Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
argot - Le mot du jour - Forum Babel
argot
Aller à la page 1, 2  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Pierre



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 1189
Lieu: Vosges

Messageécrit le Tuesday 20 Jun 06, 21:20 Répondre en citant ce message   

L' argot /aʀgo/

D'abord attesté au sens de "corporation des gueux" d'où argotier, <<gueux>>, argoter <<mendier>> le sens moderne "langage des gueux, des voleurs" apparaît à la fin du XVIIème siècle.

argot est un terme d'origine obscure qu'on a rapproché de l'ancien français argoter <<quereller>> et du substantif argot, ergot attesté jusqu'au XVIème siècle au sens de <<vol>>.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Nina Padilha



Inscrit le: 15 Mar 2006
Messages: 552

Messageécrit le Wednesday 21 Jun 06, 0:43 Répondre en citant ce message   

Pourquoi assimiler les gueux et les voleurs ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
semensat



Inscrit le: 20 Aug 2005
Messages: 868
Lieu: vers Toulouse

Messageécrit le Wednesday 21 Jun 06, 8:56 Répondre en citant ce message   

Parce qu'au Moyen-Âge, quand on était gueux, on n'avait d'autre choix pour survivre que de voler ou de mendier.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
max-azerty



Inscrit le: 11 Jan 2006
Messages: 800
Lieu: arras

Messageécrit le Wednesday 21 Jun 06, 9:14 Répondre en citant ce message   

gueux s'est d'abord écrit queux.
Le mot queux désignait jadis les cuisiniers, les marmitons.
cf maître-queue en français moderne.
C'est par dérision que ce mot a fini par désigner ceux qui mourraient de faim.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
michel13



Inscrit le: 30 Oct 2005
Messages: 35
Lieu: Midi de la France

Messageécrit le Wednesday 21 Jun 06, 9:32 Répondre en citant ce message   

Où as-tu trouvé cette étymologie pour gueux ?
Moi je trouve :
"...Les quatre dérivés de gueux comportent [z] entre la base et le suffixe, qui n'est pourtant pas présent dans l'étymologie du terme : gueux est emprunté au moyen néerlandais guit sous la forme gueu, le -x en fin de base n'étant que graphique..."
Source : http://revel.unice.fr/corpus/document.html'id=257
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
deadxkorps



Inscrit le: 13 Jun 2006
Messages: 171
Lieu: Paris

Messageécrit le Wednesday 21 Jun 06, 9:55 Répondre en citant ce message   

L'argot a pendant longtemps été la langueurs des voleurs, des bandits, notamment les Coquillards (XVème siècle).

Enfin, de tout temps l'argot a évolué souvent dans les milieux ... "peu recommandables" pour contourner par exemple les écoutes de la police etc : il évolue aussi vite que les autorités le décryptent...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
max-azerty



Inscrit le: 11 Jan 2006
Messages: 800
Lieu: arras

Messageécrit le Wednesday 21 Jun 06, 10:03 Répondre en citant ce message   

à michel,
c'est wikipedia qui m'a signalé cette origine
wiki signale la parenté avec le néerlandais, mais plus comme quelque chose de fortuit.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Pierre



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 1189
Lieu: Vosges

Messageécrit le Wednesday 21 Jun 06, 21:01 Répondre en citant ce message   

- L'argot, c'est la langue des ténébreux.

Extrait de "Les misérables", Victor Hugo.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jean-Charles
Animateur


Inscrit le: 15 Mar 2005
Messages: 3142
Lieu: Helvétie

Messageécrit le Wednesday 21 Jun 06, 22:15 Répondre en citant ce message   

Ce qui est étonnant, c'est la vitesse à laquelle l'argot s'est répandu dans les pays francophones, en particulier, européens.

J'attribue ça aux romans, puis aux films policiers. Peut-être y a-t-il d'autres raisons.

Quoique ce ne soit pas à proprement parler de l'argot, la vulgarité s'est répandue comme une trainée de poudre depuis la fin des années septante ou du début des années huitante. J'ai bien mon idée quand aux causes, mais il serait malséant de se répandre ici.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Le garde-mots



Inscrit le: 22 Dec 2005
Messages: 749
Lieu: Lyon

Messageécrit le Wednesday 21 Jun 06, 23:00 Répondre en citant ce message   

L'argot se construit contre les générations précédentes. Au fur et à mesure qu'un mot d'argot, langage d'initiés, passe dans le langage courant, il est remplacé par un autre, utilisé par un cercle de nouveau restreint. Autrefois "parler l'argot" se disait "jaspiner le jar" ("jar" vient de "jargon").
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Charles
Animateur


Inscrit le: 14 Nov 2004
Messages: 2462
Lieu: Düſſeldorf

Messageécrit le Thursday 22 Jun 06, 16:27 Répondre en citant ce message   

L'argot, comme son équivalent allemand le Rotwelsch, est à l'origine une langue de personnes en marge de la société (mendiants, voleurs, brigands...) qui ne souhaitent pas être compris par les braves gens et la maréchaussée. Pour cette raison il est très réactif et créatif et se consacre au principaux sujets d'occupation de ces personnes : l'argent, les femmes, l'alcool et les infractions en tout genre.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Pierre



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 1189
Lieu: Vosges

Messageécrit le Saturday 24 Jun 06, 22:48 Répondre en citant ce message   

Etymologie du mot argot d'après le Littré

Furetière le dérive d'argos, parce que la plus grande partie de ce langage est composée de mots tirés du grec. Le Duchat l'a tiré de Ragot, capitaine des Gueux, dans les Propos rustiques de Noël du Fail. D'autres ont dit que c'était une corruption de l'italien gergo. Dans ces difficultés, on pourrait proposer l'ancien français argu, querelle, arguer, quereller, argoter, argoteuz ; wallon, ârgoté, rusé, malin : mots qui se rattachent sans doute au latin argutari, disputer, lequel vient d'arguere
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Maurice



Inscrit le: 25 May 2005
Messages: 435
Lieu: Hauts de Seine

Messageécrit le Thursday 02 Nov 06, 12:57 Répondre en citant ce message   

sab a écrit:
Qui se souvient encore du javanais, du largonji, du loucherbem ?

Moi, j'ai beaucoup utilisé le "javanais" quand j'étais jeune ( il y a un certain temps !).
Je me suis intéressé aux principes du "javanais" dans d'autres langues, je ne sais plus lesquelles, il faudrait que je retrouve mes documents; mais je me souviens qu'il y a un "javanais" (méthode de construction de mots) en javanais (austronésien) .

Note : "largonji" est le nom générique donné par les linguistes aux "jargons" de type loucherbem.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Le Floc'h



Inscrit le: 14 Aug 2007
Messages: 1
Lieu: Lorient

Messageécrit le Tuesday 14 Aug 07, 18:22 Répondre en citant ce message   

Ménage penchait pour une origine celtique du mot gueux et cite le gallois « gwas» homme,

A la fin du Moyen Age ,la Bretagne vivait une période troublée qui se terminera par son rattachement à la France. Les bretons émigrés miséreux étaient nombreux C'était en vieux-breton des « guas » , hommes, serviteurs.

Il est avéré que l’argot était à l’origine la langue de la corporation des gueux. Là où ils s’installaient, les bretons parlaient une langue très éloignée du français. Beaucoup étaient mendiants et leur langue subit le mépris. Dans le Privilège aux Bretons en 1240 il est déjà question de leurs difficultés de langage. Dans une farce il font partie de la corporation des vidangeurs de m... ou ar koac'h en breton. De là peut-être l’argot.

Est-ce un hasard si le premier lexique d’argot publié en 1596 et écrit sous le pseudo de Péchon de Ruby soit celui d’un breton qui dit avoir vécut plusieurs années chez les « gueus ».
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Charles
Animateur


Inscrit le: 14 Nov 2004
Messages: 2462
Lieu: Düſſeldorf

Messageécrit le Tuesday 14 Aug 07, 18:59 Répondre en citant ce message   

Voilà ce qu'en dit l'atilf
atilf a écrit:
Orig. obscure. Parmi les hyp. proposées, les plus autorisées sont les suivantes : 1. Le rapprochement avec ergot (v. argot2) (SAIN. Sources t. 1, p. 353 : l'argot serait la confrérie de la griffe, l'art du croc) se heurte à des difficultés d'ordre sémantique (l'ergot du du coq n'a pas l'aspect d'un crochet) et historique (l'argotier est un mendiant professionnel et non un voleur). 2. Dans le même ordre d'idées : le rapprochement avec harigoter « déchirer », dial. haricoter « chicaner, filouter », haricotier « marchand besogneux » (v. arcanderie) (EWFS2, DAUZAT, Études de ling. fr., 1946, p. 306), acceptable du point de vue sémantique, fait difficulté du point de vue chronol., haricoter, haricotier n'étant pas attestés avant le XIXe s. 3. Au rattachement à argoter, ergoter* (Bl.-W.5, FEW t. 16, p. 157, note 7) s'oppose la chronol., l'accep. sociol. Il faut remarquer que le rattachement à l'a. prov. argaut « mauvais vêtement » (LÉVY Prov.) proposé par DAUZAT, Romania t. 43, p. 403, est repoussé par lui-même ds Études de ling. fr., loc. cit., le sens de « guenille » lui semblant postérieur au XVII s. Enfin le rapprochement de argoter* et de arguer* « tirer l'or et l'argent à la filière, dite argue » (ESN., s.v. argoter : les mendiants sont des tire-sous) ne semble pas solidement fondé et fait en outre difficulté du point de vue chronol., argue* et arguer* (v. arguemine) étant postérieurs à argot et argoter. Les diverses hyp. antérieurement proposées et ne reposant sur aucune base solide ont été recensées par P. GUIRAUD, L'Étymologie, 1964, pp. 47-55.


En russe le terme a été repris tel quel (арго /argo/), mais cohabite avec le terme мат /mat/, qui désigne lui un argot plus vulgaire (généralement les jurons russes)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2









phpBB (c) 2001-2008