Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Bon vent (i barca nova)! (catalan) - Expressions, locutions, proverbes & citations - Forum Babel
Bon vent (i barca nova)! (catalan)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Expressions, locutions, proverbes & citations
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
ramon
Animateur


Inscrit le: 13 Jan 2005
Messages: 1375
Lieu: Barcelone, Espagne

Messageécrit le Wednesday 04 Mar 09, 9:39 Répondre en citant ce message   

Gaspard a écrit:
Bon vent à tous

Cette expression française veut dire, bien sûr, au revoir, à bientôt, etc… mais quand je l’ai lue à la fin du message de présentation de Gaspard, j’ai senti un petit coup, comme une gifle. Pourquoi ?

Parce que en catalan, avec cette expression, souvent suivie de …i barca nova (…et barque neuve), on dit adieu à quelqu’un ou quelque chose, dont on ne regrette pas le départ ou la perte.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Pyrénées



Inscrit le: 03 Mar 2009
Messages: 12
Lieu: Orthez

Messageécrit le Wednesday 04 Mar 09, 12:45 Répondre en citant ce message   

Citation:
Parce que en catalan, avec cette expression, souvent suivie de …i barca nova (…et barque neuve), on dit adieu à quelqu’un ou quelque chose, dont on ne regrette pas le départ ou la perte.

Lorsque j'entends l'expression "bon vent" je ressens aussi une intention ironique. Si l'on me dit "bon vent", je pense que l'interlocuteur n'est pas mécontent de se débarrasser de moi. "Que le vent t'emporte bien loin", semble-t-il me dire. Ce que le ton confirme, généralement (bien que cela ne m'arrive pas trop fréquemment, et c'est heureux!).
Le sens de l'expression en français se rapprocherait donc de l'expression en catalan.
Mais certaines personnes doivent certainement employer l'expression dans un sens positif, car je doute fort que Gaspard ait souhaité mettre une intention ironique dans la conclusion de sa présentation.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2782
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Wednesday 04 Mar 09, 12:54 Répondre en citant ce message   

En Italie, on peut écouter l'expression: "Qual buon vento ti porta?".
(Quel est le bon vent qui t'amène ici?).

Par contre, l'expression catalane pourrait être traduite en langue italienne: "Vento in poppa!" (Vent en poupe!).

La "Barca nova" catalane est un élement qui me fait penser à un autre bateau piémontais: "la barca 'nt'n bosc".
Quand nous demandons à un vieux "Comment ça va?", la réponse est souvent: "Comme un bateau dans un bois" (parèi 'd'na barca 'nt'n bosc).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Cora



Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 78
Lieu: Belgique

Messageécrit le Wednesday 04 Mar 09, 13:03 Répondre en citant ce message   

Citation:
Qual buon vento ti porta?"

Et en roumain : Ce vânt te-aduce? (= Quel vent t'amène?)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
ramon
Animateur


Inscrit le: 13 Jan 2005
Messages: 1375
Lieu: Barcelone, Espagne

Messageécrit le Wednesday 04 Mar 09, 20:19 Répondre en citant ce message   

Ah, oui! En catalan : Quin bon vent et porta? = Quel est le bon vent qui t'amène ici?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Kophos



Inscrit le: 08 Jan 2008
Messages: 179
Lieu: Limousin

Messageécrit le Thursday 05 Mar 09, 2:09 Répondre en citant ce message   

Cette expression "Bon vent !" est celle des marins : ils ne se disent pas "au revoir" mais "bon vent" (cela date évidemment du temps de la marine à voiles), même sur le plancher des vaches.

L'ennui, c'est que les terriens la perçoivent comme "bon débarras !". Il faut donc l'utiliser à bon escient.

Mais "quel bon vent vous amène ?" est toujours perçue dans un sens positif.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 2714
Lieu: Nissa

Messageécrit le Friday 14 Jul 17, 10:54 Répondre en citant ce message   

ramon a écrit:
… en catalan, avec cette expression [bon vent !], souvent suivie de …i barca nova (…et barque neuve), on dit adieu à quelqu’un ou quelque chose, dont on ne regrette pas le départ ou la perte.

Cela m'évoque un équivalent qui se disait dans ma famille :
Bon voyage et bon vent …
… la paille au cul et l'feu d'dans !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
photophore



Inscrit le: 11 Apr 2012
Messages: 147
Lieu: 78360 Montesson

Messageécrit le Wednesday 26 Jul 17, 14:42 Répondre en citant ce message   

Georges Pernoud ( qui vient de prendre sa retraite ) teminait chaque émission de "Thalassa" par "Bon vent !" , mais chez lui ce n'était sûremennt pas péjoratif.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
AdM



Inscrit le: 13 Dec 2006
Messages: 445
Lieu: L-l-N (Belgique)

Messageécrit le Thursday 27 Jul 17, 23:48 Répondre en citant ce message   

En néerlandais (langue de marins en son temps), on dira, de manière aussi équivoque selon les circonstances : « Salut en de kost, en de wind van achter ! » (… et le vent par derrière.)

Je ne sais pas comment traduire la première partie. Les explications trouvées sont très diverses : (Salut et le coût / les frais / la côte)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
hunnamkuerf



Inscrit le: 20 Feb 2008
Messages: 249
Lieu: Berlin

Messageécrit le Wednesday 02 Aug 17, 9:41 Répondre en citant ce message   

http://www.lesoir.be/archive/recup%3A%252Ffolklore-bruxelles-au-fil-des-jours-et-des-saisons-salu_t-20020103-Z0LCMY.html

Citation:
Folklore Bruxelles au fil des jours et des saisons «Salut en de kost en de wind vanachter» TEXTO La légende du beurre couronné

Mis en ligne le 3/01/2002 à 00:00 - Daniel Couvreur

Plus de 400 pages bien tassées, pimentées de 236 images pittoresques: l'édition 2002 de l'almanach des dix-neuf communes trône en vitrine de toutes les bonnes librairies. Histoire, toponymie, coutumes ancestrales, expressions bruxelloises, croyances et anecdotes... les auteurs n'ont rien négligé pour rendre l'ouvrage aussi savoureux qu'un petit pateike (gâteau) de chez Dandoy.

«Bruxelles au fil des jours et des saisons» s'adresse aux Bruxellois de souche comme aux nouveaux venus de la capitale de l'Europe. Comme toutes les grandes cités, souligne Patrick Ameeuw, en guise de préface, Bruxelles souffre des embouteillages quotidiens, des manifestations régulières, des émeutes sporadiques, des itinéraires clandestins et des trafics en tous genres avec, à la suite, le bruit, la pollution et l'insécurité. C'est ainsi un carrefour des cultures les plus diverses, attirant artistes et intellectuels de tous pays et de toutes conditions, qui y apportent un peu et même beaucoup de leur terre natale.

Expression d'une certaine identité bruxelloise et d'une manière de vivre, l'ouvrage déterre les racines de la cité, tout en ouvrant ses colonnes à l'actualité. Le lecteur y trouvera, par exemple, le récit de l'installation de l'oreille de Calder au Mont des Arts, à l'issue de Bruxelles 2000. Conçu pour le pavillon américain de l'Expo 58, ce mobile remisé au Musée d'art moderne est sorti de sa réserve quarante ans plus tard pour enluminer la rue Montagne de la Cour, aux portes du Musée instrumental.

Quelques lignes plus bas, on découvre que l'autoroute urbaine de l'avenue de la Couronne aurait pu s'appeler Ficellekestraat, en l'honneur de la corderie Smits-Henin, caverne d'Ali Baba des fils à chapelet, rubans de bourgmestre, cordes de fakir et mèches à cierge.

Chaque saison égrène ses leçons de brusseleir. Janvier analyse l'expression Salut en de kost en de wind vanachter . Salut ou Saluut vient de l'espagnol Salud . De kost désigne les victuailles nécessaires pour survivre. Quant au wind vanachter , il s'agit du vent par derrière , signe de saine digestion. Prout, ma chère!

Peu de monarques ont acquis une popularité comparable à celle dont Charles Quint jouit encore de nos jours. Un après-midi d'été - ce qui devait être vers 1523 - le jeune Keizer Karel se promenait seul sur les rives fleuries de l'Hepperbroeck, belle pièce d'eau entourée d'un sentier ombreux, où la jeunesse venait le dimanche faire la causette. Arrivé en bout de promenade, à l'endroit où le charmant sentier se transforme en raidillon pour atteindre le sommet du Busselenberg, l'empereur Charles fit la rencontre, bien imprévue, d'une jeune fille du hameau de Veeweyde qui fit, sur-le-champ, une profonde impression sur son esprit.

Cette jeunesse était non seulement ravissante de figure, belle de prestance, gracieuse dans sa démarche et dans ses mouvements, mais encore, et surtout, intelligente et spirituelle dans ses réparties. Charles en fut mollement épris. Heureusement, notre accorte villageoise fit la sourde oreille à tous ses beaux projets. Elle sut parfaitement éconduire l'impérial écervelé et lui faire comprendre, sans l'offusquer en quoi que ce soit, qu'il perdrait son temps et son latin à la poursuivre.

Ajoutons que la belle Anderlechtoise avait donné sa foi à un jeune gars du hameau et que rien au monde, ni les honneurs, ni les plaisirs, n'aurait pu la faire parjurer. Le jeune monarque fut touché de cette grande fidélité et il lui permit de lui demander une faveur quelconque. La jeune fermière le supplia alors de lui accorder l'insigne privilège de marquer le beurre qu'elle portait, tous les vendredis, au marché de Bruxelles, de la couronne impériale.

De plus Charles Quint lui promit, qu'à dater de ce jour, à la cour de Bruxelles, on ne servirait plus que du beurre couronné. Plus tard, ce privilège fut étendu à tous les fermiers du village et bientôt, la réputation du beurre d'Anderlecht se répandit au loin.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dawance



Inscrit le: 06 Nov 2007
Messages: 1577
Lieu: Ardenne (belge)

Messageécrit le Wednesday 02 Aug 17, 11:33 Répondre en citant ce message   

Il y a plusieurs versions. En voici une que je connaissais par un ami flamand:
Citation:
Wordt in Antwerpen spottend gezegd bij het afscheid van iemand die men liever niet snel terugziet (na een ruzie, woordenwisseling o.d.). Met de wind vanachter zal de persoon rapper en verder weg zijn.
En résumé, à Anvers, "de wind vanachter" (litt. "le vent par derrière") concerne quelqu'un qu'on souhaite ne plus revoir rapidement...

Quant à "salut en de kost", voici une légende tirée du même dictionnaire, het Vlaams woordenboek:
Citation:
verkorte vorm van salut, de kost en de wind vanachter

Wordt ook wel pejoratief gebruikt.

skynet.be: Koning Karel VI van Frankrijk (1380-1422) liet een gouden munt slaan met als afbeelding “De Boodschap van Maria”. Naar het onderwerp noemde men deze munt “Salut d’Or”. De boden van de Koning, die van stad tot stad reisden om de wetten af te kondigen, kregen op bevel van de Koning in elke stad één salut en bovendien voedsel en onderdak. Naderhand evolueerde deze betalingswijze tot een loonvorm; vandaar ontstond de typische volksuitdrukking “salut en de kost”.

standaard.be: Bij zijn vertrek als minister van Begroting was er slechts die ene kreet, vooral dan in zijn eigen kamp: salut en de kost! Welnu, de wereld benijdt ons nu die Van Rompuy.
Traduction suivra, à moins qu'un bon bilingue ne le fasse... !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Ion



Inscrit le: 26 May 2017
Messages: 76
Lieu: Liège

Messageécrit le Wednesday 02 Aug 17, 12:38 Répondre en citant ce message   

Citation:
Citation:
verkorte vorm van salut, de kost en de wind vanachter

Wordt ook wel pejoratief gebruikt.

skynet.be: Koning Karel VI van Frankrijk (1380-1422) liet een gouden munt slaan met als afbeelding “De Boodschap van Maria”. Naar het onderwerp noemde men deze munt “Salut d’Or”. De boden van de Koning, die van stad tot stad reisden om de wetten af te kondigen, kregen op bevel van de Koning in elke stad één salut en bovendien voedsel en onderdak. Naderhand evolueerde deze betalingswijze tot een loonvorm; vandaar ontstond de typische volksuitdrukking “salut en de kost”.

standaard.be: Bij zijn vertrek als minister van Begroting was er slechts die ene kreet, vooral dan in zijn eigen kamp: salut en de kost! Welnu, de wereld benijdt ons nu die Van Rompuy.


"Forme abrégée de salut, les frais et vent arrière.
S'emploie aussi péjorativement.
skynet.be : le roi de France Charles VI (MCCCLXXX-MCCCCXXII) fit frapper une monnaie d'or qui figurait une Annonciation. La pièce reçut en conséquence le nom de 'Salut d'Or' (1). Les envoyés du roi qui voyageaient de ville en ville pour y publier les lois recevaient dans chaque ville, sur l'ordre du roi, un tel salut, et en plus le gîte et le couvert. Par la suite, ce mode de paiement se transforma en une forme de salaire; de là est venue l'expression populaire typique 'salut en de kost'.
standaard.be : Quand (Van Rompuy) quitta son poste de ministre du Budget, ce ne fut qu'un cri, surtout dans son propre camp : salut en de kost ! Eh bien maintenant, le monde nous l'envie, ce Van Rompuy."

(1) En français dans le texte
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Expressions, locutions, proverbes & citations
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008