Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
massepain (français) - Le mot du jour - Forum Babel
massepain (français)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Piroska



Inscrit le: 13 Sep 2005
Messages: 1064
Lieu: Basse-Marche (France)

Messageécrit le Sunday 07 Oct 07, 10:08 Répondre en citant ce message   

Le mot “massepain” est intéressant, car il semble être le résultat de plusieurs étymologies populaires.
La confiserie elle-même est certainement d'origine orientale, méditerranéenne.
L'origine la plus lointaine du mot (persane ou sémitique ?) est obscure et controversée.
En Europe centrale, il s’est introduit via l’italien “marzipane” ou “marzapane”, étymologie populaire du nom oriental de la confiserie déformé, se référant à du “pain” (pane) de “mars”, de “Mars”, de “Marc” voire de “Martial”… selon les goûts des interprètes.
De l’italien, il est passé dans l’allemand (marzipan), le hongrois (marcipán).
En français, il semble être un emprunt plus tardif à une forme de la péninsule ibérique (v. l’espagnol mazapán et le portugais maçapão) et subit une nouvelle déformation d’étymologie populaire, qui donne le mot “massepain”….

Les plus célèbres sont fabriqués actuellement en Sicile, en Allemagne (le fameux “marzipan de Lübeck” à l’appellation contrôlée) et à Tolède.
L’industrie du massepain est très développée en Hongrie où (comme à Tolède) il existe aussi un musée dédié à cette délicatesse.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
guillaume



Inscrit le: 14 Dec 2005
Messages: 672
Lieu: Istanbul, natif du Québec

Messageécrit le Wednesday 10 Oct 07, 16:08 Répondre en citant ce message   

C'est vrai qu'il y a beaucoup d'hypothèses d'étymologies pour ce mot.
Littré en donne deux :

Littré a écrit:
Massepain
Nature : s. m.
Prononciation : ma-se-pin ; au pluriel, l's se lie : des
Etymologie : Wall. mârsipain, mârsupain ; Hainaut, machepain ; espagn. mazapan ; de l'ital. marzapane, massepain ; napol. marzapane, petite boîte ; d'après Ménage, de Marzo, nom de l'inventeur, et pane, pain ; d'après Mahn, approuvé par Diez, du lat. maza, bouillie d'orge. On voit que l'origine reste incertaine.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Chusé Antón



Inscrit le: 25 Feb 2005
Messages: 744

Messageécrit le Saturday 13 Oct 07, 14:15 Répondre en citant ce message   

En espagnol, déjà dit, mazapán. C´est un produit de patisserie, très fameux en Espagne. On mange surtout à Noël.

http://www.mazapan.es/
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3190
Lieu: Massalia

Messageécrit le Tuesday 28 Feb 12, 23:00 Répondre en citant ce message   

Voici ce qu'en dit Pfeifer sous l'entrée Marzipan , pour l'allemand.

* Le terme est entrée dans la langue allemande via le commerce et l'italien marzapane et est attesté depuis le début du 16ème siècle.

* Selon Kluyver, le terme viendrait de l'arabe. Son explication etymologique a été reprise par plusieurs dictionnaires dont le FEW. Le terme mauṯabān en arabe,( qui ne quitte pas son siège), dérivé de waṯaba ( rester assis) aurait été d'usage au 12ème siècle, employé par les marchands de la péninsule sud-arabique et aurait désigné une pièce de monnaie byzantine à l'effigie du Christ en majesté. Les Venitiens auraient plus ou moins copié ce modèle et frappé une monnaie appelée mat(t)apàn aux alentours de 1193.
Le linguiste s'appuyait aussi sur le fait qu'en Syrie, le terme marzapanus aurait désigné au 13ème siècle une livraison importante de marchandises importées. Enfin, il notait qu'à Venise aux 13ème/14ème siècles, marzapane désignait une petite boîte. Il en tirait la conclusion que par métonymie, le terme était passé de la monnaie à la marchandise emballée, puis du contenant au contenu.

Pfeifer se contente de noter que dans le cadre de cette étymologie l'évolution phonétique ( particulièrement pour les consonnes) n'est pas claire et pose problème.

* Il note qu'actuellement, les linguistes italiens ( il cite Cortelazzo et Zolli ) s'orientent vers une étymologie concernant la ville birmane de Martaban, le terme aurait désigné la céramique qu'on y fabriquait.

* Il note que l'attestation la plus ancienne du mot en allemand s'écrivait marczapan , encore très proche du terme italien et considère qu'il y a eu altération en Marzipandu fait d'une etymologie populaire qui a cru voir l'origine dans le latin *Marci panis

On retrouve ce qui a été dit plus haut. Le seul élément nouveau serait l'origine birmane...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 2778
Lieu: Paris

Messageécrit le Tuesday 28 Feb 12, 23:33 Répondre en citant ce message   

Enfin, le TLFi rapporte sans y croire l'histoire de l'arabe du Yémen, la théorie de Kluyver :
Citation:
Empr., avec infl. de masse1*, à l'ital.marzapane «pâtisserie à base d'amandes, de sucre et de blanc d'oeuf» (dep. 1remoitié xves., Balducci Pegolotti ds Batt.), également «boîte ou panier de la capacité d'un dixième de boisseau» (xiiie-xives. à Venise d'apr. DEI; d'où, par l'intermédiaire de l'Italie du Sud, sicilien marzapani, napolitain marzapane, a. prov. massapan, m. fr. massepain «boîte de luxe pour confiserie», v. FEW t.19, p.125b), d'orig. incertaine: à l'orig. se trouverait l'ar. du Yémen mautaban «celui qui ne quitte pas son siège» (dér. de ataba «être assis») qui aurait servi de sobriquet au roi qui reste inactif et ne combat pas ses ennemis, et en serait venu à désigner une pièce de monnaie byz. montrant sur une face le Christ assis sur son trône (d'où a. vénitien matapan, nom d'une monnaie vénitienne frappée en 1193 et abolie au xves., v. DEI); le nom de la monnaie (cf. 1202, lat. médiév. marzapanus qui aurait désigné une taxe prélevée en Syrie sur certaines marchandises) aurait servi ensuite à désigner une mesure de capacité (ca 1340 marzapane «petite mesure de grains» att. sur la côte sud de l'Asie mineure chez les marchands venant d'Italie), puis une petite boîte servant surtout à emballer la confiserie, puis le contenu de cette boîte; outre son caractère hypothétique, cette étymol. proposée d'abord par Kluyver (ds Z. für deutsche Wortforschung, t. 6, pp.59-68) et reprise par REW3no5440, Lok. no1452 et FEW t. 19, pp.125b-126a, présente de graves difficultés phonét., particulièrement en ce qui concerne les cons. médianes (v. Sain. Autour Sources, 535-538, Cor.-Pasc. et EWFS2; cependant l'étymon ar. proposé par ces deux derniers dict. est encore plus hypothétique); il n'y a probablement aucun rapport entre l'a. vénitien matapan, nom de monnaie d'orig. obsc., et l'ital. marzapane «mesure de capacité», puis «boîte», puis «massepain», dont l'étymon pourrait être l'ar. martaban «vase servant à contenir des médicaments, des confitures, des épices, ou de l'encre» (ds Dozy), mais cette hyp. demande à être approfondie (v. Pellegr. Arab., pp.590-597).

Un point, reprenant l'hypothèse birmane et quelques autres dans la version anglaise de Wiki :
Citation:
The German name has largely ousted the original English name marchpane with the same apparent derivation: "March bread." Marzapane is documented earlier in Italian than in any other language, and the sense "bread" for pan is Romance. The origin could be from the Latin term "martius panis", which means bread of march. However, the ultimate etymology is unclear; for example, the Italian word derives from the Latin words "Massa" (itself from Greek Μάζα "Maza") meaning pastry and "Pan" meaning bread, this can be particularly seen in the Provençal massapan, the Portuguese maçapão (where 'ç' is an alternative form for the phoneme 'ss') and old Spanish mazapan - the change from 'ss' to 'z' in Latin words was common in old Spanish and the 'r' appeared later.Though, it could also be derived from martis pan, bread of March. Among the other possible etymologies set forth in the Oxford English Dictionary, one theory proposes that the word "marzipan" may be a corruption of Martaban, a Burmese city famous for its jars.

The Real Academia Española suggests the idea of the Spanish word mazapán to be derived from the Hispanic Arabic بسمة pičmáṭ, which is derived from the Greek παξαμάδιον.

Another source could be from Arabic موثابان mawthaban "king who sits still." Partridge’s Origins, a usually trustworthy etymological dictionary, follows this line of thought. The Arabic, Latinized as matapanus, was used to describe a Venetian coin depicting an enthroned Christ the King. These coins were stored in ornate boxes. From about the fifteenth century, when the coins were no longer in circulation, the boxes became decorative containers for storing and serving luxury sweetmeats. One such luxury that crept into the box in the sixteenth century is the now-famous almond-flavored marzipan, named (at least proximately) after the box in which it was stored.

However, if marzipan has its origin in Persia, it is not unlikely that the name may come from Marzban (in Persian: مرزبان, derived from the words Marz مرز meaning "border" or "boundary" and the suffix -ban بان meaning guardian), a class of margraves or military commanders in charge of border provinces of the Sassanid Empire of Persia (Iran) between 3rd and 7th centuries CE.

It is also a possibility that the origin of this dessert and the origin of the term come from different geographical places.


Je note que le verbe arabe wathaba ne signifie pas être assis, en tout cas aujourd'hui, mais plutôt sauter. Mais peut-être qu'il en allait autrement au Yémen au Moyen-Âge ?!!!
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8284
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Wednesday 29 Feb 12, 0:01 Répondre en citant ce message   

Petite précision : Après vérification chez Kazimirski, le mot arabe s'écrit موثبان [mauṯabān] et signifie "qui n'entreprend aucune expédition militaire", en parlant d'un roi ou d'un prince. (C'est rare mais ça arrive !)
La forme est rarissime en arabe classique - je n'ai pas d'autre exemple - et l'auteur ne dit pas si le terme est laudatif ou péjoratif. Mais il précise que le sens du verbe "être assis" est propre aux Himyarites. Sans doute la forme l'est-elle aussi.
Tout ça est très intéressant mais ne fait avancer en rien l'histoire du massepain ... Revenons-y, par l'espagnol.

Le DRAE donne au mot mazapán un deuxième sens qui est, historiquement, probablement antérieur au sens actuel :
Citation:
Pedazo de miga de pan con que los obispos se enjugaban los dedos untados del óleo que habían usado al administrar el bautismo a los príncipes. Por lo regular estaba revestida o envuelta en una tela rica o en un bizcocho o mazapán cilíndrico y perforado en el centro.
Morceau de mie de pain avec lequel les évêques s'essuyaient les doigts, gras de l'huile qu'ils avaient utilisée pour baptiser les princes. En général, ce morceau de mie de pain était revêtu de - ou enveloppé dans - un riche tissu ou placé au sein d'un biscuit appelé mazapán, cylindrique et perforé en son centre.
Mais pas de datation, et c'est bien dommage.
On ne sait pas non plus ce que devenait, après cette cérémonie, le mazapán imprégné d'huile sainte...

L'hypothèse, en partant de l'espagnol mazapán, selon laquelle il s'agirait d'un mot hybride composé de l'élément maza- issu du grec μαζα [maza], "grosse crêpe d'orge mêlée d'huile et d'eau", latinisé en maza (Gaffiot), et de l'élément -pan issu du latin panis, "pain", est assez plausible, compte tenu de ce qui précède. Le mot serait ainsi un vestige de l'époque où la langue religieuse de la Chrétienté est insensiblement passée du grec au latin. Il n'est peut-être pas inutile d'ajouter que μαζα est dérivé du verbe μασσω [massô] qui exprime les deux notions de "pétrir" et "essuyer". Les Grecs s'essuyaient les doigts avec du pain qu'ils jetaient ensuite aux chiens, dixit Chantraine.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 2778
Lieu: Paris

Messageécrit le Wednesday 29 Feb 12, 9:31 Répondre en citant ce message   

Aussi bien le Bloch & Wartburg que le DHLF sont muets sur le mautaban, le roi assis, mais l'un et l'autre privilégient l'arabe quand même avec martaban, vase servant à contenir médicaments, épices, confitures, qui est la dernière hypothèse mentionnée dans le TLFi. Mais au fond, cette hypothèse est-elle différente de l'hypothèse birmane ? La ville de Martaban semble effectivement connue pour sa fabrication de jarres.

Sont-ce les mêmes jarres que les vases à épices mentionnés plus haut ?
L'hypothèse μαζα [maza] est mentionnée dans Scheler.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8284
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Wednesday 29 Feb 12, 11:13 Répondre en citant ce message   

embatérienne a écrit:
L'hypothèse μαζα [maza] est mentionnée dans Scheler.

Des divers points de vue historico-géographique (Grèce, Italie, Espagne), sémantique et formel, il faut bien dire que c'est quand même la plus plausible. Et mon histoire d'essuie-main pour évêque baptiseur de princes n'est pas non plus à négliger.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 2778
Lieu: Paris

Messageécrit le Wednesday 29 Feb 12, 12:44 Répondre en citant ce message   

Dans ton histoire d'essuie-main, si j'ai bien compris, la mie de pain est placée au sein d'un mazapán, massepain, qui est bien notre massepain, traditionnellement associé au baptême.
Je n'ai pas le temps de creuser la chose, mais "mazapán de bautismo" ouvre des discussions sur le sens de cette expression chez Lope de Vega d'où il ressort que le massepain était couramment associé aux baptêmes.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8284
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Wednesday 29 Feb 12, 18:32 Répondre en citant ce message   

Et la mie de pain en question a elle aussi le sens de mazapán.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Glossophile
Animateur


Inscrit le: 21 May 2005
Messages: 2097

Messageécrit le Wednesday 29 Feb 12, 20:33 Répondre en citant ce message   

Citation:
Morceau de mie de pain avec lequel les évêques s'essuyaient les doigts, gras de l'huile qu'ils avaient utilisée pour baptiser les princes. En général, ce morceau de mie de pain était revêtu de - ou enveloppé dans - un riche tissu ou placé au sein d'un biscuit appelé mazapán, cylindrique et perforé en son centre.
Mais pas de datation, et c'est bien dommage.
On ne sait pas non plus ce que devenait, après cette cérémonie, le mazapán imprégné d'huile sainte...

Ben non : pas les évêques, les prêtres aussi, et pas seulement les princes, tous les chrétiens !
En effet le rite du baptême comporte une onction de saint-chrême, et le saint-chrême, ça graisse les doigts !
De nos jours encore, les célébrants s'essuient les doigts sur un tampon de coton hydrophile, lequel, ensuite, n'est pas jeté, mais brûlé.
Brûlé, car l'huile a été consacrée par une bénédiction, et dans l'Eglise catholique ce qui a été béni doit être traité avec respect.
La mie de pain imprégnée de chrême devait donc être brûlée.
Le tissu, le massepain sont des preuves supplémentaires de respect. A titre de pure hypothèse, je dirais que le tissu, c'était pour les grands de ce monde, car le tissu serait brûlé, et le massepain pour les pauvres, le massepain serait mangé. Mais je puis me tromper...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6510
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Monday 15 Apr 13, 2:55 Répondre en citant ce message   

Papou JC a écrit:
L'hypothèse, en partant de l'espagnol mazapán, selon laquelle il s'agirait d'un mot hybride composé de l'élément maza- issu du grec μαζα [maza], "grosse crêpe d'orge mêlée d'huile et d'eau", latinisé en maza (Gaffiot), et de l'élément -pan issu du latin panis, "pain", est assez plausible, compte tenu de ce qui précède.

Notons que μαζα [maza] a aussi donné, via le latin, massa, la masse, qui en physique désigne la quantité de matière.
TFL
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8284
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Tuesday 15 Apr 14, 8:04 Répondre en citant ce message   

Embatérienne a écrit:
However, if marzipan has its origin in Persia, it is not unlikely that the name may come from Marzban (in Persian: مرزبان, derived from the words Marz مرز meaning "border" or "boundary" and the suffix -ban بان meaning guardian), a class of margraves or military commanders in charge of border provinces of the Sassanid Empire of Persia (Iran) between 3rd and 7th centuries CE.

Quand on lui demande la traduction arabe de massepain, Google donne effectivement مرزبانيّة marzubāniyya. C'est le mot utilisé pour traduire "satrapie".

Mais pourquoi ce nom de "satrapie" donné à une pâtisserie ?
Il pourrait aussi s'agir d'une étymologie populaire, l'arabe pourrait avoir emprunté le mot à une langue européenne mais l'avoir rapproché de مرزبان marzubān par attraction paronymique.

Il m'est donc pour le moment impossible de dire quel mot est dérivé de l'autre.

On notera que cette forme arabe est proche des formes anciennes en marz- données plus haut par Piroska et rejsl.

Je vous avoue que le pain de Mars avait jusqu'ici ma préférence sur toutes les hypothèses proposées. Il arrive aux étymologies populaires d'être les bonnes.

Mais à propos de latin, je fouille dans le Gaffiot et je tombe sur Massabatene, nom d'une partie de l'Élymaïde. Je cherche dans Wikipedia, et j'y lis ceci :
L’Élymaïde était une région antique dont le territoire correspondait à la Susiane, au Sud de l’actuelle province du Khuzestan, en Iran. À l'époque Parthe Arsacide (141 av.J.C/224 ap.J.C), un royaume, ou une principauté, au nom d'Élymaïs (ou Elymais ou Elymaida, en latin : Elymais ou Elymaide, en grec : Έλυμαΐς ou Έλυμαΐα Elymaia ou Elymaei) exista, qui survécut jusqu'à son extinction par l'invasion des Perses Sassanides au début du IIIe siècle de notre ère. Il était situé dans le cœur de l'antique Élam.

Sauf erreur, je crois que personne n'a encore fait l'hypothèse que le massepain pourrait nous venir de l'Élymaïde... C'est tout de même plus près de nous que la Birmanie...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8284
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Tuesday 15 Apr 14, 11:32 Répondre en citant ce message   

Histoire d’un massepain

Il était une fois une région d’Iran appelée l’Élymaïde dont le territoire correspondait à la Susiane, au Sud de l’actuelle province du Khuzestan. Dans son Histoire naturelle, livre VI, Chapitre 31, Pline l’Ancien décrit cette région et en mentionne le nom d’une partie, la Mésabatène, en latin Massabatēnē, -ēs. Je fais l’hypothèse que cette région était célèbre pour une fameuse pâtisserie aux amandes, dont les peuples voisins se sont emparés en lui donnant son nom. Le mot a dû être arabisé sous une forme encore non attestée mais probablement proche de موثبان [mawṯabān], d’où un certain nombre d’hypothèses tirées par les cheveux reposant sur la seule racine arabe w-ṯ-b, où il est notamment question d’un roi ou d’un prince « assis » ou « qui n’entreprend aucune expédition militaire » (?).

La chose et le mot sont ensuite passés en Espagne pour y devenir le mazapán et au Portugal le maçapão, puis en Italie où cette pâtisserie s’est appelée successivement massapane, marzapane, marzipane. L’italien laissera en Allemagne le marczapan devenu ensuite marzipan, et en Hongrie le marcipán. Le français massepain semble être un emprunt plus tardif à une forme de la péninsule ibérique.

La pâtisserie est ensuite retournée en Orient, probablement par Venise, où son nom depuis longtemps occidentalisé a, semble-t-il, subi l’attraction paronymique d’un mot d’origine iranienne désignant un satrape, مرزبان [marzubān]. C’est ainsi qu’un massepain se dit maintenant en arabe, mais non en persan, مرزبانيّة [marzubāniyya]. C’est ce qu’on appelle un réemprunt.

NB : Cette histoire, rédigée à partir des contributions ci-dessus, est complètement imaginaire. Elle n’acquerra une valeur scientifique que le jour où une série de textes datés permettra de la confirmer.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
cayaux



Inscrit le: 23 Feb 2014
Messages: 154
Lieu: Mons en Hainaut belge

Messageécrit le Tuesday 15 Apr 14, 19:39 Répondre en citant ce message   

Néerlandais le massepain se dit "het ou de marsepein". Quelques noms peuvent en effet avoir deux genres comme en français pour après-midi sans différence de sens
Le mot apparaît en 1486 sous la forme "VII marcepain".

Le tchèque utilise le mot allemand tchèquisé : marcipán
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008