Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Proto-langues - Langues d'ici & d'ailleurs - Forum Babel
Proto-langues

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Langues d'ici & d'ailleurs
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Qcumber



Inscrit le: 28 May 2006
Messages: 357
Lieu: France, région parisienne

Messageécrit le Saturday 01 Jul 06, 0:12 Répondre en citant ce message   

On appelle proto-langue une langue reconstruites à partir des langues connues anciennes ou modernes.

Ce que vous dites à propos de l'indo-européen est vrai pour toutes les proto-langues reconstruites à partir des langues connues anciennes ou modernes. Dire qu'elles sont fictives est une exagération. Elles ont bien dû exister à un moment ou un autre. Le problème est plutôt d'estimer le degré de crédibilité des reconstructions. Dans le cas de l'indo-européen, ça semble tenir debout. Est-ce le cas pour les autres?

Par exemple, les langues austronésiennes n'ayant été écrites que tardivement, le temps écoulé étant considérable et la dispersion géographique déconcertante, le proto-austronésien proposé par les spécialistes a tant de consonnes qu'on se demande pourquoi les langues austronésiennes actuelles en ont si peu en comparaison.

Comparons avec le latin. Si l'on ne connaissait pas la langue des Romains et si l'on appliquait aux langues romanes actuelles les méthodes utilisées pour les langues austronésiennes, on reconstruirait probablement une proto-langue beaucoup plus compliquée que le latin.

En bref, je suis sceptique quant à la reconstruction de beaucoup de proto-langues.

Sujets connexes:
Protolangues
Indo-européen - Socle du modèle
L'indo-européen : Mythe ou réalité
Indo-européen
le lituanien et ses origines indo-européennes
Langues européennes exotiques : l'afrikaans et les autres
dossier du numéro d'octobre de Science et vie sur la question de la langue mère
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jean-Charles



Inscrit le: 15 Mar 2005
Messages: 3119
Lieu: Helvétie

Messageécrit le Saturday 01 Jul 06, 0:40 Répondre en citant ce message   

J'avais initialement placé ce qui suit dans le sujet indo-européen. Sa place se trouve plutôt ici.

---

Il n'y a rien qui contredise la méthode scientifique ni la logique dans le fait de développer un modèle.

Pour préciser ma pensée:
1.-
Comme écrit auparavant, il y a des faits à partir desquels on peut échafauder un modèle. De ce modèle, on trouve une langue-source théorique. Pour valider ce modèle, on devrait pouvoir en déduire, lorsqu'on suit des règles répétables, chaque langue réelle existante, que je compare, pour les besoins de la démo, à des points sur une surface, cette surface étant la totalité des possibilités théoriques en un moment donné.

Je prends l'analogie d'une surface en expansion qui s'éloigne de son origine, un peu comme la surface d'une très grosse une bulle qui se gonfle. Je passerai sans transition de la linguistique à l'analogie bullienne. Ce type de bulle, de celles qu'on voir dans des spectacles, n'est pas sphérique lorsqu'elle est grosse.
Si les bulles sont plus petites, elles sont plus ou moins sphériques.

Si une bulle est sphérique, il est simple de trouver où est son centre, l'endroit depuis lequel elle a commencé à gonfler. C'est un peu ce qui se passe quand relativement peu de temps s'est écoulé depuis qu'on a commencé à gonfler.

Si on laisse passer plus de temps, si la bulle continue à gonfler, elle prend une forme de moins en moins sphérique. Ce qui était un point d'origine devient une courbe, des courbes, des surfaces. En clair, on finit par se retrouver dans la situation dans laquelle il y a autant de possibilités dans le passé que dans le présent.

2.-
Je veux bien qu'on tente de remonter à la langue-mère, l'origine de la bulle, mais il est un moment où cette origine n'est plus un point unique.

Une manière me parait appropriée pour juger du moment où on passe de la sphère à une surface de moins en moins régulière: Quand les langues varient à la même vitesse (ou, du moins, à une vitesse constante), on s'éloigne de l'origine de manière telle qu'on peut retrouver cette origine par le raisonnement.

À partir du moment où apparaisse des vitesses de mutation différentes selon le moment, le lieu ou la langue, leur origine ne peut rapidement plus être retrouvée*, même si on perçoit une parenté (On se trouve à la surface de la même bulle)

En conséquence, on peut dès lors affirmer qu'il y a une parenté, que des langues sont plus ou moins proches, repérer les caractéristiques communes à la bulle, mais il n'est plus du tout légitime de prétendre connaitre où s'en trouve l'origine.


* idem au pluriel, si c'est le cas.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Langues d'ici & d'ailleurs
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008