Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
touiller (francais) - Le mot du jour - Forum Babel
touiller (francais)
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
jacklouis



Inscrit le: 26 Dec 2006
Messages: 260
Lieu: Québec (canada)

Messageécrit le Thursday 19 Jun 08, 22:16 Répondre en citant ce message   

Touiller

Verbe français ancien, presque totalement disparu si ce n'est dans certaines régions et dans cette expression encore entendue : "touiller la salade" pour "tourner", afin d'y mélanger les condiments.

Il a le sens de remuer, brasser, mélanger,.... mais originellement celui de salir, barbouiller.

Primitivement écrit "tooillier" (v. 1175), puis "touiller" (1421).
Du latin "tudiculare", piler, broyer. Un instrument servant à broyer les olives chez les Romains portait le nom de "tudicula".

Usuel jusqu'au XVIIe. s., avec le sens de "traîner quelqu'un dans la boue".
Encore employé familièrement pour "mélanger, brasser, une pâte par exemple... serait à l'origine d'un mot vendéen "toulon", un genre de pilon servant autrefois à brasser la crème dans le tarasson, pour en faire du beurre.
Entre dans la composition de mots comme "ratatouille".

J'aimerais savoir si ce verbe est encore utilisé ailleurs de nos jours.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
akribik



Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 164
Lieu: paris

Messageécrit le Thursday 19 Jun 08, 22:33 Répondre en citant ce message   

Oui, ce verbe est encore tout à fait possible en français courant, plutôt oral en tout cas. Pour moi, il évoque un mélange à la fois vigoureux et assez grossier dans son résultat. On va touiller du yaourt, mais pas des colorants destinés à teindre une étoffe!
J'ai lu le verbe, me semble-t-il, dans des romans policiers traduits de l'américain où il est employé pour décrire l'activité de la personne qui tourne un petit bâton plat dans un gobelet de café sucré, avant de le boire, puis, suite et fin du cliché, de l'écraser dans son poing et de le lancer dans une grande corbeille. Le mot "touillette" peut être utilisé dans ce genre de contexte pour désigner le bâtonnet plat en plastique transparent, mais cela me fait drôle aussi de le lire, tandis que pour une menthe à l'eau on utilisera un agitateur, tige cylindrique plus longue terminée par un disque plat. Mais un agitateur dans un polar...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
LeMi



Inscrit le: 20 Feb 2008
Messages: 28
Lieu: Sagno de mar

Messageécrit le Thursday 19 Jun 08, 22:41 Répondre en citant ce message   

En ce qui concerne "toulon", le nom de la ville de "Toulon", j'ai deux versions :
- Tol : terrain bas-pied de montagne
- La divinité Telonus

Par contre pour "touiller", à part pour "mélanger" je ne l'ai jamais entendu.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
AdM



Inscrit le: 13 Dec 2006
Messages: 432
Lieu: L-l-N (Belgique)

Messageécrit le Thursday 19 Jun 08, 22:50 Répondre en citant ce message   

Touiller, touille, touilleuse sont populaires en Wallonie.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
jacklouis



Inscrit le: 26 Dec 2006
Messages: 260
Lieu: Québec (canada)

Messageécrit le Thursday 19 Jun 08, 23:19 Répondre en citant ce message   

Merci à vous trois pour ces confirmations immédiates à ma question...
Je ne pensais pas que ce verbe était encore si connu.

@ Le Mi.
Pour ce qui est du "toulon", il ne s'agit pas de la ville, mais d'un instrument de brassage, utilisé en Vendée il y a bien longtemps mais que j'ai cependant connu, pour brasser la crème et en faire du beurre. C'était encore avant l'invention des premières "barattes".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2784
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Friday 20 Jun 08, 1:34 Répondre en citant ce message   

En Piémont nous avons

-touiré (la salada)

-vërtouié = enrouler
-ënvërtouié = idem dans un enveloppe
-vërtoui = chose enroulée
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
le Berton



Inscrit le: 11 Jan 2008
Messages: 134
Lieu: Bretagne

Messageécrit le Friday 20 Jun 08, 5:50 Répondre en citant ce message   

Touiller est très connu en France, d'ailleurs, je pense que tout le monde connait son sens!
Il y a même une histoire drôle avec (enfin drôle, c'est vous qui voyez!)

Bernard Tapie est invité chez la baronne de Rothschild.
On connait le franc-parler de Tapie, aussi on le prévient qu'il y aura chez la baronne tout le gratin parisien,
et qu'il serait souhaitable qu'il surveille son language.
"Pas de problème, je sais bien me tenir, quand même!"

Tapie arrive chez la baronne, dont, de nombreuses personnes de la haute société parisienne sont déjà présentes:
- Voudriez-vous prendre une tasse de Thé? demande la baronne
- Bien volontier!
- Souhaitez-vous un peu de lait?
- Oui, merci, juste un nuage!

Le domestique de la baronne apporte le thé avec le lait, mais sans la petite cuillere

Tapie se retourne et s'exclame:
Et j'touille avec quoi? Avec mes couilles?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
akribik



Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 164
Lieu: paris

Messageécrit le Friday 20 Jun 08, 10:58 Répondre en citant ce message   

"Touiller" viendrait du latin "tudiculare", selon le Wiktionnaire. Cela me semble du bas latin assez typique, les érudits de service pourront sans doute le confirmer. La même source donne l'exemple de la préparation de la salade, c'est classique, mais aussi de la terre qu'on touillerait avant de planter des pommes de terre par exemple. Ce deuxième cas ne me paraît pas conforme à l'idée de mélange d'ingrédients différents, et qui dans le cas de la salade sinon du café restent distincts après l'opération, donc ne me convainc pas. Synonymes plus élégants: brasser, mélanger.
Idée comique: on parle de brassage social ou au contraire de son absence. Du touillage social? Cela connoterait la manipulation extérieure et des effets plutôt incohérents ou grossiers...
L'histoire de Tapie n'est en effet pas très drôle. Il y a une allitération évidente, mais...
PS: au sujet de la salade, le verbe "fatiguer" était paraît-il employé. Quelqu'un confirme?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 2695
Lieu: Nissa

Messageécrit le Friday 20 Jun 08, 18:30 Répondre en citant ce message   

Oui akribik, dans ma jeunesse, l'expression « fatiguer la salade » était d'un emploi courant, surtout pour les salades fermes (type chicorée, pissenlit) que ce travail, avec l'effet du vinaigre, permettait de commencer à légèrement faner et à rendre moins croquantes : on disait qu'il fallait la fatiguer jusqu'à ce qu'elle fume. Pour les salades tendres comme les laitues, on se contentait de les remuer délicatement, au dernier moment …

Mais tudicula « moulin à olives » est du bon latin, diminutif de tudes « marteau », d'un thème *(s)teu-d- que le latin connaît par un présent à infixe nasal tundō (parfait tutudī) « frapper, battre à coups répétés, écraser, piler », utilisé aussi au figuré pour « rebattre [les oreilles] ».
On trouve aussi une glose tudiatōrēs : khalkótupoi (χαλκότυποι) « qui frappe le bronze » faisant le lien avec le travail de la forge.

Le thème *(s)teu-d- est aussi connu en sanskrit (actif tudati, moyen tundate, parfait véd. tutoda « il heurte ») et en gotique (stauta « je heurte »).

Le grec connaît un élargissement différent avec túptō « je frappe » (nuance durative) et túpos « empreinte laissée par une frappe » (> fr. -type). Mais je crois possible qu'il y reste des traces de l'élargissement en dentale dans des noms de héros comme Τυδεύς [tudeús] « Tydée », puissant héros argien de la guerre contre Thèbes, qui serait le « Frappeur », et Τυνδάρεος [tundáreos] « Tyndare », père social d'Hélène, qui serait le « Forgeron ». Mais les indices sont très faibles et ce ne sont pour l'instant que des hypothèses.

Pour revenir à touiller la salade, si, comme c'est vraisemblable, tudiculō est bien l'étymon, il s'agirait donc primitivement, comme akribik en ouvrait la porte avec fatiguer, de la casser par les coups répétés des couverts à salade afin de l'attendrir. Ce sens se serait affaibli, ça arrive …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
akribik



Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 164
Lieu: paris

Messageécrit le Friday 20 Jun 08, 22:30 Répondre en citant ce message   

Attendrir, fouler, à l'extrême broyer plus que mélanger. Très intéressant, en particulier les traitements adaptés aux différentes variétés et donc textures de légumes feuilles. Par association d'idées on peut penser au martelage destiné à assouplir certains écorces pour les utiliser comme vêtements chez je ne sais plus quel peuple tropical. C'est un des usages du verbe "faire": faire une paire de chaussures, c'est la fatiguer mais pas l'user!
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
joachim



Inscrit le: 13 Jun 2006
Messages: 219
Lieu: Nord (avesnois)

Messageécrit le Sunday 22 Jun 08, 20:39 Répondre en citant ce message   

J'ai passé ma jeunesse en région parisienne, et je me souviens que mes parents disaient "mélanger la salade". Je connaissais le mot touiller, mais plutôt dans le sens sale (la boue par exemple).

Mais quand j'ai habité le Nord, effectivement j'ai eu la surprise d'entendre "touiller la salade".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
jacklouis



Inscrit le: 26 Dec 2006
Messages: 260
Lieu: Québec (canada)

Messageécrit le Monday 23 Jun 08, 1:36 Répondre en citant ce message   

Merci à vous Joachim et akribik de vos témoignages. Ils complètent ce que nous avions appris de ce mot par ses origines, puisque son nom latin le rattache à un intrument de broyage d'olives chez les Romains, et que son emploi au moyen-âge se rapportait plutôt à des salissures de boue.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 2695
Lieu: Nissa

Messageécrit le Monday 23 Jun 08, 10:25 Répondre en citant ce message   

jacklouis a écrit:
… son emploi au moyen-âge se rapportait plutôt à des salissures de boue.

Ah oui ?

Et qui donc a dit ça ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
jacklouis



Inscrit le: 26 Dec 2006
Messages: 260
Lieu: Québec (canada)

Messageécrit le Monday 23 Jun 08, 22:56 Répondre en citant ce message   

Dans le D. H. de la L.Fr. (T.II p 2138) on peut lire :

Citation:
Ce mot (touiller) usité dans les pays septentrionaux a été usuel en français jusqu'au XVIIe s, aux sens de traîner quelqu'un dans la boue (v. 1180), toillier. Il semble toujours être familier pour mélanger, remuer...


Le D. ajoute : que ce "tudicula" serait dérivé par suffixation diminutive de tudes, marteau, lui-même dérivé de tundere, blesser, contusionner.


Dernière édition par jacklouis le Tuesday 24 Jun 08, 13:28; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
akribik



Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 164
Lieu: paris

Messageécrit le Tuesday 24 Jun 08, 10:44 Répondre en citant ce message   

Donc il y aurait eu convergence étymologique: deux sens différents, venus de mots latins distincts, puis ... touillés ensemble? Intéressant.
D'autre part, peut-on admettre qu'il y a en français une sorte de terminaison péjorative populaire, un peu comme le -âtre des couleurs, -ouille, comme dans barbouille, bidouille, tambouille, carambouille, bouille, etc.? Et, peut-être plus tiré par les cheveux, une parenté avec les mots italiens finissant en -oglio?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Page 1 sur 3









phpBB (c) 2001-2008