Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
chaloir (francais) - Le mot du jour - Forum Babel
chaloir (francais)
Aller à la page 1, 2  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Geremi



Inscrit le: 12 Jan 2006
Messages: 181
Lieu: Nissa

Messageécrit le Tuesday 25 Mar 08, 22:05 Répondre en citant ce message   

Il signifie : avoir de l'intérêt. D'où les mots "chaland" et "achalandé" ou encore "nonchalant"

C'est un verbe impersonnel défectif (comme falloir), il ne se conjugue qu'à la troisième personne du singulier et au présent, on le trouve quasiment que sous la forme "Peu me/lui chaut": peu m'importe.

Il vient du latin calere, « être chaud ».

J'utilise parfois cette expression en classe pour éviter de dire aux élèves "Je m'en fous".

Un lien assez complet:
http://monsu.desiderio.free.fr/curiosites/chaloir.html
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
felyrops



Inscrit le: 04 May 2007
Messages: 1150
Lieu: Sint-Niklaas (Belgique)

Messageécrit le Tuesday 25 Mar 08, 22:30 Répondre en citant ce message   

Il y a quelques jours sur le fil "métiers avec suffix en -and" dans "café Babel":

chaland (12e siècle) (=d'abord 'ami, connaissance', plus tard 'quelqu'un qui a de l'intérêt'). Aujourd'hui client.
Autres formes: achalander, achalandage.
Origines latines: cliens-clientis, (probablement du grec κλινω = reposer sur quelqu'un), voir aussi clientela.
Passé au flamand/néerlandais moderne: klant

(mais là, j'ai pris une autre origine latine)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
ramon
Animateur


Inscrit le: 13 Jan 2005
Messages: 1374
Lieu: Barcelone, Espagne

Messageécrit le Tuesday 25 Mar 08, 22:54 Répondre en citant ce message   

Merci beaucoup pour ce mot que je ne connaissais pas!

Son cousin catalan est :

Caldre ou caler, conjugué seulement à la troisième personne et en ses formes nominales. Équivaut à falloir :

Cal que plogui : il faut qu’il pleuve.
Una persona com cal : une personne comme il faut.
No cal que vinguis : il n’est pas nécessaire que tu viennes
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Geremi



Inscrit le: 12 Jan 2006
Messages: 181
Lieu: Nissa

Messageécrit le Tuesday 25 Mar 08, 23:33 Répondre en citant ce message   

Oui j'ai pensé à ce mot en occitan, mais je n'étais pas encore sur du lien avec chaloir.

Donc, en occitan on a aussi:

-cau à Nice
-cal en languedocien
-chal en gavot (dans les montagnes)

3 variantes du meme mot, selon le dialecte(si le "al" est palatalisé ou non en "au" [aw], si le c [k] latin est maintenu ou affaibli en [tch](désolé je ne sais pas comment le transcrire en API).

Contrairement au Français chaloir, à Nice on peut conjuguer cau:
calìa: il fallait
caurà: il faudra
caurà: il faudrait
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2784
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Wednesday 26 Mar 08, 0:22 Répondre en citant ce message   

"Calere" existait aussi en ancien italien et signifiait "falloir" (it. importare, bisognare).
Maintenant on dit encore: "essere in non cale"= ne pas ètre important.

Voir Dizionario Accademia della Crusca: vox "calere"
http://morpheus.micc.unifi.it:8080/cruscle/ricerca_libera.jsp

En occitan des montagnes du Piémont on dit: "chal" / "chazìa" / "chalrà" / "chalrìa".

En piémontais le verbe est substitué par "venta" un derivé du latin "obventa", attesté aussi dans le français normand d'Angleterre.
"Venta" a lentement substitué "chal" (resté seulement dans les terres hautes), mais dans les fonds des vallées "venta" devient " 'ta" / " 'tazìa" / " 'tarà" / " 'tarìa"
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
ramon
Animateur


Inscrit le: 13 Jan 2005
Messages: 1374
Lieu: Barcelone, Espagne

Messageécrit le Wednesday 26 Mar 08, 9:32 Répondre en citant ce message   

Voici la conjugaison complète du verbe catalan caldre:

http://ec.grec.net/cgi-bin/AppDLC3.exe?APP=CONJUGA&GECART=caldre
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
joachim



Inscrit le: 13 Jun 2006
Messages: 219
Lieu: Nord (avesnois)

Messageécrit le Wednesday 26 Mar 08, 10:40 Répondre en citant ce message   

Qui peut nous préciser pourquoi, dans la conversation courante, lorsque l'on dit qu'un magasin est bien achalandé, ça signifie que ce magasin a beaucoup de choses sur ses étagères (nourriture, outillage...) ?

Alors qu'en réalité "achalandé" signifie" beaucoup de clients".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Liliane



Inscrit le: 20 Mar 2006
Messages: 793
Lieu: Côtes d'Armor

Messageécrit le Wednesday 26 Mar 08, 10:48 Répondre en citant ce message   

Dans le premier lien que Geremi a laissé, c'est assez bien expliqué, (en haut de page).
Ce serait à partir d'une confusion...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Lou caga-blea
Animateur


Inscrit le: 05 Sep 2006
Messages: 515
Lieu: Nissa

Messageécrit le Wednesday 26 Mar 08, 16:04 Répondre en citant ce message   

Oui je préciserais que l'occitan caler a le sens de "falloir", et non "importer" comme en français. Le lat. calere "être chaud" a aussi donné le nom de la lampe à huile en occ., calen.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2784
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Wednesday 26 Mar 08, 18:21 Répondre en citant ce message   

Oui, sans doute, tu as raison.
L'évolution semantique du verbe est la suivante:

calere -> être chaud

calere --> importer (resté en italien : si je suis "chaud" à faire une chose, cette chose "m'importe" beaucoup)

caler/chaler/caldre ---> falloir (si une chose "m'importe", alors "il faut" que je la faisse)

En Piémontais se dit encore "l'é caoud" (= il est chaud) referé à une personne qui veut vraiement faire une chose.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
ramon
Animateur


Inscrit le: 13 Jan 2005
Messages: 1374
Lieu: Barcelone, Espagne

Messageécrit le Wednesday 26 Mar 08, 20:18 Répondre en citant ce message   

En espagnol le mot caler n’est plus usité. Pourtant, on peut encore trouver l’entrée au DRAE.

En revanche, kaler est encore vivant dans la langue séfarade, bien que ce mot vienne directement du catalan, selon Wikipedia: http://es.wikipedia.org/wiki/Idioma_judeoespa%C3%B1ol
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Chusé Antón



Inscrit le: 25 Feb 2005
Messages: 744

Messageécrit le Wednesday 26 Mar 08, 20:33 Répondre en citant ce message   

Dans la langue aragonaise on utilise beaucoup ce verbe caler, surtout avec le sens de falloir.

Cal, nus cal: il faut, il nous faut.
Caleba: il fallait.
Caldrá: il faudra.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Geremi



Inscrit le: 12 Jan 2006
Messages: 181
Lieu: Nissa

Messageécrit le Thursday 27 Mar 08, 11:08 Répondre en citant ce message   

Lou caga-blea a écrit:
Oui je préciserais que l'occitan caler a le sens de "falloir", et non "importer" comme en français. Le lat. calere "être chaud" a aussi donné le nom de la lampe à huile en occ., calen.

Oui, comme le dit Caga-blea, j'ai oublié de precisé que calé/caler a le sens de de falloir
cau->il faut

Je rajoute à la conjugaison le participe passé : caugut.

Sinon, en Français populaire, nous avons gardé "être chaud", pour dire "être partant"
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Cagaraiola



Inscrit le: 08 Nov 2005
Messages: 119
Lieu: Nice, Val d'Entraunes

Messageécrit le Friday 28 Mar 08, 20:00 Répondre en citant ce message   

j'ai entendu d'une des dernière locutrice de mon village "tant qué vire, chara qué cale" (depuis qu'il tourne, il faudra qu'il tombe) en parlant de l'orage qui grondait.
J'ai essayé de demander quel était l'infinitif correspondant, mais je n'ai probablement pas posé les bonnes questions. A croire qu'il n'existe pas de futur immédiat en gavot.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
LeMi



Inscrit le: 20 Feb 2008
Messages: 28
Lieu: Sagno de mar

Messageécrit le Friday 28 Mar 08, 20:15 Répondre en citant ce message   

En marseillais (et peut-être ailleurs aussi) "chaler" est le fait et mettre quelqu'un sur son porte bagage ou sur le guidon du vélo ou de la mob, et de le balader.

"Oh, tu me chales jusqu'à la plage?!"

La ressemblance vient sans doute du degré de risque de chute de l'action, non?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2









phpBB (c) 2001-2008