Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
fion - Le mot du jour - Forum Babel
fion
Aller à la page 1, 2  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Eduie



Inscrit le: 01 Apr 2005
Messages: 199

Messageécrit le Monday 20 Jun 05, 11:57 Répondre en citant ce message   

En Bourgogne : " envoyer des fions ! " signifie envoyer des remarques désagréables .

Termes très répandu dans toute la région , je pensais même que dans la Franche-Comté aussi ça l'était ... mais ayant passer une année à Besançon je me suis aperçu que tout les Comtois ne connaissait pas ce terme , mais seulement ceux qui étaient à proximité de la Bourgogne , c'est-à-dire Dôle .
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jean-Charles
Animateur


Inscrit le: 15 Mar 2005
Messages: 3142
Lieu: Helvétie

Messageécrit le Monday 20 Jun 05, 12:01 Répondre en citant ce message   

Pareil en Romandie.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Eduie



Inscrit le: 01 Apr 2005
Messages: 199

Messageécrit le Monday 20 Jun 05, 12:17 Répondre en citant ce message   

Alors dans quelle autre région ce terme est-il répandu ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Charles
Animateur


Inscrit le: 14 Nov 2004
Messages: 2462
Lieu: Düſſeldorf

Messageécrit le Friday 24 Jun 05, 22:36 Répondre en citant ce message   

En banlieue parisienne on disait "envoyer des vannes" ou "vanner quelqu'un", pour se moquer.
Fion est employér dans le sens de "fondement" (nous nous comprenons).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
nougaramel



Inscrit le: 15 May 2005
Messages: 275
Lieu: Ile de France

Messageécrit le Saturday 25 Jun 05, 1:40 Répondre en citant ce message   

autre usage:
http://www.bibliotheque.refer.org/html/reunion/lexique/fion.htm (français de La Réunion)

http://parlerlyon.free.fr/html/fion.htm
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jean-Charles
Animateur


Inscrit le: 15 Mar 2005
Messages: 3142
Lieu: Helvétie

Messageécrit le Saturday 25 Jun 05, 2:57 Répondre en citant ce message   

Après avoir suivi le deuxième hyperlien, je peux ajouter qu'on dit plutôt "lancer des fions", même si "envoyer des fions" se rencontre aussi.

Lancer des fions est parfois une forme d'humour pince-sans-rire, plus proche des piques que des witz
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8211
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Sunday 11 Apr 10, 21:02 Répondre en citant ce message   

Le mot est bien connu dans la région lyonnaise. Son origine n'est pas connue du tout.
Je lis dans le Robert Historique qu'il s'emploie en Suisse avec le sens de "remarque blessante, injure mordante", confirmant ce que dit Jean-Charles. Effectivement, pas d'humour du tout dans un fion, surtout de la méchanceté, de la perfidie. Assez proche de ce que les Espagnols appellent "una indirecta".
Comme toujours en pareil cas, on s'étonne de l'aire d'emploi d'un mot qu'on croyait connu de tout le monde et qui s'avère limité à une grande région Bourgogne-Lyonnais-Suisse Romande, et peut-être un peu plus. Tant mieux ! Rien de plus désagréable que de recevoir un fion !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2784
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Monday 12 Apr 10, 0:10 Répondre en citant ce message   

http://www.cnrtl.fr/definition/fion

Citation:
Étymol. et Hist. 1744 « coup » ficher un fion (Vadé, Chanson sur la prise de Menin en 1744, Oeuvres posthumes, 254); 1792 « dernière touche, dernier soin qu'on donne pour parfaire un ouvrage » (Mercier, Tableau de Paris, VI, 296 ds Gohin, p. 320). Orig. obscure. Si le sens premier du terme est bien « dernière touche, dernier soin qu'on donne pour parfaire un ouvrage » comme l'indiquent les emplois région., assurément anc. car le mot est passé en québécois, et les dér. fionner « faire le beau, se pavaner » (cf. FEW t. 3, p. 564b) et fionneur (1744 affineur fionour, Gillart, Dict. fr. breton d'apr. Esnault ds Fr. mod. t. 15, p. 197), l'hyp. d'une formation, avec altération expressive, à partir de fignoler* (FEW, t. 3, p. 568, n. 29) est vraisemblable sans exclure la possibilité d'une manifestation onomatopéique pour aboutir à cette forme (cf. aussi Sain. Lang. par., pp. 81-85 qui suppose une orig. purement onomatopéique comme terme de jeu évoquant un coup). Bbg. Gohin 1903, p. 320. − Quem. DDL t. 2 (s.v. fionner).


J'ai une autre explication:

lat. tard fuscinu(m) --> coup de fuscina = trident...a donné l'italien fiocina (syn. arpione)= harpon/foëne (anc. foisne)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Charles
Animateur


Inscrit le: 14 Nov 2004
Messages: 2462
Lieu: Düſſeldorf

Messageécrit le Monday 12 Apr 10, 7:27 Répondre en citant ce message   

Donc les arpions (= jambes, via le provençal arpioun, petite griffe) et le fion ont la même origine ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 3584
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le Monday 12 Apr 10, 12:55 Répondre en citant ce message   

in Glossaire étymologique et comparatif du patois picard:

FION (donner le). Parfaire quelque chose, lui donner bonne tournure, bonne grâce.
FION (avoir le). Avoir l'adresse nécessaire pour réussir. — Terme populaire.


à rapporter à :
FIGNOLER. Raffiner, vouloir surpasser ce que font les autres, être affecté dans sa toilette, ses manières ou ses discours. — De même à Nancy, Rheims, Rouen, Valenciennes, Besançon et Lyon.— Dans quelques endroits, fignoler ne comporte qu'un sens favorable; c'est faire quelque chose avec grâce, avec élégance.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8211
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Monday 12 Apr 10, 13:03 Répondre en citant ce message   

On fignole à Lyon comme ailleurs, bien sûr, mais le fion picard, apparemment plutôt bien connoté, n'a vraiment aucun rapport avec le fion lyonnais !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Charles
Animateur


Inscrit le: 14 Nov 2004
Messages: 2462
Lieu: Düſſeldorf

Messageécrit le Monday 12 Apr 10, 13:04 Répondre en citant ce message   

On trouve aussi le verbe fionner et le substantif fionneur dans les dictionnaires argotiques du XIXe. Une citation de 1783 place le fion dans la bouche d'un Suisse.

cf. http://www.russki-mat.net/find.php?q=fion&l=FrFr&c=lem
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8211
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Monday 12 Apr 10, 13:24 Répondre en citant ce message   

Très intéressant ! À la réflexion, je me demande si le fion lyonnais ne serait pas l'équivalent du fion picard mais employé avec un degré maximum d'ironie ...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jean-Charles
Animateur


Inscrit le: 15 Mar 2005
Messages: 3142
Lieu: Helvétie

Messageécrit le Monday 12 Apr 10, 14:46 Répondre en citant ce message   

Charles a écrit:
Une citation de 1783 place le fion dans la bouche d'un Suisse.

Dans ce cas précis, il s'agissait d'un Prussien, Neuchâtel ayant été sujette du Roi de Prusse 8)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 3584
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le Monday 12 Apr 10, 15:05 Répondre en citant ce message   

Dans le lyonnais, Clair Tisseur écrit dans son "Littré" :

FION : Un coup de fion : Velà mon ode terminée ; il n'y manque plus qu'un coup de fion, c'est à dire quelques retouches pour lui donner de la tournure, du ragoût.
Faire des fions : faire des tours d'adresse.



Lire les Variétés géographiques du français de Pierre Rézeau :

lancer, envoyer, balancer un fion/des fions à quelqu'un : "bref propos incisif qui vise à toucher au vif l'interlocuteur" des pointes, des piques.
Il pense que le mot a pu désigner une raillerie subtile, bien tournée.
On aurait donc la même origine.

Frédéric Mistral dans le Trésor du Félibrige associe les deux sens au mot fioun :
fion, tournure, bonne façon, air qu'on se donne...
I'an douna de cop de fioun : on l'a mortifié, on s'est moqué de lui, on l'a piqué au vif
manda de fioun : piquer par des paroles, agacer, taquiner
mand lou fioun : avoir de la hardiesse

verbe fiouna : taquiner, piquer, railler
fiounado : mot piquant, raillerie
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2









phpBB (c) 2001-2008