Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Choisir l'italien : votre avis? - Forum italien - Forum Babel
Choisir l'italien : votre avis?
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum italien
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Breiðnefurinn



Inscrit le: 06 Jun 2008
Messages: 67
Lieu: Auvergne

Messageécrit le Friday 04 Jul 08, 0:37 Répondre en citant ce message   

Voila, je suis bientôt lycéen, je suis à fond dans les langues et malheureusement le choix de langues est plutôt sommaire dans ma région... Bref, j'ai fait des demandes de lycées différents avec en option, une seconde européenne en langue anglaise et une troisième langue, soit russe soit allemand. Malheureusement, je suis sur liste d'attente (13eme et 17eme :pleure: ) et renvoyé sur mon lycée de secteur (inaccessible et avec une très mauvaise réputation). Il me reste le choix du lycée privé avec italien bien que ça ne m'intéresse autant que le moldave ou le tibétain, mais les autres matières ne m'intéressent pas!

J'aimerais savoir si la langue italienne est en général facile ou difficile d'un point de vue grammatical (déclinaisons, conjugaisons, irrégularités...) ou plutôt difficile pour quelqu'un qui se débrouille plutôt bien en langues. Et est-ce que l'apprentissage de la langue espagnole peut mélanger ou bien aider?

Merci de votre attention!

P.S: Je vais faire un "entretien" demain avec le directeur du lycée privé, mon apprentissage de l'italien n'est donc pas sûr!
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Zwielicht



Inscrit le: 30 Jan 2007
Messages: 1223
Lieu: la rencontre des eaux

Messageécrit le Friday 04 Jul 08, 0:44 Répondre en citant ce message   

J'ai commencé à apprendre l'italien il y a 4 ans.

J'ai, depuis, eu des chances de commencer l'espagnol, mais j'ai toujours refusé par crainte de me mélanger.

Cela dit, je ne sais pas si ma crainte est justifiée ou non.

Mon opinion vaut ce qu'elle vaut, mais je trouve que l'italien est une langue facile, dans la mesure où on peut dire qu'il y a des langues faciles. Si on est francophone, beaucoup de constructions de phrases nous viennent naturellement. J'ai eu la chance d'avoir une professeure qui enseignait en français et italien, une fois, et ses cours étaient très simples. Plus tard, j'ai dû apprendre d'une professeure qui enseignait en anglais et italien, et ses cours étaient plus compliqués, pour en arriver au même résultat, du fait qu'il fallait expliquer des choses qui étaient a priori illogiques aux étudiants anglophones.

Mais bon, c'est toujours difficile de franchir un certain niveau de compréhension orale / expression.
Citation:
déclinaisons
Assez faciles du fait qu'il n'y a pas de déclinaison selon les cas grammaticaux (à part bien sûr qu'on utilise des pronoms personnels différents selon le cas). Pour l'accord en genre et en nombre, c'est un peu plus élaboré qu'en français, mais c'est plutôt régulier.
Citation:
conjugaisons
Comme en français.. trois groupes, et plusieurs exceptions. Souvent on peut s'aider des exceptions françaises pour se souvenir de celles italiennes.

Dernière édition par Zwielicht le Friday 04 Jul 08, 0:52; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Kophos



Inscrit le: 08 Jan 2008
Messages: 177
Lieu: Limousin

Messageécrit le Friday 04 Jul 08, 0:51 Répondre en citant ce message   

Sans être aucunement un spécialiste de l'italien, je peux vous dire que cette langue a la réputation (justifiée à mon avis) d'être une des plus faciles à apprendre pour un francophone : elle fait partie de la famille des langues romanes (issues du latin), comme l'espagnol, l'occitan, le portugais, et d'autres encore.
Il n'y a pas de déclinaisons en italien, la syntaxe est assez proche de celle du français, cette langue ne comporte aucun phonème inconnu en français, les conjugaisons ne posent pas de difficultés particulières, la prononciation est conforme à l'orthographe...
Je ne vois pas ce qui pourrait vous faire renoncer à apprendre l'italien, qui est une langue magnifique : en plus on y prend très vite goût !
Je ne vois pas non plus pourquoi le moldave ou le tibétain seraient sans intérêt : le mieux serait d'essayer pour vérifier ! Ce n'est jamais prudent de déclarer qu'une matière ne vous intéresse pas si vous n'en avez pas déjà fait l'expérience : vous passez peut-être à côté d'une belle découverte !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 2915
Lieu: Nissa

Messageécrit le Friday 04 Jul 08, 7:35 Répondre en citant ce message   

Je ne suis qu'un pitoyable italianisant car, comme l'anglais, c'est une langue que je n'ai jamais apprise dans le cadre d'un enseignement normal (cours ou méthode de langue) mais uniquement par la pratique des voyages et de la lecture (j'ai fait des études classiques avec une seule langue vivante, l'allemand).

J'approuverai donc les intervenant précédents : si l'objectif n'est que de s'y débrouiller honnêtement, voyager, faire ses courses, lire des romans ou passer le bac, l'italien est une langue très facile pour un français. Mais ça s'arrête là.

De tout ce que j'ai pu lire et entendu dire, la grammaire de l'italien, syntaxe et emploi des formes verbales, serait particulièrement difficile. Aller plus loin que mon français italianisé (miroir de l'italien francisé de giòrss !) risque d'être ardu.

Quant à l'apprentissage simultané de deux langues romanes, il y a du pour et du contre. Les risques de confusion sont réels mais, si du moins on fait l'effort d'apprendre un peu de latin et de linguistique romane, les deux apprentissages peuvent se soutenir mutuellement, chacun faisant la courte échelle à l'autre. Tout dépend, je crois, de la façon dont on appréhende mentalement l'immersion dans une nouvelle langue, synthétiquement ou analytiquement …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Luc de Provence



Inscrit le: 11 Jul 2007
Messages: 682
Lieu: Marseille

Messageécrit le Friday 04 Jul 08, 9:54 Répondre en citant ce message   

Je pense que pour un Français ou un Francophone l'apprentissage et l'étude de l'Italien ne relèvent pas de la gageure....
Il faudrait que notre ami mette à profit les vacances estivales pour étudier les prémices de cette langue car les méthodes aujourd'hui foisonnent pour l'italien, souvent distrayantes et amusantes à souhait.
Quant à l'espagnol ( langue que j'ai étudiée ) je pense que ce serait se compliquer la tache que de l'aborder comme un pont qui, j'en doute, faciliterait l'étude de l'italien d'autant plus qu'il ne semble pas s'exalter outre-mesure en ce sens puisqu'il dit que çà l'intéresse autant que le moldave ou le tibétain (langues au demeurant respectables notamment la dernière qui véhicule une culture et une spiritualité d'intérêt
universel ).
Quant au risque de confusion, je n'y crois pas par expérience. J'ai étudié l'Espagnol et le Portugais, l'Italien, le Provençal et bien sûr le Français et un peu de Latin sans problème de confusion puisque le cerveau me semble-t-il emmagasine chaque donnée reçue par rubrique et ne les redistribue pas de façon désordonnée. Lorsque je correspond avec Miccasoffiu je lui écris en corse et je traduis parfois en italien et en sicilien qui sont pourtant des idiomes de la même famille, sans mélange ni confusion, et je pourrais aussi le faire en napolitain.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2782
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Friday 04 Jul 08, 11:15 Répondre en citant ce message   

Citation:
Il me reste le choix du lycée privé avec italien bien que ça ne m'intéresse autant que le moldave ou le tibétain,

...bah...si tu ne voit pas la difference, tu ne doit pas étudier. N'as-tu jamais pensé de travailler?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11029
Lieu: Lyon

Messageécrit le Friday 04 Jul 08, 11:42 Répondre en citant ce message   

Comme les intervenants précédents, je vais parler de mon expérience personnelle. L'italien est pour moi une langue de travail, que je pratique à un niveau quasi-bilingue.

Je l'ai apprise en 4 mois, en dernière année de Fac : ce fut pour moi un coup de foudre, avec la perspective alléchante d'aller passer 4 mois de stage en Italie.

Outis parle de "la courte échelle" que se font les langues romanes. Je suis d'accord avec lui mais à une condition. Pour qu'une langue romane puisse aider l'autre, il faut qu'elle soit très bien maîtrisée sinon c'est la grande échelle ... vers le chaos. Je ne me suis mis à l'espagnol que lorsque mon italien a été vraiment bien ancré, sans risque de confusion.

Ce risque est d'autant plus grand que Breiðnefurinn est très jeune. Son espagnol (2nde langue ?) est peut-être encore léger.

La difficulté d'apprendre simultanément l'espagnol et l'italien est flagrante notamment pour la conjugaison : j'ai du mal à imaginer que le cerveau cloisonne quoi que ce soit en la matière. Rien que pour une seule de ces langues, il faut être rigoureux pour différencier les temps entre eux alors pour 2 langues très semblables...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
semensat



Inscrit le: 20 Aug 2005
Messages: 864
Lieu: vers Toulouse

Messageécrit le Friday 04 Jul 08, 12:34 Répondre en citant ce message   

Pour ne rien changer, je vais également parler de mon expérience personnelle ...

J'ai fait 5 ans d'espagnol en LV2, avec pour principale motivation le fait que je ne voulais vraiment pas faire d'anglais. J'ai appris quelque bribes d'italien par le peu que mon père en connait et grâce à un jeu vidéo. J'ai également fait 6 ans de latin dans le secondaire, et cette année, cette langue occupait un tiers de mon temps de cours.

Ma conclusion après un an sans pratiquer le moins du monde l'espagnol ni l'italien, c'est que si du tac au tac je dois parler espagnol, ce sont les phrases italiennes qui me viennent, jusqu'à ce que mon absence de maitrise de cette langue me force à revenir à l'espagnol. Je dirais que l'italien est plus proche du français et surtout du latin dans le vocabulaire de base, ce qui facilite la compréhension, mais l'espagnol est plus simple pour parler, tant que ça reste basique toujours.

Ensuite, je ne trouve pas qu'il y ait vraiment mélange possible entre les deux langues, pour ce que j'en connais : le pluriel italien en -i/-e est radicalement différent de celui en -s de l'espagnol ; si je jette un coup d'œil aux désinence de présent (-o, -i, - / -iamo, -te, -no vs. -o, -s, - / -mos, -is, -n), je les trouve trop différenciées pour qu'il y ait vraiment confusion.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2782
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Friday 04 Jul 08, 14:04 Répondre en citant ce message   

Scusate, ma non mi va di fare la parte del cattivo! Vi sono costretto...
Le vostre esperienze sono tutte bellissime, ma sono esperienze di gente che aveva interesse a studiare.
Questo ragazzo cerca solo la via più corta.
Vuole sapere se l'italiano è facile, per non doversi stancare in una faccenda che ritiene inutile.

Se parte con tale piede, non imparerà un bel nulla...

Lo stesso si potrebbe dire di un Italiano che dimostrasse un simile atteggiamento verso la lingua francese.

Il pericolo di confondere spagnolo e italiano, in simili condizioni, è totale e devastante.

Il mio francese fa schifo, ma il 90% dei Francesi che ho incontrato, ha saputo rivolgersi a me solo nella propria lingua (il che non va a loro onore) e, per di più, del restante 10%, almeno l'8% mi ha risposto in una insalata di italiano e spagnolo.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11029
Lieu: Lyon

Messageécrit le Friday 04 Jul 08, 14:27 Répondre en citant ce message   

Dommage que tu répondes en italien à Breiðnefurinn...qui ne connait encore rien à cette langue ... En résumé, Giorss pense que le risque de confusion italien/espagnol pour un lycéen pas forcément passionné ni super motivé par l'italien, est très grand. Je pense un peu comme lui.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Breiðnefurinn



Inscrit le: 06 Jun 2008
Messages: 67
Lieu: Auvergne

Messageécrit le Friday 04 Jul 08, 15:46 Répondre en citant ce message   

Bon, je vient de sortir de ce lycée et je suis pris avec italien. Ceci dit, les conditions de travail y sont exemplaires dans cet établissement de plus, je commence à me faire une raison et je pense qu'une année d'italien ne me fera pas de mal en travaillant comme il se doit. (Si je choisit une première scientifique on m'a dit que je devrais arrêter ma LV3).
En revanche, je tenais à dire que je n'ai strictement rien contre le moldave et le tibétain qui sont des langues respectables et surement intéressantes, mais ce que je voulais dire c'est que j'ai d'autres préférences. (J'avoue que mon exemple est loin d'être judicieux.
En revanche, je pense que le fait que ce soit une langue latine m'aidera surement dans l'apprentissage mais que la confusion avec l'espagnol n'est pas à écarter. Cependant, je pense me mettre a l'italien durant ces vacances avec une méthode (type Harrap's Express) histoire de m'y familiariser (bien que mes vacances vont être chargées car j'ai d'autres projets linguistiques de prévus). Mais merci de tous ces précieux renseignements!

Sinon, d'un point de vue international, où parle-t-on italien à part en Italie?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Zwielicht



Inscrit le: 30 Jan 2007
Messages: 1223
Lieu: la rencontre des eaux

Messageécrit le Friday 04 Jul 08, 16:15 Répondre en citant ce message   

Breiðnefurinn a écrit:
Sinon, d'un point de vu international, où on parle italien à part en Italie?
En Slovénie.. dans une petite région qui donne sur le golfe de Piran en mer Adriatique (villes de Piran, Portoroz).. ça parle pas mal italien.

Sinon, il y a des parties de la Suisse, mais je ne m'y connais pas beaucoup.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
moinonplus



Inscrit le: 01 Jan 2007
Messages: 28
Lieu: Touraine

Messageécrit le Friday 04 Jul 08, 17:58 Répondre en citant ce message   

Tu as sûrement fait un bon choix en choisissant LV3 italien. Tu peux te contenter d'un an, mais si tu sens que tu peux continuer, fais-le. Je ne sais pas si c'est une règle particulière à ton lycée privé de devoir arrêter la LV3 en 1e S mais je n'ai jamais vu ça dans un lycée public, j'ai moi-même fait LV3 italien en 1e et Tle S.
Si tu "te débrouilles bien en langues", tu capteras vite les structures idiomatiques de l'italien et la grammaire ne posera aucun problème, comme déjà dit plus haut, même si ça ne t'intéresse pas particulièrement. Je n'ai jamais fait d'espagnol en cours mais c'est vrai que parfois, les LV2 espagnol ressortaient des phrases mi-italiennes mi-espagnoles ("La madre sta cercando los bambinos"). Ça restera exceptionnel si tu fais attention.

Comme l'a dit Zwielicht, tu pourras entendre parler italien dans certains coins de la Slovénie et de la Suisse, et des autres pays de l'autre côté de l'Adriatique (Croatie, Albanie...). On l'utilise aussi à Malte, en Argentine et quelques autres pays. Ça pourra t'être utile aussi si tu te perds à Little Italy, mais bon ...

Quoi qu'il en soit, bonne chance au lycée.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Breiðnefurinn



Inscrit le: 06 Jun 2008
Messages: 67
Lieu: Auvergne

Messageécrit le Friday 04 Jul 08, 18:10 Répondre en citant ce message   

Merci pour tout ces conseils je vais faire en sorte de ne pas trop me perdre et de ne pas rapprocher l'italien de l'espagnol. Mais je vais m'y mettre dans deux semaines (Harrap's Italien Méthode express) pour ne pas trop me perdre à la rentrée vu la quinzaine de tests prévus en tout donc voilà. Merci encore de m'avoir aider à éclaircir et à m'intéresser un peu d'avantage à cette langue. (Si je fait ça avec toutes les langues je vais me retrouver à faire n'importe quoi.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2782
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Friday 04 Jul 08, 18:34 Répondre en citant ce message   

Caro José, lo so benissimo che il mio non è francese: è un mezzo per farmi capire.

Breiðnefurinn a écrit:
Sinon, d'un point de vu international, où on parle italien à part en Italie?

langue officielle en:
- San Marino
- Vatican
- Suisse

Connu à:
- Monaco
- Albanie (les jeunes)
- Roumanie (très répandu)
- Iles de la Grèce (les vieux)
- Somalie
- Lybie
- Eritrée
- Ethiopie
- Argentine (le 80% de la population a des racines italiennes et il y a des gens qui encore parlent l'italien ou un dialecte d'Italie)
- l'Istria et la côte dalmate de la ex Yougoslavie (parce-que cette region etait culturelment Italie, avant de l'esode forcé de 500.000 Italiens)
- Ile de Malta

Les Corses le comprendent bien.

Apres il faut dire que la langue italienne est tres diffusée dans l'Europe de l'Est (plus de ce qu'en pourriez penser: j'ai parlé italien avec deux habitants de Prague, dans une brasserie de celle ville et tous les deux ne se connaissaient pas entre eux).

Et ne t'oublie pas que nous sommes comme les orties...partout:
Canada, Etats Unis, Brasil, Australie, Venezuela, Uruguay, Allemagne, Mexique, France, Belge, Royaume Uni et Luxembourg.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum italien Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Page 1 sur 3









phpBB (c) 2001-2008