Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Le nuton (lutin wallon) - Cultures & traditions - Forum Babel
Le nuton (lutin wallon)
Aller à la page Précédente  1, 2
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Cultures & traditions
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Pierre



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 1188
Lieu: Vosges

Messageécrit le Tuesday 23 Nov 04, 0:37 Répondre en citant ce message   

Etymologie :

" nutons: ceux-ci ne sortaient guère de leurs demeures que la nuit. C'est sans doute là qu'est venu le nom de nuton " (PIRSOUL).
" de l'ancien français nutun, nuiton, luiton... du latin neptûnu " (HAUST). Evolution du terme d'après Dantinne: Neptunus, neptuni, netum, nuiton (qui donne nuton), luiton (qui donne luton) , luitin et enfin lutin. Les nutons ne seraient donc que des lutins. De Block, plus récemment, fait lui aussi dériver lutin de nuton: L'ancien français écrivait d'abord netun, puis nuiton (d'après nuit), puis luiton, luton (d'après luiter, forme ancienne de lutter), enfin lutin qui d'ordinaire, au Moyen-Age, désigne un génie malfaisant. (DE BLOCK 1985). Ce dernier auteur cite des variantes du terme: lûchon en Hesbaye, neuton à Gilly et peut-être même lapon ou napon à Ath, renseignements très douteux d'après Haust 1946. Alphonse Castermans, s'inspirant de E. Detaille, nous écrit: Le dieu Neptune va perdre de son prestige au contact des Gaulois. De nom propre, il deviendra un nom commun employé au pluriel pour désigner des génies malfaisants (...) Au XIIe, neptunus, devenu netun, va se métamoorphoser en nuiton sous l'infuence de nuit, puis en luiton et enfin luton. Il change de suffixe au Xve, devenant lutin. (CASTERMANS 1997).

De Saint Hilaire n'est pas d'accord avec cette étymologie: l'origine Neptunus -un dieu inconnu en bords de Meuse- retenue par le Larousse, est purement conjecturale et à proscrire.

Suivons alors Grangagnage qui consacre plusieurs lignes à l'étymologie: Selon certains, luton est dit pour nuton, nuicton, et vient de nuit. Certains font venir nuton de noctis homines, la nuit se disant encore nutte dans plusieurs de nos patois wallons. Mais les formes lûton, lutin sont en fait prédominantes si l'on prend l'ensemble de la francité et la forme avec " n " peut avoir été produite précisément par l'influence de nuit. Haust, qui a écrit après Grangagnage, dit contrairement à ce que pensait Grangagnage, nûton est deux fois plus répandu que lûton (HAUST 1946). Mais Haust " oublie " que Grangagnage parlait du terme dans la francité, alors que Haust se restreint à la Wallonie, où de fait, le terme est plus répandu; mais il est absolument inconnu en France où lutin est omniprésent. Pourtant, Haust se réfère à Bloch-von Wartburg et à de Dauzat, sommités en étymologie, alors... A suivre, d'autant que Godefroid reconnaît en vieux français les termes " luiton, luitton, luytton, luton, luthon ", mais pas " nuton " alors que nous avons vu la citation latine du XIVe siècle qui donne " netum " pour génies diaboliques.


Remarque:

Voici un petit texte qui se veut un peu trop définitif, certes, mais que je présente tout de même au lecteur; à lui d'apprécier: Je ne serais guère surpris d'apprendre que chacun des trous hantés par ces gnomes (les nutons) ait jadis été l'orifice d'une galerie de mine. La coutume locale veut en effet qu'on dépose régulièrement devant leurs repaires des victuailles, plus spécialement du lait, du beurre, du pain blanc. Or, pareil rite correspond à ceux, étudiés en Sorbonne par le professeur Eliade et retrouvés par lui dans toutes les civilisations primordiales, d'offrandes capables d'apaiser les divinités gardiennes du minerai et de se concilier les esprits intra-terrestres. Ce style de rituel archaîque s'est perpétué jusqu'à la Renaissance, doublé d'une liturgie chrétienne propre à l'ouverture d'une mine. (...) cependant les nutons, véritables concierges du sous-sol où s'opère, croyait-on, le mûrissement des métaux, comme la gestation du charbon qui servira à les affiner, étaient aussi d'après l'unanimité des légendes, d'exellents forgerons. Tout se tient (de SAINT HILAIRE 1980).


Diffusion :

Le terme serait issu de la province de Namur (DE BLOCK) et aurait essaimé dans les provinces voisines. Dans son très intéressant article sur les " Nutons de Wallonie et leur origine ", Dantinne fait un recensement des sites qu'ils hantent encore : Dans la province de Luxembourg, 11 trô dè nutons , et 25 grottes liées aux nutons par une légende. Dans la province de Namur 24 grottes où les nutons ont laissé soit leur nom, soit une histoire. Dans la province de Liège l'auteur ne trouve que 11 trô dè nutons et nous en donne la raison: ici les termes sottais, massotè et dûhon sont en concurrence avec nutons. Dans la province de Hainaut, l'auteur rencontre 9 fois les nutons et même 5 fois en Brabant (DANTINNE). A lire aussi la captivante étude sur trois récits de lutins et de fées qui situe les termes nuton, luton et duhon et met en relation les légendes issues de diverses régions de Wallonie et d'Europe (LEGROS 1952).

Au même titre que " trô dé sotè ", l'appelation " trô dé nuton " désigne en Wallonie toute cavité suffisamment grande pour avoir pu servir d'abris à l'homme L'appellation " trou des Nutons ", reste donc ici simple synonyme de grotte (DOUDOU). Actuellement encore bien diffusé, il tend à être remplacé par un mot plus précis . On trouve aussi le terme en composition: il existe une " perte de la carrière des Nutons " (Yvoir, prov. de Namur) et " lu cascade dès nutons " (Solwaster, prov. de Liège). Quant au composé Nutonstave, paléokarst découvert, il signifierait étable des nutons (Pépinster, prov. de Liège) s'il n'avait été " traficoté " pour les besoin d'une légende par Marcelin Lagarde ... A l'origine, on disait Notestave, c'est à dire, étable de Noté (patronyme).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
MS Blue Berry



Inscrit le: 14 Nov 2004
Messages: 218
Lieu: Briennon, Ségusiavie septentrionale

Messageécrit le Wednesday 24 Nov 04, 20:10 Répondre en citant ce message   

Breizhadig a écrit:
La luminosité est pas superbe, j'ai une lampe super stylée mais niveau éclairage, ca éclairai mieu dans le magasin parmi les autres lampes.

Dans ma région, pourtant pas vraiment bretonne (mais la culture celte n'est pas que dans la péninsule armoricaine, une bonne part des noms de villes et des rivières de France sont d'origine celte. mais je m'éloigne...), il y une jeune artiste sculptrice qui s'est fait une spécialité de ce genre de personnages, et qui a créé chez elle tout un univers féérique ouvert au public. Ca s'appelle "les Tronches Flaurifolles" (c'est sa fille Laurie qui a trouvé le nom), et c'est à Chenay-le-Châtel, en pays Brionnais, au sud de la Bourgogne, presque en Bourbonnais. Bref c'est paumé, mais ça n'en est que plus attirant. Actuellement, elle doit préparer sa mise en scène pour Noêl, ça va être sympa...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Breizhadig



Inscrit le: 12 Nov 2004
Messages: 860
Lieu: Penn ar Bed / Finistère

Messageécrit le Wednesday 24 Nov 04, 20:31 Répondre en citant ce message   

Citation:
(mais la culture celte n'est pas que dans la péninsule armoricaine, une bonne part des noms de villes et des rivières de France sont d'origine celte. mais je m'éloigne...)

C'est vrai que la carte de France est parsemée de noms Celtes, même après l'occupation Romaine, la culture Celte était encore très présente, le Gaulois s'est surement parlé jusqu'au 6ème / 7ème siècle, il est même pensé qu'il ait continué d'être pratiqué jusqu'au 11ème siècle dans certains coins reculés de France...

Pour l'histoire de l'univers basé sur les korrigans, ca doit être sympa à faire, de mon coté j'avai pensé faire une sorte de mise en scène avec une immitation de foret artificielle, mais pour seulement deux figurines, et vu que je ne sais pas sculpter, ca risque de faire ridicule lol
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jean-Charles



Inscrit le: 15 Mar 2005
Messages: 3123
Lieu: Helvétie

Messageécrit le Monday 19 Dec 05, 21:44 Répondre en citant ce message   

Sans oublier le Servant des Alpes francoprovençales, qui les mêmes activités que le Sotré.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Bernard



Inscrit le: 22 Dec 2005
Messages: 7
Lieu: Quebec

Messageécrit le Thursday 22 Dec 05, 7:06 Répondre en citant ce message   

Pourquoi dis tu ça Breizhadig ?
Moi je trouve l'idée pas mal bonne et possiblement très instructive.
Première des choses le ridicule ( si il y a) ne tue pas. De plus si le contenu et recherché et bien ficelé, ça peux être très intéressant, de voir l'évolution des lutins, nuton, korrigans etc. à travers l'ancienne gaule et maintenant la Belgique et la France.
Jusqu'à ce soir, je ne m'étais jamais attardé sur le sujet, j'ai lu vos articles et j'ai trouvé ça super intéressant.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
gwrac'h



Inscrit le: 05 Jul 2005
Messages: 58
Lieu: Paris

Messageécrit le Thursday 22 Dec 05, 13:22 Répondre en citant ce message   

D'après le dictionnaire de la langue française d'Émile Littré :
• Frish tire le nom lutin de l'allemeand LAUT (son/bruit)
• Ch. Grandgagnage le tire du vieux bas-saxon LUTTIL, saxon LYTEL, anglais LITTLE.
• Le dico ajoute qu'on peut également le tirer du haut allemand LIUT (gens/peuple)

En allemand, on dit LEUTE (pluriel LEUTEN) et les dieux des bois, représentés sous une forme pygméenne étaient appelés Wilden Leuten, Waldleuten, Holzleuten, Moosleuten...
De LEUTEN à LUTIN, il n'y a qu'un pas...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jean-Charles



Inscrit le: 15 Mar 2005
Messages: 3123
Lieu: Helvétie

Messageécrit le Thursday 22 Dec 05, 13:26 Répondre en citant ce message   

En suisse-alémanique, Leute se dit luut*. Luton ou lutin vient donc peut-être plutôt du haut-alémanique

*Transcription française: Ici, u se dit u et non pas ou
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
AdM
Animateur


Inscrit le: 13 Dec 2006
Messages: 756
Lieu: L-l-N (Belgique)

Messageécrit le Friday 05 Apr 19, 19:24 Répondre en citant ce message   

Voir aussi le fil Créatures & animaux imaginaires.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Cultures & traditions Aller à la page Précédente  1, 2
Page 2 sur 2









phpBB (c) 2001-2008