’espagnol adehala "gratification".

adegi
(XVIIe s.) Tempe. De adar "corne" et egi "lieu, emplacement".

adei
(Azkue) Déférence, courtoisie. De dei "appel".

adelatu
(XVIIe s.) Se préparer. Dérivé (S, 1696) adelü "préparation"

aderna
(1745) Corne qui commence à sortir. De adar "corne" et erna "pousse".

adesa
(XVIIe s.) Tout à l’heure. Du roman. Cp. gasc. adès, ital. adesso.

adi
(XVIe s.) Entendement. Peut-être du latin audi- "entendre".

adia
(1350) Plainte, gémissement. Cp. arabe adhia "tourment".

adiba
(XVIIe s., Oih.) Inflammation de la gorge chez les animaux. De l’esp. adiva "id.".

adibide
(XVIIIe s.) Exemple. De adi "comprendre" et bide "moyen".

adikatu
(B, 1596, Refranes) Se fatiguer. De l’espagnol fatigarse "id.". Var. arikatu.

adikor
(B) Affable, compréhensif. De adi "entendement" et suff. -kor.

adin
(1571) Age. Peut-être apparenté à adi.

adinon
(1596) Raisonnable, juste, régulier. De adin "age" et on "bon".

adio
Adieu. Du roman.

adiskide
(1545) Ami. De adi(n) "âge" et kide "semblable". Dérivé adiskidantza "amitié".

aditu
(1545) Entendre, écouter. De adi "entendement".

aditz
(1745, adititz) Verbe. De aditu "comprendre" et itz "mot".

adjetibo
(1712) Adjectif. Du lat. adjectivu(m) ou de l’espagnol adjetivo.

administradore
(1562) Administrateur. De l’esp. administrador.

admirable
(1725) Admirable. Du roman.

admiratu
(XVIIe s.) Admirer. De l’esp. admirar.

adobo
(HN) Marinade. De l’espagnol adobo.

adondo
(Oih.) Front des bêtes. De adar "corne" et ondo "base".

adoptatu
(1571) Adopter. Du roman adoptar "id.".

adoratu
(1545) Adorer. Du rom. adorar.

adore
(1800) Ame, vigueur, énergie. Du roman ardore "ardeur".

adornatu
(1780) Orner. De l’esp. adornar.

ados
(XIXe s.) Accord, d’accord. Du roman a et dos "deux".

adra
(1745) Règle, norme. Du lat. quadra "cadre". Var. adre.

adreilu
(XVIIe s.) Brique. De l’esp. ladrillo "id.".

adret
(XIXe s.) Adroit. Du gasc. adret.

adu
(1562) Sort. Du lat. fatu(m) ou de l’espagnol hado "id.".

aduana
(1745) Douane. De l’esp. aduana.

adulterio
(1571) Adultère. De l’esp. adulterio.

adun
(1745, G, L) Blé nouveau.

adur
(B) Bave. Voir gadur et gadurri.

aduzto
(B-ger) Baveux. De adur "bave".

afaitatu
(XVIIe s.) Attifer, embellir, enjoliver, atourner. De l’espagnol afeitar "id.".

afaldu
(1562) Souper. De afari "repas du soir".

afan
(B-gip.) Ostentation, vanité. Terme utilisé par les bertsolaris guipuscoans. De l’espagnol afan.

afari/auhari
(1234) Souper. De aho "bouche" ou gau "nuit, soir". Le /f/ n’existait pas en proto-basque.

afekto
(1713, Ochoa de Arin) Affect, désir. De l’espagnol afecto.

afera
(XIXe s.) Affaire. Du français affaire.

aflijitu
(1571) Affliger. De l’espagnol afligir.

afo
Mou, spongieux. De apo "crapaud".

afrenta
(1656) Affront. De l’esp. afrenta "id.".

afruntatu
(XVIIe s.) Outrager, peiner, importuner, fâcher. Du roman.

agai
(1745) Perche. De haga "id.".

agan(a)
Millet des oiseaux (Bot.). Peut-être de l’occ. aganit "petit blé" ?

agaratz
(XVIIe s.) Vin aigrelet, verjus. De l’esp. agraz.

agarbitu
(XXe s., néol., Bera) Excuser. De aho "bouche" et garbi "propre".

agata
Agate. De l’esp. ágata "id.".

agerbide
(1759) Signal. De ageri "visible" et bide "moyen".

ageri
(980, agirri) Visible, public, manifeste. A été comparé au latin ager "champ".

agermen
(1800) Manifestation, démonstration. De ageri.

agerri
(XVIe s.) Présence, présent. Var. de ageri.

agertu
(1545) Apparaître. De ageri.

agi
(1745) Phénomène, apparence. Lien éventuel avec agirri "visible".

agi
(B) Chaleur des femelles. De agi "phénomène, apparence".

agian
(1545) Peut-être. De agi.

agilando
(XVIIe s.) Etrennes. De l’espagnol aguinaldo.

agilanto
Ailante (Bot.). Du lat. ailanthus "id." peut-être par l’espagnol ailanto.

agiloi
(B, HN) Poutre de toit. De l’esp. aguilón.

agin
If (Bot.). Terme pré-latin commun au basque et au vieux-castillan (aguin). De *aign-. Cf. proto-albanais *aignja, alb. enjë, vieux sarde agini, sarde mod. eni.

agin
Dent. Voir hagin.

agindu
(1557) Ordonner, commander, décréter. De agin "agir, faire" (peut-être du lat. agere ou var. de egin ) ?

agira
(1745) Répression.

agiri
(B, G, 981) Visible, manifeste, preuve, indice. De ageri.

agitu
(XVIIIe s.) Arriver, se produire, devenir. De agi "phénomène".

agitz
Beaucoup. Var. de hagitz.

agizko
(Néol., Azkue) Galerie. De agi "visible".

ago
(1562) Bouche. Var. de aho.

agoa
(G) Gueuse. De l’esp. goa.

agoilatu
(XIXe s.) Ouiller. De aullatu , emprunt au gascon.

agondu
(G) Maintenir. De egon "rester, demeurer".

agonia
(1686, Gazteluçar) Agonie. Du roman agonia "id.".

agoñü
(S, XIXe s.) Courage, énergie, appétit, disposition. De egon "être, rester" ou agin.

agor
(XIe s.) Sec, tari. Terme pré-latin (le gascon agor "automne" a la même origine).

agorgailu
(1961) Contraceptif. De agor "stérile" et gailu "instrument".

agorril
(XVIIe s.) Août. De agor "sec" et il "mois".

agot(e)
(1576) Cagot, bohémien. De l’esp. agote "id.".

agots
Régale (Mus.). De ago "bouche" et ots "son, bruit".

agotz
(XVIe s.) Glume, balle du blé, paille. De ago "bouche". Voir ahotz.

agoznar
(Sal.) Rumination. Var. de hausnar "id.".

agrabiatu
(1562) Faire un affront. De l’esp. agraviar "id.".

agrabio
(1565) Affront. De l’espagnol agravio "id.".

agradatu
(1627) Approuver, plaire. De l’espagnol agradar.

agrados
(S) Agréable. Du béarnais agradós "id.".

aguada
(R) Rosée. De l’espagnol aguada.

aguantatu
(1807) Supporter. De l’espagnol aguantar.

aguardient(e)
(1800, Moguel) Eau-de-vie. De l’esp. aguardiente.

aguarin
(G) Plomb à calamars. Déformation de l’esp. coaraña "id.".

agudezia
(XVIIe s.) Habileté, adresse. De agudo.

agudo
(1627, Ciboure) Habile, diligent, prompt. De l’esp. agudo.

agun
(B) Petite corde. A aussi le sens de "jante de roue" en souletin (aun).

agur
(1608) Salut, révérence. De gur "révérence". Dér. agurtu "saluer".

agure
(1596) Vieux, ancien (personne), ancêtre. Peut-être du lat. avule (< avus).

agurten(ak)
(1745) Planches pour préserver les marchandises des paquets de mer. De egur "bois" ou de aurre "devant" ?

agurtra
(R) Poignée. De ahur "paume".

ahabi
(pré-roman) Airelle (Bot.). Du prototype *anabi confirmé par le riojan anabia. Variante abi, ahabe (S). Cp. sarde annaju "ronce, prunelle"?

ahago
(BN, S) Patience, rumex (Bot.). Variante de ahagorri.

ahagorri
(XVIIe s.) Patience, rumex. De aho "bouche" et gorri "rouge".

ahagozo
(XVIIe s.) Salive. De aho "bouche" et gozo "suave".

ahaide
(1545) Parent. De aho "bouche" et ide "semblable".

ahaiko
(1571) Parentèle. De ahaide "parent" et suffixe -ko.

ahaire
(1627) Chant, air. De aho "bouche" et aire "air".

ahaitz
(1366) Roche. Variante de aitz.

ahaka(r)
(1627, 1643) Dispute. De aho "bouche".

ahakaldu
(1745) Respirer avec difficulté. De aho "bouche" et galdu "perdre".

ahal
(1571) Pouvoir. Peut-être apparenté à l’arabe ahal "capable". Voir aussi al.

ahalge
(1571) Honte, timidité. De ahal "pouvoir" et suffixe privatif -ge "sans".

ahantzi
(XVIe s.) Oublier. Peut-être de *ana(n)tz (?). Cp. youkaguir onz "id." (?).

ahardi
(Xe s.) Truie (Zool.). De la même base que ardi "brebis". Le sens proto-basque est "animal femelle". Cp. behi "vache" et behor "jument".

ahari
(1234) Mouton. De *ahar- ou *anar-. Cf. caucasien du nord axar, ahar "id.", berbère accari "id.".

aharra
(XVIIe s.) Dispute. Sinon de aho "bouche", du gascon ahar "affaire". Cf. aussi ahakar.

aharrausi
(1562) Bâillement. De aho "bouche" et hautsi "rompre, casser".

ahate
(1562) Canard (Zool.). Du latin anate(m) "id.".

ahatx
(XIIIe s.) Roche. Variante de aitz.

aheri
(XVIIe s.) Mal de bouche. De aho "bouche " et eri "maladie".

aheri
(1627) Chant. De aho "bouche".

ahetz
(L, S) Lie du vin. Du gascon ahéts.

ahetz
(1083) Roche. Variante de aitz.

ahi
(1627) Bouillie. Expressif? Voir aussi zahi.

ahidura
(1720) Epuisement. De *ahi/aki "id." avec suff. nom. -dura.

ahil
(S) Pelote. De aril "boule de fil".

ahitu
(1627) S’épuiser. De *ahi- / *aki- apparenté au caucasien *aki "id.".

ahizpa
(1571) Soeur de la soeur. De *aniz (?) et suffixe de parenté -ba. Var. aizta, ainzpa.

aho
(1571) Bouche. Variantes: ago, abo. Si la forme primitive était abo (1320), on pourrait la rattacher à la base eurasienne *gab- "creux, concave". Cf. proto-altaïque gabu, xabu > abu "intérieur de la bouche". Sinon peut-être de aho "souffle"? Cf. aussi hokan shasta ahu "bouche".

ahobi
(L) Gencive. De aho "bouche" et obi "cavité".

ahoko
(L, BN) Denture; mors, frein. De aho "bouche" et suff. ko.

ahots
(1745) Son. De aho "bouche" et ots "bruit".

ahotz
Balle du blé, glume, criblure. De aho "bouche"? Cp. sarde bucchja di lu tricu "balle du blé". Voir aussi agotz.

ahotzi
(1745) Bec. De aho "bouche" et zi "pointe".

ahouhal
Bride. De aho "bouche" et uhal "courroie".

ahuku
(1627) Cortège funèbre. Du gascon ahoùc "id.".

ahul
(XIIIe s.) Faible. Du gascon aul, occitan avol "id.".

ahuñe
(1571) Chevreau. Diminutif de ahuntz "chèvre". A donné le nom du pic d’Auñamendi.

ahuntz
Chèvre (Zool.). De *anuntz (cf. les toponyme basques Anuncibay "rivière ou gué des chèvres", Anunceta (Alava) et Bacu Anuntza "ravin des chèvres" à Seulo en Sardaigne d’après Blasco Ferrer). Cp. peut-être sém. ’ants "id.".

ahur
(1377) Paume de la main. Peut-être de aurre "devant".

ahuts
(XVIIe s.) Joue. De ahu "bouche" ou de l’expressif pauts "id.".

ai
(992) Pente. Cp. peut-être iénisséien ket qaj, yug xaj, arin haj "montagne" avec affaiblissement de l’occlusive. Sinon cp. éventuellement abui ai "côté". Voir aussi aiher.

aiada
(B) Lamentation. Terme expressif.

aialdeko
(1746) Compagnon, aide. De ai "côté" et alde" "id." avec suff. -ko.

aiar
(BN, S) Surnom du diable. Dim. de adar "corne".

aiarko
(R-uzt) Andouillers des cerfs ou chevreuils. De adar "corne".

aida
(1745) Cri du bouvier pour le bétail Terme expressif.

aide
(1800, Moguel) Air. Var. de aire "id.".

aidur
(1745) Malin, pervers, méchant. Var. de andur "id".

aiduru
(XVIIe s., Oih.) Attente, expectative.

aieka
(HN) Côté, flanc. De ai "id.".

aienatu
(G, HN, 1745) Faire disparaître, faire fuir. Peut-être contraction de l’esp. ahuyentar "id." ? Sinon de ai, aihen "côté" ?

aieru
(XVIe s.) Signe, clin d’oeil, indice, conjecture. On a proposé comme origine un emprunt au gascon pagère "mesure" (du lat. pagella). Ce n’est pas très convaincant. Cf. peut-être aiduru.

aihar
(BN) Sec. Var. de eihar "id.".

aihari
(S) Dîner. Var. de auhari "id.". Voir afari.

aihen
(1377) Plante grimpante, vigne. Apparenté à ai et aiher.

aihenondo
(XIXe s.) Cep de vigne. De aihen "plante grimpante" et ondo "tronc, base".

aihenzuri
Clématite (Bot.). De aihen "plante grimpante" et zuri "blanche".

aiher
(XIe s.) Inclinaison, versant, penchant. De ai "pente". Ne vient évidemment pas du gascon cranhe "craindre" comme le prétend J. A. Lakarra! Le sens géographique est le sens primitif.

aiho
(S) Désir. De ai "versant, penchant". Cf. aiher "penchant".

aihotz
(XIVe s.) Serpe. Ne semble pas issu de aitz "pierre" comme d’autres noms d’outils. Var. aietz.

aihubi
(1562) Cri. Terme expressif.

aikor
(B) Qui se tait bien qu’il ait raison. De adikor "compréhensif".

ailis, airis
(XVIIe s.) Non fermenté. Du latin acris "amer" par le roman.

ailko
(Baztan) Pelote de fil. De aril "id." et suff. -ko.

ailorbe
(1745) Fenugrec (Bot.). De l’esp. alholva "id.".

aimant
(XVIIe s., Pouvreau) Aimant. Du gascon ou du français.

ain
Forme de sens obscur qui apparaît en toponymie: Ainhoa, Ainhice. Un segment -ain- pourrait être identifié en paléosarde (Blasco-Ferrer). La question se pose de savoir si ain est apparenté à gain "haut".

aiña
(1653, Micoleta) Nourrice. Terme expressif. Var. aña.

aiñar
(HN) Bruyère (Bot.). Var. de inar.

ainarba
(XVIIe s.) Araignée (Zool.). Terme d’origine expressive. Racine *marm.

ainbatu
(XIXe s.) Calculer, compter, énumérer. De hain "tant" et bat "un".

aingeru
(XVIe s.) Ange. Du latin angelu "id.".

aingerubelar
Angélique (Bot.). De aingeru "ange" et belar "herbe, plante".

aingerulenen
Archange. De aingeru "ange" et lenen "premier".

aingira
(1712) Anguille (Zool.). De l’esp. anguila "id.".

aingura
(XVIe s.) Ancre. De l’espagnol áncora. Var. angura.

ainhara
(1745) Hirondelle (Zool.). De *enal-. Voir enara.

aintza
(Néol.) Gloire. De hain "tant" ou ain "haut".

aintzi
(XIe s.) Lac. De *intz "lieu humide".

aintzi(n)
Avant, devant. Du lat. ante (cp. vx fr. ains) ou apparenté au finnois ensin "id.". Cf. aussi kartvèle anci "à partir de maintenant".

aintzira
(1627) Lac. Variante de aintzi.

aintzura
(XVIIIe s.) Figure, image. De antz "apparence".

ainube
(B) Lieu sombre. De ainu , var. de laino "ombre, nuage" et be "sous".

aiots
(1846) Plainte. De ai "cri" et ots "bruit".

aipatu
(1545) Mentionner. Voir aitatu. Dér. (1627) aipu "mention".

airatu
(1627) Voler, s’envoler. De aire "air".

aire
(1545) Air. De l’espagnol aire.

airos
(XIXe s.) Aéré, léger, évaporé, élégant. De aire "air".

aise
(1643) Facile, aisé. Du roman aise.

aisia
(1545) Aise, commodité. De aise "aise".

aisit
(1571) Aisé, facile. De aise "aisé".

aita
(940 et ata IVe s. Veleia) Père. Vieux terme proto-eurasien. Du proto-basque *at(t)a. Cp. turc ata, hourrite attai "id.", tchouktche atè "id.", inuit ataata "père", , atarquit "arrière-grand-père", dravidien tata, tatta "père, grand-père", tagalog tatay "père", arawak taita "id.", quechua tayta "id.", atsugewi tata "id.". Le fait que le texte de Veleia porte ata (IOSHE ATA TA MIRIAN AMA) et non aita est en faveur de son authenticité. Alterne parfois avec oto, otto, oito "oncle".

aitabitxi
(1475) Parrain. De aita "père" et bitxi "petit".

aitaginarreba
(XVIe s.) Beau-père. De aita "père" et ginarr "chair" avec suff. de parenté -ba.

aitaita
(B, G) Grand-père. Redoublement de aita "père".

aitamak
(1571) Parents. De aita "père" et ama "mère" au pluriel.

aitanditxarko
(R) Epouvantail. De aita "père", andi "grand" et txar "mauvais".

aitaren
(B) Signe de croix. De aita "père" et génitif (sous entendu: au nom du père).

aitaso
(1620, Voltoire) Grand-père. De aita "père" et aso "vieux".

aitatu
(1596) Mentionner. De aita "père". Var. aipatu.

aiton(a)
(1725) Grand-père, aïeul. De aita "père" et on "bon". Dér. aitonen seme, aitoren seme "gentilhomme, noble".

aitortu
(1545) Avouer. Du roman *aitorgar ( < latin auctoricare).

aitz
(IXe s.) Pierre, roche. Terme proto-eurasien. Cp. karuk as, seri ast "pierre".

aitzakia
Excuse, prétexte. De l’esp. achaque.

aitzi
(S) Contre. De la même racine que aitzin "devant". Peut-être du latin anti , mais voir aitzin

aitzin, aintzin
(1330) Devant. Peut-être du latin ante, anti, mais il y a aussi la forme finnoise e(n)si(n) "id."?

aitzur
(1284, ayçurra) Pioche, marre. De aitz "pierre" et urr "déchirer".

aitzurdin
Marbre. De aitz "pierre" et urdin "bleu-gris".

aiui
(B) Clameur. Terme expressif.

aiüla
(S) Aide, lavement. Var. de aiuda "id.".

aiuma
(G) Plainte. Terme dérivé de aiui, aiu- "clameur". Cf. aussi aiuri "hurlement". Probablement apparenté à oihu "cri". Origine expressive.

aiunke
(R) Enclume. De l’esp. yunque "id.".

aiuntamentu
(1808) Mairie. De l’espagnol ayuntamiento.

aiuri
(HN) Hurlement. De aiu "cri".

aiuta
(1545) Aide, lavement. De l’esp. ayuda "aide".

aiutatu
(1545) Aider. De l’espagnol ayudar.

aizaro
(1745) Jeudi Saint. De aize "vent" et aro "temps, époque".

aizatu
(S) Vanner. De aize "vent".

aize
(1545) Vent. Var. de aire "air".

aizetxe
(S) Hôtel de ville. De auz- "district" et etxe "maison".

aizina
(1545) Temps libre, loisir. Du gascon aysine.

aizkol
(HN, 1746) Pois (Bot.). Apparenté à maikol "id.".

aizkora
(1571) Hache. De aitz "pierre" et gora "en haut".

aizolbe
(XVIIe s., Oih.) Lieu à couvert. De aize "vent", ola "cabane" et be "sous".

aizorratz
Girouette. De aize "vent" et orratz "aiguille’.

aizpil
(R, S) Faux alisier, sorbier, néflier (Bot.). De *mizpil.

aizterko
(R) Petit ciseau. De aiztur "ciseau" et ko "petit".

aizto
(R, 1745) Couteau. De aitz "pierre" et suff. dim. -to.

aiztur
(1620) Ciseaux. De aitz "pierre".

aje
(B, G, HN) Mal, maladie, phtisie. De l’esp. aje "id.".

ajitu
(XIXe s.) Agir, oeuvrer. Du français agir.

ajustatu
(XVIIe s.) Ajuster, se concerter. De l’espagnol ajustar. Dér. ajuste "accord".

ajutu
(XIe s., Glosas Emilianenses: guek ajutu ez dugu). Convenir. Du lat. adjustum.

ajütü
(S) Aide. Var. de aiuta.

akabatu
(1562) Terminer, achever, finir. De l’espagnol acabar.

akabo
(BN, HN) Fini. Du roman a cabo.

akal
(HN) Coque. Sans doute apparenté à azal "peau, écorce".

akal
(HN) Vide, creux. Terme plus ou moins expressif alternant avec okol, oskol et des formes avec k- et m- labile : makal, koskol, sokal, mokol "vide, creux, bogue". Influence possible de azal "écorce, peau". Voir aussi akal "coque".

akar
(B) Chevreau (Zool.). De ak(h)er "bouc".

akara
(1745) Nard (Bot.). Du lat. baccar "id.".

akats
(B, G, 1745) Entaille. A comparer à akets, makets, makatz.

akazatu
(S) Chasser, dissiper. Du béarn./gasc. acassà "id.".

akeita
Café. Probablement de aker "bouc". X. Kintana explique que les femmes buvaient en cachette une sorte d’ersatz de café. Le café étant noir, peut-être était-ce la "boisson du diable". Var. aketta (BN).

akelarre
(XVIe s.) Sabbat des sorciers. De aker "bouc" et larre "lande".

aker
(aquitain Aherbelst ) Bouc (Zool.). D’une racine *ake- "mâle". Cf. aussi aketz "verrat".

akertzar
(1745) Maquereau, proxénète. De aker "bouc" et tzar "mauvais".

aketz
Verrat (Zool.). D’une racine *ake- "mâle". Cf. aussi aker.

akirin
(B) Bouc châtré. De aker "bouc" et iren "castrer".

akita
(BN) Permis de douane. Du gasc. aquità "acquitter".

akitrai
(G) Goudron. De l’esp. alquitrán "id.".

akitu
(1571) Fatigue. De *aki / ahi "id.", apparenté au caucasien *aki- "id.". Variante ahitu "épuisé".

akometatu
(XVIIe s., Oih.) Attaquer. De l’esp. acometer "id.".

akordatu
(S) Embaucher. Du béarn. acordà "passer un accord".

aktual
(1617) Actuel. De l’esp. actual "id.".

akuilu
Aiguillon. Du lat. aculeu(m) "id.".

akula
(B, G) Belone (Zool.). Du vieux-cast. agul(i)a "aiguille".

akuri
(G) Cobaye, cochon d’Inde (Zool.). De l’espagnol.

al
(G) Particule interrogative adverbiale. Apparentée à al, ahal "pouvoir" ( > "possible, peut-être").

al(h)a
(1120) Pâturage. Du celtique ala "id.".

ala
(1545) Ou, ou bien. Disjonctif. Eventuellement de l’interrrogatif al ou d’un modèle semblable au russe ili par exemple.

ala
Bateau. Du lat. ala "voile ou rame de bateau".

alaba
(1080) Fille. De ala- (peut-être de alu "vagin, vulve"?) et suffixe de parenté -ba. Les mots en -u font -a en composition.

alabader
(R) Belle-fille. De alaba "fille" et eder "belle".

alabaina
(1536) Certes. De (h)ala "comme" et baina "mais".

alabantza
(1562) Louange. De l’esp. alabanza "id.".

alabatu
(1562) Louer. De l’esp. alabar.

alabe
(1745) Palette de roue hydraulique. De l’esp. alabe "id.".

alaga
Epeautre (Bot.). De l’esp. alaga "id" (lat. alica).

alai
Joyeux, gai. Terme expressif?

alaka
(B) Chanfrein. Apparenté à laka, aleka, elaka "id.".

alanbre
(1745) Fil de fer. De l’esp. alambre "id.".

alano
(S) Mâtin (Zool.). De l’espagnol alano "id.". D’après certains le terme viendrait du nom des Alains ou des chiens des hauts plateaux caucasiens ou iraniens (cf. ossète médiéval alan).

alargun
(1562) Veuf. De ez "pas" et lagun "ami" avec rhotacisme et métathèse. Variante elargun. Le bertsolari Xalbador a utilisé aussi la forme alargudu , c’est-à-dire "devenu veuf".

alarguntsa
Veuve. De alargun "veuf" et suff. fém. -tsa.

alaroza
(HN, 1547) Epouse. Du vx cast. alaroza (de l’arabe al arusa).

alartze
(XVIIe s.) Seuil. De (h)arlax, erlatz "corniche".

alasa
(XVIIe s.) Etagère. De l’espagnol al(h)acena.

alatu
(S, XIXe s.) Jurer. De l’expressif ala.

alaua
(S) Mon Dieu! Forme euphémique de ala Jinkoa "id.".

alauda
(XIXe s.) Alouette (Zool.). Du gaulois alauda.

alba
(1630) Aube, point du jour. De l’esp. alba "id.".

alba
(1621) Aube de prêtre. De l’esp. alba "id.".

albagela
Chambre attenante. De albo "côté" et gela "pièce, chambre".

albagin
Molaire. De albo "côté" et (h)agin "dent".

albaitinka
Point de côté. De albo "côté".

albaka
(B, G) Basilic (Bot.). De l’esp. alba(ha)ca "id.".

albakoa
Cloche de l’aube. De alba "aube" et suff. -ko.

albamin
Pleurésie. De albo "côté" et min "mal".

albano
(G) Petit poisson (Zool.). De alba "blanc".

albantxi
(B-ger) Porte dérobée. De albo "côté".

albar
(R) Aubier (Bot.). De alba "blanc".

albarai
(1562, Land.) Brevet royal. De l’esp. albarán "id.".

albarda
(XVIIe s.) Bât. De l’esp. albarda "id.".

albardon
(BN) Harnais. De l’esp. albardón "id.".

albariko
(HN) Côte très pentue. De albo "côté, côte" et ike, iko "raidillon, pente".

albarot
(S, Sal.) Bruit. Du gasc. arbarot "tumulte, clameur".

albeitari
(1562) Vétérinaire. Du vieux-cast. albéitar "id." (mot d’origine arabe).

albertsio
(B) Milieu. Mot qui semble composé de albo "côté" et erdi "moitié, milieu".

albiriste
(XVIIe s.) Bonne nouvelle. De l’esp. abricia(s) "id.".

albitz
Foin (Bot.). De *alb-/arb-/alm-, elb- avec suff. -tz des végétaux. Voir aussi arbi. Cp. i.e. *albhi- "orge".

albo
Côté. Variante de alde "id.".

albo
(HN) Platane (Bot.). De *alb- "blanc".

alboka
(XVIe s.) Gaita, sorte de cornemuse. De l’espagnol albogue ( de l’arabe al buq ).

albol
(B) Cale latérale qui soutient le mât. De albo "côté" et ol "planche".

alborengo
(B) Pneumonie. De albo "côté" avec suff. génitif.

aldai
(1150) Pente. De alde "côté, côte".

aldamio
Gallerie, échafaudage. De l’esp. andamio "id.".

aldapa
Côte, pente. De alde "côté".

aldar
(B, 1280) Lieu montueux. De alde "côté, côte".

aldare
Autel. Du lat. vulg. altare "id.".

aldats
(B, G) Côte, pente. De alde "côté".

aldatu
(XVIe s.) Changer, modifier, transformer. De alde "côté".

aldauri
(B) Banlieue. De alde "région, côté" et uri "ville".

alde
(1064) Côté. Apparenté à albo "id.".

alderdi
(1596) Partie, parti. De alde "côté" et erdi "moitié, milieu".

aldi
(XVIe s.) Temps. Apparenté à alde.

aldia
(1745) Lamentation. Var. de adia "id." avec influence de aldi.

aldiri
Environs. De alde "côté" et iri "domaine, environs".

aldiz
(1545) Au contraire, en retour. Conjonction oppositive. De aldi "fois, moment, tour" avec suff. instrumental -z.

aldra
(B) Troupe, groupe, troupeau. De alde "id.".

aldundi
(Néol.) Députation. De ahal-dun "qui a le pouvoir" et di "lieu".

ale
(1745) Grain, semence. Cp. altaïque *alV "id.", coréen al "id."?

alegiako
Imaginaire. De alegia.

alegria
(1545) Joie. De l’esp. alegría "id.".

alegustre
(1745) Troène (Bot., ligustrum). De l’esp. aleguste "id.".

alfer
(1545) Paresseux. De auher ou alper. Le /f/ est secondaire en basque. Le basque ancien ne connaissait pas ce son. Cp. peut-être nostratique *alp- "faible, paresseux".

alferiz
(1136) Enseigne de vaisseau. Du vieux-castillan alférez "id.".

alforroxo
(R) Epervier (Zool.). De l’aragonais alforrocho "id.".

alge
(R-is) Vesce, zizanie (Bot.). Var. de zalke "id.".

alifara
(R, Sal.) Banquet entre amis. De l’arabe.

aliketa
Pince. De l’arabe al-laqqat "id.".

alkar
Ensemble, réciproque. Var. de elgar/elkar "id.".

alkate
(1246) Juge. Du vieux-castillan.

alkaterna
(1725) Goudron, asphalte. De l’arabe al qitran "id.".

alkatxofa
Artichaut (Bot.). De l’esp. alcachofa "id.".

alke
Honte, timidité. De ahal "pouvoir" et ge "sans".

alkioitz
Véreux. De alkotz "saleté" selon Lhande.

alkohol
(1562) Alcool. De l’esp. alcohol.

alkoiko
Elégant, bien habillé. De Alcoy et suff. -ko (litt. "vêtu comme les gens d’Alcoy").

alla
(S) Queue, pédoncule. De ala "aile" avec palatalisation diminutive.

almadia
Radeau de transport. De l’esp. almadía "id.".

almaza
(1746) Etrille. De l’esp. almohaza "id.".

almitz
Foin (Bot.). Var. de albitz "id.".

alondo
(G) Mouton châtré. De ahari "mouton" et ondo "après".

alor
(1279) Pré, champ. Peut-être de ale "grain" ou de ala "pâture" avec suffixe nominal -or.

alorta
(1745) Fruit. De alor "champ".

alparti
Couvercle de pot. De alper "paresseux".

alper
(B, G) Rouleau à émotter. De alper "paresseux".

alper
Paresseux. Var. de alfer, auher "id.".

alpore
(1785) Vapeur montant de la terre. Du rom. vapor(e) "vapeur".

alportxa
(1745) Besace. De l’esp. alforja "id.".

althe
(S) Côté. Var. de alde "id.".

altu
(809) Haut. Du latin altu(m) "id.".

altura
(1627) Haute mer. Du roman altura "hauteur". Var. haltura.

altz
Aulne (Bot.). Cette forme pré-celtique est apparentée à celle des nombreux hydronymes en *als-/alz- de France comme Alzou, Alzon, Alzeau, Auzon (Lot, Aveyron, Aude, Gard, etc.), et le nom de l’Alsace en est dérivé. Le sens premier est à la fois "aulne" et "marais, marécage" comme le montre aussi le gaulois vern(o) qui a les deux sens (cf. bret. gwern "id."). L’aulne est l’arbre des eaux par excellence. En Allemagne: Alz (du Chiemsee), Alzbach, Alzenbach, Alsenz, Alsmoos, Elsenz, etc.

altzairu
Acier.

altzia
(1745) Pépin. De ale "grain, fruit" et zia "pointe".

altzo
(XVIe s., alzo) Giron. Cp. galtzoin.

alu
(1562) Vulve, chose énorme. Peut-être apparenté à l’aymara allu "pénis". Var. allu.

ama
(préhistoire) Mère. Vieux terme proto-eurasien connu de nombreuses langues comme le sumérien ou le dravidien par exemple. Couchitique ama "id.", dogon Amma "déesse mère", chinois ama "déesse-mère", ladakhi ama "mère", coréen am "femelle", japonais ama "ciel, mère", inuit amaama "sein".

amai
(B) Fin, limite. On a rapproché ce terme de (h)amar "dix".

amain
(XVIIe s.) Toile d’araignée. Var. de amaraun "id.".

amama
(1725) Grand-mère. Redoublement de ama "mère".

amanu
(L-côte) Bardane (Bot.). Terme expressif? Avec influence du rom. amar "aimer" car la plante s’accroche à tout.

amarru
(1745) Astuce, ruse, malice. Voir marro.

amatu
Aimer. Du roman amar "id.".

amelo
(1545) Oeil-du-Christ, trépane, tolpis (Bot.). De l’esp. amelo "id.", mais le terme est peut-être basque. Cf. aussi amelu.

amelu
(1562) Etoupe. Cf. amelo et amilu (B).

aments
(S, BN) Au moins. Du gasc. au mens "id.".

amets
(1366) Songe, rêve. Apparenté à l’altaïque *ame- "dormir".

ametz
(1007) Chêne tauzin (Bot.). De *ame- et suffixe des végétaux -tz. Cf. aussi ira "fougère".

ametzbedar
Grassette (Bot.). De ametz "chêne tauzin" et bedar "herbe".

ami
(1740) Gourmand; faim. Du gasc. hami "faim".

amiamoko
(XVIIe s.) Cigogne (Zool.). De amiamo "araignée" ou moko "bec".

amiatü
(S) Admirer. Du roman admirar "id.".

amil
(1350) Précipice. De *anbil ?

amilla
(B, G) Surtout, gilet. De l’esp. almilla "id.".

amilu
(B) Etoupe. Cf. amelu.

amiral
(1725) Amiral. Du français.

amirun
(XVIIe s.) Amidon. Du gasc. amidoun.

amodio
(XIVe s.) Amour. Variante de amorio.

amoina
(1672) Aumône. Du roman.

amomo
(1745) Amome (Bot.). De l’esp. amomo "id.".

amona
(986) Grand-mère. De ama "mère" et ona "la bonne".

amonabia
(1745) Bisaïeule. De amona "grand-mère" et bi "deux, double".

amorio
(XIVe s.) Amour. Du roman.

amorru
(1200) Rage. De *amorr-/amurr-.

amu
Hameçon. Du lat. hamu "id.".

amuarrain
(1620) Truite (Zool.). De amu "hameçon" et arrain "poisson".

amuinen
(S) Mendiant. Du roman almosina "aumône’ (gascon aumouyna).

amula
(B) Amure (mar.). De l’esp. amura "id.".

amultsu
(1620) Amoureux. Du roman amur avec basquisation du suffixe.

amulu
Etoupe du lin. De *mVl- "id.". Var. amelu, amilu, amuko.

amurri
(R) Etourdi, somnolent. De *amurr- "fou". Cf. amorru.

amürridak
(S) Hémorroïdes. Du latin.

amustu
Emousser. Var. de kamustu "id.".

amutu
Plier, doubler. De amu "hameçon".

anabaka
(B) Légumes, fourrage, engrais. De nabas "mélange".

anabasa
(B, G) Ensemble de choses. De nabas "mélange".

anabi
(835, pagus anabiensis) Airelle, myrtille (Bot.). Terme pré-latin. Var. ahabi, abi "id.".

anai
(IVe s.) Frère. Vieux terme proto-eurasien. La base est *ana(j) "mère". Cp. berb. ana "frère", lezghe anai "mère", dravidien anna "frère", turc anai "frère, oncle", môn anaj "id.", japonais ani "id.", inuit ani "frère", ana "tante", navajo anaai "frère".

anakardo
(1745) Anacardier (Bot.). De l’esp. anacardo "id.".

anarte(an)
(XVIIe s.) Entretemps. De (h)an et arte "entre".

anbar
(1562) Ambre. De l’esp. ambar "id.".

anbar
(XVIIe s.) Fermeture, clôture. Du gasc. embarre "lieu clos, prison, étable".

anbiolako
(1596) Du temps passé. Du préf. an- et biola var. de behiala, behinola + suff. -ko.

anbo
(B) Souche. Apparenté à enbor et sans doute à ando, andu "id.".

anbo, anbu
(B) Faux-bourdon (Zool.). Terme expressif?

anbulo
(1377) Asphodèle (Bot.). Peut-être de *gambulo, à rapprocher de l’esp. gamón, ganbón "id.".

anda
(XVe s.) Pâturage. Existe surtout dans la toponymie: Andaburu, Andagarai, etc.

anda
(1562) Brancard, litière. De l’esp. anda(s) "id.".

andaitz
(BN) Très grand. De andi "grand" et gaitz "mauvais, énorme".

andana
(1745) Rangée. De l’espagnol andana "id." (fr. andain).

andar
Mouvement irrégulier, chancèlement. De l’esp. andar "aller, marcher".

andderusa
(1745) Nymphe. Dim. de andere "dame".

andel
(B) Suffixe d’origine incertaine dans des termes comme atzandel "dé à coudre", gatzandel "salière, dépôt de sel". Le sens est "étui, récipient" avec idée de protection.

anderauren
(XVIe s.) Demoiselle noble. De andere "dame" et guren "supérieur".

andere
(aquitain) Dame. A été comparé au celtique *ander(a) "femelle" (andero "mâle").

andereder
Belette (Zool.). De andere "dame" et eder "belle".

anderete
(HN) Fourmi ailée. Dim. de andere "dame".

andeza
(1745) Oedème. De andi "gros".

andi
(922) Grand. Peut-être apparenté au celtique ande- "id.". Toutefois dans des formes comme hantu la racine pourrait être *(h)an- s’il ne s’agit pas d’une contraction de handitu.

anditsu
Tumeur. De andi "grand, gros".

ando, andu
(1025) Souche.

andoila
(XVIIe s.) Andouille. Du roman.

andorratz
(R, L) Epingle. De and- "grand" et orratz "aiguille".

andrandi
(1596) Dame noble. De andre "dame" et andi "grande".

andre
(850) Dame. Var. de andere.

andur
(1222) Faible, bon à rien. De *gandur. Cp. espagnol gandul.

andura
(Xe s.) Hièble (Bot.). Cf. peut-être turc *andur > anduz "plante odorante". Variante gandura.

añe
(R) Chevreau (Zool.). Dim. de ahuntz "chèvre". Cette variante est à l’origine du nom du Pic d’Anie, en basque Ahuñamendi. Voir aussi ahuñe

anedo
(B) Aneth (Bot.). De l’esp. aneto "id.".

anega
(XVIIe s.) Fanègue (mesure). De l’esp. fanega, hanega "id.".

añegu
(1746) Orge (Bot.). Du roman *paniegu (latin panicum "blé").

aneka
(G) Panier de berger. Du roman *paneca (latin panis "pain").

anere
(BN) Ourlet, ganse. Du gasc. anère "boucle, anneau".

angara
Baie, anse. Apparenté au proto-germanique * angr "id.". Cf. Anger, ruisseau près de Düsseldorf, Angerap en Prusse orientale. En Scandinavie Stavanger, etc. En Illyrie Angros, ancien nom de la Morava. All. mod. Anger "prairie humide". Cf. aussi angio "prairie".

angarilla
(1562) Civière. De l’esp. angarilla(s) "id.".

angel
(XVIIe s.) Stérile. Peut-être de mangel.

angelu
(1025) Terre basse, sol. Du latin angellu, diminutif de angulu "angle".

angio
Pré, prairie. Apparenté au proto-germanique * angio "id.". Voir aussi angara.

angoldu
(1924) Organiser. Apparenté à antolatu.

angurri
Pastèque (Bot.). Du lat. anguria "id." (gr. angurion).

angustia
(1745) Angoisse. Du latin angustia.

anhoa
(XVIIe s.) Pitance, ration. Du lat. annona

anil
(XIXe s.) Indigo. De l’esp. añil "id.".

animalia
(XVIIe s.) Animal. Du roman.

animo
(XVIe s.) Valeur. Du latin animu.

aniztu
(R, S) Multiplier. De (h)ainitz "beaucoup".

anjele
(XIXe s.) Boule du milieu au jeu de boule. Diminutif de andere "dame".

anjelur
(1910) Engelure. Du français.

anjera
(G) Poupée. Dim. de andere "dame".

anka
(B) Quartier de noix. De hanka "cuisse, jambe".

ankei
(S) Personne qui promet. De andi "grand" et suff. -gei

anker
(B) Cruel. Apparenté sans doute à ankar "querelle, rixe" comme me le propose J. B. Orpustan.

anparatu
(1745) Protéger. De l’esp. amparar "id.".

anparo
(1656) Protection. De l’esp. amparo "id.".

anple
(S) Calme, doux, pacifique, large. Du béarn. ample "id.".

anpola
(1562) Ampoule. De l’esp. ampola "id.".

anpor
(B) Varité de cerise blanche. De ampolla "ampoule".

antapara
(B, G, XVIIe s.) Canal, digue. De l’esp. antepara ’id.’.

antoju
(1562) Caprice. De l’esp. antojo "id.".

antolatu
(XVIIe s.) Organiser. Du roman. Cf. occ. entoula "id." (F. Mistral, Trésor).

antsadilla
(G-goi) Lacet, noeud ou sorte de cordonnet. Dim. de gantsa "ganse".

antsia
(1545) Anxiété. Du roman ansia, anxia "id.".

antsin
(B) Vent très froid. Cf. aragonais ausín "id.".

antxa
(HN) Sangsue (Zool.). De (g)antxa "crochet".

antxadar
(XIXe s., Duv.) Lucane, cerf-volant (Zool.). De antx "chèvre" et adar "corne" croisé avec l’esp. gancho "crochet".

antxarrain
(G) Serran (Zool.). De antx "chèvre" et arrain "poisson".

antxiti
Avant, antérieurement. De aintzi "avant" et suff. adv. -ti.

antxoa
(XVIIe s.) Anchois (Zool.). De l’esp. anchoa "id.".

antxü
(S) Oison. Diminutif de antzara "oie".

antxu
Jeune brebis; brebis stérile. Terme apparenté à antzu "stérile".

antxul
(B) Sot. Terme apparenté à gandul.

antxulant
Francolin (Zool.). Le premier élément semble en rapport avec antzara "oie" (?) ou avec antxul "sot". Il existe une var. auxulunt. Le second élément pourrait faire penser à l’ouralien lunt "oie, oiseau" mais c’est douteux.

antxumatu
Croiser les bras ou les jambes. De antxume "chevreau".

antxume
(1562, auntxumea) Chevreau. De ahuntz "chèvre" et ume "petit".

antz(a)
(B, G) Apparence. Peut-être de atz "trace" ?

antzara
(1099) Oie (Zool.). Du vieux-castillan ansár (latin anser).

antzeko
Semblable. De antz(e) "image, figure, aspect".

antzerki
(B, néol. A.G.) Pièce de théâtre. De antz- "image, figure".

antzigar
(G, B) Gel. Voir intziar

antzina
(1745) Ancien temps. De aintzin "avant".

antzinen
(1745) Doyen. Du superlatif de aintzin "avant, ancien", soit "le plus ancien".

antzo
(1571, anzo) Proportion, manière. De antz "apparence".

antzoki
(1897, néologisme) Théâtre. De antz "apparence, imitation" et oki "lieu".

antzol
(1745) Retable. De antz "figure, image" et ol "planche".

antzu
(1189) Stérile. Racine *antz-. M. Löpelmann propose une forme très douteuse *kantsu "fatigué, épuisé" (esp. cansar, cansado).

antzundu
(1745) Comparer. De antz "ressemblance".

anu
(1643) Fatigue; couardise. De *banu "mou" (lat. vanum ).

anuntziatu
(1780) Annoncer. Du cast. anunciar.

anzarzeta
(1745) Sarcelle (Zool.). De anzara "oie" et zarzeta "sarcelle" avec haplologie.

aotu
Tranchant. De aho "bouche" ou "fil d’une lame".

apa
Baiser. Terme expressif.

apaindu
(XVIe s.) Préparer. De l’espagnol apañar "id.".

apairu
(1330) Repas, festin. Du lat. appariu(m)

apaisatu
(1757) Apaiser. Du français.

apaiz
(1253) Prêtre. Var. de apez.

apal
(aquitain) Bas, humble. L’étymologie latine ad vallem est très douteuse. Une base *zap- "plat" (cf. zapal, zabal) serait bien meilleure.

apal
(1745) Etagère. A été comparé au caucasien *apVlV "planche". On peut aussi comparer avec apal "bas" et une base *zap- "plat" (cf. zapal, zabal).

apalatz
(BN) Rapace, épervier (Zool.). Les var. apobelatz, zapalatz font penser à zapo, apo "crapaud" au sens de "sauvage". Le second élément est belatz.

apar
(1745) Ecume. Probablement de apo "crapaud".

apartatu
(1562) Séparer. De l’esp. apartar "id.".

apatx
(B) Sabot, ongle des animaux. De apo "crapaud" à cause de la forme bombée. On dit apo pour les grands animaux.

apatz
Tranquille, pacifique. Du roman *pas "paix".

apazil
(B) Nombril de cochon. De apo "verrat" et zil "nombril".

apenas
(HN, 1800) Difficilement, avec peine. De l’esp. apenas "id.".

apeu
(S) Appeau. Du gasc./béarn. apèu "id.".

apex
(Sare) Papillon (Zool.). Dim. de apez.

apez
(1253) Abbé, curé. Apparenté au latin abbas "id.". Le traitement phonétique du mot est le même qu’en ouralien où apes signifie "prêtre, chamane".

apezpiku
(1545) Evêque. Croisement de apez "abbé" et du latin episcopu(m).

api
Nid. De *kapi. Racine pré-latine *kap- "creux".

apihotz
Chair vive. De aragi "chair" et bihotz "coeur".

apio
(XVIIe s.) Ache (Bot.). De l’esp. apio "id.".

apiriku
(1775) Porche (église, etc.). Du lat. apricu(m) "abri".

apiril
(XVe s.) Avril. Du latin aprilis.

aplakatu
(1621) Se calmer. De l’esp. aplacar(se) "id.".

aplikatu
(1571) Appliquer. Du lat. applicare.

apo
(1390 Crapaud (Zool.). De zapo. Terme pré-latin eurasien. Cf. gascon sapou, espagnol sapo. Une ancienne forme *gapo/kapo est possible. On la trouve en dravidien (kapo). L’idée est "forme bombée". Kartvèle jvabu "crapaud". Voir aussi sabel.

apo
(XIXe s.) Ongle, sabot (d’animal). De apo "crapaud" à cause de la forme bombée.

apoarmatu
(XVIIe s.) Tortue. De apo "crapaud" et armatu "armé" (qui a une armure, une carapace).

apobelatz
(XVIIe s.) Milan, buse (Zool.). De apo "crapaud" et belatz "milan".

apoita
(XVIe s.) Misère. Voir koita

apoki
Grossièrement. De apo "crapaud" et suff. -ki.

apontto
(G) Champignon vénéneux (Bot.). De apo "crapaud" et ontto "champignon".

apostolu
(XIVe s.) Apôtre. Du lat. apostolu(m).

apotz
(B) Mou, spongieux. De apo "crapaud".

aprendiz
(1571) Apprenti. De l’esp. aprendiz.

aprobatu
(1562) Approuver. De l’esp. aprobar "id.".

apur
(XIVe s.) Petit. Cp. hongrois apró "id.".

apustu
(XVIIe s.) Pari. De l’esp. apuesta "id.".

ar
(préhistoire) Homme, mâle. Apparenté au sibérien ar "id."(turc är, tchouvache ar, mongol är, guiliak (nivx) ar). Est utilisé également comme suff. augmentatif (grand, fort, etc.).

ar
(1571) Ver. On a proposé un ancien *an(a)r à cause des formes nasalisées de certains dialectes. Var. har.

ara
(XVIIe s.) Manière. Apparenté à era et arau.

ara
(1562) Autel. De l’esp. ara "id.".

arabego(a)
Vent de sud-ouest. De Araba "Alava" et (h)egoa "vent du sud".

arabera
(1545) Selon. De arau "règle" et era "manière".

aradol
(L-côte) Grosse branche ou corne. Métathèse de adar "branche, corne".

aragei
(1745, Lar.) Obscénité, lascivité. De aragi "chair".

aragi
Viande, chair.

arakaitz
Cicatrice, chair pourrie. De aragi "chair" et gaitz "mauvaise".

arakatz
Groseille à maquereau (Bot.).

aran
(828) Vallée. De la vieille racine pré-latine *ar-. Cf. Val d’Aran en Catalogne, Val d’Aran dans les Bouches-du-Rhône et dans le Var, nombreux Aran- en Sardaigne (Aranake, Aranzu, etc. (Blasco Ferrer). Dans la toponymie et hydronymie germanique on trouve souvent la forme *arn- : Erft de *Arnefa < *Arn-apa, Ernz au Luxembourg, Ernzen < *Arantia près de Bitburg (Eifel), Arnebrunn, Arnbach, Arnach, etc. Th. Vennemann (Introd., XIV/XV) cite également Arundel en Angleterre et Arendal en Norvège qui seraient des tautologies comme Val d’Aran. Cf. aussi Arance (Landes), affluent du Luy de France, Arn, affluent du Thoré à Pont de Larn (Tarn), Arne, affluent de la Suippe (Marne) d’après E. Nègre, 1990, I, n°1021, p. 28, Arante (Pyr.-Atl.), Arani dans les Asturies. Finnois aro "vallée"?

aran
(1075) Prune (Bot.). Apparenté à l’espagnol arandano, aragonais arañon "id.". Dérivé arantza (1093) "épine".

aran
(S) Echo. De aran "vallée".

arandela
(Alava) Hirondelle (Zool). Du roman arondela, dim. de aronda

arantzurde
Porc épic (Zool.). De arantz(a) "épine" et urde "porc".

aranzel
(1761) Tarif douanier. De l’esp. arancel "id.".

arao
(B) Imprécation. Apparenté à birao.

arastelier
(S) Râtelier. Du béarn. arrastelier.

aratoitz
(1745) Oracle. De ara "autel" et otoitz "prière".

aratuste
(1562) Carnaval. De aragi "viande", uts "sans, vide" et te "période".

aratxe, aretze
(XVIIe s.) Veau. Sans doute de (h)aragi "viande".

aratz
(1415) Propre, pur, bien. De ara "manière".

arau
(XVIe s.) Règle. De ara "manière".

araude
(1745) Exactitude, régularité, règlement, droit. De arau "norme, règle".

arbe
(1104) Roche creuse, grotte. De arri "pierre, roche" et be "sous".

arbel
(980) Ardoise. De (h)arri "pierre" et bel "noire".

arbeletxeko
(BN) Abricot (Bot.). De l’esp. alberchigo "id.".

arbi
(1200) Navet (Bot.). Peut-être apparenté au celte *arbin(o) "id.". Voir aussi arpin. Le terme existe aussi en gascon sous la forme harbi mais il peut s’agir d’un emprunt au basque.

arbi
Frai des poissons. Cf. peut-être evenki irbe, dolgan irba "id.", ulcha xulbi, nanai xurbe "id". ? Cf. aussi drav. garb- "oeuf". Var. irarbi.

arbin
(B) Inquiet. De armin "rongé par les vers" ?

arbiska
(1745) Insecte (Zool.). De *arbi-/armi- expressif, cp. armiarma "araignée".

arbitre
(1571) Arbitre. Du roman (fr. ou gasc.).

arbitxori
Bruant jaune (Zool., Emberiza citrinella). De arbi "navet" et txori "oiseau".

arboeit
(S) Courson de vigne (Bot.). Du gasc./béarn arboèit "id.".

arbola
(XIIIe s.) Arbre. Du vieux-castillan árbol "id.".

arbuiatu
(1571) Réprouver, mépriser. Du lat. repudiare "id.".

ardail
(S) Regain. Du béarn. arredailh "id.".

ardantza
(XIe s.) Vigne. De *ardan-, apparenté au dravidien kota ardn "baie" (Meliosma Wightii).

ardatz
(1562) Axe, arbre. Du basco-caucasien arda "id." avec suffixe -tz.

ardent
(1571) Ardent. Du gasc. ardént "id.".

ardi
(1330) Brebis. Apparenté à ahardi "truie". Le sens proto-basque est "animal femelle". Cp. behi "vache" et behor "jument".

ardigasna
Fromage de brebis. De ardi "brebis" et gasna "fromage".

ardit
(1425) Liard. Du gascon ardit "id.".

ardo
(XIe s.) Vin. De ardao < *ardano. Apparenté au dravidien ardn "baie". Cf. aussi ardantza. Mauvaise analyse de J.D.Bengtson 2011 en *ar-dano.

ardura
(1537) Préoccupation. Du vieux-castillan ardura "difficulté".

are
(1566) Herse. Du roman are "instrument agricole, charrue".

are(a)
(1256) Sable. Du latin arena "id.".

aren
(B) Troisième, tiers. Var. de (h)eren "id.".

arentxa
Brebis de deux ans révolus. De aren "troisième".

arerio
(1596) Ennemi, adversaire. Terme d’étymologie incertaine avec une influence romane de termes construits selon le modèle de l’esp. contrario, etc. Sans doute de *alerio "adversaire". Cf. lat. alea.

aresku
(1802, Moguel) Mancheron de charrue. De are "charrue" et esku "main".

areto
(1916, néol.) Salon, salle. Néol. de formation obscure.

aretx
Chêne (Bot.). Var. de haritz.

arezta
(S) Résidus de lin. Du rom. reste.

argal
(1226) Mince, fin, délicat, débile, clairsemé. De argi "clair".

argamasa
(XVIIe s.) Mortier. De l’esp. argamasa "id.".

argazki
(1916) Photographie. De argi "clair".

argazte
Jeune brebis. De ardi "brebis" et gazte "jeune".

arge
(1745) Eclipse. De argi "clair" et suff. privatif -ge "sans".

argi
(922) Clair. Apparenté à l’indo-européen *arg- "clair, brillant". Cf. hittite harki "blanc, clair" (J. Tischler, 177), tokharien A arki, B arkwi "blanc" (Douglas Q. Adams, 49-50), grec ancien *argó- "blanc brillant", etc.

argillona
(R) Egout. De l’aragonais.

argizagi
(HN, 1400) Cierge, chandelle, cire. De argi "clair". Le second élément est un peu incertain mais a sans doute un rapport avec la lune considérée comme une outre de lumière. Sans doute zagi "outre" croisé à coup sûr avec zain "gardien". Var. argizari, argizai.

argizaiola
(1727) Planchette autour de laquelle on enroule la cire. De argizagi "cierge" et ol "planche".

ari
(1545) Activité. Cp. toungouse ari "faire, travailler".

aria
(XIXe s.) Race, caste, genre, lignage. Peut-être de hari "fil"?

aril
Pelote de fil. De (h)ari-bil "boule de fil".

arima
(1562) Ame. Du lat. anima "id.". Var. anima.

arin
(1025) Léger, agile, rapide. Cp. altaïque arin "rapid".

aritz
(Xe s., areze). Chêne (Bot.) Avec suffixe -tz des végétaux. Cp. ametz "chêne tauzin". Cp. village d’Aritzo en Sardaigne. Var. haritz. Peut-être de *kar-.

arka
Arche, coffre. Du roman arca "id.".

arkai
(1745) Chandelle. De argi "clair" et gai "chose, objet".

arkanbela
(1725) Cerf volant, lucane (Zool.). Terme plus ou moins expressif. Var. arkanbele, arkamelu.

arkanjelu
(1571) Archange. Du lat. archangelu(m).

arkara
(XVIIe s.) Chaleur de la brebis. De ardi "brebis" et kar "flamme, feu".

arkazte
(B, G) Jeune brebis. De ardi "brebis" et gazte "jeune".

arkin
(XVIIe s.) Fumier de brebis. De ardi "brebis" et kin "résidu".

arku
(1256) Arc. Du latin arcu.

arkukuso
(XVIIIe s.) Puce. De ardi "brebis" et kukuso "puce".

arkuma
(XIXe s.) Gémissement, plainte. Expressif ?

arkume
(1620) Agneau (Zool.). De ardi "brebis" et (k)ume "petit".

arlatx
(1745) Vinaigre. De arno "vin" et latz "amer, âpre".

arlatx
(1766) Argile. De (h)arri "pierre" et latz "âpre".

arlauza
(1249) Lauze. De (h)arri "pierre" et lauza "lauze".

arlinga
(HN) Carlingue. De l’esp. carlinga "id.".

arlo
(1800) Terrain, carré de jardin, tâche, travail. Var. de alor "champ".

arlot(e)
(1280) Pauvre, misérable, vagabond. Emprunt au vieux-castillan. Terme commun aux langues romanes, d’origine inconnue. Fr. herlot, arlot, vx cast. arlote, etc.

arma
(1545) Arme. Du roman arma. Var. harma.

armada
(1545) Armée. De l’esp. armada "id.".

armari
Guerrier. De arma "arme" avec suff. -ari.

armario
(1562) Armoire. De l’esp. armario "id.". Var. armairu.

armasa
Rochers. De (h)arri "pierre" et masa "masse".

armendol
(XVIIe s.) Amandier (Bot.). De l’espagnol almendro "id.".

armiarma
(XVIIe s.) Araignée (Zool.). Terme expressif. Racine *mVrm.

armin
(B) Inquiet, irrité. De ar "ver" et min "mal".

armino
Hermine (Zool.). De l’esp. armiño.

arnage
(1745) Petit vin, chacoli. De arno "vin" et suff. privatif -ge "sans".

arnalgabe
Stérile. De arnari "fruit" et gabe "sans".

arnari
(R) Fruit. De erne comme ernari.

arnas
(1656) Souffle. De asnas < ats "souffle" avec rhotacisme.

arnegatu
(1545) Renier, abjurer, renoncer. Du roman renegar.

arneil
(S) Rein. Du béarnais arnélh "id.".

arnes
(1620) Harnais. De l’esp. arnés "id.".

arno
(1545) Vin. Variante de ardo.

aro
(1565) Temps. Cp. en Bigorre aro "id.", gascon are dans d’are en abant (français dorénavant). Var. zaro, aroi

aro
(1800) Petit anneau. De l’espagnol aro "id.".

arogaitz
(S) Tempête. De aro "temps" et gaitz "mauvais".

arol
(B, G) Faible. Terme apparenté à ahul.

arontz
Vers là-bas. De har- démonstratif distal et suff. adlatif (r)ontz. Dér. arontzago (1785) "plus loin".

arora
(1609) Selon, conformément. De arau "règle, norme".

arotx
Rémouleur. Diminutif de arotz "forgeron".

arotz
(1100) Forgeron. Peut-être de ari "activité".

aroztegi
Forge. De arotz "forgeron" et tegi "lieu".

arpan
(XIXe s.) Scie. Du gascon arpàn "id.".

arpel
Paresseux, stérile; rouleau à émotter. Métathèse de alper "paresseux".

arpelar
Samole (Bot.). De ardi "brebis" et belar "herbe, plante".

arpeo
(1745) Harpon. De l’esp. arpeo "id.".

arpeztu
(1745) Déclarer, définir, exprimer. Néol. de Larramendi, de argi "clair" et -pe "sous".

arpiga
(B) Brebis de deux ans. De ardi "brebis" et biga "deux".

arpillera
(1745) Toile à sac, toile de jute. De l’esp. arpillera "id.".

arpin
(XVIIe s.) Plantain (Bot.). De ardi "brebis" et bin "langue" ou apparenté à arbi "navet" (> fourrage).

arpoi
(1627) Harpon. De l’esp. arpón.

arpuxi
Ciseaux pour la tonte des brebis. De ardi "brebis" et buxi "ciseaux".

arraba
(1745) Oeufs de poisson, frai. Du roman raba "id.".

arrabia
(G) Furie. De l’espagnol rabia.

arrabika
(XIXe s.) Rebec (mus.). Du gasc. arrebèc "id.". Var. arrabita.

arrabio
(1745) Scorpion (Zool.). Déformation possible de herruli "mouche qui brûle, cantharide" ou dérivé de harri "pierre". A aussi le sens de "salamandre". Var. harrobi, harrubi, arrobio, arrubio.

arrabota
(XVIIe s.) Rabot. Du gascon arrebòt "id.".

arrabuhin
(S, 1785) Enclin à la contradiction. Du béarnais arrèbuhí "en arrière".

arrada
(1745) Port. De l’espagnol rada "rade, port".

arrada
A ras. Du roman arrada "araser".

arradail
(XIXe s.) Seconde récolte. Du gascon arredàlh "id.".

arradiz
(S) Radis (Bot.). Du gascon arraditz "id.".

arraerori
Retomber. Du préf. arra et erori "tomber".

arrafanda
(S) Grande scie. Du béarnais arrefénda "id.".

arragoa
Forge. De l’esp. fragua "id.".

arrahartu
(1696) Reprendre. Du préf. arra et hartu "prendre".

arrahel
(BN) Râle (Zool.). Du gascon.

arrai
Affable, joyeux, riant. Du roman rai "rayon".

arraia
Raie, ligne. De l’esp. raya "id.".

arrail(a)
(XVIIe s.) Fente. Du gasc. arralh "id.".

arrain
(1140 et Veleia (araina)) Poisson (Zool.). De *arrani. Peut-être d’une base *arran- "épine, arête" (cf. esp. espina "arête de poisson"). A propos de poisson, le terme ouralien kala "id." est remarquable car le même que dans une langue amérindienne de Californie, le hokan chimariko où kala signifie aussi "poisson" (Tol khul "id.", cp. same guole, mari kol, khanty kul, mansi kul "id.".). Une preuve de plus de la parenté Eurasie-Amérique.

arraio
(1562) Rayon. Du roman raio.

arraitona
(1745) Bisaïeul. Du préf. arra et aitona "aïeul".

arrajin
Revenir. Du préf. arra "de nouveau" et jin "venir".

arraka
(BN) Débit de marchandises que l’on s’arrache. De arraca "arracher".

arrakada
(B) Pendant d’oreille. De l’esp. arracada "id.".

arrakasta
(1571) Désir. Du roman requesta "désir, requête".

arrakero
(B, G) Joueur rusé, tricheur. De l’esp. raquero "voleur, pirate de port".

arralaba
(BN, S) Petite-fille. Du préf. arra "de nouveau, arrière" et alaba "fille".

arrama
(1087) Branche. Du roman ou vx-cast. rama "id.".

arramaiatz
(1780, Mercy) Juin. Du préf. arra "de nouveau, encore" et maiatz "mai".

arramona
(1745) Arrière-grand-mère, bisaïeule. Du préf. arra "arrière" et amona "grand-mère".

arran
(1596) Sonnaille. Terme expressif?

arrankura, arrangura
(1064, arrakura) Rancoeur, peine, plainte, reproche. Du roman rancor.

arrano
(992) Aigle. A été comparé au germanique *aran, arnu et au hittite haras. Cf. aussi le gascon arrian(g) "vautour".

arrantz(a)
(1284) Prunellier, épine noire (Bot.). De arran "épine" et suff. -tza.

arrantza
(XVIe s.) Pêche. De arrain "poisson".

arrantzale
(1366, arranzale) Pêcheur. De arra(i)n "poisson".

arrapal
(R) A portée de main. De arrapa "saisir".

arrapatan
(R) Aide du berger. De l’aragonais rapatán "id.".

arrapatu
(IVe s. Veleia) Attrapper. Du roman arrapa "id.".

arrapherdatu
(1571) Reverdir. Du préf. arra "de nouveau" et berdatu "verdir".

arrapixkolatu
(XXe s.) Réanimer. Du préf. arra et bizi "vie".

arrapiztu
(BN, S) Ressusciter. Du préf. arra "de nouveau" et bizi "vie".

arrapostu
(1584) Réponse. Du gascon arrepost "id.".

arraro
(1750) Rare. De l’esp. raro "id.".

arras
(1627) Totalement, complètement. Du gascon arràs "plein, à ras bord".

arras
Totalement, complètement, très. Du roman ras (à ras).

arrasaldu
(XIXe s.) Revendre. Du préf. arra "de nouveau" et saldu "vendre".

arrasatu
(1545) Raser, détruire. De l’esp. arrasar "id.".

arrasega
(S) Grande scie. Du béarnais arresègue "id.".

arraseme
(BN) Neveu. De arra "re, de nouveau" et seme "fils".

arraska
(1745) Abreuvoir, évier. De (h)arri "pierre" et aska "auge".

arraskatu
(XVIIe s.) Racler. De l’esp. rascar "id.".

arraso
(1677) Ras. De l’esp. raso "id.".

arraspa
Râpe. De l’esp. raspa "id.".

arrast(r)o
(1620) Trace, vestige, piste. De l’esp. rastro "id.".

arrastelu
(XVIIe s.) Râteau. Du latin rastellu "id.".

arrastiri
(1696) Soir. De arrats "id." et iri "vers, environs".

arratail
(XIXe s.) Reste. Du gascon arretàlh "id.".

arratoi(n)
(XVIIe s.) Rat. Du roman raton "id.".

arrats
(1545) Soir. La parenté avec ats "id." n’est pas évidente, à moins d’un composé arre "gris" + ats ou d’une possible double contraction arrats > arats > ats.

arratsalde
(1545) Après-midi. De arrats "soir" et alde "côté, vers".

arratz
(1745) Tambour. Terme expressif.

arraultze
(1331) Oeuf. Apparenté à erron "pondre". Var. arroltze. J.A. Lakarra prétend à tort que arraultze et erron ne sont pas apparentés (ce que prouve pourtant la var. arrontze) et reconstruit un monstre *e-da-ra-dul-tza (sic).

arraun
(1643) Rame. Du rom. *raun, rain (cf. vx fr. rain, raime).

arraxina
(XVIIe s.) Résine. Var. de erretsina.

arraza
(1571) Race, caste, lignage. De l’esp. raza "id.".

arrazko
(1745) Tambourin; crible. De arratz "tambour".

arrazoin
(XVIe s.) Raison , dispute. Du roman razon "id.".

arre
(1745) Gris. Peut-être apparenté à (h)arri "pierre". Nombreux Arre en toponymie/oronymie béarnaise.

arreba
(IVe s.) Soeur (du frère). De ar "mâle" et suffixe de parenté -(e)ba.

arregatu
(1562) Arroser. De l’esp. regar "id.".

arreglatu
(1780) Régler. De l’esp. arreglar "id.".

arreman
(1696, Bp.) Rendre, restituer. Du préf. arr- "de nouveau" et eman "donner".

arremangatu
(1562) Retrousser. De l’esp. arremangar "id.".

arren
(XVe s.) Bien que. Peut-être contraction de aurren "le plus en avant".

arreo
(XIXe s.) Parure. De l’esp. arreo.

arrepentitu
(1562) Se repentir. De l’esp. repentir(se).

arrerabili
(BN) Remanier. Du préfixe arr- "encore, de nouveau" et erabili "utiliser, manier".

arrerosi
(1696) Racheter. Du préf. arr- "de nouveau" et erosi "acheter". Dér. arrerosle "rédempteur".

arres
Tête de bétail, brebis. Du roman res "chose, bien".

arresabio
(1072, Ochagavia) Mauvaise habitude. Du vx cast. resabio "id.".

arrest(a)
(1571) Arrêt, disposition, sentence. Du gasc. arrèst "id.".

arreta
(1745) Attention, application, intérêt, soin, diligence. Néol. de Larramendi pour arta?

arretxe
(B, G) Maison en pierre. De (h)arri "pierre" et etxe "maison".

arrhetsi
(XVIIe s.) Enroué. Peut-être de har "prendre " et (h)etsi "fermé" ou expressif arrh-.

arri
Pierre. Voir harri.

arribant
(S) Ruban. Du béarn. arribàn "id.".

arribatu
(1571) Arriver. Du roman arrivar "id.".

arrier
(S) Aimable, joyeux. Du béarnais arrider "joyeux, rieur".

arrimu
(1725) Aide, protection. De l’esp. arrimo "id.".

arriolio
(1745) Pétrole. De arri "pierre" et olio "huile".

arrisku
(1627) Risque. Du gascon arriscou "id.".

arro
Véreux. De ar- "ver".

arroba
(1566) Arrobe (mesure). De l’esp. arroba "id.".

arrobatu
(1545) Voler, dérober. De l’espagnol robar "id.".

arroda
(Epoque romane) Roue. Du roman roda "id.".

arrogant
(1571) Arrogant. Du gasc. arrogant "id.".

arroitu
(1621) Bruit, tumulte. De l’esp. ruido "bruit".

arroka
(1300) Roche, pierre. Du roman roca.

arrola
(XIXe s.) Collier des mules. De l’esp. rolla

arrola
(XVIIe s.) Liste, rôle, registre. Du roman rola.

arroltze
(1635) Oeuf. Voir arraultze

arrondela
(Moyen-Age) Ecu, bouclier. Du roman rondela "id.".

arropa
(1571) Robe. De l’espagnol ropa "id.".

arrosa
(1057) Rose (Bot.). Du roman ou latin rosa.

arrosario
(1627) Rosaire. De l’esp. rosario "id.".

arrotz
(XIe s.) Etranger. Semble sans parenté avec arotz "forgeron". Apparenté au sarde arrotzeri "vagabond". Peut-être du roman *rontz, runtz "ronde"?

arroz
(1562) Riz. De l’espagnol arroz "id.".

arrubi
(XVIIe s.) Cri, hurlement. Terme expressif.

arruga
(Xe s.) Place, marché. Du roman ruga "chemin, rue".

arrüket
(S) Colombe, palombe (Zool.). Du béarnais rouquét "id.".

arrunt
(XVIIe s.) Courant, familier, très, complètement. Du gascon arront "rond".

arrunter
(XVIIe s.) Familier, simple, ordinaire. De arrunt "id.".

arruta
(1571) Rue (Bot.) Du latin ruta "id.".

arsaldo
(1745) Troupeau de brebis. De ardi "brebis" et saldo "troupeau".

arta
(1571) Soin, diligence, souci, attention. Du roman art.

artalde
(1562) Troupeau de brebis. De ardi "brebis" et talde "troupeau".

artatxiki
(1745) Mil, millet (Bot.). De arto "maïs" et txiki "petit". Autrefois le basque arto désignait le millet, mais après l’introduction du maïs en Europe il a désigné ce dernier et il a fallu créer un nouveau terme pour le millet. On dit aussi artoxehe.

artazi
(HN) Gland (Bot.). De arta "chêne vert, yeuse" et azi "pousse".

arte
(Xe s.) Chêne vert (Bot.). Du substrat pré-latin. Variante arta. Cf. français artigue, aragonais arto "prunellier épineux".

arte
(Xe s.) Entre, intervalle, milieu.

artegi
(1562) Bergerie. De ardi "brebis" et tegi "cabane".

arteki
Partie de lard; fente (S); épisode (Néol.). De arte "entre".

arteko
(XVIIe s.) Intermédiaire. De arte "entre" et suff. ko.

artelatz
(1745) Chêne-liège (Bot.). De arta "chêne vert" et latz "rugueux".

artemehin
(XVIIe s.) Dernièrement. De aurte "cette année" et behin "une fois".

artesi
(B, G) Enclos à brebis. De ardi "brebis" et esi "enclos".

arthaste
Aube. De argi "clair" et haste "commencement".

arthola
(S) Cabane de berger. De ardi "brebis" et ola "cabane".

artifizio
(1562) Artifice. De l’esp. artificio "id.".

artile
(1802) Toison, laine. De ardi "brebis" et ile "poil".

artilun
(1915) Eclipse. De argi "clair" et ilun "sombre".

artiri
(L) Point du jour. De argi "clair" et iri "environs".

artista
(1562) Artiste. De l’esp. artista "id.".

artizar
(1545) Etoile du matin. De argi "clarté" et izar "étoile".

artizkune
(G) Lieu où l’on trait les brebis. De ardi "brebis" et jeitzi "traire" avec suff. kune "lieu".

arto
Maïs (Bot.). Autrefois "millet". Apparenté au grec artos "pain".

artobeltz
Sarrasin, blé noir (Bot.). De arto "blé, millet" et beltz "noir".

artola
(1382) Bergerie. De ardi "brebis" et ola "cabane".

artopil
Galette de maïs. De arto "maïs" et opil "galette".

artoria
(XVIIe s., Pouveau). Aurore. De argi clair" et ori "jaune, orange".

artxer
(1800) Archer. Du gascon.

artxo
(1745) Agneau. De ardi "brebis" et suffixe diminutif -txo.

artz
(s.d.) Ours (Zool.). Terme apparenté au celtique arz, au kurde arz, à l’ossète arz "id.", au grec arktos "id.". Cela suppose une proximité des Basques avec les Celtes en Europe de l’ouest ou bien avec les Indo-Européens au Moyen-Orient.

artzain
(991) Berger. De ardi "brebis" et zain "gardien".

artzainjoku
Jeu de la marelle. De artzain "berger" et joku "jeu".

artzapezpiku
(1745) Archevêque. De arc- "archi" et apezpiku "évêque".

artzepistiko
(1562) Archevêque. De arci "archi" et apez "abbé".

artzipreste
(1562) Archiprêtre. De l’esp. arcipreste "id.".

arün
(S) Sentier rocailleux. De arri "pierre" avec réduction souletine du -rr- au -r- simple et un "lieu".

aruntzatu
(XVIIe s.) Lancer. Du gascon arrounsà "id.".

arzbelarri
(ms-Lond.) Oreille d’ours (Bot.). De arz "ours" et belarri "oreille".

arzi
(1745) Pic de maçon et tailleur de pierres. De arri "pierre" et zi "pointe".

arzubi
(1066) Pont de pierre. De ar "pierre" et zubi "pont".

asaba
(1596) Grand-père, aïeul. De asa-/aso "éloigné, vieux" et suffixe de parenté -ba. Cp. tchadique aso "vieux". Voir aussi atso.

asaberri
(1897) Patrie. De asaba "aïeul, ancêtre" et erri "pays".

asago
(B, 1800) Loin. De *as- "éloigné" (cf. asaba) et suffixe augmentatif -ago.

asai
(S) Bécasse (Zool.). Du latin acceia "id.". Variante akai.

asaia
(XVIIe s.) Phtisie. Peut-être de ats "souffle".

asaiatu
(1545) Essayer. Du vieux-castillan asayar "id.".

asaldatu
(1643) Assaillir. De l’espagnol asaltar "id.".

asasiatu
(1725) Rassasier. De l’esp. saciar avec influence de ase.

ase
(1562) Repus. Racine *as-. Cf. aski "assez", asko "beaucoup". Peut-être apparenté au caucasien ash- "beaucoup", aasax hash "plein".

aseguratu
(1571) Assurer, se fier. De l’esp. asegurar "id.".

asele
(1916, néol.) Légende. De aso "vieux, ancien" et ele "parole".

asentatu
(1716) Fixer, asseoir, établir. De l’esp. asentar "id.".

asentsio
(B, 1741) Absinthe (Bot. Artemisia absinthium). Emprunt au roman.

asesiatu
(1635) Rassasier. Croisement entre le basque ase et l’esp. saciar "id.".

asesinatu
(1850) Assassiner. De l’esp. asesinar "id.".

asetiatu
(1571) Assiéger. De l’esp. asediar "id.".

asinata
(XIXe s.) Assignat. Du français.

asistitu
(1571) Aider. De l’espagnol asistir "id.".

aska
(1300) Auge. Probablement du latin vasca "vasque". Il y a aussi asca en étrusque. En toponymie peut avoir le sens de "vallée", cf. Asque (Hautes-Pyrénées).

aska
(Baztan) Aphone. De as "souffle" et ka "sans".

askar
Pluriel. De asko "beaucoup" et suff. -ar.

askar, azkar
Erable (Bot.). Vieux terme pré-latin. Racine *esk- dans eskarro (navarrais), escarron (aragonais), escarroè (gascon) "id.". Base *esk- "arbre". Cf. ezkur "chêne, gland", ezki "tilleul". Il convient peut-être de rapprocher cette racine des formes germaniques en *esk- qui désigne le frêne (all. Esche).

askatu
(1565) Libérer. Du latin lascare "id.".

askazi
(XVIIe s.) Parent. De (h)az- "croître" ou azi "semence".

aski
(1545) Assez. De ase "repus" et suffixe -ki.

aski
(B) Graminée (Bot., Agropyrum reptans, Cynodon dactylon). De (h)azi "croître".

askiluze
Chiendent (Bot.). De aski "graminée" et luze "longue".

askitz
Absolution. De aska "libérer" et itz "parole".

asko
(XVIe s.) Beaucoup. De ase et suffixe -ko.

askun
(Néol.,1897, AG) Commencement. De (h)as- "id.".

asma
(1562) Asthme. De l’esp. asma "id.".

asmatu
(XVIe s.) Inventer, trouver, supposer, imaginer. Du roman ou vieux-castillan asmar (lat. aestimar).

asmo
(1366) Intuition. Du vieux-castillan asmar "estimer" (du lat. aestimare, cp. vieux-français aasme). Var. asmu.

asmülüz
(S) Long à comprendre. De asmu "pensée, esprit" et luz(e) "long".

asnas(e)
(1745) Souffle. De ats "id.". Var. arnas.

aso
Sénilité. De *as(o) "vieux". Apparenté à atso "vieille femme". Voir aussi asaba. Cp. hadza aso "parent", tchad. aso "vieux".

aspa
(B) Treuil. De l’espagnol aspa "id.".

aspaldi
(XVIe s.) Du vieux temps. De ospe "bien connu" ou aso "vieux" et aldi "temps".

asper
(XVIe s.) Fastidieux. De ase "assez" ou ats "souffle" et ber "bas".

aspes
(1745) Doute, hésitation. De (h)as "souffle" et be "bas".

aspide
(XVIIe s., Pouvreau) Aspic (Zool.). De l’esp. aspid.

aspik
(1571) 1) Aspic (Zool.), 2) Nard épineux (Bot.). Du rom. aspic "piquant".

aspil
(1360) Auge. De aitz "pierre" et bil "forme ronde".

aspre
(XVIIe s.) Apre, amer, aigre. Du gasc. aspre "id.".

asta
(S) Pieu. Du béarnais aste "lance".

astagaitz
(XIXe s.) Menstrues. De aste semaine" et gaitz "mauvaise".

astagardo
Grand cirse (Bot.). De asto "âne, sauvage" et gardo "chardon".

astakamamila
Santoline (Bot.). De asto "âne, sauvage" et kamamila "camomille".

astalar
(G, HN) Chardon carline (Bot.). De asto "sauvage" et belar "herbe".

astale
Fourrage pour les ânes. De asto "âne" et ale "graine".

astamenda
Menthe sauvage (Bot.). De asto "âne, sauvage" et menda "menthe".

astaperrexil
Ciguë (Bot.). De asto "sauvage" et perrexil "persil".

astari
(L, BN) Quantitié de céréales, fournée, ration. De aste "semaine".

astari
Echeveau de fil. De asto "âne " et ari "fil".

astazai(n)
Anier. De asto "âne" et zai(n) "gardien".

aste
(1545) Semaine. De (h)as- "commencement" et -te "période". A une époque très reculée dans le temps, la semaine basque ne comportait que trois jours ouvrés (astelehen, astearte, asteazken).

astearte
Mardi. De aste "semaine" et arte "milieu".

asteazken
Mercredi. De aste "semaine " et azken "dernier". Dernier jour de la semaine basque qui n’avait à l’origine que trois jours ouvrés. Justo Garate (BRSVAP, XIII/1, 1957, p.50) signale que les Chibchas de Colombie ont également une semaine de trois jours.

astegun
Jour ouvré. De aste "semaine" et egun "jour". Var. astelegun.

astelehen
Lundi. De aste "semaine" et lehen "premier". Premier jour de la semaine basque qui ne comptait à l’origine que trois jours ouvrés. Cf. astearte, asteazken "mardi, mercredi".

asteme
(1562) Anesse (Zool.). De asto "âne" et eme "femelle".

asti
(1545) Temps libre, loisir. Peut-être de (h)ats "souffle" ou du lat. fasti "jours fastes" ?

asti
(1745) Punir, châtier. Var. de astindu.

astigar
(1080) Erable (Bot.). A été comparé au sarde costighe "id.". De *gastigar ? Avec suffixe -ar des végétaux.

astin
(B) Spongieux, mou, enflé, vain. De ats "souffle" ?

astindu
(1745) Secouer, frapper.

asto
(1234) Ane (Zool.). De arsto "id." en principe plus ancien, mais il existe une forme aquitaine Astoiluno. Eventuellement de *ar "mâle" et suff. dim. -sto. Cp orri "feuille" et orsto, osto "id.".

astogi
(L) Blé sauvage. De asto "âne, sauvage" et ogi "blé".

astokarlo
(XVIIe s.) Chardon sauvage (Bot.). De asto "âne, sauvage" et karlo < kardo "chardon".

astrapala
(B) Bruit. Terme expressif.

astru
(XVIIe s.) Sort, heur. Du lat. astru(m) "astre". Var. asturu.

astun
(B, G, 1475) Lourd. De (h)ats "souffle" avec suff. -dun ou -n ou de asto "âne".

astuzia
(1562) Astuce. De l’esp. astucia "id.".

astuzker
Centaurée scabieuse (Bot.). De asto "âne " et uzker "pet".

asun
(XVIe s.) Ortie (Bot.). Sans doute d’une base *aus- "mordre". Var. axun, asuin, ausin , osin.

ata
(IVe s. Veleia?) Père. Vieux terme proto-eurasien. La forme de Veleia ata au lieu de aita semble aller dans le sens de l’authenticité des inscriptions. La forme atta est attestée en aquitain. Cp. turc ata "id.", gotique atta "id." (Wulfila), hourrite attai, tagalog tatay "id.", arawak taita "id.", etc.

atabaka
(B) Panier, corbeille, urne, tronc d’église. De l’espagnol.

atabal
(1562) Tambour. De l’esp. atabal "id.".

atabaloi
(R) Jusquiame (Bot.). Peut-être de atabal "tambour" ? ou "ballon" (baloi).

ataburu
(1007) Linteau de porte. De ate "porte" et buru "tête".

atail(la)
(S) Pièce de fer scellée dans la meule supérieure du moulin.

ataita
Grand-père. Redoublement de a(i)ta "père".

atake
(1627) Attaque. De l’esp. ataque "id.".

atanda
(S) Parcours, direction. De ate "porte". Le mot désigne notamment le parcours proche de la maison.

atangel
(HN) Grenouille. Teme apparenté à igel "id.".

atari
(1074) Porte, portail, portique, entrée, seuil. De ate "porte" et iri "environ".

atarpe
Cloître. De atari "portail" et pe "sous".

atatu
(Sal., R-uzt) Empiler, entasser. De ate "tas".

ataute
(1562) Cercueil, bière. De l’esp. ataúd "id.".

ataza
(B, 1620) Soin, occupation, tâche. Emprunt roman.

ate
(872) Porte. Peut-être apparenté au iénisséien *at- "id.".

ate
Tas. Var. de -eta "id" avec métathèse.

ateka
Passage, porte, port (col), défilé. De ate "porte".

atenda
(XIXe s.) Pâture. Du béarnais atenta "droit de pâture".

atenditu
Ecouter. De l’esp. atender "id.".

atenter
(S) Berger avec droit de pâture. Du béarnais.

atento
(1562, atentu egon) Attentif. De l’esp. atento "id.".

atentoki
(XVIIe s.) Attentivement. De atento.

ateo
(1816) Athée. De l’esp. ateo "id".

atera
(1562) Tirer, faire sortir. De ate "porte".

aterbe
(1377) Abri. De ateri et suffixe -be "sous".

aterdi
Vantail. De ate "porte" et erdi "moitié".

ateri, aterri
(1745) Temps clair, serein; lieu couvert. Peut-être apparenté à l’ouralien ater, eder "clair". Croisement probable avec ate, atari "porte".

atesatu
(1749) Tendre, étirer. De l’esp. atesar ’id.’.

ateü
(S) Aulnaie (Bot.). Il ne semble pas s’agir a priori d’une contraction de alz-toi "id." ?

atezain
(1350) Portier. De ate "porte" et zain "gardien".

athei
(S, BN) Abri à brebis. De artegi < ardi-tegi "id.".

athümüstatu
(S) Epier (aux portes). De athe "porte" et musu "museau, visage".

atija
(HN) Eternuement. Terme expressif.

atin, atiñ
(S) Expérience. Var. de athun.

ato
(B) Vêtements, affaires, biens, troupeau. De l’esp. hato (roman fato) "id.".

atoe
(1746) Remorque. De l’espagnol atoar "remorquer".

atomatu
Attaquer. De l’esp. acometer "id.".

atondu
(B) Préparer, organiser, régler. Du roman.

atorra
(1059) Chemise. Du vieux-castillan adorra "id.".

atotsi
Appeler. De at- et ots "bruit".

atrabesatu
(1745) Traverser. De l’esp. atravesar "id.".

ats
(XVIe s.) Souffle, haleine. Peut-être de has- "commencement" ?

atsagon
(B) Se reposer. De ats "souffle" et egon "rester".

atse
(XXe s.) Plaisir. De ats "souffle, haleine".

atseden
(1596) Repos. De ats "souffle".

atsegin
(1415) Plaisir. De ats "souffle, repos" et egin "faire".

atso
(1571) Vieille femme. Apparenté à aso "vieux". Cp. tchad. aso "vieux". Voir aussi asaba.

atsotitz
(XVIIe s.) Proverbe. De atso "vieille femme" et (h)itz "parole".

atun
(XVIIe s.) Thon (Zool.). De l’espagnol atún.

atxario
(1745) Germandrée (Bot.). De atx "pierre, roche" et ario "laurier" ?

atxeter
(1745) Docteur. Du latin archiater "docteur en chef".

atxiki
(XVe s.) Tenir. De atx / atz "doigt, main".

atxiote
(1745) Roucou (Bot.). De l’esp. achiote "id.".

atxnigar
Stalactite. De atx "pierre" et nigar "larme".

atxo
Vieille femme. Var. de atso "id.".

atz
Doigt, main, patte, trace. Indique aussi l’idée de gratter. Var. hatz. Voir aussi atze.

atzain
Généreux. De atz "main" et gain "sur".

atzal
Ongle. De atz "doigt" et azal "écorce".

atze
Derrière. De atz "trace".

atzeren
(B, G) Dernier, ultime. De atze "derrière" au superlatif.

atzezorrotz
Veau au cul étroit. De atze "derrière, cul" et zorrotz "effilé".

atziar
Pouce. De atz "doigt" et suff. augmentatif ar "gros".

atzipe
Dol, tromperie, vol. De atzi "doigt, griffe" et suff. -pe "sous".

atzo
(1571) Hier. Peut-être de atze "derrière". On ne peut exclure une parenté avec etzi "après-demain". Dans certaines langues comme le hindi par ex. hier et demain sont un seul et même mot.

auga
(BN, S) Osier. Du gascon auga "id.".

auhari
(BN) Repas du soir. Peut-être de aho "bouche" ou gau "nuit". Voir aussi afari. La forme courante est afari mais elle est secondaire, le f n’existait pas en basque ancien.

auher
(Oihenart) Paresseux, fainéant, vain, inutile. Var. de alfer "id.".

aukera
(1745) Election, choix. De autu "élire, choisir".

auko
(R) Mors. De ahu, aho "bouche" et suff. -ko .

aulki
(1537) Siège, banc. De aul-, variante de ol "planche". Cp. hesaul, hesol de hesi "clôture" et aul /ol "planche".

aultxua
(G-nav) Moustique, moucheron. Var. de eltxo, eultxo "id.".

aumens
(1666) Au moins. Du gasc. au mens "id.".

aunpatu
(Baztan) Gonfler, enfler. Var. de hanpatu "id.".

auntzar
(1562) Bouc (Zool.). De auntz "chèvre" et ar "mâle".

auntzpraka
Giroflée des murailles (Bot.). De auntz "chèvre" et praka "culotte".

aunzedosle
Engoulevent (Zool.). De aunz "chèvre" et edosi "téter" avec suff. d’agent -le.

aurba
(1562) Grand-père. De *aur- "avant" et suffixe de parenté -ba.

auri
(B, G, HN, Aezc.) Pluie. Var. de euri "id.".

aurio
(BN) Loriot (Zool.). Du gasc. aurio "id.".

auritxa
(1745) Etrenne(s). Sans doute de aur- "devant" mais on devrait avoir logiquement aurritxa. Erreur de Larramendi?

aurkeztu
(B, G, 1745) Présenter. De *aurr- "devant".

aurki
(1143) Avant, devant, contre. De *aurr- "devant" et suffixe -ki. Dérivé : aurkitu (XVIe s.) "rencontrer, découvrir".

aurpegi
(1516) Visage. De *aurr- "devant, front" et begi "oeil".

aurre
(947) Devant, contre. De *aurr-. Cp. vieil irl. aur "avant, devant".

aurresku
(1745) Danse basque. De aurr- "devant" et esku "main".

aurten
(1536) Cette année. Du préfixe démonstratif a- et urte "année" avec suffixe -n.

aurtiki
(1571) Lancer. Sans doute de aurr- "devant".

ausartu
(1545) Oser. Du latin vulgaire ausare.

ausiki
(1571) Mordre, piquer. De *aus-.

ausin
(1725) Ortie. De *aus- "mordre, piquer".

auso
(BN, S) Vent et neige. Apparenté à lauso et à l’aragonais ausin "id.".

auxulunt
Francolin (Zool.). Le premier élément est peut-être antxu "oison". Le second rappelle l’ouralien lunt "oiseau, oie" mais il s’agit peut-être d’une coïncidence fortuite. Cf. la var. antxulant.

auz
(1189) Roche. Variante de aitz "pierre, roche" dans la toponymie : Etxauz, Hautza, auzcue (1350). Elle pourrait être à l’origine du nom de la grande tribu aquitaine des Auscii, qui a donné son nom à Auch (département du Gers), et à l’origine du nom de l’euskara (langue basque) et des Euskariens (Euskaldunak), c’est-à-dire des Basques. L’évolution de a- à e- est tout à fait classique.

auzapez
(1741) Maire. De auz- "juridiction" et apez "abbé".

auzi
(1328) Procès, jugement. De *auz- "juridiction".

auzo
(1562) Voisin, voisinage. Apparenté à auzi "juridiction".

axe
(B) Vent. Var. de (h)aize "id".

axeriko
(1360, axeariko). Personnification du renard dans les contes. De azeari, forme ancienne de azeri "renard".

axiroin
(XVIIe s.) Cheville. De azur "os" et oin "pied".

axkixalu
(R) Ongle. Var. de azkazal.

axo
(1741) Sauce. De l’espagnol ajo "id.".

axola
(1545) Soin, Intérêt. Voir azola.

axolbe
(S) Abri. De aize "vent", ola "cabane" et -be "sous".

axuri
(IXe s.) Agneau (Zool.). De a- pour ardi "brebis" et xuri "blanc".

aza
(1290) Chou (Bot.). Peut-être apparenté à azal "écorce" ou azi "semence"(?).

azabatxe
Jais. De l’esp. azabache "id.".

azafrai
(1562) Safran (crocus) (Bot.). De l’esp. azafrán.

azaga
(1596) Fin. De l’esp. a zaga "arrière, derrière".

azagerriko
Impôt (Fuero General de Navarra). Semble contenir gerri "ceinture". Le premier élément est sans doute alza "lever".

azai(a)
(XVIIe s.) Bécasse (Zool.). Du latin acceia "id.". Variante azeia (S).

azaia
Roupie du nez. De azaia "bécasse".

azal
(1087) Ecorce, peau. De *asal. Cf. *kazal ou akal (?). Cf. Drav. Malto qale "id.". Dérivé : azaldu "décortiquer, analyser".

azalki
Blette (Bot.). De azal "écorce".

azaltxo
Pellicule. De azal "peau" et suff. dim. -txo.

azantz
(XIIe s.) Bruit. De az "pierre". Cp. azots "bruit, grêle".

azao, azau
(XVIe s.) Javelle. De alzatu "lever".

azari
(1103) Renard (Zool.). Contraction de azeari "id.".

azaribuztan
Prêle (Bot.). De azari "renard" et buztan "queue".

azaro
(XVe s.) Novembre. De azi "semence" et aro "époque".

azeari
(1068) Renard (Zool.). Contraction de azenari avec chute du -n- intervocalique. Cf. Eneco Aceariz de Aginega (1128).

azenari
(972) Anier, puis renard ? Du nom Asenari. La chute du -n- intervocalique semble attestée dans azeari "renard" en 1068 et dans l’anthroponyme Eneco Aceariz de Aginega (1128). Cp. aussi le nom Aznar. Voir azeari, azeri. Le rapprochement de J.D. Bengtson avec le caucasien chwole, sari semble faux, ne tenant aucun compte du a- initial du terme basque, de la forme ancienne azeari et du fait que la forme azari est secondaire. Cf. aussi Garcia.

azenia
(HN) Roue hyraulique de moulin. De l’esp. aceña "moulin à eau".

azentu
(1571) Accent. Du latin accentu(m) "id.".

azeri
(XIIe s.) Renard. Contraction de azeari < azenari. N’a rien à voir avec le caucasien chwole "id." comme prétendu par certains. Var. azeari, azari.

azi
(XIVe s.) Grain, germe. De (h)az- "croître". Cp. paleosiberien kamtchadal as "croître" (K. Bouda, Orbis, XXV, 2, 1976, 246). Les Ligures nommaient le seigle asia. Peut-être apparenté également à zi "pointe" ?

azkazal
(1745) Ongle. De atz "doigt" et azal "écorce".

azken
(1545) Dernier. De *azke- /atze- "derrière" avec suffixe -n. Variante atzen.

azkon
(1205) Blaireau (Zool.). Peut-être de *arzkon (?). De artz "ours" ? Le blaireau est un plantigrade. Var. azkonarro (1290) avec -arro "mâle".

azkonarro
(1290) Blaireau (Zool.). Voir azkon "id.".

aznai
Prurit. De atz "gratter" et nai "envie".

azoka
(XIIIe s.) Marché. Du vieux-castillan azoca, azogue (1274) (de l’arabe al suq "id.").

azola
(1545) Soin, souci, préoccupation, intérêt. Du gasc. asolà "consoler, conforter".

azolio
(1745) Choux cuits à l’huile. De aza "chou" et olio "huile".

azote
(1571) Fouet. De l’esp. azote "id.".

azots
(HN) Bruit de pierre (grêle). De az "pierre" et ots "bruit".

azpelar
(HN) Carex, laîche (Bot.). De aitz "pierre" et belar "herbe".

azpi
(XVe s.) Sous; jambon. De *azpe "sous" (de < *aitz-be "sous la roche" par extension de sens).

azpiko
Subordonné, inférieur, esclave. De azpi "sous".

azpimarratu
(XXe s.) Souligner. De azpi "sous" et marra "trait".

azpin
(B) Doigtier. De atz "doigt" et bin "langue".

azpin
(1746) Aloyau. De azpi "jambon".

aztal
(1571) Talon. De atz "patte".

aztalki
Eperon. De aztal "talon".

aztar
Indice. De atz "doigt".

azti
(XVIe s.) Devin. Variante de aztru.

aztigar
(XIe s.) Erable (Bot.). De gaztigar? A été comparé au sarde costighe "id." (?).

aztore
(1319) Autour (Zool.). Du béarnais astor "id.".

aztru, azturu
(B) Devin. Du latin astru "étoile".

aztu
Oublier. Var. de ahanztu, ahantzi "id.".

azubil
(B) Noyau. De azur "os" et bil "forme ronde".

azukre
(1562) Sucre. De l’espagnol avec influence d’autres formes romanes.

azun
(XVIIe s.) Enceinte, pleine (notamment la truie). De *az- "croître". Var. axun.

azunbre
(B, Moguel) Mesure de capacité de deux litres. De l’esp. azumbre.

azuntz
Epinard (Bot.). De aza "chou".

azuntza
(1745) Epimède (Bot.). De *az- "croître" ou aza "chou". La finale est peut-être (h)untz "lierre" ou ahuntz "chèvre".

azur
(B) Os. Variante de ezur. Voir aussi zur

azuzena
(XVIIe s., Pouvreau) Lis (Bot.). De l’espagnol azucena.

azuzki
(1800) Restes, reliefs. De azur "os".

azuzkulu
(XIXe s.) Ongle. Variante de azazkal.






Dictionnaire étymologique basque

Index des pages

Contact : Michel Morvan