Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Nagasaki - Voyages & découvertes - Forum Babel
Nagasaki

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Voyages & découvertes
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
miyuki



Inscrit le: 30 Mar 2006
Messages: 58
Lieu: Nagasaki, Japon

Messageécrit le Thursday 30 Mar 06, 22:38 Répondre en citant ce message   

bonjour tout le monde!
voilà un premier lien pour découvrir ma ville, NAGASAKI ^^
http://www.pref.nagasaki.jp/naisnet/en/index.html
http://www.ngs-kenkanren.com/eng/
c'es un site en anglais avec des très belles photos de la ville ^^
si vous êtes intéressés par ce sujet, je peux mettre des nouvelles informations un peu chaque jour, la cuisine, les traditions, l'histoire...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jean-Charles



Inscrit le: 15 Mar 2005
Messages: 3123
Lieu: Helvétie

Messageécrit le Thursday 30 Mar 06, 23:20 Répondre en citant ce message   










Ça nous fera très plaisir que tu nous décrives de telles informations très content

Tu peux aussi publier en japonais, dans la graphie que tu préfères, pour autant que tu donnes la version en romaji et en français.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
miyuki



Inscrit le: 30 Mar 2006
Messages: 58
Lieu: Nagasaki, Japon

Messageécrit le Saturday 01 Apr 06, 0:01 Répondre en citant ce message   

La ville de Nagasaki (長崎 ) se trouve dans le nord-ouest de l'île de Kyushu (九州). Nagasaki est tout près de la Corée et de la Chine.

Pour venir à Nagasaki
En avion:
DeTokyo (東京 ): 1h40 minutes
De Osaka (大阪): 55 minutes
En train
De Fukuoka (福岡): environ 1h50 minutes

C'est aussi par Nagasaki que le christianisme est arrivé au Japon. Les Portugais l'ont amené avec eux.
En 1587, Toyotomi Hideyoshi (c'est le daimyo qui à unifié le Japon) condamna le christianisme. Le résultat c'est ce qu'on appelle 'l'exécution des 26 saints' (26 Chrétiens furent amenés de Kyoto, Osaka et Sakai à Nagasaki où ils furent exécutés). Ils furent les premiers martyrs du Japon. Plus tard, l'église de Urakami a été construite par un prêtre français qui l'a dédiée aux 26 martyrs.

Aujourd'hui, Nagasaki a une population de 440,000 et la ville a une grandeur de 338.720 km².
Nagasaki a un développement continu dans l'industrie, les produits marins et le tourisme international, et la ville reste dédiée à la paix mondiale.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jean-Charles



Inscrit le: 15 Mar 2005
Messages: 3123
Lieu: Helvétie

Messageécrit le Saturday 01 Apr 06, 0:52 Répondre en citant ce message   

C'est très intéressant très content

Quelle est la signification de Nagasaki ?

Ce nom se décompose-t-il en
naga = = ?
saki = = ?

J'ai la même question pour Kyushu 九州. (Là, je sais, mais c'est pour ceux qui ne savent pas encore Clin d'œil )

Ces idéogrammes pourraient aussi faire de bons candidats pour la rubrique Le kanji du jour Clin d'œil

----

Ce serait aussi intéressant que tu nous racontes les péripéties du christianisme au Japon et sur son état actuel, si tel est ton vœux. Ça m'intéresserait aussi bien de connaitre les traditions de Nagasaki qui ont un rapport avec les Portugais et, plus généralement, des occidentaux avant le XXe siècle.

Je demande ça, car le dictionnaire qui m'a le mieux permis de comprendre les mots japonais est un vieux dictionnaire en portugais.
J'ai réussi à écrire plusieurs centaines de kanji, mais j'ai presque tout oublié, sauf la manière d'écrire. C'est la raison pour laquelle je suis impatient de réviser très content
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
miyuki



Inscrit le: 30 Mar 2006
Messages: 58
Lieu: Nagasaki, Japon

Messageécrit le Saturday 01 Apr 06, 11:33 Répondre en citant ce message   

長崎 se compose de 長 (prononciation naga, nagai ou choo) qui signifie long ou chef et de 崎 (prononciation zaki ou saki) qui signifie cap ou pointe. Dans 崎 on trouve 山 (prononciation yama), la montagne. Le nom de Nagasaki est une description de sa situation géographique ^^
c'est pareil pour Kyushu. 九州 se compose de 九 (prononciation kyu) qui signifie 9 et de 州 (prononciation shuu) qui signifie province ou état. 九州 est donc la neuvième province ^^ (d'ailleurs l'Europe s'écrit 区欠州 = l'état/la province d'Europe ^^)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
miyuki



Inscrit le: 30 Mar 2006
Messages: 58
Lieu: Nagasaki, Japon

Messageécrit le Sunday 02 Apr 06, 17:14 Répondre en citant ce message   

Le Christianisme au Japon

> source

Le missionnaire jésuite François Xavier débarqua à Kagoshima en août 1549. Les activités des missionnaires jésuites étaient concentrées à Kyushu, et, en 1579, six daimyo se convertirent. On estime à 100 000 le nombre de chrétiens à cette époque. Les efforts déployés par les jésuites étaient pris à la légère par le chef militaire Oda Nobunaga ainsi que par le souverain militaire Toyotomi Hideyoshi au début de son règne. Toutefois, en réaction à l’influence grandissante du christianisme sur l’île de Kyushu, Hideyoshi se retourna par la suite contre les chrétiens et en fit crucifier 26 à Nagasaki en 1597 (voir plus haut).
Après être devenu de facto le souverain militaire, en 1600, Tokugawa Ieyasu tolère les missionnaires au début, mais, en 1614, le gouvernement Tokugawa proscrit le christianisme et expulse les missionnaires hors du Japon. Il y avait alors plus de 300 000 chrétiens japonais. On estime que quelques 3 000 d’entre eux furent exécutés, et qu’un grand nombre d’entre eux furent contraints d’abjurer leur foi à cause des persécutions dont ils étaient l’objet. D’autres furent nombreux à dissimuler leur foi et à continuer à pratiquer le christianisme en secret.

Après que le Japon eut abandonné sa politique d’isolement, les missionnaires étrangers retournèrent dans l’Archipel en 1859, même s’ils ne purent évangéliser ouvertement qu’après 1873 environ.
À la période d’Edo (1600–1868), le Shogounat des Tokugawa exigea que tout individu soit rattaché à un temple bouddhiste, afin de pouvoir contrôler la population et éradiquer le christianisme. Cette mesure assura la présence de nombreux membres aux temples, mais ne contribua pas à la vitalité du bouddhisme sur le plan de la pratique religieuse. Au début de la période de Meiji (1868–1912), le système s’effondra dans une vague de sentiments anti-bouddhistes initiée par le gouvernement qui cherchait à éliminer toute influence bouddhiste sur les sanctuaires shintoïstes et à faire du shintoïsme la religion d’Etat. Face à cette situation, et dans l’environnement social changeant du XXème siècle, le bouddhisme s’est attaché à redéfinir son rôle au sein du Japon moderne.

Le christianisme au Japon peut nettement être scindé en trois périodes : la rencontre initiale qui marque les débuts du christianisme au milieu du XVIème siècle, la réintroduction.
À cette époque, 30 000 chrétiens « cachés » refirent surface. Ils appartenaient à des groupes qui pratiquèrent clandestinement pendant plus de 2 siècles de persécution.
Les missionnaires catholiques et protestants redevinrent actifs à partir de ce moment-là, et bien que le nombre de convertis fût relativement faible, les chrétiens influencèrent le milieu de l’éducation et les mouvements syndicaux. La montée du nationalisme et l’incitation à la fréquentation des sanctuaires shintoïstes présentée comme un devoir patriotique firent des années trente une période difficile pour les chrétiens.
Dès la fin de la guerre, la religion chrétienne reçut l’appui des forces d’occupation mais elle n’en retira que des gains minimes. En 1996, les chrétiens au nombre de 3 170 000 représentaient moins de 2,5% de la population.
Malgré la popularité croissante des cérémonies de mariage s’inspirant du rite chrétien, le christianisme en tant que religion est toujours considéré par beaucoup de Japonais comme d’essence étrangère. Sachant que l’intérêt pour le christianisme a augmenté au fil des années, le peuple n’ignore certainement pas cette religion. Mais cette plus grande proximité ne s’est pas traduite, pour autant, par une augmentation notable du nombre de croyants. Cela est dû, en partie, au fait que la croyance exclusive en un Dieu unique exige un engagement profond de toute la personne, ce qui entraine obligatoirement le rejet des polythéismes shintoïste et bouddhiste, moins contraignants.

Les autres religions

L’urbanisation a coupé de nombreux Japonais de leurs racines familiales qui les rattachaient spécifiquement à un temple bouddhiste ou à un sanctuaire shintoïste. Encore maintenant, beaucoup de gens se considèrent à la fois shintoïstes et bouddhistes. Dans la conscience religieuse de la plupart des Japonais, le shintoïsme et le bouddhisme coexistent plus qu’ils ne
s’affrontent. Cependant, pour un Japonais ordinaire, l’affiliation religieuse n’a aucune incidence sur la pratique ou la fréquentation. La plupart des gens se rendent dans les temples et les sanctuaires à l’occasion de fêtes annuelles ou pour des rituels spéciaux marquant certaines étapes de la vie.
Les fêtes annuelles comprennent les festivals des temples et des sanctuaires, la première visite de l’année au temple ou au sanctuaire (hatsumode), et le recueillement sur les sépultures familiales lors du festival de Bon. Les rites commémorant les étapes de la vie d’un individu comprennent la première présentation au temple du nouveau-né (miyamairi), la visite au temple des garçons de 3 et 5 ans et des filles de 3 et 7 ans à l’occasion du festival Shichigo-san, la cérémonie de mariage shintoïste et les funérailles bouddhistes.

Le développement religieux, dans le Japon du XXème siècle, tient essentiellement à l’élargissement du nombre des nouvelles religions. Les enseignements véhiculés par ces nouvelles religions puisent leurs sources dans des traditions antérieures qui comprennent des aspects du shintoïsme, du bouddhisme, du confucianisme, du taoïsme, des traditions religieuses populaires et du chamanisme. Les fondateurs de nouvelles religions sont souvent vénérés comme des dieux vivants (ikigami).
On dit que l’une des raisons de l’attirance pour les nouvelles religions réside dans l’aspect communautaire qu’elles offrent à des gens qui manquent de repères, tant au plan psychologique que spirituel, traditionnellement donnés par la famille, la communauté d’appartenance et les religions traditionnelles.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
semensat



Inscrit le: 20 Aug 2005
Messages: 863
Lieu: vers Toulouse

Messageécrit le Sunday 02 Apr 06, 18:19 Répondre en citant ce message   

Voilà qui est très interessant. très content
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Pixel



Inscrit le: 14 Dec 2004
Messages: 961
Lieu: Au pays des grenouilles, avec vue sur la mare...

Messageécrit le Sunday 02 Apr 06, 20:13 Répondre en citant ce message   

Miyuki, tu pourrais me redire quelles sont les façons de faire une prière dans un temple bouddhiste ou shintoiste ?

Je me souviens que dans un cas il faut juste s'incliner (je crois) et dans l'autre, il faut alterner entre taper dans ses mains et s'incliner, je ne me souviens plus de l'ordre...

Merci sourire
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jean-Charles



Inscrit le: 15 Mar 2005
Messages: 3123
Lieu: Helvétie

Messageécrit le Sunday 02 Apr 06, 22:29 Répondre en citant ce message   

Il me semble qu'il faut faire une ablution d'abord.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Pixel



Inscrit le: 14 Dec 2004
Messages: 961
Lieu: Au pays des grenouilles, avec vue sur la mare...

Messageécrit le Sunday 02 Apr 06, 23:09 Répondre en citant ce message   

Oui, mais ça c'est avant d'entrer dans le temple. Je pensais au moment de faire sa prière... (et après avoir jeté des sous Clin d'œil)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
miyuki



Inscrit le: 30 Mar 2006
Messages: 58
Lieu: Nagasaki, Japon

Messageécrit le Tuesday 04 Apr 06, 12:30 Répondre en citant ce message   

Dans le shintoïsme, la pureté est essentielle. Elle se signifié par le lavement des mains et de la bouche à l'entrée des temples et l'agitation de la cloche pour chasser les mauvais esprits. On tape dans ses mains pour marquer le début et la fin de sa prière.
Après se laver, on jette sa offrande dans l'offertoire, une caisse en bois qui se trouve devant le bâtiment réservé à la prière. Avant de formuler son voeu on fait sonner une cloche puis rassemble ses deux mains en les faisant claquer l'une contre l'autre pour signaler sa présence aux divinités. La prière généralement est très court...Chacun honore une ou plusieurs divinités qui lui sont propres. Et les prières sont formulées selon le goût de chacun...
La prière consiste à demander la bienveillance des divinités pour le bon déroulement d'un événement particulier (mariage, naissance, examen scolaire, ouverture d'un commerce, etc...) ou à leur dire merci d'avoir réalisé un voeu. On peut aussi demander les services d'un prêtre pour effectuer un rituel assurant la protection de n'importe quel objet (voiture, sac, maison, ordinateur, centrale nucléaire, etc...) contre les mauvais esprits.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
miyuki



Inscrit le: 30 Mar 2006
Messages: 58
Lieu: Nagasaki, Japon

Messageécrit le Tuesday 04 Apr 06, 12:44 Répondre en citant ce message   

Le Parc de la Paix

voilà une image du Monument Pour La Paix dans le Parc de la Paix à Nagasaki. Ce parc se trouve juste là où était le centre de l'explosion de la bombe atomique.



Le centre absolu est marque par une stèle
Sur cette stèle il y a un texte explicatif. Ici la traduction du texte original:

A 11:02 heures du matin, le 9 août 1945, une bombe atomique a explosé 500 mètres en dessus de cet endroit. Le monolithe noir marque le centre. Le vent de feu, la chaleur de plusieurs milliers de degrés et la radiation ont tué tout ce qui se trouvait en vue et a reduit ce terrain en un vaste champs de ruine
Environ 1/3 de la ville de Nagasaki était détruit et 150,000 personnes on été tuer ou blesser. On disait que cet terrain serait sans vegetation pour 75 ans. Maintenant, le centre reste un parc international de la paix qui doit rappeler à tout le monde que cette terre doit rester en harmonie.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
miyuki



Inscrit le: 30 Mar 2006
Messages: 58
Lieu: Nagasaki, Japon

Messageécrit le Tuesday 04 Apr 06, 14:42 Répondre en citant ce message   



La culture chinoise est très présente à Nagasaki (surtout à cause de sa proximité, Shanghai n'est pas vraiment loin et il y a eu beaucoup de commerce entre ces deux villes déjà dans le passé)
on la voit surtout dans l'architecture: les maisons, mais aussi les temples etc, dans la cuisine (le 'champon' , un des plats caractéristiques de Nagasaki est basé sur une recette chinoise)...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Voyages & découvertes
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008