Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Expressions issues du jargon ferroviaire - Expressions, locutions, proverbes & citations - Forum Babel
Expressions issues du jargon ferroviaire
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 11, 12, 13  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Expressions, locutions, proverbes & citations
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Andrew



Inscrit le: 14 Aug 2012
Messages: 139
Lieu: Isère rhodanienne

Messageécrit le Friday 16 Nov 12, 12:28 Répondre en citant ce message   

Jacques a écrit:
L'aiguilleur du ciel a une fonction semblable à celle de l'aiguilleur du chemin de fer.

C'est si vrai, jacques, que certaines méthodes de travail ont migré d'un domaine vers l'autre, notamment pour l'application des procédures radio (utilisation de l'alphabet international, alpha, bravo, charlye etc...) et dans les procédures d'arpentage.
"Arriver, Reconnaître, Prévenir et Protéger, Photographier, Enquêter et Entendre, Noter, Transmettre, Activer et Admettre, Gérer, Ecouter..."

Venue du monde aéronautique, la "méthode des écrans" est aujourd'hui utilisée pour l'étude des situations d'incident, accident, événements inédits, dits "précurseurs."
Ca va au delà, ouvre d'autres visions que le seul "arbre des causes."

Toute procédure, tout système, tout protocole relevant d'une action humaine, on représente les successives actions de décision et de protection comme une suite d'écrans (de carton ?) ayant tous un trou, jamais à la même place, une faille "planquée quelque part..."

L'événement final est une flèche dardée, armée sur un arc bandé, prêt à décocher.
Les écrans de sécurité sont là. Mais si tous basculent d'un côté, de l'autre et que les failles s'alignent, alors l'archer va décocher son trait.

(J'ai de quoi écrire un livre, à la fin de 40 ans de métier...) Aucune situation ne ressemble à une autre. La c... (colère ?) humaine étant la chose la mieux partagée (concernant le cosmos nous n'avons aucune certitude) ça se finira peut-être simplement "dans le sable" ou, plus grave, "en tas."

Dans le jargon, il y a les "petits tas" et les "gros tas."
Les wagons seront "montés en cathédrale" ou simplement "en chanderolle" ensuite, il faudra "dégager la ferraille."

Plus lourd à porter, c'est lorsqu'il y a "du pâté..."
C'est l'expression usitée des cheminots pour désigner "un accident de personne" que les pompiers, gendarmes, secouristes appellent "un Delta-Charlye."



Dessin (humour noir) de Reiser, extrait de l'album "Quai des bulles" aux éditions de La Vie du Rail. Jack Chaboud & Dominique Dupuis. 1985.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3450
Lieu: Massalia

Messageécrit le Friday 16 Nov 12, 14:53 Répondre en citant ce message   

Allemand Das Gespräch gerät auf ein gefährliches Gleis.

= La discussion prend un tour dangereux .

Littéralement : elle s'engage sur une voie dangereuse.

Das Gleis : la voie ( de chemin de fer)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Moutik
Animateur


Inscrit le: 06 Apr 2008
Messages: 1224

Messageécrit le Saturday 26 Jan 13, 2:28 Répondre en citant ce message   

« Il n’est personne qui ne voie le fait capital du temps. Par un concours singulier de circonstances sociales, religieuses, économiques, l’homme vit séparé de la femme.
Et cela de plus en plus. Ils ne sont pas seulement dans des voies différentes et parallèles. Ils semblent deux voyageurs, partis de la même station, l’un à toute vapeur, l’autre à petite vitesse, mais sur des rails divergents.
L’homme, quelque faible qu’il puisse être moralement, n’en est pas moins dans un chemin d’idées, d’inventions et de découvertes, si rapide que le rail brûlant en lance des étincelles.
La femme, fatalement laissée en arrière, reste au sillon d’un passé qu’elle connaît peu elle-même. Elle est distancée, pour notre malheur, mais ne veut ou ne peut aller plus vite. » »

Jules Michelet, La Femme, 1860
[Les italiques sont de Michelet.]


Nous ne sommes plus en 1860…
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11062
Lieu: Lyon

Messageécrit le Saturday 16 Mar 13, 12:42 Répondre en citant ce message   

- They blame Felton for everything here, including the rain, as he became the scapegoat for last season’s train wreck.
= Les fans et les médias de Portland tiennent Raymond Felton responsable de tout ici, y compris la pluie : il fut le bouc émissaire pour le désastre de la saison dernière.

[ The NY Post - 15.03.2013 ]

(Raymond Felton est un basketteur des NY Knicks, il jouait la saison dernière à Portland, où il fut sifflé ces jours-ci sous le maillot de sa nouvelle équipe)


USA train wreck
- catastrophe ferroviaire
- FIG désastre / catastrophe
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques



Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6475
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Saturday 23 Mar 13, 23:44 Répondre en citant ce message   

entendu aujourd'hui :

angl. to railroad : fam. forcer quelqu'un à faire quelque chose, forcer la main à quelqu'un
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Moutik
Animateur


Inscrit le: 06 Apr 2008
Messages: 1224

Messageécrit le Sunday 24 Mar 13, 3:18 Répondre en citant ce message   

Remettre sur les rails.
Remettre quelqu’un sur la bonne voie.
Remettre en route un projet, une affaire.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques



Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6475
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Monday 25 Mar 13, 19:33 Répondre en citant ce message   

angl. The underground railroad : lit."le chemin de fer souterrain (ou clandestin); réseau de lieux sûrs, au début du 19e s., qui a permis l'évasion de probablement 100.000 esclaves des E.U.

Dernière édition par Jacques le Thursday 28 Mar 13, 15:50; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3450
Lieu: Massalia

Messageécrit le Wednesday 27 Mar 13, 18:58 Répondre en citant ce message   

Allemand
Citation:
Lufthansa: Besser sitzen in der Holzklasse
die Presse 25.03.2013

= Lufthansa : être mieux assis en classe économique.

die Holzklasse , textuellement la classe de bois : c'était l'appellation populaire des troisième et quatrième classes des chemins de fer allemands. Dans ces wagons-là les voyageurs étaient assis sur des sièges de bois sans protection, molleton ou coussin.
S'emploie donc par extension pour toute classe dite économique, par exemple pour les voyages en avion.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques



Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6475
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Thursday 28 Mar 13, 14:02 Répondre en citant ce message   

angl. golden spike : lit. "clou d'or"; dernier clou (last spike). Jonction cérémoniale des 2 parties d'une même ligne de chemin de fer, commencée à ses 2 extrémités.
angl. spike : clou de rail de chemin de fer.

http://en.wikipedia.org/wiki/Golden_spike (en angl., avec la photo du vrai clou d'or de la ligne transcontinentale )
1869

Au sens figuré, l'expression désigne l'étape finale, parfois cérémoniale, d'un projet long ou difficile.
Geologists drive golden spike toward Anthropocene's base
http://eenews.net/public/Greenwire/2012/09/17/1 (en angl.)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11062
Lieu: Lyon

Messageécrit le Friday 29 Mar 13, 10:35 Répondre en citant ce message   

Jacques a écrit:
angl. to railroad : fam. forcer quelqu'un à faire quelque chose, forcer la main à quelqu'un

- “The guy’s getting railroaded here,” remarked Footer.
= "Ce pauvre gars, on ne lui laisse le choix, il a dû quitter son job", a déclaré un de ses partisans.

[ The NY Post - 29.003.2013 ]

(un employé de la police de NYC a dû quitter son job après avoir été dénoncé publiquement par des journalistes du NY Post pour avoir tenu sur son compte Twitter des propos injurieux envers différentes communautés)


USA to railroad
- expédier par chemin de fer

to railroad a bill : faire voter un projet de loi (après un débat sommaire)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11062
Lieu: Lyon

Messageécrit le Thursday 04 Apr 13, 14:58 Répondre en citant ce message   

- Le boom des « bébés Thalys »
Ils portent le nom du train qui assure la liaison entre Paris et Bruxelles. Les « bébés Thalys » nés de mères françaises qui se rendent en Belgique pour subir une insémination artificielle sont de plus en plus nombreux à naître chaque année. Si en France, la législation interdit aux couples homosexuels le recours aux techniques de procréation assistée et à l’adoption, plusieurs milliers de Françaises se tournent alors vers la Belgique. La procédure d’insémination artificielle avec donneur anonyme (IAD) rencontre un succès tel que les cliniques de fertilité belges ont dû créer un dispositif réservé aux demandes venant de la France. Deux places par semaine, c’est la limite que le centre universitaire Erasme situé à Bruxelles s’est fixé devant l’afflux de demandes issues de l’étranger.

[ Source : terrafemina.com ]
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Andrew



Inscrit le: 14 Aug 2012
Messages: 139
Lieu: Isère rhodanienne

Messageécrit le Thursday 11 Apr 13, 18:11 Répondre en citant ce message   

"Souffler une danseuse."

Il existe deux sources à cette expression typiquement ferroviaire.
L'une, rattachée à la construction et à la maintenance du matériel roulant, consiste à contrôler, rétablir la pression d'air dans les coussins pneumatiques qui assurent votre confort sur les traverses de bogies, notamment de voitures "Corail" ou TGV.
Les traverses portant les essieux sont assujeties à des balancines qui permettent à la fois les oscillations latérales et d'en contrôler le débattement.
En douceur...

Il ne faut cependant jamais perdre de vue que le miracle ferroviaire, le train d'enfer comme de plaisir, procède de la conjonction de trois éléments :
- La voie et l'assise sur laquelle elle est bâtie.
- La vitesse, en regard de la masse des véhicules remorqués.
- La nature même desdits vehicules et leurs caractéristiques mécaniques.

"Traverse danseuse."
Expression usitée chez les gens de la voie, elle désigne une ou des traverses qui résonnent sur leurs assises, contraintes et mises en vibration sous les efforts imprimés à la souplesse du sol, lors du passage des circulations.
Le ballast ne fait pas tout.
Une voie peut être établie indifféremment sur un pont de fer (Eiffel par exemple) ou d'acier, ou composite ; sur un sol piégé de fontis, d'anciennes sapes ; sur la rocaille comme sur le sable...
On parlera alors de "l'armement de la voie."

Vues d'une cabine de conduite (très intéressant, on voit tout ce qui se passe devant...) les danseuses se manifestent par un feston blanchâtre du ballast.
Elles vibrent. Elles s'émerisent, s'érodent et s'usent.
Les fréquences, les résonnaces, les font tourner (granulométrie 35/55) et leurs salissures, leurs encrassements deviennent blancs.
Une fine poussière s'échappe à leur périphérie.
Il existe des secteurs de voie où on les voit, bien en évidence.

Signalées soit par les conducteurs, soit par les brigades de surveillance de la voie, des programmes de soufflage sont alors organisés.
Ils consistent à relever les traverses au moyen de crics, souffler au dessous des graves un peu plus fines (15/25 de mémoire) au moyen d'une pelle souffleuse, un outil intrusif permettant d'incruster sous les traverses incriminées de quoi rétablir la planimétrie, lutter contre la souplesse du sol.

Miracle de la langue, j'avais interrogé quelques cheminots autrichiens à ce propos... Le soir, au cinéma local, un horrible nanar était projeté.
Je suis allé regarder passer les trains et c'était passionnant.
Mon cicérone a eu l'amabilité de traduire et le surlendemain, les sangliers des ÖBB soufflaient les danseuses.

Rien à voir avec "souffler la politesse."

Madame, non mais !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Andrew



Inscrit le: 14 Aug 2012
Messages: 139
Lieu: Isère rhodanienne

Messageécrit le Friday 12 Apr 13, 13:59 Répondre en citant ce message   

" Une remise de canne." : Cérémonie du départ à la retraite.
Une expression purement horrible !
On peut facilement comprendre que l'agent qui s'est tapé les trois-huit durant toute sa carrière (de jour comme de nuit, les trains roulent 365 jours par an qu'il pleuve ou qu'il vente...) puisse en avoir plein le... et aborder avec quelque espoir de vie meilleure l'age du retour à ses pénates.
Soit !
Mais qu'on symbolise ce rite de passage par la remise d'une canne, comme pour dire "ben voila, tu fais à présent partie du collège des vieux..." S'cusez, mais ça passe mal.
Cette expression est tombée en désuétude, elle n'a plus cours aujourd'hui.
Je l'ai entendue de la bouche de maints syndicalistes, à l'époque, staliniens zélés, qui organisaient sur fonds propres le "pot de départ" de l'impétrant au repos éternel.
De petits malins ont tourné l'écueil et offrent soit un téléphone mobile (pour qu'on soit toujours joignable) ou une caméra (on ira filmer les trains) un appareil photographique (ramener de beaux souvenirs de ces si longues vacances) des trucs qui globalement vous orientent vers la porte de sortie.
"A quatre pattes le matin, sur deux à midi, sur trois au crépuscule."
Mise (au rencart) à la retraite ? "Tu as désormais le droit de marcher avec une canne..."
Atroce !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Glossophile
Animateur


Inscrit le: 21 May 2005
Messages: 2275

Messageécrit le Friday 12 Apr 13, 16:08 Répondre en citant ce message   

La canne en question ne serait-elle pas plutôt un insigne de commandement, un bâton de maréchal ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Andrew



Inscrit le: 14 Aug 2012
Messages: 139
Lieu: Isère rhodanienne

Messageécrit le Saturday 13 Apr 13, 23:54 Répondre en citant ce message   

Glossophile a écrit:
La canne en question ne serait-elle pas plutôt un insigne de commandement, un bâton de maréchal ?

Subtile remarque, bien cher. Mais non-point.
Le bâton de maréchal s'acquiert en cours de carrière, lorsqu'on franchit un cap de qualification, de grade, de reconnaissance de la part de ses pairs et de ses supérieurs hiérarchiques.
C'est l'espoir de tout petit soldat qui "va-t-en guerre" et rêve d'héroïsme, de victoires et de médailles, de "tititres posthumes" comme disait Giani Esposito...
Là, cest tout le contraire.
La sortie d'un monde. L'errance, la fin. Le départ vers un autre, inconnu, improbable.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Expressions, locutions, proverbes & citations Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 11, 12, 13  Suivante
Page 6 sur 13









phpBB (c) 2001-2008