Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
ἄγγαρος [ángaros] (grec ancien) - Le mot du jour - Forum Babel
ἄγγαρος [ángaros] (grec ancien)
Aller à la page 1, 2  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 2714
Lieu: Nissa

Messageécrit le Saturday 03 Nov 07, 18:50 Répondre en citant ce message   

Le grec ancien ángaros a un sens technique initial très précis :
Chantraine (DELG) a écrit:
courrier à cheval qui porte les dépêches royales en Perse par relais

C'est Hérodote (Histoires, VIII, 98 ) qui nous décrit comment ce service d'État a été mis en place par Darius afin d'améliorer la gestion des communications administratives dans l'Empire Achéménide devenu immense.

Le mot a également été utilisé comme adjectif par Eschyle (Agamemnon, 282) en insistant sur la notion de relais dans le syntagme ángaron pũr « feu messager » pour désigner les feux qui, allumés de sommet en sommet, annonçaient à Mycènes la nouvelle de la chute de Troie (comme dans Le Seigneur des Anneaux les feux qui appellent le Rohan au secours du Gondor).

Curieusement, en grec hellénistique, le terme et ses dérivés sont devenu péjoratifs et se sont appliqués à la réquisition pour travail forcé ; c'est ce sens qui a survécu jusqu'en grec moderne (αγγαρεία /angaría/ « corvée », etc.).

C'est l'étymologie du mot qui m'amuse :
Chantraine (op. cit.) a écrit:
L'emprunt à une langue de l'Orient, p.-ê. iranienne, est très probable, mais un modèle précis est inconnu ; en tout cas l'akkad. agru « hired man » est à écarter pour diverses raisons.

Certains vont chercher bien loin ce qui est sous leur nez, c'est du moins ce que je pense de l'affaire.

Effectivement, ángaros est bien un emprunt, mais c'est un emprunt au grec ! Plus précisément au grec ángelos « messager ». En effet, ni le phonème /e/, ni le phonème /l/ n'existaient en vieux-perse et ce qu'ils avaient de plus proche étaient un /æ/ (intermédiaire entre /e/ et /a/) et le /r/.

Les courriers perses qui circulaient en Ionie (dont la plus grande partie était soumise à Darius) devaient probablement revendiquer vivement leur statut de messager (garant d'impunité) et crier haut et fort ángelos dans la langue du pays, ce qui dans leur bouche devenait ángæros et dans l'oreille des Grecs ángaros …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Piroska



Inscrit le: 13 Sep 2005
Messages: 1064
Lieu: Basse-Marche (France)

Messageécrit le Monday 05 Nov 07, 11:32 Répondre en citant ce message   

C'est très intéressant.
Développement chrétien du mot :
Les anges [άγγελος (ángelos)= ange] sont des messagers particuliers, ceux de Dieu, dans la tradition chrétienne.
C'est un ange qui apporte la Bonne Nouvelle (evanghelion = message bon, heureux) de la Naissance du Christ.

Dans l'Écriture sainte, ce n'est pas de "feu messager", mais de "messager feu" qu'il s'agit :
Citation:
Ps 104,4 : Ὁ ποιῶν τοὺς ἀγγέλους Αὐτοῦ πνεύματα, καὶ τοὺς λειτουργοὺς Αὐτοῦ πῦρ φλέγον
(Celui qui [Dieu] fait de ses anges des esprits et de ses serviteurs des flammes de feu)


Pour la Tradition exégétique orthodoxe, il y a ici une assimilation poétique (pour les anges) et prophétique (pour les apôtres) des messagers/serviteurs à du feu, à cause de la rapidité de l'expansion du message.

Les anges sont en effet des êtres ignés, et sont souvent représentés ainsi sur les icônes.

Le mot ange est trop intéressant pour n'être qu'une annexe de ángaros. Un nouveau mot du jour ange/ángelos a donc été ouvert pour les développements sur lui. (Outis)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8285
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Thursday 19 Apr 12, 11:57 Répondre en citant ce message   

(Rem : ce message et plusieurs qui suivent sont issus du fil hangar mais portent également sur l'origine du mot grec angaros en s'interrogeant sur sa possible origine orientale, contestée par Outis ci-dessus)

Qui sait si ce n'est pas angaros qui a été perçu angelos par les Grecs plutôt que l'inverse ?

Chantraine a écrit:
emprunt à une langue de l'Orient, peut-être iranienne.


Il existe en arabe un mot أنبار [anbār] ou عنبر [ʿanbar] qui a justement le sens de “hangar, grange, magasin, entrepôt, dépôt ; pont (de vaisseau)”. Il est issu, d'après Ali Nourai, de l’avestique ham-par, via le persan anbār, id. C'est confirmé par Sevan Nişanyan.

Evidemment, le /g/ de hangar fait problème et je ne suis pas suffisamment calé en phonologie historique pour l'imaginer comme étant le résultat d'un antique /b/ ou /p/. Mais la paronymie associée à la proximité sémantique est néanmoins troublante.

Chez Desmaisons on trouve aussi, dérivé du précédent par composition, le mot persan أنبارخانة [anbâr-khânè], "magasin, grenier". Le /kh/ nous rapproche du /g/... mais il faudrait un effacement du /b/ et une métathèse ... La poésie me guette.

Il y a aussi un mot sumérien engar qui serait l'étymon de l'arabe أكّار [akkār], “fossoyeur, laboureur”...

Il y a enfin أخور [aẖūr], “écurie”, du persan āxūr, du pehlevi av-xur, id., de l’avestique avō-xvarena, “endroit où les animaux peuvent boire et manger”, dérivé de xvar, “manger”. Là au moins, ça sent le cheval ...


Dernière édition par Papou JC le Thursday 19 Apr 12, 13:13; édité 2 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Athanasius



Inscrit le: 23 Feb 2009
Messages: 242
Lieu: Dinant

Messageécrit le Thursday 19 Apr 12, 13:01 Répondre en citant ce message   

Bailly et Chantraine se basent sur l'Etymologicon magnum byzantin du XIIe siècle, où il est écrit s.v. ἀγγάρους [à l'accusatif pluriel]:

«Mot perse désignant les courriers du Roi qui travaillent en relais».
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8285
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Thursday 19 Apr 12, 13:17 Répondre en citant ce message   

Certes, sauf que "le mot perse" en question ... quel est-il ?

(Sur le sujet du courrier postal dans l'Antiquité, voir aussi le MDJ palefroi.)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 2778
Lieu: Paris

Messageécrit le Thursday 19 Apr 12, 14:48 Répondre en citant ce message   

Papou JC a écrit:
Certes, sauf que "le mot perse" en question ... quel est-il ?

Selon une hypothèse de Michaelis rapportée aussi ici, le mot grec viendrait du persan خنجر hanjar, poignard courbe, car les courriers étaient munis de ce poignard.
Si c'est vraiment le cas, voilà une parenté bien imprévue avec notre kandjar et notre alfange.
http://www.cnrtl.fr/definition/kandjar
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Athanasius



Inscrit le: 23 Feb 2009
Messages: 242
Lieu: Dinant

Messageécrit le Thursday 19 Apr 12, 16:17 Répondre en citant ce message   

embatérienne a écrit:
Selon une hypothèse de Michaelis, le mot grec viendrait du persan خنجر hanjar, poignard courbe, car les courriers étaient munis de ce poignard.

L'Etymologicon magnum cite en effet, comme apparenté à ἄγγαρος, «coursier» (et donc comme étant d'origine perse), le terme (pluriel) ἄγγαρα, «piques portées par les conducteurs».
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8285
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Thursday 19 Apr 12, 17:33 Répondre en citant ce message   

Je n'ai pour le moment qu'une objection à faire à cette étymologie supposée : on s'attendrait à ce que, sur l'alpha initial du mot grec, l'esprit soit rude au vu de la consonne initiale du mot persan, qui se transcrit x ou kh comme nous l'avons vu ailleurs. Or l'esprit est doux... Je ne sais pas si mon objection est très solide, mais tout de même...
En tout cas il est vrai que ce mot est d'origine iranienne, et qu'il a un équivalent en sogdien.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Athanasius



Inscrit le: 23 Feb 2009
Messages: 242
Lieu: Dinant

Messageécrit le Thursday 19 Apr 12, 18:48 Répondre en citant ce message   

Papou JC a écrit:
On s'attendrait à ce que, sur l'alpha initial du mot grec, l'esprit soit rude au vu de la consonne initiale du mot persan, qui se transcrit x ou kh comme nous l'avons vu ailleurs. Or l'esprit est doux.

L'objection n'est pas dénuée de sens. Ma réponse peut paraître un peu légère (elle demanderait à être développée ou, au moins, à être illustrée par des exemples précis), mais il me semble que d'une langue à l'autre, la prononciation des gutturales peut varier de très forte à quasi inaudible. En tout cas, le grec ancien connaît plusieurs mots qui s'orthographient indifféremment avec esprit rude et esprit doux. D'autre part, quand, pour des mots commençant par une voyelle, les anciens Grecs proposent des explications étymologiques, il ne s'embarrassent apparemment (!) pas beaucoup de l'esprit; ce qui peut aussi servir comme indice relatif à sa prononciation. Il ne me paraît donc pas impossible, à première vue, que la consonne initiale du mot persan ait fini, dans l'emprunt fait par les Grecs, en un esprit doux.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8285
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Thursday 19 Apr 12, 21:36 Répondre en citant ce message   

embatérienne a écrit:
Selon une hypothèse ... rapportée aussi "ici", le mot grec viendrait du persan خنجر hanjar, poignard courbe, car les courriers étaient munis de ce poignard.

La source que l'on trouve sous "ici", c'est A Greek and English lexicon to the New Testament par John Parkhurst et John Richardson Major. La première hypothèse donnée par les auteurs comme origine de angari, "courriers du Roi", est un mot hébreu non transcrit signifiant "lettre". C'est une étymologie qui me semble plus sensée que cette histoire de poignard où je renifle une étymologie populaire typique.
Si quelqu'un voulait bien nous transcrire ce mot hébreu ...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Athanasius



Inscrit le: 23 Feb 2009
Messages: 242
Lieu: Dinant

Messageécrit le Thursday 19 Apr 12, 22:27 Répondre en citant ce message   

Papou JC a écrit:
Si quelqu'un voulait bien nous transcrire ce mot hébreu...

Le mot est pourtant bien transcrit dans l'article cité: אגרת.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8285
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Thursday 19 Apr 12, 22:38 Répondre en citant ce message   

Il est écrit en hébreu mais non transcrit en caractères latins. Je ne lis pas l'hébreu ...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Athanasius



Inscrit le: 23 Feb 2009
Messages: 242
Lieu: Dinant

Messageécrit le Friday 20 Apr 12, 6:20 Répondre en citant ce message   

Voici la transcription: igeret. (Désolé! pour la transcription phonétique scientifique, c'est moi qui suis incompétent. Lire à peu près: iguèrette.)

Sens d'après le dictionnaire d'Elmaleh: «écrit», «lettre», «édit», «document», «rouleau», «missive», «dépêche», etc.

Le mot araméen correspondant est: agra, ou encore: igarta.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8285
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 20 Apr 12, 7:30 Répondre en citant ce message   

Merci beaucoup ! C'est une piste très intéressante car je crois deviner sous ce mot hébreu une racine GRY, "courir", probablement sémitique, en tout cas arabe. Le "coureur" ou "coursier" ou "courrier" se dirait en arabe, avec l'article, al-ǧāry, un mot qui se rapproche beaucoup, formellement et sémantiquement, du aggaros grec cité plus haut. D'ailleurs on trouve, chez Kazimirski, ǧariy, "directeur du service des courriers"...

Une autre possibilité, avant d'en savoir plus sur le sens premier de la racine hébraîque, est que ce mot igeret ait plutôt quelque chose à voir avec le grec χαρτης [khartês], “rouleau de papyrus” (> fr. carte), dont l'origine est inconnue. En général, quand on dit cela, on sous-entend "probablement orientale". Le grec est apparenté à deux mots arabes, qirṭās ou qurṭās ou qarṭās : “cahier, feuille, papier”, et ẖarīṭa : “carte (de géographie)”. On ne sait pas si c'est l'arabe qui vient du grec ou le contraire.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8285
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Monday 10 Sep 12, 8:02 Répondre en citant ce message   

Outis a écrit:
Les courriers perses qui circulaient en Ionie (dont la plus grande partie était soumise à Darius) devaient probablement revendiquer vivement leur statut de messager (garant d'impunité) et crier haut et fort ángelos dans la langue du pays, ce qui dans leur bouche devenait ángæros et dans l'oreille des Grecs ángaros …

À la lumière de ce que disait ici Outis de ángaros, et je lui donne maintenant entièrement raison, je comprends que c'est exactement de la même façon que l'équivalent perse de ce mot, à savoir barīd, est devenu berêdos en grec, puis veredus en latin. (Voir palefroi.)

(Rem : cette comparaison fait référence à ce qui n'est qu'une hypothèse, très discutée, avancée par Papou : voir le MDJ Palefroi)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2









phpBB (c) 2001-2008