Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
gallus (scots) - Le mot du jour - Forum Babel
gallus (scots)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel : Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
José
Animateur


Inscrit le: 16 oct 2006
Messages: 10655
Lieu: Lyon

Messageécrit le mardi 08 jan 08, 12:02 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Gallus signifie en scots :
- plein d'aplomb ( Royaume-Uni self-confident)
- audacieux, provocateur (daring)
- impertinent, effronté (cheeky)

Autres synonymes en anglais, avec de légères nuances :
- bold, rash, wild, unmanageable, impish, mischievous

2 prononciations :
[ga-luss] et ['galəs, -z] (voir dico)

L'article de Courrier International (voir plus bas) où j'ai rencontré ce terme donne cette définition pour gallus: "un terme qui désigne une assurance effrontée alliée à un irrépressible sens de l'humour".

Comme l'article ne précisait pas qu'il s'agissait d'un terme de scots, je suis parti sur l'idée que gallus était un de ces nombreux termes latins intégrés à la langue anglaise et que son usage était principalement écossais. Pour moi, l'esprit effronté, impertinent et provocateur pouvait faire référence à la France, [gallus = coq - Gallus : Gaulois, habitant de la Gaule], piste renforcée par les liens historiques entre la France et l'Ecosse : Auld Alliance (1165) et mariage de Marie Stuart avec le futur François II en 1558, par exemple. Fausse piste donc !

Citation:
La renaissance de Glasgow doit beaucoup à un trait de caractère particulier de ses habitants. Ils ont un mot pour le décrire : gallus - un terme qui désigne une assurance effrontée alliée à un irrépressible sens de l'humour. On le constate sur la statue du duc de Wellington érigée devant le musée d'Art moderne. Il y a quelque temps, un joyeux drille avait placé sur la tête du duc un cône de signalisation, que la police s'était empressée de retirer. Le cône est revenu, pour être à nouveau enlevé. Il est alors devenu une cause célèbre, que les Glaswegians ont embrassée avec enthousiasme, jusqu'à ce que les autorités baissent les bras et se résignent à voir le duc coiffé de son cône, symbole irrévérencieux du nouveau Glasgow.

Face au Royal Concert Hall, une statue plus moderne illustre l'évolution du paysage politique écossais. La haute silhouette de feu Donald Dewar [le premier Premier ministre de l'Ecosse autonome, en 1999] toise Buchanan Street d'un œil sinistre, sur un socle où sont gravées ses paroles retentissantes : "Il y aura un Parlement écossais." L'effigie de Dewar est orientée de manière à embrasser du regard l'opulence toute récente de sa ville dans une grande artère bordée de boutiques élégantes.

Source : Courrier International


Dernière édition par José le vendredi 16 sep 11, 10:18; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 août 2007
Messages: 2786
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le mardi 08 jan 08, 12:11 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

En Piemont, "gal" et le diminutif "galutchou" signifie "coq", mais aussi

- plein d'aplomb ( self-confident)
- audacieux, provocateur (daring) surtout vers les femmes
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 fév 2007
Messages: 2498
Lieu: Nissa

Messageécrit le mardi 08 jan 08, 13:22 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Pourquoi diable « fausse piste » ?

Qu'est-ce qui s'oppose à un emprunt au latin gallus « coq », animal largement réputé pour sa fierté et sa puissance sexuelle. Le piémontais gal semblerait bien être loin d'une coïncidence …

Sinon, il faudrait faire appel au thème *gel- « appeler » (angl. call, peut-être lat. gallus) qui est attesté en celtique :
proto-celt. *galwo- : vieil-irl. gall « cygne » (mot de lexique), moyen gallois galw « appel, invitation », breton galv « appel ». Mais ce serait sémantiquement bizarre et ça ne me semble pas nécessaire !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
max-azerty



Inscrit le: 11 jan 2006
Messages: 801
Lieu: arras

Messageécrit le mardi 08 jan 08, 14:18 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

le mot "gaillard", qui se dit "galhart" en provençal, a un sens voisin en français, avec à la fois une connotation de force et de grivoiserie.
pour ce mot, le TLF évoque une possible racine celtique *gal qui s'applique à la "force".Le gallo-roman "galia" signifiait "force".Le gaélique "galach" signifie "courage".


autres objets de comparaison: le gotique "gails" signifiait "gai, joyeux, exubérant", tout comme le vieil anglais "gal" , de même sens. En allemand moderne, "geil" signifie "lubrique".


Dernière édition par max-azerty le dimanche 13 jan 08, 11:21; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 oct 2006
Messages: 10655
Lieu: Lyon

Messageécrit le mercredi 09 jan 08, 19:39 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Outis a écrit:
Pourquoi diable « fausse piste » ? Qu'est-ce qui s'oppose à un emprunt au latin gallus « coq »...

Je suis en fait parti de l'idée que c'était un import du latin vers l'anglais. Puis, voyant que ce mot n'appartenait pas au lexique anglais mais scots, j'avoue être resté sur l'idée que ce mot était "spécifiquement" scots.

Quelle hypothèse privilégierais-tu Outis : l'import du latin vers le lexique scots ou une racine celtique commune avec évolutions ultérieures séparées ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 fév 2007
Messages: 2498
Lieu: Nissa

Messageécrit le jeudi 10 jan 08, 12:06 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Je n'en ai pas la moindre idée !

À l'appui d'un emprunt latin, on peut, outre la banalité de « fier comme un coq », « le coq du village », etc., invoquer les garnisons du mur d'Hadrien, formées de nombreux mercenaires barbares (pas mal de Scythes, en particulier) qui, vraisemblablement, avaient aussi servi en Gaule où la fierté du « Gallus » devait être une plaisanterie banale et facile à étendre à tous les Celtes …

D'un autre côté, on ne saurait négliger les influences croisées et l'existence en gaélique de paronymes à sémantisme voisin a pu jouer un rôle non négligeable dans la diffusion du mot …

Les cas sont nombreux où notre ignorance reste la source principale !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
anton-sklaer kasteler



Inscrit le: 22 juil 2006
Messages: 18
Lieu: Bro Neñnèit

Messageécrit le jeudi 10 jan 08, 12:49 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Un rapport avec le mot "gall" qui désigne un envahisseur/étranger dans les langues celtique ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 oct 2006
Messages: 10655
Lieu: Lyon

Messageécrit le vendredi 11 jan 08, 1:44 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

@ AntonSK : le nom de famille breton Le Gall signifie donc "l'étranger" ?

Dernière édition par José le vendredi 16 sep 11, 10:19; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 fév 2007
Messages: 2498
Lieu: Nissa

Messageécrit le vendredi 11 jan 08, 11:08 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

« Est-ce un pur hasard si … », voilà qui est touchant de fausse naïveté …

Et marque aussi le refus obstiné de faire la moindre recherche !

Bien que anton-sklaer kasteler n'ait pas daigné nous dire ce qu'il entendait par « langues celtiques » (il y en a plusieurs, sais-tu ?), la simple consultation d'un dictionnaire breton, le Geriadur en ligne via Lexilogos en l'occurrence, donne un résultat simple :
Citation:
GALL ][ ad. g. Gallaoued b.1, bih. -IG, -où gallo, anc. gaulois, par ext. français (étranger à la (Basse-) Bretagne, nf. hab. l'Armorique avant les Bretons), (fig.) bègue.

Donc, José, un nommé Le Gall, n'est simplement qu'un gallo, pas si étranger que ça et nullement un envahisseur (c'est même plutôt le contraire !).

Mais, après ces dérives, revenons à gallus, car d'autres pistes peuvent apparaître.

D'abord l'anglais gall au sens de « bile, fiel » qui possède aussi le sens « effronterie » (she had the gall to say that … « elle a eu le culot de dire que … »), un mot bien germanique (germ. commun *gallam, all. Galle) de la racine eurindienne *gʰel- qui fournit aussi le grec kholḗ « bile », une humeur largement réputée pour provoquer des excès, depuis le grec qui nous a donné le mot colère jusqu'à l'allemand mir kommt die Galle hoch « ça m'échauffe la bile ».
Il en résulte que gallus au sens 2, « audacieux, provocateur » (daring) pourrait bien n'être que l'emprunt à un anglais *gallous …

Mais on a aussi un thème eurindien *gelH- (laryngale indéterminée) attesté par le lituanien galiù « pouvoir, être capable » qui a été productif en celtique :
proto-celt. *galā : vieil-irl. gal « valeur, fighting spirit », vieux-bret. gal « capacité »
proto-celt. *gal-n- « être capable » : moyen-gall. gallu, geill (3e pers.), moyen-bret. gallout, guell (3e pers.), corn. gallos
ce thème étant aussi un bon candidat à expliquer les ethnonymes Galli « Gaulois » et Galátai « Galates ».

Maintenant, on pose tout ça sur la table, et on regarde …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 août 2007
Messages: 2786
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le vendredi 11 jan 08, 11:16 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

En italien existent les expressions:

fare il gallo ou fare il galletto = essere molto baldanzoso o impertinente

baldanzoso= fr. fier, angl. . uppity
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Gaillimh



Inscrit le: 12 nov 2005
Messages: 367
Lieu: Aberdeen (Ecosse)

Messageécrit le vendredi 11 jan 08, 12:12 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

A propos de gall 'étranger', je vous invite à (re)lire le fil que nous avions commencé sur http://projetbabel.org/forum/viewtopic.php?t=8724

Citation:
j'ai réalisé que le scots et le gaélique d'Ecosse...étaient 2 langues tout à fait différentes.


et oui, le Gaélique d'Ecosse (gàidhlig /'ga:lik/) est une langue qui appartient à la famille celtique au même titre que le breton, le gaélique d'Irlande (/'geilik/), le cornique ou le mannois tandis que le Scots est une langue germanique qui a subi une évolution parallèle à celle de l'anglais contemporain mais en prenant ses sources dans un dialecte différent.

Le Scots est basé sur le Northumbrian, un dialecte parlé pendant le moyen âge dans le nord de l'Angleterre et caractérisé par ses influences scandinaves (les Vikings avaient envahi cette partie de l'Angleterre entre 700 et 1000 ap.JC). L'anglais quant-à lui a été basé sur plusieurs dialectes : le dialecte du Wessex (Sud ouest) jusqu'au 11e siècle, puis celui des East Midlands (également influencé par le vieux norrois) aux 13e puis celui de Londres (Chancellery English) vers 1450 avec l'invention de l'imprimerie. Il est bon de savoir que Londres se trouvait à l'époque à un carrefour entre au moins deux zones dialectales : celle du sud ou du Kent plus conservateur, et celle des East Midlands très influencée. (cf. BAUGH & CABLE : History of the English Language)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 oct 2006
Messages: 10655
Lieu: Lyon

Messageécrit le lundi 19 sep 11, 15:59 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Lire le MDJ gaulois, Gaule.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel : Index -> Le mot du jour
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008