Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Expressions avec des toponymes - Expressions, locutions, proverbes & citations - Forum Babel
Expressions avec des toponymes
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Expressions, locutions, proverbes & citations
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
András
Animateur


Inscrit le: 20 Nov 2006
Messages: 1429
Lieu: Timişoara, Roumanie

Messageécrit le Friday 06 Jan 12, 10:59 Répondre en citant ce message   

-------------------------------------- ADDITION (Jacques)---------------------------------------
Voir aussi :
Toponymie imaginaire
Locutions comprenant le nom d'une nation (5 pages).
Topononymes non standards pour lieux existants
------------------------------------------------------------------------------------------------------


Français français: Avec des "si" on mettrait Paris en bouteille – expression pour réfuter des hypothèses considérées comme non valides

Hongrie hongrois: Annyi ... van, hogy Dunát lehet vele rekeszteni [littéralement: 'Il y a tant de ..., qu'on peut bloquer le Danube avec'] – pour exprimer une grande quantité d'objets ou de matière

Bajok lesznek Köpecen [litt. 'Il y aura des ennuis à Köpec'] – annonce d'événements désagréables ou menace (Köpec est un village de Transylvanie dont je ne sais pas ce qu'il vient faire dans cette expression)

Déjà cité ici pour le prénom : Úgy él, mint Marci Hevesen [litt. 'Vivre comme Martin à Heves] 'Vivre comme un coq en pâte' (Heves – petite ville dans le Nord-Est de la Hongrie)

Roumanie roumain: a o întoarce ca la Ploiești [litt. 'la tourner comme à Ploiești'] – se dédire, revenir sur ce qu'on avait dit, pour dire le contraire (Ploiești est une ville de Roumanie qui fut pendant quelque temps, au 19e siècle, terminus du chemin de fer venant de Bucarest, les trains faisant demi-tour pour retourner dans ce dernier.)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8272
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 06 Jan 12, 12:11 Répondre en citant ce message   

Espagnol El que fue a Sevilla / Melilla perdió su silla = Qui va à la chasse perd sa place. (Litt. Celui qui est allé à Séville / Melilla a perdu sa chaise.)
Espagnol Remover Roma con Santiago = Remuer ciel et terre (pour chercher quelque chose).
Espagnol Andarse / Irse por los cerros de Úbeda = être dans la Lune. (Voir ICI).

Français Paris ne s'est pas faite en un jour : il faut laisser aux choses le temps de se faire à leur rythme normal = Espagnol No se ganó Zamora en una hora.
Français Bâtir des châteaux en Espagne : élaborer des projets qui ne se réaliseront pas.
Français Franchir le Rubicon : prendre, comme Jules César, une décision qui sera lourde de conséquences.
Français Tomber de Charybde en Scylla : échapper à un danger pour un danger pire.
Français Trouver son chemin de Damas : tel Saul qui deviendra Paul, se trouver une raison de vivre et d'agir de façon radicalement différente. (Voir ICI, page 2).
Français Aller à Canossa : voir ICI, page 3.
Français Être heureux comme Dieu en France : (sans commentaire) (Voir ICI).


Dernière édition par Papou JC le Friday 06 Jan 12, 20:19; édité 10 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10799
Lieu: Lyon

Messageécrit le Friday 06 Jan 12, 12:22 Répondre en citant ce message   

Papou JC a écrit:
Paris ne s'est pas faite en un jour

Je pense avoir toujours lu :
- Paris ne s'est pas fait en un jour

Le syndrome le / la forêt noire aurait-il frappé à nouveau ?!

Lire à ce sujet le Fil Quel genre pour le nom des villes ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10799
Lieu: Lyon

Messageécrit le Friday 06 Jan 12, 15:20 Répondre en citant ce message   

Papou JC a écrit:
Français Être heureux comme Dieu en France : (sans commentaire) (Voir ICI).

Papou, pour info, j'ai ajouté le lien vers le Fil "wie Gott in Frankreich".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3202
Lieu: Massalia

Messageécrit le Friday 06 Jan 12, 16:05 Répondre en citant ce message   

Expression de la région lyonnaise :
- Fais comme à Givors ! = Fais comme il te plaît ! Les Givordins auraient la réputation de ne faire que ce qu'ils veulent.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8272
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 06 Jan 12, 16:29 Répondre en citant ce message   

L'expression doit être récente : en vingt ans de vie dans la région lyonnaise, et pas très loin de Givors, je ne l'ai pas entendue une seule fois. Voyons ce qu'en pense José.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3202
Lieu: Massalia

Messageécrit le Friday 06 Jan 12, 17:19 Répondre en citant ce message   

Ah non, pas très récente. Une grande partie de ma belle-famille habite depuis toujours entre Givors et Grigny. J'entends cette expression depuis plus de trente ans.

Wikipedia le confirme:

Citation:
On dit également « fais comme à Givors » pour dire « fais comme tu veux ». Dans l'ouvrage de Gilbert-Lucien Salmon intitulé Dictionnaire du français régional du lyonnais, le verbe givorder signifie même « Aller de gauche à droite, aller et venir »[4].

Dans le même ordre d'idées, les Lyonnais utilisent l'expression « être garé comme à Givors », ou « être garé à la Givordine » pour exprimer l'idée d'un stationnement hâtif, sans respect des lignes d'emplacement, voire en un lieu interdit au stationnement. Aucune étude statistique ou sociologique ne vient toutefois confirmer ou infirmer une telle réputation


J'y découvre même le verbe givorder que je n'ai jamais entendu.
Ceci dit, trente ans à l'échelle d'une langue, ce serait effectivement récent. Je ne connais pas l'origine de l'expression.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
András
Animateur


Inscrit le: 20 Nov 2006
Messages: 1429
Lieu: Timişoara, Roumanie

Messageécrit le Friday 06 Jan 12, 17:57 Répondre en citant ce message   

Histoire et Civilisation a écrit:
À Rome, fais comme les Romains.
C’est ce qu’aurait répondu Ambroise à Augustin qui lui demandait s’il était préférable que le jour du repos soit pris le samedi comme à Milan ou le dimanche comme à Rome.
– Adopte les coutumes de l'endroit où tu vis.

Est-ce qu'à l'origine c'était en latin d'Église ou en italien ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3202
Lieu: Massalia

Messageécrit le Friday 06 Jan 12, 19:04 Répondre en citant ce message   

Si dans le monde chrétien occidental, on disait " Tous les chemins mènent à Rome ", il existe le pendant en langue russe, en bulgare aussi, qui dit que toutes les routes vont à Tsarograd ( Constantinople).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Glossophile
Animateur


Inscrit le: 21 May 2005
Messages: 2097

Messageécrit le Friday 06 Jan 12, 19:45 Répondre en citant ce message   

Citation:
Est-ce qu'à l'origine c'était en latin d'Église ou en italien ?

Si c'est vraiment d'Ambroise, c'était en latin, langue véhiculaire du temps.
Il n'est pas impossible qu'ils aient communiqué en grec, la grande langue internationale de ce temps, mais Augustin dit qu'il avait pris en grippe l'enseignement de cette langue...
Bref Ambroise et Augustin sont deux auteurs latins, et l'italien de leur temps n'existait pas encore.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3202
Lieu: Massalia

Messageécrit le Saturday 07 Jan 12, 0:16 Répondre en citant ce message   

C'est Byzance ! Quel luxe!
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10799
Lieu: Lyon

Messageécrit le Saturday 07 Jan 12, 0:31 Répondre en citant ce message   

Petit conseil méthodologique :
- ce Fil a de grandes chances de se développer sur plusieurs pages.
Afin de permettre à chacun de s'y retrouver, merci de mettre en gras le toponyme que vous citez.

(j'ai fait les modifications sur les Fils précédents)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3202
Lieu: Massalia

Messageécrit le Saturday 07 Jan 12, 22:42 Répondre en citant ce message   

Allemand Über den Jordan gehen = passer le Jourdain = mourir

Origine biblique : Les Hébreux doivent passer le Jourdain pour entrer en Terre promise. ( Livre de Josué)

Voir aussi fil expressions d'origine biblique , mourir, être mort
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
felyrops



Inscrit le: 04 May 2007
Messages: 1150
Lieu: Sint-Niklaas (Belgique)

Messageécrit le Sunday 08 Jan 12, 0:54 Répondre en citant ce message   

A l'encontre de François Ier de France (1494-1547), son rival l'Empereur Charles-Quint (Gand 1500- Monastère de Yuste 1558) auraît dit "Je mettrai Paris dans mon gant" (gant se prononce exactement comme la Ville de Gand).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8272
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Monday 09 Jan 12, 12:02 Répondre en citant ce message   

Trouvées sur ce site (et il y en a quelques autres). Je cite (Merci à Amélie Rioual !) :

Espagnol Dormir a la luna de Valencia = Dormir à la belle étoile.
Cette expression tient son origine de l’époque où la ville de Valence était une enceinte fortifiée, pour protéger la ville des attaques éventuelles. L’enceinte ne comportait que deux entrées, dont on fermait les portes à la tombée de la nuit. Tous ceux qui n’arrivaient pas à temps ne pouvaient pas accéder à la ville jusqu’au lendemain, et devaient passer la nuit « a la luna de Valencia ».
Il existe aussi la variante Quedarse en la luna de Valencia = Rester le bec dans l’eau.

Espagnol Poner una pica en Flandes : Faire un exploit.
Cette expression est née à l’époque de Carlos V, quand les Pays-Bas faisaient partie de ses terres. À ce moment-là, et dans les décennies suivantes, l’Empire espagnol était mêlé à différents conflits, contre la Turquie, l’Angleterre, le Portugal, la France, les Flandres. Dans ce panorama belliqueux et instable, il était très difficile de former une armée et de réussir à la mener jusqu’aux Flandres, d’autant plus que le voyage par la mer était très long et pénible pour les troupes. Il n’est donc pas surprenant que la bataille des Flandres représente une des guerres colossales de cette époque. D’autre part, celle-ci dura quatre-vingt ans, et ne constitua pas seulement une lutte entre l’Espagne et les Pays-Bas, sinon entre l’Espagne et toute l’Europe protestante, ainsi que l’Empire Ottoman. Dans ces conditions, et étant donné que les Anglais barrait la route du Cantabrique vers les Pays-Bas, l’Espagne n’eut d’autre choix que de passer par Genève, et de là, d’envoyer ses troupes par les terres jusqu’à la région des Flandres, lesquelles devaient par conséquent traverser des territoires hostiles et dangereux. De plus, elles marchaient chargées de tout l’armement nécessaire, dont les fameuses lances de l’époque. Cette route est connue sous le nom de « Chemin des Espagnols ». Et donc, pour finir, Carlos V, avec sa ténacité parvint à « poner una pica en Flandes », c’est-à-dire à mener à bon port quelque chose de compliqué à résoudre.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Expressions, locutions, proverbes & citations Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Page 1 sur 5









phpBB (c) 2001-2008