Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Occitan ou languedocien ? - Forum langue d'oc - Forum Babel
Occitan ou languedocien ?
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum langue d'oc
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 3852
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le Friday 25 Sep 09, 20:37 Répondre en citant ce message   

Jfblanc a écrit:
Si, vous militez, vous utilisez le pluriel.

NON !
C'est absurde de raisonner ainsi !
ça veut dire quoi ça, je milite ?
Dans ce cas là, alors, on ne parle plus de langues, on ne s'intéresse plus aux langues.
Si le fait d'employer une expression, c'est s'engager dans le militantisme, c'est aberrant.

Il faudrait sortir de l'occitanocentrisme, c'est cela votre défaut. Vous devenez même autiste !
Sinon quand je parle de macédonien et non de langue bulgare dialecte macédonien, je suis aussi militant ?
Je ne milite pas, j'essaie d'être cohérent. Et j'essaie aussi de respecter la façon avec laquelle un peuple voit sa langue.
En Bulgarie, on parle de dialecte macédonien, en Macédoine, on parle de langue macédonienne.
Et que dire des Grecs qui refusent qu'on appelle macédonien une langue slave, ce qui est impropre car l'ancien macédonien (dont on ignore beaucoup de chose) n'a rien à voir avec cette langue.
Un occitaniste dirait que c'est aberrant d'appeler cette langue "macédonien" et que ce serait alors un engagement militant !!

et que dire de l'arabe ? l'arabe du Maroc et l'arabe de l'Egypte ? même langue ou pas ?
J'avoue que j'ai du mal à m'y retrouver.
Pas vraiment évident !
Et que dire du dari, de l'azéri ?


C'est un peu une question de statut social. Le nom d'une langue est influencé par le nom administratif du lieu. Cela peut paraître aberrant pour un linguiste de laboratoire mais c'est ainsi !

Si on part du principe que le provençal est une langue et le gascon est une langue, alors on peut parler de "langues d'oc".
C'est une question de logique qui n'a rien à voir avec votre dogmatisme.
Le dogmatisme est là : refus du statut de "langue" à ce que des linguistes de laboratoire nomment "dialecte".

Parce que vous militez pour défendre votre dogme, vous pensez que refuser de les adopter, c'est aussi militer ?
mais c'est n'importe quoi !

Je peux très bien employer "langues d'oc" ou bien "langue d'oc" selon le contexte et je souhaite être libre d'employer l'expression qui me convient le mieux selon le contexte.
Si je compare la langue d'oc à la langue d'oïl, j'aurais tendance à utiliser le singulier,
Si je compare les différentes langues du sud de la France, j'utilise le pluriel.

Je ne suis pas militant, en revanche, je suis effectivement influencé par ce que je constate pour les autres langues, les langues du monde. Et je m'aperçois que ce n'est pas évident de définir ce qu'est une langue, une famille de langue, un dialecte etc...
Donc voir des gens affirmer de façon dogmatique et doctrinaire : "c'est ainsi et pas autrement", je ne peux que m'y opposer. Opposer à quoi ? à cette façon doctrinaire de voir les choses.


Que fait la région Provence pour la langue provençale ?
Un observatoire de la langue provençale va bientôt voir le jour. Je pense que cela peut être une bonne idée.
Je trouverait cela mesquin de s'en prendre à une telle initiative sous prétexte qu'il n'emploie pas l'expression "observatoire de l'occitan provençal".

Si la majorité des locuteurs de cette langue préfèrent parler de "langue provençale", je pense qu'on peut respecter ce choix.
Ce n'est pas du militantisme, mais le respect de la démocratie. D'autant plus que, à part chatouiller l'égo des occitanocentristes, je ne vois pas ce que cela peut faire...

Or, je trouve que le principe de la démocratie est parfois bafoué. Et je ne fais pas de procès d'intention !
Ou dit autrement, et pour être plus précis : J'estime qu'il y a un manque cruel d'esprit démocratique dans votre démarche, d'où l'expession d'autiste. Il ne s'agit pas forcément d'être pour ou contre, mais de nuancer, de faire preuve d'un esprit de synthèse.

Après, on peut aussi discuter sur ce que signifie la démocratie. On n'est certainement pas d'accord sur le sens du terme.


Jfblanc a écrit:
Ne pas confondre la langue outil de communication et la langue objet de description systémique

On se place sur le terrain de la langue comme outil de communication.
La "description systémique" ? je ne pense pas que les gens qui parlent cette langue savent ce que cela signifie.
Encore une fois, je me fiche bien des concepts des linguistes de laboratoires et autres technocrates.

On peut très bien dire que c'est la même langue sans être vraiment la même langue.
Il faut être sectaire pour refuser cela.

Enfin, concernant l'affaire Diwan-Jack Lang : c'est quand même incroyable que vous n'en soyez pas informé !!
Dans ce cas, inutile de débattre. Il faudrait commencer par comprendre comment fonctionnent les institutions politiques.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jfblanc



Inscrit le: 13 Mar 2009
Messages: 21
Lieu: Vèrn de Sant Denís (Ouytanie)

Messageécrit le Sunday 27 Sep 09, 11:56 Répondre en citant ce message   

Xavier a écrit:
Jfblanc a écrit:
Si, vous militez, vous utilisez le pluriel.

NON !
C'est absurde de raisonner ainsi !
ça veut dire quoi ça, je milite ?
Dans ce cas là, alors, on ne parle plus de langues, on ne s'intéresse plus aux langues.
Si le fait d'employer une expression, c'est s'engager dans le militantisme, c'est aberrant.


Ne criez pas, merci. Vous avez le droit de militer pour "les langues d'oc", je ne comprends pas pourquoi vous refusez de l'admettre.

Xavier a écrit:
Il faudrait sortir de l'occitanocentrisme, c'est cela votre défaut. Vous devenez même autiste !

Restons courtois, là c'est vous qui dérapez.

Xavier a écrit:
Sinon quand je parle de macédonien et non de langue bulgare dialecte macédonien, je suis aussi militant ?
Je ne milite pas, j'essaie d'être cohérent. Et j'essaie aussi de respecter la façon avec laquelle un peuple voit sa langue.

Vous vous éloignez du sujet. Vous comparez des états et une région où le peuple (90%, 95% ?) parle français (et croyez bien que je le regrette). Alors, "sa langue"... cela concerne combien de Provençaux ?

Xavier a écrit:
C'est un peu une question de statut social. Le nom d'une langue est influencé par le nom administratif du lieu. Cela peut paraître aberrant pour un linguiste de laboratoire mais c'est ainsi !

Je rêve, vous me traitez de linguiste de laboratoire ?
Nom administratif du lieu ? Pourquoi n'employer vous pas le pacalien. ça en jette, et ça a l'avantage de ne pas reprendre le mot "provençal" déjà usé par les italiens et nostredame pour "la langue des troubadours" et par Honnorat, Mistral et Ronjat pour "la langue d'oc".

Xavier a écrit:
Si on part du principe que le provençal est une langue et le gascon est une langue, alors on peut parler de "langues d'oc".
C'est une question de logique qui n'a rien à voir avec votre dogmatisme.
Le dogmatisme est là : refus du statut de "langue" à ce que des linguistes de laboratoire nomment "dialecte".


Dogmatique... on se rapproche du point Godwin...

Définition 1. Le provençal est une langue. Dans le sens où c'est le nom que donne, en Provence, certains provençaux à l'occitan ou langue d'oc tels qu'ils le/la parlent. Pour éviter la confusion avec la modalité locale, on préfère utiliser aujourd'hui l'un de ces deux derniers termes.
Définition 2. Le provençal est un dialecte. Ce n'est pas dépréciatif, c'est juste la définition d'une modalité locale d'une langue. Toute langue connaît des variétés dans l'espace (on dit aussi synchroniques - "dans le même laps de temps"), on regroupe en gros celles de la Provence sous le mot "provençal". On peut aller plus loin dans la classification géographique en définissant 3 ou 4 (les linguistes ne sont pas d'accord...) sous-dialectes :
  • le rhodanien
  • le maritime
  • le niçart
  • le provençal alpin au sens strict (zone de transition vers le vivaro-alpin, certainement autrefois vivaro-alpines mais provençalisées plus tard)

Dans la région PACA, les Hautes-Alpes, le Nord du 04 et le Nord et l'Est du 06) ne parlent pas "provençal" dans ce sens-là, mais vivaro-alpin.


Xavier a écrit:
Parce que vous militez pour défendre votre dogme, vous pensez que refuser de les adopter, c'est aussi militer ?
mais c'est n'importe quoi !


N'importe quoi. Bel argument. En gros, je n'ai pas le droit de ne pas être d'accord avec vous et de maintenir mon point de vue ?

Xavier a écrit:
Je peux très bien employer "langues d'oc" ou bien "langue d'oc" selon le contexte et je souhaite être libre d'employer l'expression qui me convient le mieux selon le contexte.
Si je compare la langue d'oc à la langue d'oïl, j'aurais tendance à utiliser le singulier,
Si je compare les différentes langues du sud de la France, j'utilise le pluriel.


Vous pouvez toujours, à part que tout cela, pour moi comme pour d'autres, c'est la même langue. Quand ma mère, gasconne, a rencontré sa belle-famille dans le Tarn, et qu'elle s'est rendue compte qu'elle comprenait leur patois .... quand mon père, tarnais, est allé faire un tour sur le marché de St Léonard de Noblat (Haute-Vienne) et s'est inséré dans un groupe de paysans limousins qui parlaient du prix des veaux... les deux ne savent ni lire ni écrire la langue d'oc, dans quelle graphie que ce soit... vous allez les traiter de linguistes de laboratoire ? et je peux vous assurer qu'ils n'ont jamais monté d'association, puis d'association d'associations, puis de collectif d'associations, ni été voir leur député pour qu'il pose une question à Paris ou se décide à monter un observatoire pour regarder la langue crever doucement.

Xavier a écrit:
Or, je trouve que le principe de la démocratie est parfois bafoué. Et je ne fais pas de procès d'intention !
Ou dit autrement, et pour être plus précis : J'estime qu'il y a un manque cruel d'esprit démocratique dans votre démarche, d'où l'expession d'autiste. Il ne s'agit pas forcément d'être pour ou contre, mais de nuancer, de faire preuve d'un esprit de synthèse.


Pour l'instant, le seul exemple de démocratie connu en Provence, c'est quand, dans les années 70, une campagne de presse a poussé les recteurs d'académie à interdire la graphie classique. Je vous invite à lire les pièces du dossier sur le site de René Merle.

Pas glorieux...

Xavier a écrit:
Jfblanc a écrit:
Ne pas confondre la langue outil de communication et la langue objet de description systémique

On se place sur le terrain de la langue comme outil de communication.
La "description systémique" ? je ne pense pas que les gens qui parlent cette langue savent ce que cela signifie.
Encore une fois, je me fiche bien des concepts des linguistes de laboratoires et autres technocrates.
On peut très bien dire que c'est la même langue sans être vraiment la même langue.
Il faut être sectaire pour refuser cela.


Bon, je suis en plus sectaire...

Xavier a écrit:
Enfin, concernant l'affaire Diwan-Jack Lang : c'est quand même incroyable que vous n'en soyez pas informé !!
Dans ce cas, inutile de débattre. Il faudrait commencer par comprendre comment fonctionnent les institutions politiques.


Comme vous parliez par allusions, je croyais que vous faisiez référence à une autre affaire.

Et concernant Lang et Diwan, je ne comprends toujours pas ce que cela vient faire ici. Je n'ose croire que vous faites l'amalgame entre "syndicats d'enseignants hostiles à l'immersion" et occitanisme.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 3852
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le Sunday 27 Sep 09, 13:51 Répondre en citant ce message   

On arrête là le débat.

Je refuse qu'on me traite de militant de "langues d'oc" car je ne comprends pas en quoi c'est du militantisme.
Ce que je sais, c'est que le problème des langues régionales est délicat.
Et qu'il faut nuancer.
Sinon, autant me traiter de militant de je ne sais trop quelle cause dont j'ignore l'existence (pro-arabe, anti-arabe etc...)
En traitant de toutes les langues du monde, je fais plein de militantisme sans le savoir !

Vous êtes incapable de nuancer. Pour vous, c'est tranché.
Je refuse de discuter avec vous.

Votre "point Godwin", c'est la tarte à la crème qu'on balance partout sur internet.
Je trouve ce procédé déplorable et ridicule. Mais cela colle bien à l'internet des forums, cet univers où l'on confond trop souvent l'opinion et le savoir. Cet espace où l'inculte qui a lu un livre d'histoire se croit l'égal de l'historien le plus chevronné...

Cela voudrait dire qu'on doit tolérer tout et n'importe quoi. Cela voudrait dire qu'on doit accepter que l'internaute confonde sans vergogne savoir et opinion. Eh bien non ! je refuse !

L'esprit sectaire est partout. Je dirais même que nous sommes tous plus ou moins sectaires, par nature. Nous avons tous un esprit partial, subjectif. Il faut en avoir conscience et apprendre à se remettre en cause. C'est le b.a.-ba de la philosophie.
Effectivement, quand je lis un sujet, un article, un livre : c'est la première chose que j'observe : est-il impartial ou non ?
Et justement, l'apprentissage de la philosophie, et aussi des sciences humaines, permet l'apprentissage de l'objectivité.
Or, cet apprentissage, beaucoup s'en fiche royalement.

Oui, vous êtes sectaire car vous refusez d'admettre que l'on puisse ne pas partager votre point de vue.
Moi, personnellement je m'en fous que ce soit ou non la même langue. J'observe que certains ne pensent pas comme vous et que, pour contenter tout le monde, mieux vaut nuancer, et partir du principe que c'est la même langue sans être vraiment la même langue.
J'estime que ma position est modérée. La votre ne l'est pas.

Votre perception de la langue est forcément subjective. celle des autres aussi. Or, vous êtes incapable de dépasser la subjectivité. Et si on ne la dépasse pas, si on n'est pas capable de dépasser les différentes subjectivités, on ne peut être objectif. C'est ce que je vous reproche.
Cela n'a rien à voir avec le militantisme occitan pro ou anti, c'est de la psychologie.
Et je ne pense pas que vous soyez un fin psychologue, loin de là !

Qu'une chose soit claire : il n'y a aucun énervement de ma part. Ne mettez pas cela sur le compte de l'énervement ou de je ne sais trop quel "point Godwin". J'ai suffisamment étudié la psychologie, la philosophie, et en particulier le problème de la subjectivité, du sectarisme etc... pour avoir la prétention de dire que je pense maîtriser un peu ce sujet.

Et je ne peux accepter que l'on présente comme un fait établi, objectif, une idée qui est loin d'être partagée par tous.
Et c'est pour cette raison que vous me traitez de "militant" ? c'est absurde !

Lang et Diwan, vous en comprenez pas ce que cela vient faire ici ?
Eh bien tout simplement, parce que je m'intéresse autant au provençal qu'au breton ou à d'autres langues de France et d'autres pays.
Et cela montre tout simplement que votre idée de s'en prendre au "gouvernement central" n'est pas pertinente !

Désormais, je crois qu'il faut éviter de parler des langues d'oc, de la langue d'oc etc... Oublions donc ces langues...
J'observe une chose : c'est source de conflits. Et cela contribue à faire crever ces langues. Et a nous en dégoûter.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jfblanc



Inscrit le: 13 Mar 2009
Messages: 21
Lieu: Vèrn de Sant Denís (Ouytanie)

Messageécrit le Sunday 27 Sep 09, 16:49 Répondre en citant ce message   

J'avoue avoir hésité avant mon dernier message. Vous ne répondez pas à mes arguments - ne serait-ce que pour marquer votre désaccord - vous m'accusez de sectarisme, de dogmatisme. J'ai maintenant la confirmation que le dialogue n'est pas possible (sauf le dialogue de sourds, autant passer à autre chose).

Vous voudrez bien m'avoir excusé d'avoir défendu mon point de vue, d'avoir contredir le vôtre et de m'y être point rallier.

Croyez-vous que "militant" soit un gros mot ? une insulte ?

Vraiment, il n'y a rien à faire.

Et je persiste : en utilisant langues d'oc au pluriel, et, pour en rajouter une couche, en faisant place à M. Gourgaud dans son délire sur la "langue cévenole", vous prenez position. Contre l'unité de la langue d'oc, pour la négation de tout ce qui a été gagné, obtenu, difficilement consolidé au nom de cette unité, depuis Mistral et son trésor, en passant par la loi Deixonne, les calandretas nées en Béarn et qui ont essaimé en Languedoc puis en Provence, et jusqu'au CAPES d'occitan-langue d'oc. Alors que tous les efforts communs devraient être faits pour ensemble obtenir davantage pour notre langue (et pour toutes les autres langues de France, dont certaines sont encore plus menacées, comme le francoprovençal) dans la loi promise en 2008, vous vous inscrivez dans le camp de la division.

Je le regrette, et je vous y laisse. Bonne continuation.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 3852
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le Sunday 27 Sep 09, 18:27 Répondre en citant ce message   

Et alors ? où est le problème ?
J'ai quand même le droit d'être critique envers votre action !
J'ai quand même le droit de penser que votre action est peut-être un échec ?
J'ai quand même le droit de me poser la question : est-ce vraiment ce qu'il fallait faire ?
J'ai quand même le droit de me demander si votre action n'a pas été plutôt nuisible qu'autre chose ?
J'ai quand même le droit de penser qu'on aurait pu voir les choses d'une façon différente ?
J'ai quand même le droit de craindre une dérive nationaliste !


Justement, ce que je vous reproche, c'est de ne pas vous remettre en question.
Comment faire ? comment agir ? Je ne sais pas trop.
Mais je sais une chose : il est sain de se remettre en question.

Le fait de se remettre en question est donc un facteur de division ?
Ben voyons !
Eh bien non ! justement, ce que je vous reproche, c'est de ne pas vous remettre en question !

C'est même grotesque : sinon autant dire que tous les opposants à la politique du chef de l'état sont ils aussi des diviseurs ? des militants du parti de l'anti-France ?
Mais vous n'avez donc aucune culture démocratique, si vous n'acceptez pas qu'on puisse voir les choses d'une façon différente !

être militant est une insulte ? Non, c'est tout simplement faux.
J'ai un esprit critique et je défends cet esprit critique et le droit d'avoir un esprit critique, le droit de se remettre toujours en cause.
Or, vous passez un esprit critique pour du militantisme : je ne peux l'accepter.

Pour être militant, il faut quand même défendre une cause. Je me vois mal défendre la cause de la langue provençale alors que je ne fais que bredouiller quelques mots de provençal. C'est ridicule !
C'est aussi ridicule que de traiter d'islamiste une personne qui n'est pas musulman !
En revanche, je pense avoir un certain recul, une certaine connaissance qui me permet de réfléchir sur ce que représente une langue.

Ce n'est pas parce que je lutte contre toute forme de nationalisme qu'il faut me prendre pour un militant antinationaliste !
Un communiste est un militant. Un anticommuniste n'est pas forcément un militant.
Vous faites des erreurs de jugements qui sont aberrantes.

Et on ne peut pas considérer les langues régionales sans militantisme ? Je pense que oui. En tout cas la question mérite d'être posée.
Plutôt que de militer, vous feriez mieux de les faire aimer au lieu de nous en écœurer avec vos combats !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jfblanc



Inscrit le: 13 Mar 2009
Messages: 21
Lieu: Vèrn de Sant Denís (Ouytanie)

Messageécrit le Monday 28 Sep 09, 13:58 Répondre en citant ce message   

Votre dernier message vous fait apparaître dans la droite ligne de Rivière et consorts :
- "craindre une dérive nationaliste"
- "être communiste c'est être militant"

Avez-vous cru démasquer en moi un dangereux indépendantiste d'extrême gauche ?

Mouarf.

Le reste en devient sans importance.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
catoc



Inscrit le: 21 Nov 2005
Messages: 235
Lieu: occitania

Messageécrit le Monday 28 Sep 09, 20:01 Répondre en citant ce message   

Jfblanc a écrit:
Xavier a écrit:
Ensuite concernant les reconnaissances des "langues d'oc" etc...
Je ne milite pas. Je suspend mon jugement. Je ne prends pas position.

Si, vous militez, vous utilisez le pluriel.

j'utilise la langue d'oc (c'est plutôt ma conception, mais pas de manière butée car je reconnais la spécificité grande du gascon) mais j'essaie de mettre la/les langue(s) d'oc quand j'y pense pour laisser la porte ouverte au débat. Et je comprends les réserves sur le mot occitan, que j'utilise plutôt comme adjectif, et j'essaie de parler de langue d'oc plutôt que d'occitan pour laisser le plus de possibilités de compromis sur CES "FUTILES" (avec tout le respect aux sicentifiques qui travaillent dessus et aux locuteurs qui ont le droit de nommer leur lange comme ils veulent, y compris patois) QUESTIONS, l'important étant pour moi la sauvegarde de TOUS LES PARLERS d'OC.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 3852
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le Monday 28 Sep 09, 23:08 Répondre en citant ce message   

Ça fait plaisir...
J'ai eu des échanges très vifs avec Catoc, mais cela concernait à mon avis plutôt la forme.
Sur le fond, je pense que nous sommes pratiquement sur la même longueur d'onde.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
catoc



Inscrit le: 21 Nov 2005
Messages: 235
Lieu: occitania

Messageécrit le Tuesday 29 Sep 09, 15:26 Répondre en citant ce message   

même si le regretté Robert Lafont a sans doute raison quand il dit que la langue d'oc de demain ne sera pas celle qui s'éteint peu à peu avec les locuteurs naturels.
Il y aura une réduction de la diversité d'oc, il ne faut pas en accuser les occitanistes ou les provençalistes, mais il faut au contraire fédérer toutes les forces d'interêt pour la lengo nostro, ce qui permettra déviter au maximum la survie d'un provençal artificiel, d'un languedocien artificiel, et le risque de languedociser le limousin et le dauphinois, et de voir disparaitre l'auvergnat et le croissant.
Pour le gascon, il connait lui même en plus affirmé encore tous ces enjeux, entre bigourdans, parlers de cahque vallée et dans chaque vallée suivant le haut ou le bas, le plaine, le teh, le lou... Quel gascon demain? un de la plaine en lou, un béarnais en eth?

Alors plus que tout, toutes et tous en Arles et à Tarascon, et toutes et tous à Carcassonne.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Invidia



Inscrit le: 24 Jul 2008
Messages: 441
Lieu: Gasconha (França)

Messageécrit le Tuesday 29 Sep 09, 16:15 Répondre en citant ce message   

En quoi la languedocianisation du limousin est-elle moins grave que la francisation ? En quoi la langue en serait-elle moins corrompue ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
ElieDeLeuze



Inscrit le: 14 Jun 2006
Messages: 1570
Lieu: Allemagne

Messageécrit le Tuesday 29 Sep 09, 16:59 Répondre en citant ce message   

C'est en tout cas beaucoup moins grave que le romanisation de la Gaulle.

Pour les Occitans qui sont en fait occiens de langue ou occitoïde ou que sais-je, j'ai une alternative: sudophone. J'en suis très fier.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2777
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Wednesday 30 Sep 09, 11:39 Répondre en citant ce message   

Oui, la romanisation de la Gaule a était terrible...tous ces aqueducs, cettes routes, theatres...ahahahahah.
Moi je plaisante.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
lo provençau



Inscrit le: 28 Mar 2005
Messages: 177

Messageécrit le Wednesday 30 Sep 09, 15:47 Répondre en citant ce message   

Coucou les copains :
Citation:
« […] Frères de Béarn et de Gascogne, de Languedoc
et de Provence, c'est aujourd'hui un événement majeur
qui s'accomplit dans le midi, où, d'un littoral à l'autre,
de l'océan à la Méditerranée, la langue d'Oc ravivée
renoue ses ramifications sur deux cents lieues du pays.
Et cela est pour nous une grande joie et une grande
fierté de voir réussie cette adjuration que nous vous
faisions , il y a quarante ans...

C'est de ? de qui ? Frédéric ? Mistral !
Et oui. Ah flûte, il oublie de mentionner la taille des mâchoires des aquitains, encore un vilain occitaniste.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Invidia



Inscrit le: 24 Jul 2008
Messages: 441
Lieu: Gasconha (França)

Messageécrit le Wednesday 30 Sep 09, 20:53 Répondre en citant ce message   

lo provençau a écrit:
C'est de ? de qui ? Frédéric ? Mistral !
Et oui. Ah flûte, il oublie de mentionner la taille des mâchoires des aquitains, encore un vilain occitaniste.

En quoi les envolées lyriques de plumitifs du XIXème siècle concernent-elles le présent ? Personne ne nie que l'idée d'une nation sur de vagues convergences linguistiques dites d'oc, c'est Mistral. Mais Mistral, c'est aussi l'homme qui a foutu dehors les Catalans du félibrige par nationalisme français.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
catoc



Inscrit le: 21 Nov 2005
Messages: 235
Lieu: occitania

Messageécrit le Wednesday 30 Sep 09, 23:04 Répondre en citant ce message   

Invidia a écrit:
En quoi la languedocianisation du limousin est-elle moins grave que la francisation ? En quoi la langue en serait-elle moins corrompue ?

Je savais que ça te ferais écho.
Elle est faible, plutôt dans les mots employés que dans la prononciation qui garde les traits caractéristiques les plus fréquents et représentatifs (ch, ts...), et c'est plutôt en fait le français qui transparaît derrière la syntaxe des néo locuteurs, et cela concerne toutes les langues de France, y compris en drom.
C'est ce que Philippe Blanchet appelle le provençitan, qui est plutôt du provençal françisé avec bien davantages de gallicismes que de languedocismes!
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum langue d'oc Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivante
Page 6 sur 9









phpBB (c) 2001-2008