Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
cliffhanger (anglais) - Le mot du jour - Forum Babel
cliffhanger (anglais)
Aller à la page 1, 2  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6511
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Sunday 04 May 08, 13:18 Répondre en citant ce message   

angl. cliffhanger : lit. "qui est suspendu à une falaise". Épisode d'une œuvre de fiction qui se termine en suspend (angl. suspense). Par exemple la dernière image d'un tel film est celle du héros, suspendu au bord d'une falaise.

cliffhanger parfois désigner l'œuvre entière

angl. to hang : pendre, suspendre
angl. cliff : falaise

Je crois que cela vient de cliffhanger ending (fin [de film avec quelqu'un]suspendu au bord d'une falaise).

Le plus bel exemple est sans doute "The Perils of Pauline".
http://www.youtube.com/watch?v=_eQePGO6Zt4
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10768
Lieu: Lyon

Messageécrit le Monday 05 May 08, 9:32 Répondre en citant ce message   

Cliffhanger est globalement intraduisible mais peut être traduit en fonction du contexte. Par exemple :
- the rest of the season was a real cliffhanger
( à propos d'un championnat de motos)
= le reste de la saison nous a tenus en haleine


Dernière édition par José le Monday 05 Sep 11, 10:04; édité 2 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8284
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Saturday 03 Sep 11, 15:56 Répondre en citant ce message   

Jacques a écrit:
Je crois que cela vient de cliffhanger ending (fin [de film avec quelqu'un]suspendu au bord d'une falaise).

Pour moi, l'archétype de ce type de scène finale se trouve dans La mort aux trousses d'Alfred Hichcock, où les falaises en question sont celles du Mont Rushmore, avec les visages sculptés de quelques-uns des plus grands présidents des Etats-Unis.

Passons à l'étymologie des deux composants :

- cliff : peu convaincu par l'hypothèse avancée prudemment ("perhaps") par Etymonline
Citation:
O.E. clif, from P.Gmc. *kliban (cf. O.S. clif, O.N. klif, O.H.G. klep, M.Du. klippe, Ger. Klippe "cliff, steep rock"), perhaps from PIE base *gleibh- "to adhere, be attached."
je propose tout aussi prudemment un rapprochement avec le verbe cliver, emprunt au néerlandais klieven, « fendre, tailler des diamants », la Hollande possédant depuis la fin du xive s. une industrie diamantaire florissante. Je suppose que les dictionnaires néerlandais rapprochent le verbe klieven de l'anglais to cleave, même sens, dont Etymonline nous dit :
Citation:
"to split," O.E. cleofan "to split, separate", from P.Gmc. *kleubanan (cf. O.S. klioban, O.N. kljufa, Dan. klöve, Du. kloven, O.H.G. klioban, Ger. klieben "to cleave, split"), from PIE base *gleubh- "to cut, slice"
C'est de cette même racine que relèvent le verbe grec γλύφω [gluphô], "sculpter" (> fr. hiéroglyphes), et le verbe latin glubo, -are, "écorcer", rare et sans descendance française.

- hanger : Calvert Watkins fait relever le verbe to hang, "pendre, suspendre", d'un thème *konk- dans lequel les latinistes reconnaîtront le verbe cunctor, "temporiser, s'attarder" et le fameux surnom de Cunctator donné au Fabius qui sut, par cette habileté stratégique, venir à bout d'Hannibal.

On voit que la notion de "temps en suspension, suspense" ne date pas d'aujourd'hui, et que ce MDJ de cliffhanger évoque à la fois le personnage accroché à la falaise et le suspense qui en découle.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 2714
Lieu: Nissa

Messageécrit le Monday 05 Sep 11, 10:20 Répondre en citant ce message   

Très étrange. Alors que je ne vois pas de difficulté particulière à partir d'un *gleibh- "to adhere, be attached", autrement dit « agrippé, accroché », je ne vois aucun rappord sémantique raisonnable avec *gleubh- « dégrossir » qui devrait en outre passer par l'improbable taille des diamants et une diphtongaison évoluante pour expliquer la chute du *u et l'évolution *e > *i.

Tu pourrais préciser ta pensée ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8284
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Monday 05 Sep 11, 11:23 Répondre en citant ce message   

Je précise donc :

1. Je n'ai trouvé nulle part le sens de "dégrossir" pour *gleubh- mais toujours celui de "découper, fendre".

2. A partir de ce sens-là, la vision que j'ai d'une falaise est celle d'un grand morceau de terre ou de roche fendu, découpé (par une hâche herculéenne).

3. Je ne vois pas le rapport avec "adhérer". Qu'est-ce qui adhère à quoi dans une falaise, à part le personnage de film qui s'y accroche désespérément ?

4. Je ne doute pas de la difficulté phonologique que tu évoques, et qui est probablement l'obstacle principal à la validité de cette hypothèse que j'ai prudemment avancée en voyant qu'on ne savait pas grand chose de l'origine de ce mot.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
felyrops



Inscrit le: 04 May 2007
Messages: 1150
Lieu: Sint-Niklaas (Belgique)

Messageécrit le Tuesday 06 Sep 11, 7:49 Répondre en citant ce message   

Essai de précision par le néerlandais ou allemand: *gleubh- (nl. gleuf, plur. gleuven, par exemple le pli entre les fesses), (groef, plur. groeven, par exemple les sillons d'un disque lp.), (kloof, plur. kloven, all. Kluft, par exemple la crevasse ou les gorges de Samaria en Crète), (klieven, all. durchschneiden, par exemple le clivage du diamant).

Par contre *gleibh- (nl. kleven, all. kleben= coller, tenir ensemble), (nl glijden, all. gleiten, angl. glide, par exemple glisser sur le parcours d'un bobsleigh, s'y coller pour atteindre l'arrivée).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3190
Lieu: Massalia

Messageécrit le Thursday 08 Sep 11, 20:52 Répondre en citant ce message   

Citation:
2. A partir de ce sens-là, la vision que j'ai d'une falaise est celle d'un grand morceau de terre ou de roche fendu, découpé (par une hâche herculéenne).
3. Je ne vois pas le rapport avec "adhérer". Qu'est-ce qui adhère à quoi dans une falaise, à part le personnage de film qui s'y accroche désespérément ?

Le terme Klippe allemand, apparenté au cliff anglais ne comportait pas uniquement l'idée d'un rocher aux formes découpées, aux pentes abruptes. L'idée qui prévalait était peut-être bien que ce rocher surblombait la mer. On l'employait même pour la partie émergée des roches sous-marines ( les géologues expliquent le phénomène aujourd'hui) mais ce croquis montre ce que pouvait évoquer une Klippe pour les populations anciennes. Un rocher soit accroché de façon à ce qu'il ne tombe pas à la mer, soit un rocher émergeant comme s'il était collé à quelque chose , l'empêchant de sombrer. La Klippe Lange Anna sur Helgoland en donnerait une idée.

La traduction française de falaise ou écueil empêche peut-être un francophone non germaniste de voir ce rapport avec une idée d'être collé, scotché, aggrippé au dessus ou sur la mer pour ne privilégier que la forme déchiquetée, acérée.

Ceci étant, les linguistes allemands pensent que ce serait issu de *gleibh- comme le verbe kleben (coller), cf cleofian en vieil-anglais, to cleave en anglais moderne, klīfa en ancien norrois avec le sens de grimper, escalader.

Mais ce ne sont que des hypothèses.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8284
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Thursday 08 Sep 11, 22:41 Répondre en citant ce message   

rejsl a écrit:
les linguistes allemands pensent que ce serait issu de *gleibh- comme le verbe kleben ( coller) , cf cleofian en vieil-anglais, to cleave en anglais moderne,klīfa en ancien normand avec le sens de grimper, escalader.

Vous êtes sûre pour cleofian / cleave ? Moi je les ai trouvés sous *gleubh-. D'ailleurs ni Calvert Watkins ni Austin/Texas ne font mention d'une racine *gleibh-...
Outis a écrit:
je ne vois aucun rappord sémantique raisonnable avec *gleubh- « dégrossir » qui devrait en outre passer par l'improbable taille des diamants

Malentendu dû à une mauvaise écriture de ma part : quand j'ai écrit trop vite "fendre, tailler des diamants", je voulais dire "fendre (sens général) ; tailler des diamants (sens particulier)". On n'est jamais assez précis ni assez rigoureux.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3190
Lieu: Massalia

Messageécrit le Thursday 08 Sep 11, 22:48 Répondre en citant ce message   

J'ai parlé des recherches allemandes, Papou, je ne sais pas comment raisonnent les étymologistes francophones qui se consacrent à ce type de recherches.

A) Voici pour Kluge, je recopie l'extrait concerné :

Citation:
" kleben: Mhd kleben , ahd. klebēn, as. klibon, aus wg. * klib-āswV ' kleben', auch in ae. cleofian . Durativbildung zu g. * kleib-a- StV ' haften' in anord. klifa ' klemmen' , ae. clifan, afr . kliva , as. kliban,ahd. kliban ' haften' .

Dieses aus voreinzelsprachl. * gleibh- ' haften' auch in lett. gliebties ... "


Traduction : "verbe kleben (coller) : moyen haut-allemand kleben, ancien haut-allemand klebēn, ancien saxon klibon venant du germanique occidental *klib-ā et en vieil anglais cleofian. Formation durative qui donne *kleib-a en germanique au sens d'adhérer, être fixé, en ancien norrois klifa (adhérer, presser, appuyer fortement), ancien anglais clifan, ancien frison kliva, ancien saxon kliban , ancien haut-allemand kliban, même sans : adhérer fortement.


B) Chez Pfeifer :

Citation:
kleben Vb. ‘mit Klebstoff befestigen, haften machen, haften, festhängen, klebrig sein’. Das schwache Verb ahd. klebēn (9. Jh.; anaklebēn, 8. Jh.), mhd. kleben ‘kleben, heften, festsitzen’ ist wie anders gebildetes asächs. kliҍon, aengl. cleofian, clifian, engl. to cleave, mnl. clēven, nl. kleven eine Durativbildung zum starken Verb ahd. klīban (8. Jh.), mhd. klīben ‘festsitzen, anhängen’, asächs. klīнan ‘Wurzel fassen, haften’, aengl. clīfan ‘anhaften, kleben’, anord. klīfa ‘klettern’. Sie führen mit den slaw. Verwandten aslaw. uglьběti ‘steckenbleiben, versinken’, serbokr. glȋb ‘Kot’ auf ie. *gleibh-, *gleip-, eine Labialerweiterung von ie. -*glei- ‘kleben, schmieren’/b> ‘kleben, schmieren’,


J'ai mis en gras les mêmes exemples. Par rapport à Kluge,il rajoute une parenté avec des langues slaves, le slavon uglьběti (rester scotché, s'enfoncer), le serbo-croate glȋb. Même racines indo-européennes *gleibh-, *gleip dont il pense qu'il s'agit d'un élrgissement labial de- *glei- ( coller, graisser, passser une matière grasse).

Ceci pour l'étymologie de kleben (coller) pour lequel ils pensent (les deux) que Klippe/ cliff seraient apparentés.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8284
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Thursday 08 Sep 11, 22:59 Répondre en citant ce message   

Merci, rejsl, j'avais bien lu mais c'est encore plus clair ainsi.

Bon, je comprends mieux : un coup d'oeil à Etymonline m'a appris l'existence d'un homonyme de to cleave qui a bel et bien le sens d'"adhérer". C'est de ce cleave-là dont parlent les chercheurs allemands, et non de l'autre. Etymonline précise que l'ambiguité causée par cette homonymie incite à utiliser maintenant plutôt les verbes to stick et to split, si bien que les deux verbes to cleave tombent en désuétude.

La question demeure entière : auquel des deux cleave le nom cliff est-il donc apparenté ?
(Remarquons en passant que le critère phonologique est de facto mis hors jeu.)


Dernière édition par Papou JC le Thursday 08 Sep 11, 23:20; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 2778
Lieu: Paris

Messageécrit le Thursday 08 Sep 11, 23:09 Répondre en citant ce message   

Voilà ce que dit Pokorny :
Citation:
gleibh- (Slav. equivalents see under); an deducible also from IE *glei-p-.
O.H.G. klëbēn “ stick, glue, adhere, be stuck, be stuck up “, O.S. kliƀōn, O.E. clifian,
cleofian “ stick, glue, attached, be linked “, O.E. clibbor “ sticking, adhesive “, zero grade
O.H.G. klīban “ adhere, stick, glue , cling “, O.S. biklīƀan ds., O.E. clīfan ‘stick, adhere, cling
“, O.N. klīfa “climb, ascend (pin, clinch, attach oneself)”, M.Du. clīven ds.; O.H.G. klība, O.S.
klīva, O.E. clīfe “burdock”; with -oi- O.H.G. kleiben “clamp, fasten, stick, fix (make stick,
glue)”, Ger. kleiben “ stick, glue, paste, cause to adhere “; O.E. clǣ fre (*klaiƀriōn-), M.L.G.
klüver, klēver “ clover, plant having leaves with three leaflets “; here also O.N. kleif f., klif n.
“ steep hill “, O.E. clif n., M.L.G. klif “ cliff “, O.H.G. klep (-b-) “ forelands, promontory “,
M.Du., M.L.G. klippe f. “ crag, cliff “ (out of it Ger. Klippe as “ smooth rock “, as O.Ir. slīab
“mountain” to root *sleib- “glide, slide”); to what extent occurred besides *gle-m-bh also a
nasalized form from *glei-bh- in O.E. O.H.G. klimban “ clamber, climb, ascend “, is unclear;

Le problème, cher Papou, c'est qu'il n'existe pas un verbe anglais to cleave, mais deux !
C'est le deuxième, moins connu, et signifiant "coller, adhérer" qui se rattache à cette racine et est donc parent de l'allemand kleben.
Le premier verbe to cleave, cliver, est bien à rattacher à l'i.e. *gleubh et est parent de l'allemand klieben.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8284
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Thursday 08 Sep 11, 23:22 Répondre en citant ce message   

Cher embatérienne qui écrit plus vite que son ombre ! Une fois de plus nos messages se sont croisés ... pour dire la même chose.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3190
Lieu: Massalia

Messageécrit le Thursday 08 Sep 11, 23:35 Répondre en citant ce message   

Je pense que le rapprochement avec l'allemand, puisqu'il s'agit bien là d'origines germaniques, permet d'y voir plus clair. Klippe ( même sens que cliff) en ancien haut--allemand était - klep ( sens de promontoire , falaise au dessus de la mer) , ancien normand: anord. klif,, ancien anglais aengl. clif et moyen néerlandais: mnl. clif, clef,

Il me semble que nous avons là les correspondances pour toutes ces langues, à des époques semblables, pour un mot de même sens.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8284
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Thursday 08 Sep 11, 23:44 Répondre en citant ce message   

1. Vérification faite : Dans Austin/Texas, j'ai fini par trouver cliff et climb (grimper) sous *gel- (357), en compagnie d'une avalanche de choses plus ou moins collantes et gluantes que chacun pourra découvrir ICI.
Je note que ni Calvert Watkins ni Harper (Etymonline) ne suivent leurs collègues du Texas sur cette pente glissante. Calvert Watkins a bien une entrée *glei-, mais on n'y trouve que clay (argile) et glue. Ni cliff ni climb. J'ai déjà parlé du "perhaps" de Harper. Encore plus prudent à propos de climb, il ne le rattache à aucun autre mot anglais ni à aucune racine.

2. Le français ne serait concerné par cette discussion que si mon hypothèse était vérifiée, auquel cas il y aurait un rapport entre l'anglais cliff et le français cliver. Mais on voit que la question n'est pas réglée.
En revanche, en ce qui concerne la racine "collante", il y aurait certainement des choses à dire (ici ou ailleurs) sur les mots français glu, glèbe, et peut-être glaise. Mais ça suffira pour aujourd'hui.


Dernière édition par Papou JC le Friday 09 Sep 11, 9:31; édité 4 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3190
Lieu: Massalia

Messageécrit le Friday 09 Sep 11, 9:10 Répondre en citant ce message   

Il semble donc qu'il y ait des approches différentes du côté des chercheurs venant de langues germaniques, puisque les chercheurs américains du Texas arrivent aux mêmes conclusions -provisoires peut-être- que leurs collègues germanophones. De quand date le Calvert Watkins ?

Du côté ( Kluge, Pfeifer) il était certain que Klippe/cliff et klifa ( ancien normand) étaient apparentés.

Mais, et je l'avais signalé dès le premier post où je donnais leurs analyses, ils émettaient l'hypothèse que cliff/Klippe venaient de * gleibh- avec l'idée de coller. Cela correspondait tout de même à votre perhaps. Disons, que c'est dans ce sens que vont les recherhes actuelles.

D'autre part, en ce qui concerne le climb anglais et le klettern allemand, voici le point de vue de Pfeifer:

klettern: signification: monter en s'accrochant avec ses quatre membres.

Itératif de kletten . Le verbe se rattache par une extension de dentale de l'indo-européen * gleit, voire *- glit ( comme Kleid{ robe} à la racine ie. *glei- ( coller) , d'où ce sens de se mouvoir vers le haut en adhérant ( être collé) à une paroi.

Une chose est certaine, c'est que ces chercheurs sont conséquents dans leurs raisonnements.


P.S. Juste une remarque: Il me semble risqué d'employer le terme Pokorny-Texas.

Le dictionnaire de Pokorny , résultat des travaux de ce chercheur est en quelque sorte figé , comme le Littré.

Ces chercheurs du Texas, s'inspirent de Pokorny, l'adaptent en fonction de leurs nouveaux travaux et citent d'autres sources. Ce n'est pas ou plus exactement Pokorny. Disons que ce sont des références à utiliser puisque réflétant des travaux actuels, mais nous devrions les citer par chercheurs Austin/Texas, par exemple, et garder Pokorny pour se reférer aux travaux propres à pokorny. enfin, ce n'est qu'un avis personnel.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2









phpBB (c) 2001-2008