Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Lituanien : première leçon - Cours & Documents - Forum Babel
Lituanien : première leçon

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Cours & Documents
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
kongurlo



Inscrit le: 27 May 2007
Messages: 53
Lieu: Paris

Messageécrit le Tuesday 29 May 07, 12:45 Répondre en citant ce message   

Labas !

Je vous ai expliqué dans la leçon sur la prononciation que l'accent tonique était extrêmement important et complexe. On le symbolise par les signes ́́ ̀ et ̃ (qui se placent au-dessus des éventuels signes diacritiques) mais pour des raisons techniques, je ne parviens pas à les noter sur les textes édités ici. J'en suis bien désolé. Vous ne saurez donc pas si l'accent est ascendant, descendant ou allongé. Ceci ne présente pas de problème à l'écrit puisque les Lituaniens eux-mêmes ne les note pas, mais à l'oral.


Voici maintenant quelques mots pour se présenter en lituanien :

mano vardas … - je m’appelle… (litt. mon nom…)
mano pavardė… - mon nom de famille est…
aš esu prancūzas - je suis Français
aš esu prancūzė - je suis Française
jie yra prancūzai - ils sont Français
jos yra prancūzės - elles sont Françaises
aš esu lietuvis - je suis Lituanien
aš esu lietuvė - je suis Lituanienne
(les noms de nationalité ne prennent pas de majuscule en lituanien, le mot prancūzas s’écrit avec –p, le f étant étranger au lituanien)

Le lituanien omet volontiers le verbe être au présent. Donc on peut aussi dire : aš prancūzas (cf en russe)

Voici le verbe être, būti à toutes les personnes du présent :

aš esu - je suis
tu esi - tu es
jis yra - il est
ji yra - elle est
mes esame - nous sommes
jūs esate - vous êtes
jie yra - ils sont
jos yra - elles sont

On remarque que les troisièmes personnes sont identiques et cela vaut pour tous les verbes. Le verbe être peut être sous-entendu au présent et on se contentera alors de donner le pronom.
Par exemple :
jis lietuvis – il est Lituanien
mes prancūzai – nous sommes Français


Quelques mots sur les substantifs :

Vous remarquez que tous les substantifs se terminent par –as ou –is etc. Tout comme le latin l’islandais ou le grec, le lituanien possède une désinence particulière pour le nominatif. Ceci concerne tous les mots sauf une petite poignée de mots d’emprunt (taksi, tabu…) Ceci est si fort que les Lituaniens ont toujours le besoin de rajouter ces désinences aux noms étrangers pour ensuite être en mesure de les décliner : comme Niujorkas (New York), Tel Avivas, Neapolis (Naples) etc.
Ces désinences sont les suivantes :

au masculin :
- as (de loin la plus populaire et toujours masculine)
- is
- ys
- us (toujours masculine)
- ius
- uo

au féminin :
- a
- ė (toujours féminine)
- i
- is
- uo

On remarque que –is et –uo sont à la fois masculins et féminins, mais vous apprendrez que les mots en –is sont majoritairement féminins et ceux en –uo à une exception (sesuo – la sœur) près masculins.

Le lituanien ne possède ni article défini ni indéfini, ce qui ne signifie pas qu’il ne soit pas capable de marquer le caractère défini ou indéfini d’une chose ou d’un être, mais seulement quand cela est important à la compréhension !

vyras est donc l’homme ou un homme

Quelques exemples :

namas (m.) – maison
naktis (f.) – nuit
arklys (m) - cheval
mergaitė (f.) – jeune fille
alus (m.) – bière
skaičius (m.) – nombre
marti (f.) – belle-fille
vagis (m.) – voleur
vanduo (m.) – eau

Mais vous verrez dans les déclinaisons que d’autres terminaisons peuvent être typiquement féminines.

Les latinistes, les slavisants ou les hellénistes habitués à apprendre des paradigmes irréguliers, des génitifs compliqués, des pluriels irréguliers seront déçus en lituanien car la langue est d’une incroyable régularité. Si ce n’était l’accent tonique, le lituanien est une machine bien huilée depuis la nuit des temps et a gardé – malgré sa complexité – une incroyable régularité. Quand vous aurez appris la douzaine de paradigmes de déclinaison (dont seulement cinq ou six sont vitales), vous n’aurez plus de surprises. Je ne connais que 4 ou cinq substantifs qui peuvent être considérés comme irréguliers. En revanche il en est autrement pour les conjugaisons...

Quelques mots sur le nominatif pluriel :

Si vous vous reportez à la phrase (mes esame pracūzai - nous sommes Lituaniens) vous remarquez que le mot prancūzas prend la terminaison –ai. Ce sera le cas pour tous les mots en –as.

Par exemple :

vyras (homme) – vyrai (hommes)
namas (maison) – namai (maisons)
berniukas (garçon) – berniukai (garçons)
miestas (ville) - miestai (villes)


Les féminins en –a, quant à eux, prennent la désinence –os.
Observez :

motina (mère) – motinos (mères)
višta (poule) – vištos (poules)
jūra (mer) – jūros (mers)

Quelques expressions courantes pour terminer :

Il y a quelquefois des variantes, vous pouvez choisir celle que vous trouvez plus simple à retenir, mais elles sont toutes employées.

laba diena ! / labą dieną – bonjour (toute la journée)
labas // sveikas / sveika / sveiki / sveikos - salut (s'accorde en genre et en nombre masc sg, fém sg, masc pl, fém pl)
labas rytas ! / labą rytą – bonjour (le matin)
labas vakaras ! / labą vakarą – bonsoir
labanakt / labos nakties – bonne nuit
sudie / sudieu (litt. avec dieu) / viso gero – au revoir
iki pasimatymo / iki – à bientôt
prašom – s’il vous/te plaît
ačiū / dėkui – merci
atsiprašau - pardon

Dans la prochaine leçon, nous commencerons par un petit texte et rentrerons lentement mais sûrement dans les profondeurs grammaticales de la langue lituanienne. Je vous donnerai aussi une petite liste de mots restés presque inchangés par rapport aux racines indo-européennes. Ceci vous montrera que le lituanien est à la fois un brontosaure indo-européen de première importance pour tout linguiste qui se respecte, mais aussi une langue de culture vivante, créative, moderne et qui fait partie de l’UE !


Dernière édition par kongurlo le Sunday 25 May 14, 14:15; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Spiun



Inscrit le: 11 May 2008
Messages: 30
Lieu: Vitre

Messageécrit le Saturday 12 Sep 09, 18:54 Répondre en citant ce message   

kongurlo a écrit:

aš esu lietuvis - je suis Lituanien
aš esu lietuvė - elle est Lituanienne

N'avez-vous pas fait une faute ici ? Peut-être que votre phrase doit être "je suis lituanienne" ?
A bientôt.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
felyrops



Inscrit le: 04 May 2007
Messages: 1150
Lieu: Sint-Niklaas (Belgique)

Messageécrit le Saturday 12 Sep 09, 21:01 Répondre en citant ce message   

Je suis sûr que d'autres que moi auront remarqué ces deux emprunts possibles au latin:
nuit > naktis > (nox, noctis)
homme > vyras > (vir).
Mais il se pourrait aussi que "naktis" soit dérivé de l'allemand "Nacht".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
telephos



Inscrit le: 13 Feb 2008
Messages: 332
Lieu: Montréal

Messageécrit le Saturday 12 Sep 09, 22:07 Répondre en citant ce message   

Naktis semble provenir d'une racine indo-européenne qu'on retrouve dans de nombreuses langues : nyx, nyktos en grec, noč' en russe.
Alus fait penser à ale en anglais et à öl/øl "bière" dans les langues scandinaves.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
chalokun



Inscrit le: 29 Sep 2009
Messages: 22
Lieu: Paris

Messageécrit le Wednesday 30 Sep 09, 16:23 Répondre en citant ce message   

felyrops a écrit:
Je suis sûr que d'autres que moi auront remarqué ces deux emprunts possibles au latin:
nuit > naktis > (nox, noctis)
homme > vyras > (vir).
Mais il se pourrait aussi que "naktis" soit dérivé de l'allemand "Nacht".


il faut tenir compte de la chronologie:les langues baltes étant des isolats linguistiques(et c'est tout leur intérêt sur le plan linguistique),leur état est plus ancien et moins construit que des systèmes comme la langue allemande(qui a connu une longue évolution) ou même le latin;pour faire bref ces langues sont restés plus proches du proto indo-européen que n'importe quoi d'autre en Europe;cela n'exclut pas les phénomènes d'emprunt de langues en contact,en particulier avec le domaine slave(comme il en existeentre le hongrois et le domaine turc ou altaïque de façon plus globales);il faut garder présent à l'esprit ceci:un paysan du 19 ème siècle d'après les linguistes étaient en mesure avec son lituanien de deviner le sens de phrases sanskrites simples et je ne parle même pas de la branche de la romani mélangé aux langues baltes pour laquelle le phénomène est évidemment plus prégnant.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Glossophile
Animateur


Inscrit le: 21 May 2005
Messages: 2097

Messageécrit le Saturday 03 Oct 09, 18:00 Répondre en citant ce message   

Un petit sourire au passage :
dans un excellent roman d'espionnage écrit par un Etazunien intervient un personnage d'Anglais barbu, Lituanien d'origine, dont le véritable nom est :
Dirzinskaite.

Dirzinskaite ! Un barbu...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Cours & Documents
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008