Dictons de décembre en wallon
Spots so l’tins
Dictons météorologiques wallons




DÉCIMBE
DÉCEMBRE




Frèchs avins, sètch estè; sètchs avins, frèch estè.
Avent mouillé, été sec, avent sec, été mouillé

N’a sint Nicolèye qui cût sès bounames, sint Djîle va sofflé d’sus (Tileûr)(1)
Il y a saint Nicolas (6 décembre) qui cuit ses bonhommes, saint Gilles va souffler dessus (Tilleur)

Sint Nicolas d’å Paradis, apwèrtéz m’bramint dès cacayes
Et dès boubounes po ki d’jès saye, dji sèrè sadje todis

Saint Nicolas du Paradis, apportez-moi beaucoup de cadeaux
Et des bonbons pour que je les essaie, je serai sage toujours (Namur)


Sinte Lucèye, li pu coûrt des djoûs, li pus longue des nûteyes(2)
Sainte Lucie,(13 décembre) le plus court des jours, la plus longue des nuits

Al Sinte Lucèye, lès nut’ Discrèhèt d’quéquès minutes
A la Sainte Lucie, les nuits diminuent de quelques minutes

Al Sinte Luce, Do saut d’ine puce,
Al Noyé, Do saut d’on né
Al Novel-an, Do pas d’on-èfant,
Al Sint-Antwène, Do pas d’on mwène

A la Sainte Luce, du saut d’une puce
A la Noël, du saut d’un nez
Au Nouvel an, du pas d’un enfant
A la Saint Antoine (17 janvier), du pas d’un moine


Al Sinte Luce, les djoûs crexhèt do pas d' ene pouce; å Noyé do pas d' èn åmea,
al Novelan, do pas d' èn efant, ås rwès, d' onk d' on cok,
et al Sint-z-Antoenne, d' onk d' on moenne; adon, on n' s' è mele pus.

A la sainte Luce, les jours croissent du pas d’une puce ;
à la Noël, du pas d’un veau
Au Nouvel an, du pas d’une enfant, aux rois, de celui d’un coq,
Et à la saint Antoine, d’un de moine ; ainsi, on ne s'emmêle plus


Sinte Lucèye, Court djoû, longu’nutèye
Sainte Lucie, court jour, longue nuit

Al Sint-Thoumas, Bowe tes draps ! (3)
Ti n’lès ârès nin bowé Qui n’sèrans Noyé

A la Saint Thomas (21 décembre), lessive tes draps
Tu ne les auras pas lessivés, que nous serons à Noël


Al sint Toumas(21-12), cwis, buwe, lave tès draps (Mons)
A la saint Thomas, cuis lessive, lave tes draps

Côpez on nocrê d’tchinne al Sint-Tomas :
si l’moxhe est co dvins, l’ivier serè doûs ; s’elle est foû, l’ivier serè long et deur

Coupez un morceau (noeud) de chêne à la Saint Thomas :
Si la mouche est encore dedans, l’hiver sera doux ; si elle est sortie, l’hiver sera long et dur


Sint-Thomas, lave tès draps, dins trwès djoûs Noyé t'âra
Saint Thomas, lave tes draps, dans trois jours Noël tu auras

A Noyé, vât mî on leup d’vins les tchamps qu’on laboureu (Lîdje)
A Noël, vaut mieux un loup dans les champs qu’un laboureur (Liège)

Blanc Noyé, vètès Pâques; vért Noyé, blankès Pâkes
Noël blanc, vertes Pâques; vert Noël, blanches Pâques

Clêr Noyé, djavias clérsumés
Noël clair, javelles clairsemées

Come li Noyé tome, Li novèl an tome
Comme tombe Noël, le nouvel an tombe

Cand i fwêt dous å Noyé, i fwêt frèd a Påkes.
Quand il fait doux à Noël, il fait froid à Pâques

Cand on-z è l' iviêr duvant l' Noyé, on l' è deûs côps.
Quand on a l’hiver avant la Noël, on l’a deux fois

Lès djoûs crèchenut : al Noyé, do toû d'one clé ;
al novèl an, do pas d'on-èfant ; al tchandeleûse, do saut d'one voleûse

Les jours grandissent : à la Noël, d’un tour de clé ;
Au nouvel an, du pas d’un enfant ; à la Chandeleur, du saut d’une voleuse (Fosses)


Li ci qui magne dès pomes â Noyé ârè dès clâs
Celui qui mange des pommes à Noël, aura des furoncles

Li tins qu'i fêt lès doze djoûs d'après l'Noyé, c'èst l'ci qu'i f'rè lès doze mwès d'l'an.nêye
Le temps qu"il fait les douze jours après Noël, c'est celui qu'il fera les douze mois de l'année

Mohètes â Noyé anons’ront (amonn’ront)A Pâques, lès glèçons
Des moucherons à Noël annonceront (amèneront) à Pâques les glaçons

Noyé â balcon, Pâque â tison
Noël au balcon, Pâques au tison

Noyé èt Tch’han s’pârtèt l’an
Noël et Jean se partagent l’an

On- z-a tant brêt Noyé, k’est’arrivé
On a tant crié Noël, qu’il est arrivé

On z’a tant crié Noyé K’à la fin il èst v’nou
On a tant appelé Noël qu’à la fin il est venu

On-z-a tant pårlé d'Noyé qu'al fin, il èst-arivé
On a tant parlé de Noël, qu’à la fin , il est arrivé

Qwand l’solia lût so l’åtè l’djou dè Noyé, l’ivier remonte å tchvå po six saminnes (Céroux-Mousty)
Quand le soleil luit sur l’autel le jour de Noël, l’hiver remonte à cheval pour six semaines

Qwand on magne lès boûkètes a l’ouh, on magne lès cocognes èl coulèye(4)
Quand on mange les bouquettes à la porte, on mange les œufs au coin du feu

S'i rèle(5) su lès åbes å Noyé, bran.mint (6) dès frûts l'an.nêye d'après
S’il tombe du grésil sur les arbres à Noël, beaucoup de fruits l’année d’après

S'i mårlêye å Noyé, bran.mint dès frûts l'an.nêye d'après
S’il y a du givre à Noël, beaucoup de fruits l’année suivante

Té d’jou d’Noyé, té djou d’l’an (Mons)
Tel jour Noël, tel jour de l'an (Mons)

Vochal décimbe, aprèstez-v ‘, ciète, Nos magnerans bin vite dès boûkètes
Voici décembre, apprêtez-vous, certes, Nous mangerons bien vite des bouquettes .



NOTES :
1) bounames: uniquement utilisé à Liège pour les bonhommes de pâte à gâteau vendus à la St Nicolas
-St-Nicolas cuit ses bonhommes: quand le ciel est rougeâtre
-St-Gilles: quartier sur les hauteurs de la ville, souvent venteux. On parle des "grands vents de St-Gilles", au moment de sa fête, le 1er septembre

2) A cause du changement de calendrier en 1582, quand le pape Grégoire XIII réforma le calendrier julien en enlevant 10 jours, pour qu'il soit plus exact, ce n'est plus la Ste Lucie qui marque le solstice d'hiver, mais le 21 décembre.

3) bower: lessiver, du germain bukon, comme le français buer, embuer, buée

4) boukètes: crêpe à la farine de sarrasin, pâte levée à laquelle on ajoute des raisins de Corinthe ("corintènes"); mets traditionnel au réveillon de Noël, avec du vin chaud
-cocogne: oeuf de Pâques, cuit dur et teint; cadeau de Pâques

5) de l'allemand "rieseln", ruisseler

6) de "bråvemint", bravement, dans le sens de richement
synonyme: tot-plin






Tous les dictons :
Printemps - Eté - Automne - Hiver
Janvier - Février - Mars - Avril - Mai - Juin - Juillet - Août - Septembre - Octobre - Novembre - Décembre


index & contact