Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Ankou (breton) - Le mot du jour - Forum Babel
Ankou (breton)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 2714
Lieu: Nissa

Messageécrit le Wednesday 29 Aug 07, 15:52 Répondre en citant ce message   

Tous les lecteurs de La Légende de la Mort (Anatole le Braz) connaissent bien la figure de l'ouvrier de la mort (oberour ar maro) :
Citation:
On dépeint l'Ankou, tantôt comme un homme très grand et très maigre, les cheveux longs et blancs, la figure ombragée d'un large feutre; tantôt sous la forme d'un squelette drapé d'un linceul, et dont la tête vire sans cesse au haut de la colonne vertébrale, ainsi qu'une girouette autour de sa tige de fer, afin qu'il puisse embrasser d'un seul coup d'œil toute la région qu'il a mission de parcourir.

Dans l'un et l'autre cas, il tient à la main une faux. Celle-ci diffère des faux ordinaires, en ce qu'elle a le tranchant tourné en dehors. Aussi l'Ankou ne la ramène-t-il pas à lui, quand il fauche; contrairement à ce que font les faucheurs de foin et les moissonneurs de blé, il la lance en avant.

Le char de l'Ankou (karrik ou karriguel ann Ankou) est fait à peu près comme les charrettes dans lesquelles on transportait autrefois les morts. Il est traîné d'ordinaire par deux chevaux attelés en flèche. Celui de devant est maigre, efflanqué, se tient à peine sur ses jambes. Celui du timon est gras, a le poil luisant, est franc du collier. L'Ankou se tient debout dans la charrette.

Il est escorté de deux compagnons, qui tous deux cheminent à pied. L'un conduit par la bride le cheval de tête. L'autre a pour fonction d'ouvrir des barrières des champs ou des cours et les portes des maisons. C'est lui aussi qui empile dans la charrette les morts que l'Ankou a fauchés.

Comme le Thanatos grec ou le Mṛtyu indien, et contrairement à la tradition française, l'Ankou est un homme, comme eux il porte le nom même de la Mort :

proto-celtique *anku- « mort »
v.irl. éc, gall. angau, corn. angow, bret. ankoù

Le thème eurindien est *nek-u-, extension de la racine *nek- « mort ».

En latin, on a le nom racine nex (gén. necis) qui désigne la mort violente et intentionnelle. Sans que ça n'apparaisse clairement dans les textes, le grammairien Festus affirme qu'il s'agit de la mort sans blessure. On reconnaît bien là le travail de l'Ankou et on comprend aussi comment le verbe necāre a évolué en roman vers le sens de « noyer » (it. annegare, fr. noyer).
On a aussi un causatif noceō (< *nok-eyo-) au sens primitif de « faire périr » mais qui s'est affaibli en « nuire ».

En grec, un nom-racine est attesté au pluriel par une glose : νέκες · νεκροί « nék-es : morts » et on trouve aussi une extension u comme en celtique dans νέκυς [nékus] « mort ». D'où νέκυια « évocation des morts », on appelle souvent ainsi « Nekuia » l'épisode de l'Odyssée où Ulysse descend dans l'Hadès pour y interroger les morts (surtout Tirésias pour qu'il lui indique le chemin d'Ithaque).
Mais le mot le plus courant est νεκρός [nekrós] « mort, cadavre » qui sert de base en français à de nombreux mots liés à la mort : nécrologique, nécromant, nécrophilie, nécropole, nécrose, etc.

En indo-iranien, on a l'avestique nasu- « cadavre » et le médio-passif sanskrit naśyate « périr, disparaître, s'effacer ».

Enfin, en agnéen (ex thokarien A), on trouve oṅk « homme » par la même évolution sémantique qui nous désigne comme des mortels …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
semensat



Inscrit le: 20 Aug 2005
Messages: 868
Lieu: vers Toulouse

Messageécrit le Wednesday 29 Aug 07, 15:59 Répondre en citant ce message   

J'avais lu que le grec αναγκη (anankê) "nécessité" était également de cette origine, avec euphémisation du sens.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
guillaume



Inscrit le: 14 Dec 2005
Messages: 672
Lieu: Istanbul, natif du Québec

Messageécrit le Wednesday 29 Aug 07, 16:09 Répondre en citant ce message   

Il ne faudrait pas oublier : L'Ankou, un classique des aventures de Spirou et Fantasio.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 2714
Lieu: Nissa

Messageécrit le Wednesday 29 Aug 07, 17:16 Répondre en citant ce message   

@ semensat : l'étymologie de ἀνάγκη [anánkē] a fait l'objet de nombreuses controverses dans lesquelles je n'entrerai pas. Tout le problème est de rendre compte du sens de « contrainte, nécessité » où la contrainte peut être matérielle (esclavage, châtiments corporels, opérations chirurgicales).

La meilleure solution semble être celle de Benveniste (Origines, p. 154) qui part d'un thème I *h₂en-k- attesté par le hittite ḫenk-an « mort fatale » et le gallois angen « besoin ». On aurait alors une forme à redoublement intensif (Meillet, Introduction, p. 180) : *h₂en-h₂en-k-.

En revanche, je suis plus sceptique quand il veut y attacher la notion de mort et réinterpréter la racine *nek- comme un thème II *h₂n-ek-. En effet, il n'y a pas trace de la laryngale dans les formes grecques νέκυς, νεκρός et le a initial du brittonique *ank-u- peut très bien être une vocalisation an de n dans un degré zéro *nk-. Normalement le n voyelle donne en en celtique (et c'est bien ce qu'on a dans le v.irl. éc) mais ici, il y a peut-être eu une contamination par *h₂en-k-, la mort ayant le caractère d'une nécessité …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 3574
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le Sunday 08 Jun 08, 20:05 Répondre en citant ce message   

issu du Cheval d'Orgueil de Pierre Jakez Helias :

(...) Un personnage dont on ne prononcera jamais le nom sans frémir. C'est l'Ankou, le squelette à la faux, le Trépas lui-même, le moissonneur des corps. On préfère l'appeler Lui et, dans le contexte où arrive de Lui, tout le monde comprend. Ce Lui-là est toujours vainqueur tôt ou tard.
(...)
Monsieur Pelleter (le recteur) n'aime pas beaucoup parler de l'Ankou. Un jour au catéchisme nous lui avons demandé ce qu'il est au juste. Il nous a répondu qu'il est celui qui vient nous chercher pour nous emmener dans l'autre monde.

(...)
Ce nom redoutable ne s'entend que rarement. D'une personne très maigre, rongée par un mal invisible, on en vient à dire, c'est un ankou.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Breizhadig
Animateur


Inscrit le: 12 Nov 2004
Messages: 865
Lieu: Penn ar Bed / Finistère

Messageécrit le Monday 09 Jun 08, 2:10 Répondre en citant ce message   

En effet, en Breton il existe une expression connue qui est "treut e-giz an Ankoù" (maigre comme l'Ankoù).

Bien qu'il inspire la crainte voir la peur, que dans les milieux très pieux il soit tabou, on dit aussi qu'il n'y a pas homme plus juste que l'Ankoù, il n'est pas forcément vu comme un ennemi ou un monstre à fuir mais comme une fatalité contre laquelle on ne peut lutter et qui n'y est pour rien dans la situation, il fait juste son boulot.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
meuuh



Inscrit le: 12 Jun 2006
Messages: 982
Lieu: Mie en ole opaštuja Karjalašša

Messageécrit le Monday 09 Jun 08, 11:24 Répondre en citant ce message   

Ce ne serait pas un pluriel ?
Et il y a-t-il un rapport avec anken (l'angoisse, la peine) ? Ou bien s'agit-il, ce coup-ci, de la même racine que l'allemand angst
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 3574
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le Monday 09 Jun 08, 12:27 Répondre en citant ce message   

Selon le dictionnaire étymologique d'Albert Deshaye, ce terme anken a la même origine que le gallois angen (anglais need) : besoin, nécessité.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
cynferdd



Inscrit le: 25 Jun 2008
Messages: 1
Lieu: An Orient

Messageécrit le Wednesday 25 Jun 08, 15:53 Répondre en citant ce message   

A mon avis c'est le personnage de l'Ankou qui a inspiré le personnage de la mort à Terry Pratchett dans sa série des chroniques du disque monde. En effet, il précise bien que la mort est un mâle et qu'il fait juste son boulot. Il n'y a pas de méchanceté ou de gentillesse, "c'est comme ça".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 2714
Lieu: Nissa

Messageécrit le Thursday 26 Jun 08, 12:21 Répondre en citant ce message   

Peut-être, peut-être pas. Cet aspect de la divinité incarnant la Mort me semble relativement banal, on le trouve aussi dans le personnage de Charon, un des rares héritages de la mythologie antique, dans les légendes de la Grèce moderne.

Le thème est aussi largement développé dans l'épisode 16 de la saison 3 (l'Ange de la Mort) de la série télévisée Charmed où une référence à l'Ankou semble à exclure.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
meuuh



Inscrit le: 12 Jun 2006
Messages: 982
Lieu: Mie en ole opaštuja Karjalašša

Messageécrit le Thursday 26 Jun 08, 12:59 Répondre en citant ce message   

Dis-donc, Outis, on sent le connaisseur !

Mais cette mort qui va au delà du bien et du mal, ça se retrouve partout !!! Les BDs, les films, etc... P-a-r-t-o-u-t !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8281
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Monday 31 Oct 16, 6:49 Répondre en citant ce message   

Outis a écrit:
En indo-iranien, on a l'avestique nasu- « cadavre » et le médio-passif sanskrit naśyate « périr, disparaître, s'effacer ».

Pour faire bonne mesure, ajoutons cet emprunt de l'arabe à l'iranien :

جناح ǧunāḥ “crime, péché, délit”.

Le mot est évidemment apparenté au persan gonāh, même sens, et probablement issu comme lui du vieux perse vi-nath “blessure, dommage infligé” par le pehlevi gunāḥ, forme donnée par Nourai mais à laquelle Mackenzie préfère wināh. Nourai donne aussi les variantes vināh et vinās. IE *wi- “contre, à part” + *nek- “mort”.

Voir aussi le mot du jour necare.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008