Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Le yiddish - Forum allemand - Forum Babel
Le yiddish
Aller à la page Précédente  1, 2
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum allemand
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3202
Lieu: Massalia

Messageécrit le Saturday 05 Feb 11, 11:11 Répondre en citant ce message   

Je reviens avec plus de sérieux sur la conclusion du livre de Baumgarten.
Citation:
..il n'a jamais constitué qu'un rameau subalterne, secondaire de la creativité juive en diaspora, et de nos jours, il ne s'agit plus que d'une culture résiduelle qui survit à l'état de traces quasi invisibles. Nous vivons l'agonie d'un dialecte juif, issu d'un monde à jamais englouti." et plus loin " Personne n'osera nier que le yiddish a perdu son rôle de langue vivante...preuve de l'agonie irrémédiable du monde qui le portait;"

En dehors de la conclusion pessimiste et malgré tout réaliste ( j'y reviens) , il est étonnant de noter chez la même personne, à quelques lignes d'intervalles, une telle contradiction. Car le yiddish a dépassé au cours de sa formation le statut de dialetce, idiome uniquement parlé, pour se doter au cours des siècles d'une grammaire, d'une littérature écrite, avec une explosion au xIX ème et XX ème siècle, avant l'anéantissement des gens qui parlaient et écrivaient cette langue. J'ai déjà signalé sur d'autres fils ( et n'invente rien, Baumgarten doit certainement l'expliquer lui-même, plus en détail, notamment dans son autre livre Yiddish, histoire d'une langue errante ; il y avait des dialectes dépendant de la langue yiddish,pour laquelle on traçait unefrontière linguistique floue, distinguant trois zones linguistiques du yissish.



Puis, il y avait un yiddish standard, celui des écrivains, des journalistes, bref des lettrés de langue yiddish qui publiaient.

Dire qu'elle a complètement disparu est faux. Autant que je sache, tant que deux personnes parlent une même langue et peuvent s'en servir pour communiquer, elle est considérée comme langue vivante. C'est du moins , le point de vue, d'un organisme comme l'UNESCO qui classe effectivement le yiddish comme langue menacée, en danger de disparaître.

Elle ne servira sans doute plus d'idiome unique propre à la communication au sein d'un groupe, puisque la base géographique, communautaire , humaine sur laquelle elle reposait, a disparu.

Il reste cependant qu'elle existe en tant que langue secondaire, que beaucoup de la génération qui a suivi la disparition de ce monde, ceux qui l'ont entendue et parlée , enfants ou dans leur jeunesse, ne l'ont pas oubliée; on retrouve chez leurs propores enfants, un désir de ne pas laisser s'éteindre ce qui était leur patrimoine culturel. ainsi, oui, il y a de plus en plus de gens qui se mettent à étudier, à apprendre ou réapprendre le yiddish, il y a des universités d'été, des stages, des cours dans le monde entier. Sur le net, il existe nombre de forums, bien vivants, fonctionnant uniquement en langue yiddish.

Mais, ce n'est qu'une goutte d'eau dans la mer. La grande majorité des Juifs , originaires du Yiddishland, de l'Europe de l'Est ou les Américains yiddishophones, se sont, petit à petit, adaptés aux différents pays où ils vivent, ont préféré communiquer uniquement dans la langue nationale de leur pays, si bien que le yiddish a peu de chances de survivre. Le choix linguistique de l'etat d'Israël, celui de prendre l'hébreu comme langue nationale a contribué à l'accélération de ce déclin.

On peut supposer que le yiddish survivra cependant, dans des groupes très petits, à l'instar des langues régionales de la France, breton, catalan, occitan ( et sa variante provençale), basque, alsacien. Jusqu'à quand ? C'est une autre histoire.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Iknos



Inscrit le: 26 Dec 2010
Messages: 33
Lieu: Behren-lès-Forbach (57)

Messageécrit le Monday 07 Feb 11, 14:57 Répondre en citant ce message   

rejsl a écrit:
טאָ, זאָג ניט קיינמאָל אַז דו גייסט דעם לעצטן וועג מיר זיינען דא

En transcription Yivo:" to, zog nit keynmol az du geyst dem letstn veg.
mir zeynen do. "

Puissent toutes les générations de yiddishophones,(dont j'espère qu'ils seront toujours plus nombreux...) à venir, dire ces belles paroles d'espoir et d'avenir, et les barbarie nazie n'aura pas gagné... même si le génocide bien que principale cause du déclin ,n'est pas la seule, l'immigration massive et l'abandon progressif de la part des immigrants est aussi un facteur non négligeable Là ou la transmission de la langue n'est plus assurée par le canal naturel, familial, social, c'est la loi et l'état qui devraient intervenir, en protégeant, en encourageant la pratique de la langue, notamment par la scolarisation obligatoire, avec des écoles depuis les classes maternelles jusqu'aux études universitaires et la création littéraire, et artistique... mais il y faut aussi une certaine prise conscience et une certaine part de volontarisme, et d'abord de la part des communautés concernées. Les classes d'âge concernées seraient ainsi au moins bilingues, ce qui ne peut être que très positif.

Une langue comme le yiddish a certainement des arguments à faire valoir, elle a produit une littérature de grande qualité, avec les 3 " klassiker" et d'autres grands comme Isaac B. Singer, en somme le yiddish du sthtetl est arrivé à la consécration avec le prix Nobel décerné à Singer... Même si le shtetl n'existe plus, le Yiddishland demeure et subsistera tant que des personnes parleront yiddish quelque part dans le monde...

Pour les locuteurs actuels du yiddish, les estimations varient, me semble-t-il, entre 800 000 et 3 000 OOO de personnes. Difficile de se faire une idée précise. Cependant là où vivent les communautés les plus importantes, des mesures de ce genre sembleraient les plus appropriées.

Malgré la contradiction du texte et un certain pessimisme, cité de Jean Baumgarten, ses écrits, dont plusieurs sont disponibles sur Lexilogos yiddish, sont de très bonne qualité et d'un excellent niveau, tout en demeurant très accessibles, érudits et extrêmement instructifs et intéressants... En ce qui concerne la langue standard, je crois avoir compris que c'est le yiddish lituanien qui a servi de référence à la normalisation du yiddish ...Certes la normalisation d'une langue est une nécéssité, cependant elle se fait toujours malheureusement au détriment de l'immense richesse dialectale...

La disparition d'une langue est toujours un drame immense, car perdre sa langue maternelle, au plein sens du terme avec tout ce qu'elle comporte de fondamental, c'est vraiment perdre son âme, et de plus c'est une perte incalculable pour toute la communauté humaine. Le yiddish porte une culture millénaire et un irremplaçable témoignage d'humanité, et je réitère mon souhait et mes voeux les plus chers, même comme non Juif, que cette belle langue retrouve toute sa splendeur, sa vitalité, et un avenir radieux...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6529
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Monday 07 Feb 11, 16:42 Répondre en citant ce message   

Aux E.U., 170,000 personnes parleraient yiddish à la maison, surtout dans la région de New York. (wikipedia)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3202
Lieu: Massalia

Messageécrit le Monday 07 Feb 11, 21:56 Répondre en citant ce message   

Citation:
En ce qui concerne la langue standard, je crois avoir compris que c'est le yiddish lituanien qui a servi de référence à la normalisation du yiddish ...Certes la normalisation d'une langue est une nécéssité, cependant elle se fait toujours malheureusement au détriment de l'immense richesse dialectale...


C'est exact, cependant on peut trouver des textes du XIXème siècle qui, tout en respectant la grammaire normalisée, expriment ces différences régionales.

Ainsi, selon les textes et l'origine de l'auteur, tu trouveras git ou gut et ce n'est qu'un exemple.

De même, la langue standard a accepté dans son lexique attesté par les dictionnaires, des variantes, reconnues à égalité. Par exemple, pour la conjugaison du verbe zayn ( être) on accepte à la troisième personne du pluriel: zey zeyen ou zey zenenזיי זייען ou .זענען

De même pour le participe passé du même verbe , geven et gevezen sont acceptés.

Enfin, dans tous les cours de yiddish auxquels j'ai pu assister, les intervenants, enseignants venus de divers horizons , semblaient tous d'accord pour encourager ceux qui gardaient en mémoire telle ou telle prononciation, partie de leur héritage linguistique familial, à le conserver à l'oral et mieux, à l'entretenir.

Ce n'est qu'à l'écrit que la langue standard prend plus d'importance.

On pourrait comparer cela avec la langue française, comportant à l'oral de grandes différences régionales ( surtout entre les régions de langue d'oïl et celles de langue d'oc), différences qu'on retrouve dans le lexique et souvent même dans des constructions syntaxiques. Pour autant, à l'école, tous les francophones apprennent à maîtriser une langue standard écrite, du moins c'est le but recherché par l'enseignement.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Iknos



Inscrit le: 26 Dec 2010
Messages: 33
Lieu: Behren-lès-Forbach (57)

Messageécrit le Wednesday 09 Feb 11, 19:32 Répondre en citant ce message   

La normalisation/standardisation d'une langue est toujours une nécéssité, dès lors qu'eele doit êtr comprise par la totalité de ses locuteurs, même si elle comporte un certain degré de "sacrifices" de la part des dialectes...Cependant un certain niveau de tolérance vis à vis de ceux-ci ne met pas la langue en danger... A l'inverse l'absence de norme reconnues acceptées et observées par tous risque de conduire au processus de dialectisation, en entendant par là un processus de fragmentation et de désagrégation qui serait préjudiciable à la langue dans son ensemble.
Du reste, rien n'empêche qu'à côté de la langue standard existe et se développe une littérature dialectale riche et florissante, comme en Italie par exemple...

Un autre point me laisse perplexe, celui de la genèse du yiddish.
Généralement la périodisation de cette langue est présentée en :

- Alt yiddish (1250 - 1500 )

- Mitl yiddish ( 1500 - 1700 )

- Nay yiddish ( après 1700.. )

On parle parfois de breyshis yiddish ou de Ur yiddish pour désigner la période antérieure à 1250. Or selon les cas, on affirme que ce sont essentiellement le francique moyen et le francique rhénan qui concourrent à sa formation, en situant ce processus au IXéme siècle, alors que d'autres y ajoutent l'alémanique et le bavarois... ?.

Un autre point est que l'on parle à juste titre, de shmeltzshprach ( Schmelzschprache), qui confère au yiddish toute sa singularité et la physionomie que nous lui connaissons, cependant si l'on omet de préciser, on pourrait tomber dans l'erreur selon laquelle ses différents éléments constitutifs s'y trouvent à proprtions sensiblement égales,il ne serait pas inutile de préciser que l'élément germanique, au moins du point de vue lexical y est prédominant.

Le fait que 170 000 personnes aux USA parlent couramment yiddish est vraiment réconfortante, un signe certain de vitalité. et un gage pour l'avenir.

Par contre le fait que le yiddish ne jouisse pas d'un statut particulier de seconde langue nationale, en Israël me semble incompréhensible, si ce n'est que cette situation reflète au moins partiellement le résultat des débats passionnés d'avant -guerre entre les socialistes du Bund et les mouvances sionistes de cette époque sur la question linguistque, elle-même liée à des choix politiques....Cela étant il serait toujours temps de corriger le cap...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Iknos



Inscrit le: 26 Dec 2010
Messages: 33
Lieu: Behren-lès-Forbach (57)

Messageécrit le Thursday 03 Mar 11, 20:44 Répondre en citant ce message   

Il est étrange de voir qu' aux marges de la théorie couramment admise sur l'origine du yiddish, il existe des "théories" quelque peu "hétérodoxes", mais pas plus crédibles pour cela...

Selon l'une d'entre elle le yiddish, plus précisément son substrat germanique, serait en fait le gothique, qui aurait suvécu en Ukraine du IVéme au XVIéme siècle, le "gothique de Crimée". l'élément hébraïque serait entré dans le yiddish à l'époque de la conversion des Khazars au judaïsme, vers les Véme - VIéme siècles...

Une autre "théorie" tout aussi loufoque affirme, quant à elle, que le yiddish dérive des parlers slaves et baltiques ( ???) de l'aire géographique polonaise..., dont les habitants se faisaient passer pour Juifs afin échapper à l'enlèvement et à la vente comme esclaves, fait dit-on non rares dans cette partie du monde durant le Moyen - Age...

On voit que même en matière linguistique, la fantaisie la plus débridée a parfois cours...

voici sur Youtube une comparaison, sur le mode ludique et amusant entre l'allemand et le yiddish...

http://www.youtube.com/watch?v=-qQSAEMq5ko

... à un certain moment, il me semble que le locuteur du yiddish utilise des mots comme " trottoir", plage et chaussée". Pourrait -il s'agir de mots du Laaz hérités par le yiddish ?

Une de ces phrases m'a beaucoup amusé, " pour un Allemand, le yiddish est du mauvais allemand, et pour un Juif l'allemand est du mauvais yiddish"...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum allemand Aller à la page Précédente  1, 2
Page 2 sur 2









phpBB (c) 2001-2008