Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
TAHITIEN - Alphabet - Langues du monde - Forum Babel
TAHITIEN - Alphabet
Aller à la page 1, 2  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Langues du monde
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Chandelier



Inscrit le: 11 Feb 2008
Messages: 7
Lieu: Précigné

Messageécrit le Tuesday 12 Feb 08, 0:14 Répondre en citant ce message   

Le tahitien (reo ma'ohi) est la langue vernaculaire parlée à Tahiti et en Polynésie Française Certaines îles possèdent leur propre langue mais tout le monde comprend le tahitien. On peut aussi se faire comprendre en tahitien à Hawaii, Ile de Pâques ou Nouvelle-Zélande, bien que ce soit plus difficle, surtout dans ce dernier pays.
L'alphabet tahitien comprend 14 lettres : A E I O U (A comme en français, E toujours é, I comme en français, parfois pour mouiller certaines consonnes, O comme en français, U toujours ou) + les diphtongues : AE donne le son è très ouvert, comme dans chèvre. AO donne le son o très ouvert, comme dans botte. AU comme aw en anglais, de même que OU donne ow. Les diphtongues AI et EI sont quasiment identiques : [ej]
Les consonnes : F H M N P R T V '
F comme en français
H aspiré, mais pas trop
M comme en français
N comme en français
P comme en français
R roulé juste une fois, un peu comme en japonais, très proche du L dur.
T comme en français
V comme en français
' est une lettre à part entière, elle s'apelle "tu'i" et correspond à un coup de glotte. On utilise ce coup de glotte en français sans l'écrire et sans s'en apercevoir, mais en tahitien il est vraiment un son très important.
Exemple : poe (perle), pohe (mort), po'e (gâteau). 'oe (tu, toi), hoe (ramer), ho'e (premier, en avant, devant), oe (cloche)
un mot tahitien ne comporte JAMAIS deux consonnes d'affilée et ne peut pas finir par une consonne. Par contre, on peut avoir beaucoup de voyelles côte à côte : faaaau (suicide), haamaramaramaraa (renseignement).
Les variantes selon les régions de la grande Polynésie : aux Tuamotu, on trouve le NG qui remplace parfois le ', comme à l'Ile de Pâques (exemple : taata à Tahiti = homme, humain, à l'Ile de pâques devient tangata). Aux Marquises, on a le K, et à Hawaii on peut aussi ajouter le S et le L.
Le tahitien est une langue de la famille austro-nésienne (des îles du Sud), dont on pourrait trouver une branche en Malaisie-Indonésie. Le malgache fait partie aussi de cette famille, malgré la grande différence géographique et ethnique.


Dernière édition par Chandelier le Tuesday 12 Feb 08, 19:05; édité 2 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Tjeri



Inscrit le: 13 Sep 2006
Messages: 999

Messageécrit le Tuesday 12 Feb 08, 9:12 Répondre en citant ce message   

On utilise le coup de glotte en français, soit. Mais j'aimerais bien un exemple.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
meuuh



Inscrit le: 12 Jun 2006
Messages: 982
Lieu: Mie en ole opaštuja Karjalašša

Messageécrit le Tuesday 12 Feb 08, 9:23 Répondre en citant ce message   

Le coup de glotte s'utilise quelques fois en français dans les mots commençant par une voyelle... Mais encore faut-il les prononcer un par un... Dans un discours, l'occlusive glottale n'est, me semble-t-il, jamais employée en français...

exemple :

indien [ʔêdʲê]
un indien [ʔênêdʲê]
j'ai vu un indien [ʒɛvyênêdʲê]
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10774
Lieu: Lyon

Messageécrit le Tuesday 12 Feb 08, 9:33 Répondre en citant ce message   

Le coup de glotte correspond à l'espace qu'on laisse entre 2 mots dans la prononciation càd qu'on ne fait pas la liaison. Par ex : un hangar. On ne prononce pas un nangar, on ménage donc un micro-espace entre un et (h)an, le h ici c'est le coup de glotte. Le coup de glotte est une des caractéristiques des langues sémitiques.

Cette présentation est celle d'un modeste praticien (l'arabe en l'occurrence), d'autres ici sauront l'expliquer plus savamment Clin d'œil .

Meuuh a écrit:
Dans un discours, l'occlusive glottale n'est, me semble-t-il, jamais employée en français...

J'ai posté avant d'avoir pu lire ton post, Meuuh. Le coup de glotte existe en français pour une bonne partie des mots commençant par h.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Chandelier



Inscrit le: 11 Feb 2008
Messages: 7
Lieu: Précigné

Messageécrit le Tuesday 12 Feb 08, 12:50 Répondre en citant ce message   

L'exemple du hangar est assez parlant, en effet, mais quand on dit "un hangar", même sans faire la liaison du n et du a, on joint les deux mots. Essayez de prononcer "un abricot" sans faire la liaison et en séparant légèrement les deux mots. le coup de glotte est de la même famille que la lettre K. On l'utilise en français sans que ce soit un élément déterminant du discours, par opposition au tahitien et aux langues sémitiques, et d'autres langues encore.
J'ai oublié de préciser un élément important du tahitien : quand deux voyelles identiques se succèdent, on les sépare par le "tu'i", cette fameuse occlusion glottale. Exemple : la ville de Faaa se prononce Fa'a'a. L'île de Tahaa se prononce Taha'a. Dans les écrits administratifs, ou les romans récents, ce tu'i est toujours écrit. Par contre, dans des écrits comme la Bible, ou la plupart des chants, il n'apparaît pas.
Le tahitien est une langue avec un vocabulaire assez restreint, dans laquelle on fait beaucoup appel au redoublement des syllabes : horo = courir, hohoro = courir vite, horohoro = courir très vite, fuir, faire la course. parau = parler, parauparau = parler beaucoup, bavard. vivivivi = pépier, parce que les oiseaux pépient beaucoup, rarement une seule fois ! Les mots, selon le contexte et la place dans la phrase, peuvent être verbe ou substantif. Tous les mots sont invariables, même les verbes.
Il y a les pronoms personnels, au nombre assez impressionnant par rapport au français, mais ce sera l'objet d'un autre post ! J'en profiterai aussi pour vous donner un texte entièrement en tahitien pour vous faire une idée !


Dernière édition par Chandelier le Tuesday 12 Feb 08, 19:06; édité 2 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Chandelier



Inscrit le: 11 Feb 2008
Messages: 7
Lieu: Précigné

Messageécrit le Tuesday 12 Feb 08, 12:59 Répondre en citant ce message   

Je voulais préciser aussi que contrairement aux idées reçues, le tahitien n'est pas un créole, mais véritablement une langue !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Nikura



Inscrit le: 08 Nov 2005
Messages: 2038
Lieu: Barcino / Brigantio

Messageécrit le Tuesday 12 Feb 08, 16:43 Répondre en citant ce message   

Chandelier a écrit:
Le tahitien est une langue de la famille austro-nésienne (des îles du Sud), dont on pourrait trouver une branche en Malaisie-Indonésie. Le malgache fait partie aussi de cette famille, malgré la grande différence géographique et ethnique.

Géographique oui mais ethnique non. Les malgaches ne sont pas des Africains mais physiquement bel et bien des Austronésiens (ou Malayo-polynésiens). À noter cependant que l'indonésien présente plus de traits communs avec le malgache qu'avec les langues polynésiennes.

Petits exemples de ressemblances:
œil =
(malgache) maso
(indonésien/tagalog/samoan/tahitien) mata
(hawaiien) maka
huit 8 =
(malgache) valo
(tagalog) walo
(samoan) valu
(tahitien) va'u
(hawaiien) walu
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Chandelier



Inscrit le: 11 Feb 2008
Messages: 7
Lieu: Précigné

Messageécrit le Tuesday 12 Feb 08, 19:07 Répondre en citant ce message   

Merci de la précision !!! Clin d'œil
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
gilou
Animateur


Inscrit le: 02 Jan 2007
Messages: 1529
Lieu: Paris et Rambouillet

Messageécrit le Tuesday 12 Feb 08, 22:46 Répondre en citant ce message   

Tjeri a écrit:
On utilise le coup de glotte en français, soit. Mais j'aimerais bien un exemple.
Par exemple, quand on a un hiatus vocalique marqué, dans un style assez emphatique.
Un groupe comme la haine peut être prononcé comme [laεn] ou [laʔεn].
Citation:
Le coup de glotte existe en français pour une bonne partie des mots commençant par h

En parler rapide, il a tendance a être élidé.


Dernière édition par gilou le Tuesday 12 Feb 08, 22:49; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
meuuh



Inscrit le: 12 Jun 2006
Messages: 982
Lieu: Mie en ole opaštuja Karjalašša

Messageécrit le Tuesday 12 Feb 08, 22:48 Répondre en citant ce message   

Excellent exemple ! sourire
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
gilou
Animateur


Inscrit le: 02 Jan 2007
Messages: 1529
Lieu: Paris et Rambouillet

Messageécrit le Tuesday 12 Feb 08, 22:54 Répondre en citant ce message   

Citation:
R roulé juste une fois, un peu comme en japonais
Pour roulé une fois, le terme technique est battu (en anglais, flap). On parle d'une vibrante battue.
Il y a plusieurs sortes de r japonais, mais effectivement, le jour ou j'ai déjeuné avec une française originaire de Tahiti, j'avais été frappé par la ressemblance entre sa manière de prononcer les r, et la manière dont une majorité de japonais prononcent les r.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Tjeri



Inscrit le: 13 Sep 2006
Messages: 999

Messageécrit le Wednesday 13 Feb 08, 9:19 Répondre en citant ce message   

Il serait d'ailleurs plus adapté de transcrire en français le R japonais par un L (et j'imagine le R tahitien aussi...).

En tout cas merci, je sais maintenant ce qu'est un "coup de glotte" ! Comme ci avant 8)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
gilou
Animateur


Inscrit le: 02 Jan 2007
Messages: 1529
Lieu: Paris et Rambouillet

Messageécrit le Wednesday 13 Feb 08, 12:26 Répondre en citant ce message   

(un peu HS)
A mon avis non, car une réalisation courante du r japonais est une vibrante apico-alvéolaire battue, ce qu'on note usuellement par un r (API [ɾ]). Ca reste en ligne avec l'accent argotique de Tokyo et des Yakuzas qui font de cette battue une roulée.
Mais le r japonais est loin d'être un son à réalisation homogéne, et on trouve aussi des réalisations
- [l] latérales, dans tous les contextes, chez certaines jeunes locutrices, et comme réalisation devant la palatalisation y chez certains locuteurs.
- [r] roulées. Plus le nombre de roulements est important, plus c'est perçu comme masculin et vulgaire (donc Yakuzas, argot des caïds dans les lycées, etc.)
- [ɽ], [ɭ] battues et latérales rétroflexes, à l'intervocalique et devant u, chez certains locuteurs
- [d] (légèrement) occlusives, chez les enfants, et à l'initiale de mot chez de nombreux locuteurs
- [ɮ] latérales fricatives, chez des locuteurs à l'accent des Ryûkyû

J'ai un vieux bouquin imprimé à Tôkyô ou dans la partie phonétique, le r japonais est représenté par un l avec le crochet du r qui en dépasse au milieu.
(fin du HS)

Il y a des variations chez les tahitiens, ou c'est un [ɾ] en toute circonstance?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Chandelier



Inscrit le: 11 Feb 2008
Messages: 7
Lieu: Précigné

Messageécrit le Wednesday 13 Feb 08, 19:00 Répondre en citant ce message   

C'est un r en toute circonstance, puisqu'en hawaïen (reo Hawaii) on fait vraiment la différence entre R et L. Chez certains locuteurs, le R est franchement roulé, mais pas autant que les r slaves par exemple.
Voici le refrain d'un chant que j'ai appris là-bas : (paroles de Patrick Noble, musique de Louise Kimitete)
Hiirere te hau'a rii au e, tuia hia ra te rima tama, (les parfums volent dans les mains de l'enfant)
Hiirere te hau'a rii au e puhi hau te mata'i rii ra e. (les parfums volent comme une fumée dans le vent)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Liane



Inscrit le: 17 Mar 2009
Messages: 5
Lieu: Lyon

Messageécrit le Tuesday 17 Mar 09, 13:27 Répondre en citant ce message   

Il n'y a en effet que 8 consonnes pour 5 voyelles, plus ', le tu'i, qui est une consonne.
C'est souvent un ancien k. Par exemple la pirogue se dit va'a, et on trouve vaka je crois en puamotu (aux îles tuamotu). On a aussi le k aux Marquises. Les statues de divinité, que l'on retrouve aussi en tatouage, s'appellent des "tiki".

C'est donc une langue utilisant énormément les voyelles, et je voudrais rajouter qu'il y a des voyelles longues !
On les orthographie avec un tiret dessus (j'utilise dans Word > insertion > caractères spéciaux).
āēīōū
Parfois on les trouve avec ¨ à la place, au moins c'est sur le clavier !

C'est une langue dont on trouve différentes transcriptions écrites.
Les voyelles longue et les tu'i sont souvent omises par les tahitiens eux-mêmes. Certains mots sont écrits accolés de façon phonétique, c'est donc un casse tête pour moi qui apprend en utilisant les chansons ! Je réécris les paroles d'une langue que je ne connais pas... C'est drôle en même temps, mais je reste pleine de respect pour ceux qui m'aident sur des forums, car c'est leur langue maternelle.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Langues du monde Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2









phpBB (c) 2001-2008