Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Mots espagnols d'origine arabe - Forum espagnol - Forum Babel
Mots espagnols d'origine arabe
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum espagnol
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 10209
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Sunday 13 Oct 19, 22:51 Répondre en citant ce message   

Justement, toute la question est là : que signifie amor dans cette expression ? A-t-il existé en latin une expression similaire ?
Le DRAE glose l'expression ainsi :

al amor de la lumbre, o del fuego : locs. advs. Cerca de ella, o de él, de modo que calienten y no quemen (= assez près d'un feu pour se chauffer sans se brûler)
Bref, dans cette expression, amor signifie tout simplement "chaleur".

Si on me prouve qu'il a existé en latin une expression similaire, je remballe mon hypothèse arabe.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Cligès



Inscrit le: 18 Jul 2019
Messages: 192
Lieu: Pays de Loire

Messageécrit le Monday 14 Oct 19, 13:42 Répondre en citant ce message   

Je ne crois pas qu'il faille raisonner en ces termes. L'absence de preuves n'autorise pas à se précipiter dans des spéculations, aussi tentant que cela soit.
Et ce n'est pas nécessairement le latin qu'il faut interroger. L'expression por l'amor de possède en AF, outre le sens moderne, une valeur causale ("grâce à") qui n'existe pas en latin. Pourquoi n'aurait-il pas pris en terre hispanique le sens de "lieu aimé", de "lieu de prédilection", de "refuge", de "nid", etc... ?
Mais pour avancer, il faut être au moins hispanisant, ne croyez-vous pas ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 10209
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Monday 14 Oct 19, 14:04 Répondre en citant ce message   

- Votre supposition en entraîne automatiquement une autre : pourquoi amor aurait-il pris le sens que vous lui imaginez uniquement dans cette expression ?
J'ai soumis mon hypothèse à Federico Corriente, espagnol, arabisant et académicien. Attendons sa réponse.

- Godefroy traduit pour amour que par "parce que".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
ramon
Animateur


Inscrit le: 13 Jan 2005
Messages: 1389
Lieu: Barcelone, Espagne

Messageécrit le Monday 14 Oct 19, 15:18 Répondre en citant ce message   

En attendant la réponse Corriente…

Je ne connais aucune autre expression pareille à celle-ci avec le mot amor.

Ici, amor veut dire confort, mieux que chaleur, à mon avis.

C’est le feu qui nous fait du bien quand on est à la maison, à l’abri du froid de l’extérieur.

C’est le feu qui nous aime…

Quand la télé n’existait pas, on racontait des histoires « al amor de la lumbre » (parfois aussi « a la mor », en aphérèse, conséquence de la déglutination de l’article).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 10209
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Monday 14 Oct 19, 18:47 Répondre en citant ce message   

L'aphérèse contredit ton interprétation... Si amor disparaît au profit de mor, le feu ne nous aime plus ...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 10209
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 25 Oct 19, 6:44 Répondre en citant ce message   

Réponse de Corriente ce matin :

Votre suggestion est viable, mais il faut aussi considérer que "amor" est un mot très susceptible d'interprétations métonymiques, parmi lesquelles la sensation très plaisante de la chaleur du feu en hiver.

Je n'insiste pas. Corriente sort de trois mois d'hôpital, ce n'est pas le moment de discuter plus longuement de cette affaire avec lui. Quand on disposera d'un petit corpus des plus anciennes attestations, on en saura plus. Google Livres ne m'a pas donné d'attestations antérieures à 1692.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 10209
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Wednesday 30 Oct 19, 13:45 Répondre en citant ce message   

Pour acémila voir smala.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 10209
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Wednesday 29 Jan 20, 7:39 Répondre en citant ce message   

atalaya : "tour de guet, hauteur". De l'arabe hispanique aṭṭaláya‘, de l'arabe classique طلايع ṭalā'i‘, pluriel de طليعة ṭalīʿa "l'homme qui fait le guet" (Dozy).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 10209
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Thursday 30 Jan 20, 16:34 Répondre en citant ce message   

alarde : "étalage, vantardise, affichage", notamment dans hacer alarde de algo "faire étalage de qqch".
De l'arabe d'Espagne al‘árḍ, et ce dernier de l'arabe classique عرض ‘arḍ "action d'exposer".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Moutik
Animateur


Inscrit le: 06 Apr 2008
Messages: 1205

Messageécrit le Saturday 01 Feb 20, 8:29 Répondre en citant ce message   

taba, n. f. « astragale »

Désigne l’astragale du pied humain, mais aussi, autant que je comprenne, les os du pied des animaux, en particulier du porc.
Voir El cocido de taba.

Del ár. hisp. ká‘ba, y este del ár. clás. ka‘bah.
De l’arabe hispanique ká‘ba, celui-ci de l’arabe classique ka‘bah.
(DRAE)

@Papou JC :
Serait-il légitime d’y voir un rapport à la Kaaba de La Mecque ?
(par la notion de « pierre, caillou »)
Mais je crois que Kaaba veut dire « cube ».
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 10209
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Saturday 01 Feb 20, 8:52 Répondre en citant ce message   

Oui, bien sûr, complètement légitime, c'est le même mot, كعبة ka'ba, le nom arabe du cube, qu'il soit dé à jouer ou gros édifice, ou en forme de cube comme l'astragale, os court, de forme cuboïde (TLF).
Le passage phonétique du k arabe au t espagnol est assez surprenant. J'aimerais bien en voir d'autres exemples.
(La proximité phono-sémantique entre l'arabe كعب ka'b et le grec kubos (d'origine inconnue) ne saurait être fortuite. Michel Masson y consacre huit pages argumentées de son Du sémitique en grec.)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 10209
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Saturday 01 Feb 20, 13:08 Répondre en citant ce message   

Moutik a écrit:
De l’arabe hispanique ká‘ba, celui-ci de l’arabe classique ka‘bah.
(DRAE).

Mon édition papier fait précéder le tout de "quizá" (peut-être). Je crois que c'est en effet plus sage.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 10209
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Wednesday 03 Jun 20, 6:23 Répondre en citant ce message   

mamarracho

Ce mot signifie « bouffon ». Il n’est pas plus flatteur que son équivalent français. Je l’ai souvent entendu être utilisé pour désigner Trump, entre autres...

On est d’abord un peu surpris de lire dans le DRAE qu’il est issu de l’arabe classique مهرّج muharriǧ « badin, bouffon, facétieux, farceur, plaisant, scaramouche, arlequin », heureusement ajouté par Dozy dans son Supplément, car il ne figure pas dans le dictionnaire de Kazimirski. Il est toujours usuel, comme le prouve sa présence dans les dictionnaires d’arabe moderne (Wehr, Reig). C'est le participe actif de la forme II de la racine هرج hrǧ .

On est moins surpris quand on finit par découvrir que mamarracho est une variante de moharracho ou moharrache, plus fidèles à l’étymon. Le DRAE ne le dit pas textuellement mais il donne aux deux mots le même sens et la même étymologie. J’avoue n’avoir jamais lu ni entendu l’une ou l’autre de ces deux variantes.

En revanche le DRAE donne homarrache – jamais entendu non plus – comme variante de moharracho. Je verrais cette variante plutôt issue de همرج hamraǧa "faire du bavardage, dire beaucoup de paroles sans suite, sans ordre et vides de sens", qui n'est d'ailleurs qu'une extension de la racine هرج hrǧ par incrémentation du m.

On voit que le mot a subi des fortunes et altérations diverses. Dans la province de Castilla y León, on entendra jorramache, harramasco, jorramacho, jorramachi, et en Extremadure jurramacho, avec une évidente influence de macho.

Tous ces mots désignent le bouffon, ce personnage de carnaval déguisé, habillé n’importe comment avec l’intention de faire rire mais qui se fait surtout moquer de lui.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 3446
Lieu: Paris

Messageécrit le Wednesday 03 Jun 20, 8:02 Répondre en citant ce message   

Aucun rapport avec le mamamouchi de Molière je suppose.
Mais il est amusant de trouver le mot "mamarracho" dans une traduction du Bourgeois Gentilhomme, comme nom d'oiseau donné par le maître à danser au maître d'armes.
https://historiauniversal748.files.wordpress.com/2016/12/moliere-el-burguecc81s-gentilhombre.pdf
L'original, sûrement fort délicat à traduire, est "grand cheval de carrosse" !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 10209
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Wednesday 03 Jun 20, 10:20 Répondre en citant ce message   

Le mot est sonore et insultant. C'est une très bonne traduction. Si Trump avait vécu au XVIIe siècle...
Il est brutal, stupide comme un cheval de carrosse, c'est un vrai cheval de carrosse, se dit d'un homme brutal et stupide. (Littré)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum espagnol Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5
Page 5 sur 5









phpBB (c) 2001-2008