Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Systèmes de transcription de l'arabe - Forum arabe, berbère, hébreu - Forum Babel
Systèmes de transcription de l'arabe
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum arabe, berbère, hébreu
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Abdüssalâm
Animateur


Inscrit le: 02 Jan 2007
Messages: 909
Lieu: Aiguillon

Messageécrit le Friday 14 Dec 07, 0:34 Répondre en citant ce message   

Ce tableau est en fait le récapitulatif des discussions qui ont eu lieu dans le fil "propositions de transcription de l'arabe" auquel ce qui sont intéressés peuvent se reporter. Il inclut pour certaines lettres plusieurs solutions.


I LES VOYELLES

Elles sont fondalementalement au nombre de 3. Elles peuvent être brèves ou longues (valeur de 2 brèves):
-a/â: كـَتَبَ [k ataba] / بــاب [bâb]
-i/î: مِنْ [min] / في [fî]
-u/û:
جـُلوس [julûs] / جـُلوس [julûs]
/
remarques:

a) u/û = ou/ouou français
b) les voyelles brèves, en graphie arabe ne s'écrivent pas dans le mot. Ce sont les petits signes au-dessus (a) ـَ , (u) ـُ et au-dessous (i) ـِ des consonnes correspondantes. (voir fil: "écriture arabe: posez vos questions").




II LES DIPHTONGUES

Au nombre de 2: aw [aou] et ay [aï]
-aw: لوْ [law]
-ay:
سيْف [sayf]




III LES CONSONNES

Elles sont au nombre de 28
La transcription, à l'instar de l'écriture arabe ne marque les majuscules ni en début de phrase, ni pour les noms propres, ainsi les majuscules présentes dans la transcription (D, H, S, T, Z) indiquent des consonnes distinctes.
les consonnes ou groupes de consonnes après > indiquent des variantes de trancription d'un même phonème.


consonnes arabes communes avec le français:

a) b, f, j, k, l, m, n,s (toujours sourd comme dans [sens]) t, z, y (semi-consonnes).
b) š (clavier tchèque LEXILOGOS) = [ch] fr. de "cheval" > sh
w= w wallon ou dans le mot "ouate"


consonnes ayant un équivalent dans une langue européenne

d = th angl. doux [ð] > dh
h = h expiré angl. ou all. (Hund)
r = r roulé à l'esp.
x = j esp. (rojo) ou ch all. (auch) > kh
t = th angl. dur ou z esp. > th


consonnes propres à l'arabe

' (hamza) = attaque vocalique ou explosion glottale (si absence de voyelle); dire ['assez!],['ici] en appuyant sur la voy. initiale et en faisant claquer la glotte.
3 = laryngale sonore. On procède en contractant le larynx et la glotte et en éructant le son. 3aliyy (Ali) [size=24]عليّ

H = laryngale sourde. On obstrue le larynx, mais sans sonorisation, comme qd on veut s'éclaircir la voix. moHammad (Mohammed)
ġ (clavier maltais LEXILOGOS) = R parisien très grasseyé à la manière de Piaf > gh, R
q = On met en contact le fond de la langue avec le palais mou et on fait claquer (cf. le fil"pronociation du qâf)


LES EMPHATIQUES:

Ce sont 4 phonèmes dèjà existant d, s, t, z mais prononcés en accentuant la cavité bucale et en lui donnant plus de résonnance. Cette emphatisation est toujours pertinente en arabe et représentée par des lettres distinctes de d, s, t, z. On les transcrit: D, S, T, Z.



RECAPITULATIF

Nous avons donc dans l'ordre de l'alphabet arabe:
alif = ا : cette lettre a de multiples fonctions (cf; fil: "écriture arabe: posez...)
' (hamza)=[/size] ء
b = ب
t = ت
t = ث > th
j =
ج (parfois prononcée [dj])
H =
ح
x = خ > kh
d =
د
d = ذ > dh
r =
ر
z = ز
s = س
š = ش > sh
S = ص
D = ض
T = ط
Z = ظ
3 = ع
ġ = غ > gh
f = ف
q = ق
k = ك ou كـ
l = ل
m = م
n = ن
h = ه
w = و sert aussi à allonger la voyelle > û
y =
ي ــّ sert aussi à allonger la voyelle > î




IV LES SIGNES ORTHOGRAPHIQUES[/u]

A) pause ou waqf:

Ce n'est pas un signe orthogr. proprement dit, mais un phénomène qui intervient en fin de proposition ou de phrase ou encore, chaque fois que, pour une raison ou pour une autre, on veut marquer une pause dans le discours. Cette pause (waqf) a pour conséquence de faire chuter la voyelle flexionnelle en fin de mot indiquant sa fonction grammaticale. Ex:
"aT3ama-l-waladu-l-kalb(a) (a nourri l'enfant le chien): le (a) de kalb[a] marquant le COD ne se prononce pas.
"al-kalba aT3amahu-l-walad(u) (le chien, l'a nourri l'enfant): ici c'est le (u) du sujet qui ne se prononce pas.
les voyelles flexionnelles avant la pause ne seront transcrites qu'en cas de nécessité pour la clarté d'une démonstration éventuelle mais entre ().


B) šaddät:

Les consonnes doubles se répartissent entre 2 syllabes ditinctes et doivent être prononcées séparément: muhammad > mu/Ham/mad
En arabe, on écrit une seule cons. surmontée de "šaddät"[/size] ـّ , mais dans la transcr. nous noterons les 2 cons.


C) tanwîn:

(voir: écriture de l'arabe: posez...)
Comme le tanwîn ne fait pas partie du mot mais sont des flexions casuelles. Je les écris dans la transcr. entre () afin d'éviter la confusion avec un [n] ن intégré au mot:
"mu'min" (croyant) > "mu'min(in)" (croyant au cas indirect)
Normalement les "tanwîn" du nominatif rt du cas indirect ne sont pas prononcés à la pause et donc, dans ce cas, ne seront pas transcrits.


D) hamza stable et hamza instable:

Nous avons vu dans le § sur les cons. comment se prononçait le hamza [']. Ici nous allons voir comment le transcrire.
-En milieu et fin de mot, pas de problême, le hamza est toujours stable et se transcrit [']:
bi'r (puits)
بئْر qara'a (il a lu) قرأ
-Un mot arabe ne peut commencer par une voy., donc si, dans la transcr., nous avons un mot commençant par une voy., la présence du hamza est obligatoire. Afin d'alléger la transcr., le signe ' est omis:
axada au lieu de: 'axada
-Mais le hamza initial peut être stable ou instable.
Le hamza instable est un hamza initial affecté d'une voyelle d'appui. Si ce mot est en début de discours, le hamza se prononce, sinon il est élidé et laisse place à un "waSlät" (liaison), c'est le cas, par exemple de l'article défini "al-":
"istama3a-l-waladu ilâ mu3allimih" (a écouté l'enfant son maître). Le i (avec hamza sous-entendu>['i]) initial de "istama3a" se prononce.
"ma-stama3a-l-waladu ilâ mu3allimih" (n'a pas écouté ...). Le hamza+i de "istama3a" est élidé.
Ainsi, dans la transcr., je n'écrirai la voy. du hamza instable qu'en début de phrase, sinon je le remplacerai par un tiret (d'autres versions, notament sans tiret peuvent éventuellement utilisées).


E) lettres lunaires et lettres solaires:

L'article défini unique en genre et en nombre peut voir sa prononciation changer selon la cons. initiale du nom qu'il définit.

a) pour les lettres dites "lunaires", pas de changement, il est prononcé [al-]:

' = al-asad (le lion)
الأسد
b = al-bâb (la porte) الْباب
f = al-firaš (le lit) الـْفراش
ġ = al-ġarb (l'Occident) الـْغرب
3 = al-3ilm (le savoir) الـْعلم
h = al-hâtif (le téléphone) الـْهاتف
H = al-Hammâm (le hamam, le bain) الـْحمّام
j = al-jabal (la montagne) الـْجبل
k = al-kitâb (le livre) الـْكتـاب
m = al-miftâH (la clé) الـْمفتاح
q = al-qamar (la lune) الـْقمر (d'où le nom de cette catégorie de cons. "lunaires")
w = al-walad (l'enfant)
الـْولد
x = al-xubz (le pain) الـْخبز
y = al-yad (la main) الـْيَد

lettres dites "solaires", elles assimilent le [l] de l'article:

d = ad-dâr (la maison)
الـدّار
d = ad-dakar (le mâle) الـذّكر
D = aD-Dayf (l'hôte) الـضـّيْف
l = al-libâs (l'habit) اللـّباس
n = an-nâs (les gens) النـّـاس
r = ar-rajul (l'homme) الرّجل
s = as-sayf (l'épée) السّيْف
S = aS-Sayf (l'été) الصّيْف
š = aš-šams (le soleil) الشـّمس (d'où l'adjectif "solaire")
t = at-tâj (la couronne)
التـّاج
T= aT-Tarîq (le chemin) الطـّريق
t= at-talj (la neige) الثـّـلج
z= az-zarâbiy (les tapis) الزّرابيّ
Z= aZ-Zulm (l'oppression) الظـّلم
Dans l'écriture arabe, cette assimilation est notée par la suppression du "sukûn" ـْ (absence de voyelles) sur le [l] et l'adjonction d'un šaddät sur la cons. initiale du nom. Dans la transcr., elle sera marquée par un doublement de la cons. comme ci-dessus.


F) la tâ' marbûTât:

les terminaisons de certains noms, surtt des fem. sing;, reçoivent un signe orthogr. nommé "tâ' marbûTät" (t attaché). En arabe, sa graphie
ة souligne son ambivalence phonétique puisqu'il s'écrit comme un [h] ه avec les 2 points du [t] ت
Dans la transcr. de l'arabe littéral, je l'écris [-ät]. Les trémas du ä ne signifie pas qu'il faille le prononcer à l'allemande, mais indique que le t est muet à la pause:
"daxala-l-waladu-l-madrasät" (est entré l'enfant {dans} l'école). le t est muet et on dit: [madrasa]
دخل الـْوَلدُ الـْمَدرَسة
"zâra-l-waladu-l-mar'äta-l-marîDät" (a visité l'enfant la femme malade). Le t de [mar'äta] se prononce, celui de [marîDät] est muet.
Dans l'écriture arabe, le tâ' marbûTät redevient
ت [t] quand il est suivi d'un pron. pers. suffixé (cf; fil:"pronoms et conjugaisons du verbe ...). On peut alors conservé les trémas ou les supprimer. Quant à moi, j'opterai pour la 2° solution:
"daxala-l-waladu madrasatahu SabâH(an)" (est entré l'enfant {dans} son école, le matin
" دخل الولد مدرستـَهُ صباحاً
Et enfin, qd une voy. longue finale rencontre un hamza instable devenu, par conséquence, un "waSlät" (liaison), cette voy. selon les règles de la syllabe arabe devient brève et je la transcrirai comme telle:
"jâ'a ilaynâ rajul" (est venu à nous un homme)
"jâ'a ilayna-r-rajul" (est venu à nous l'homme).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
portgasDlyes



Inscrit le: 10 Dec 2007
Messages: 7
Lieu: Algérie

Messageécrit le Friday 14 Dec 07, 11:42 Répondre en citant ce message   

Très complet comme récapitulatif, je suis sûr que certains apprentis arabophones y trouveront leur bonheur.

Mais j'aurais une petit remarque au sujet de l'équivalent du ( ع ), le 3 à côté reste quand même assez flou pour certaines. Donc, je pense que ça serait mieux d'ajouter le son "â" ou "îîn" juste à côté pour que ce soit plus clair. Enfin, c'est juste un avis...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
gilou
Animateur


Inscrit le: 02 Jan 2007
Messages: 1529
Lieu: Paris et Rambouillet

Messageécrit le Friday 14 Dec 07, 13:11 Répondre en citant ce message   

Juste une petite précision linguistique sur l'assimilation et la notion de lettres lunaires/lettres solaires:

La consonne [l] a une articulation dentale. Quand la consonne qui suit a elle aussi un point d'articulation dental, le l de l'article s'y assimile. Les lettres solaires sont donc simplement les consonnes d'articulation dentale de l'arabe.

Note: j'ai pris ici le terme dental dans son sens large, englobant la zone dentale et la zone alvéolaire, car il n'y a pas d'opposition ne portant que sur ce trait dans le système consonnantique arabe.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Abdüssalâm
Animateur


Inscrit le: 02 Jan 2007
Messages: 909
Lieu: Aiguillon

Messageécrit le Friday 14 Dec 07, 15:21 Répondre en citant ce message   

@PortgasDlyes: tout d'abord merci. Je donne dans le § "consonnes propres à l'arabe, une description du phonème qui vaut ce qu'elle vaut. l'accoller à une voyelle permet de mieux prononcer cette consonne mais on le trouve souvent en situation quiescente:
ma3lûm معْلوم (su, connu)
ou redoublée:
fa33âl فعّال (actif, opérant, efficace).
De toute façon, pour cette consonne comme pour d'autres une description aussi précise soit-elle ne remplacera pas l'audition auprès d'un arabophone.
@ Gilou. Soit! ton observation aidera les apprenants à mieux retenir les lettres solaires.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
la creme nta3 la creme



Inscrit le: 26 Apr 2008
Messages: 218
Lieu: Paris

Messageécrit le Sunday 27 Apr 08, 2:54 Répondre en citant ce message   

j'ai juste une critique a faire sur le ظ

il serait plus juste de le transcrire DH
car premièrement,ce n'est pas l'emphatique du son z,mais du son dh
deuxièmement le phoneme z emphatique existe dans certains dialectes arabes notamment au Maghreb et il n'a rien a voir avec la lettre ظ

il peut opposer des mots.
ex:
en marocain: Za3Za3= Brailler / za3za3= secouer

la transcription Z pour la lettre ظ ne devrait etre utilisée uniquement lorsque l'on transcrit un dialecte qui la prononce de cette manière (eg:parlers citadins du proche-orient).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
mansio



Inscrit le: 19 Feb 2005
Messages: 1127

Messageécrit le Sunday 27 Apr 08, 23:31 Répondre en citant ce message   

Tu as raison le Z ou ẓ n'est pas l'emphatique de z mais celui de dh. Comme l'arabe classique ne connais pas d'emphatique de z je suppose que les transcripteurs ont conservé le Z ou le ẓ pour avoir un seul signe au lieu de deux pour DH ou ḍḥ .
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Hibou57



Inscrit le: 18 Dec 2007
Messages: 48
Lieu: Metz (faransa)

Messageécrit le Monday 05 May 08, 13:15 Répondre en citant ce message   

D'où encore l'utilité de n'écrire qu'en lettres Arabes autant que possible, ...

Et justement, quelle est la lettre pour le z emphatique ?

Je ne connais pas de variante de ز. Est-ce un ز avec deux points ? Ou trois points ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
mansio



Inscrit le: 19 Feb 2005
Messages: 1127

Messageécrit le Monday 05 May 08, 15:19 Répondre en citant ce message   

Dans l'arabe classique ancien il n'y a pas d'emphatique de ز.
Mais par la suite, ظ, l'emphatique de ذ, est aussi devenu l'emphatique de ز, les ز et ذ emphatiques étant confondus.

Les grammairiens (dixit Wikipedia) disent que ظ en tant qu'emphatique de ذ est plus coranique, et ظ en tant qu'emphatique de ز est plus moderne.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Hibou57



Inscrit le: 18 Dec 2007
Messages: 48
Lieu: Metz (faransa)

Messageécrit le Monday 05 May 08, 19:36 Répondre en citant ce message   

Donc DH et Z sont deux sons différents et s'écrivent avec la même lettre. Peut-on en déduire logiquement que dans un dialecte donné on utilise que soit l'un ou l'autre son ? Parce que ce serait étrange d'utiliser dans un même dialecte, deux sons différents qui ne se distingueraient pas à l'écriture...


Note : en ce qui concerne la référence à WikiPédia, ce serait surement utile d'en avoir une autre, parce que WikiPédia n'est pas une référence pour tout le monde et encore moins pour parler au noms de "les grammairiens". Est-ce qu'il y a des traces historiques ? On pourrait s'attendre à ce qu'il y en ait...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
mansio



Inscrit le: 19 Feb 2005
Messages: 1127

Messageécrit le Tuesday 06 May 08, 13:49 Répondre en citant ce message   

Hibou57 a écrit:
Donc DH et Z sont deux sons différents et s'écrivent avec la même lettre.

Je ne suis pas spécialiste en phonologie arabe. D'après les 4 manuels de grammaire à ma disposition, un ne connait pas de Z (= z emphatique) et ne mentionne que le DH (= dh emphatique). Les 3 autres ne connaissent pas de DH et pour eux le ظ est un z emphatique (= Z).

Citation:
Peut-on en déduire logiquement que dans un dialecte donné on utilise que soit l'un ou) l'autre son ? Parce que ce serait étrange d'utiliser dans un même dialecte, deux sons différents qui ne se distingueraient pas à l'écriture...

Je ne m'intéresse pas aux dialectes, mais je sais qu'ils simplifient la prononciation des consonnes en prononçant plusieurs consonnes de la même façon.

Citation:
Note : en ce qui concerne la référence à WikiPédia, ce serait surement utile d'en avoir une autre, parce que WikiPédia n'est pas une référence pour tout le monde et encore moins pour parler au noms de "les grammairiens".

Wikipedia est une excellente référence pour moi. Je m'en sers surtout pour vérifier des choses que je sais déjà, et je ne l'ai jamais prise en défaut. La seule fois où elle m'a mise en colère c'est quand j'ai vu l'orthographe Mahomet attribuée à un complot anti-musulman. Mais j'ai tout de suite remarqué que le paragraphe donnant cette opinion farfelue avait été rajouté à l'article de Wikipedia.

Citation:
Est-ce qu'il y a des traces historiques ? On pourrait s'attendre à ce qu'il y en ait...

Wikipedia donne les références bibliographiques en bas d'article.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Hibou57



Inscrit le: 18 Dec 2007
Messages: 48
Lieu: Metz (faransa)

Messageécrit le Tuesday 06 May 08, 14:38 Répondre en citant ce message   

mansio a écrit:
Je ne m'intéresse pas aux dialectes, mais je sais qu'ils simplifient la prononciation des consonnes en prononçant plusieurs consonnes de la même façon.

Comme le ع (le 3yan), qui me semble trés discret au Maroc
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
aboukhaldoun



Inscrit le: 11 Apr 2008
Messages: 441
Lieu: Bruxelles/Tripoli (Liban)/Homs (Syrie)

Messageécrit le Tuesday 06 May 08, 21:06 Répondre en citant ce message   

Parles-tu de la prononciation du 3ayn?
Si oui, après les non-HaDar d'Asie arabe, c'est clairement les marocains qui le prononcent le mieux.
Par contre, les interdentales et les emphatiques n'existent pas en dialecte marocain.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
la creme nta3 la creme



Inscrit le: 26 Apr 2008
Messages: 218
Lieu: Paris

Messageécrit le Tuesday 06 May 08, 22:30 Répondre en citant ce message   

Cher Mansio,
Que ton soucis soit d'être le plus proche de la modernité et que tu te foutes des dialectes ça ne regarde que toi et je respecte tes opinions,mais le but d'un forum de recherche linguistique est loin de tout cela,et je pense qu'un minimum de rigueur est nécessaire.Selon ces critères,cette erreur de transcription me semble une aberration,et a pour seul avantage d'économiser 2 secondes sur un clavier.
Deuxièmement il n'y a pas d'un coté un Arabe classique "parfait" et de l'autre de vulgaires dialectes basés sur des déformations et simplifications de l'Arabe Classique.(Et bizarrement cette transcription Z du ظ est le fruit d'une prononciation dialectale! Comme quoi il ya des dialectes prestigieux,et on se demande pourquoi, tel ceux du Caire,de Beyrouth et Damas,et puis tout le reste,le "déchet" a savoir les Bédouins,les montagnards,les campagnards,les Maghrébins etc...c'est désolant...)
Et ce n'est pas parce que beaucoup d'arabes les ignorent (à tort) que nous linguistes devons en faire de même.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
la creme nta3 la creme



Inscrit le: 26 Apr 2008
Messages: 218
Lieu: Paris

Messageécrit le Tuesday 06 May 08, 22:38 Répondre en citant ce message   

Hibou57 a écrit:
D'où encore l'utilité de n'écrire qu'en lettres Arabes autant que possible, ...

Et justement, quelle est la lettre pour le z emphatique ?

Je ne connais pas de variante de ز. Est-ce un ز avec deux points ? Ou trois points ?

L'écriture Arabe convient en effet beaucoup mieux pour transcrire l'arabe classique,
Par contre,transcrire du dialectal en alphabet arabe est un vrai casse-tête: (certaines emphatiques non-existantes en classique,voyelles courtes plus nombreuses en dialectal,plusieurs prononciations d'une même lettre,affrications, spirantisations,...etc) et il faudrait rajouter de dizaines de lettres pour qu'un non-initié au dialecte en question puisse lire correctement.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
aboukhaldoun



Inscrit le: 11 Apr 2008
Messages: 441
Lieu: Bruxelles/Tripoli (Liban)/Homs (Syrie)

Messageécrit le Tuesday 06 May 08, 22:59 Répondre en citant ce message   

Tout à fait d'accord avec toi Hawwây, voilà pourquoi je prefère transcrire le dialectal avec un alphabet latin adapté.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum arabe, berbère, hébreu Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Page 1 sur 5









phpBB (c) 2001-2008