Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Choisir l'italien : votre avis? - Forum italien - Forum Babel
Choisir l'italien : votre avis?
Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum italien
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Breiðnefurinn



Inscrit le: 06 Jun 2008
Messages: 67
Lieu: Auvergne

Messageécrit le Friday 04 Jul 08, 18:51 Répondre en citant ce message   

Wahou je n'imaginais pas qu'il y avait autant de pays qui parlait l'italien ou du moins le reconnaissent.
Par contre, J'ai pas compris le début! ...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Zwielicht



Inscrit le: 30 Jan 2007
Messages: 1225
Lieu: la rencontre des eaux

Messageécrit le Friday 04 Jul 08, 18:56 Répondre en citant ce message   

giòrss a écrit:
Et ne t'oublie pas que nous sommes comme les orties...partout:
Canada
Si.. ma l'italiano, qui, pochi vogliono parlarlo ...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 3509
Lieu: Nissa

Messageécrit le Friday 04 Jul 08, 19:07 Répondre en citant ce message   

giòrss a écrit:
- Iles de la Grèce (les vieux)

Des vieux de plus en plus vieux, je dirais même de plus en plus morts au fur et à mesure que cette référence est répétée.

Je vais régulièrement dans une île du Dodécanèse mais les gens qui y ont eu l'école en italien ont maintenant dans les soixante-quinze ans et ne se rappellent plus de grand chose …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2777
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Friday 04 Jul 08, 19:38 Répondre en citant ce message   

A' Rhodes, en 2004, j'ai parlé personellement avec plusieurs de ces revenants.

Zwielicht: non lo parlano in pubblico, ma molti lo capiscono.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Luc de Provence



Inscrit le: 11 Jul 2007
Messages: 682
Lieu: Marseille

Messageécrit le Friday 04 Jul 08, 20:13 Répondre en citant ce message   

A Marseille il y a de nombreuses familles italiennes qui sont venues de la Tunisie en 1961 où elles s'étaient installées à la fin du XIXème siècle ou après le terremoto de Messina au tout début du XXème siècle. La première et deuxième génération ont disparu mais il reste encore la troisième génération née dans les annés vingt comme mes parents et la quatrième génération née dans les années cinquante comme moi.
Nous parlons l'italien et le sicilien ( les deux langues, assez abâtardies de français et d'arabe ). Il existe une radio à Marseille qui s'appelle Radio Diva dont le responsable est un Sicilien de Tunisie Mr Scirè, et des centaines de personnes écoutent le programme chaque semaine. Il est vrai que le programme et le répertoire.....feraient fuir nos frères et compatriotes restés dans lo stivale qui nous jugeraient un peu " ringards " et " rétros " mais nous on adore çà ! Une fois par moi nous sommes plusieurs centaines à assister à une soirée italienne ( avec repas Italien lasagne et cannoli au dessert ) avec un chanteur chaque fois différent qui vient spécialement d'Italie ( Riccardo Antonelli, Tony Palermo ) et les gens sont enthousiastes et se lèvent pour applaudir frénétiquement des chansons souvent Napolitaines ou de Claudio Villa. Au début du spectacle Mr Scirè fait lever tout le monde pour écouter d'abord la Marseillaise et ensuite Fratelli d'Italia et tout le monde a les larmes aux yeux Nous aimons beaucoup la France qui nous a donné le pain, le travail et l'instruction mais nous aimons notre Mère l'Italie qui vit dans notre chair et notre esprit malgré le temps qui passe et l'éloignement et dont l'évocation nous fait frémir religieusement par un mystérieux appel intérieur.
Nous, Italiens venus de Tunisie, avons conservé notre langue et nos traditions tout en aimant et respectant la France pour ce qu'elle nous a donné et parmi les Italiens à Marseille nous sommes les seuls avoir conservé nos traditions car les Napolitains, les Piémontais, les Toscans pourtant si nombreux à Marseille arrivés plus tôt au début du XXème siècle ont tout oublié.


Dernière édition par Luc de Provence le Saturday 05 Jul 08, 7:23; édité 2 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Breiðnefurinn



Inscrit le: 06 Jun 2008
Messages: 67
Lieu: Auvergne

Messageécrit le Friday 04 Jul 08, 20:31 Répondre en citant ce message   

Une véritable communauté!
Je trouve ça joli de voir que vous fassiez voir vos origines tout en restant naturellement et évidemment citoyen français.
Sinon, j'ai une autre question. Est-ce que il y a des dialectes (je pense que c'est évident), mais ont-ils une aussi grande importance qu'en Espagne?
(Quoi de plus désagréable d'apprendre l'espagnol et de se retrouver dans une région ou absolument tous le monde parle un dialecte incompréhensible!)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Luc de Provence



Inscrit le: 11 Jul 2007
Messages: 682
Lieu: Marseille

Messageécrit le Friday 04 Jul 08, 20:41 Répondre en citant ce message   

oui, en Italie il existe une infinité de dialectes mais aujourd'hui l'italien est connu et pratiqué de tous, partout. Tu auras parfois quelques problèmes avec l'accent d'ici ou de là...Moi qui n'ai jamais vécu en Italie bien que pratiquant la langue en famille ici en France, on me demande parfois si je ne viens pas des Abruzzes... Je n'ai jamais compris pourquoi...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2777
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Saturday 05 Jul 08, 9:59 Répondre en citant ce message   

La situation des dialectes neolatins d'Italie est la même de celle d'Espagne.
L'italien est la langue vehiculaire.
Le dialecte on le parle entre amis et gens de la famille (si tous ont la même origine regionale).
Dans les grandes villes le véritable dialecte est parlé seulement entre vieux.
Le jeunes parlent seulement italien, mais avec un accent local.

Les accents (quand on parle italien et non pas dialecte) ont changé beaucoup en les dernieres decades.
L'accent des villes du sud, lentement, est en train de s'uniformer à celui de Rome.
L'accent de Rome, que dans le Moyen Age etait comme le napolitain, et dans la renaissance a pris du toscan, maintenant a evolué vers le sicilien.
C'est tres facile distinguer une personne du Nord, du Centre et du Sud de la peninsule.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11043
Lieu: Lyon

Messageécrit le Saturday 05 Jul 08, 11:05 Répondre en citant ce message   

Giorss a écrit:
Argentine (le 80% de la population a des racines italiennes et il y a des gens qui encore parlent l'italien ou un dialecte d'Italie)

80 % des Argentins sont d'origine espagnole ou italienne, ce qui n'est pas la même chose. Etre d'origine X ou Y ne signifie pas être capable de parler la langue. 17 % des Argentins ont un ancêtre français, je n'en tirerais pas de conclusions sur la connaissance du français par ces descendants de Français. L'expression "telle langue est connue dans...(liste de pays)" n'a pas beaucoup de sens. A mon sens !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2777
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Friday 11 Jul 08, 14:46 Répondre en citant ce message   

Ma ville est jumelée avec une ville argentine de la Pampa Gringa.
Les Argentins qui viennent ici parlent encore le piemontais comme ses ancêtres...
et parlent aussi un peu d'italien...tous le comprendent.
Le 80% des Argentins ont "un" ancêtre italien (comme minimum)...
Et aussi les Allemands parlent allemand...visite Bariloche!
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11043
Lieu: Lyon

Messageécrit le Friday 11 Jul 08, 15:26 Répondre en citant ce message   

Que des Argentins, donc hispanophones, comprennent l'italien, c'est une évidence vu la proximité des 2 langues. Ca ne veut absolument pas dire qu'ils s'expriment correctement en italien ou qu'ils sont même capables de faire des phrases en italien.

Que des Argentins membres d'un comité de jumelage avec une ville piémontaise et eux-mêmes d'origine piémontaise parlent le piémontais n'est pas surprenant non plus. On peut de même trouver des Argentins d'origine basque capables de parler un peu de basque.

D'où tiens-tu que 80 % des Argentins ont "un" ancêtre italien ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Luc de Provence



Inscrit le: 11 Jul 2007
Messages: 682
Lieu: Marseille

Messageécrit le Friday 11 Jul 08, 19:24 Répondre en citant ce message   

Voici ce que j'ai trouvé sur le site internet de la " Grande Logia de la Masoneria en el Uruguay " :

La Legión Italiana en el Uruguay : En 1843 la colonia italiana era en Montevideo una de las mas numerosas, según un censo de ese mismo año habían en nuestra capital cuatro mil doscientos cinco personas de esta nacionalidad .Estos italianos vieron como un 16 de febrero de 1843 la ciudad que los albergaba era sitiada por el “Ejército de Vanguardia de la Confederación Argentina” al mando del general Manuel Oribe, quien obedecía ordenes del tirano porteño Juan Manuel de Rosas.Hace ciento treinta años, un grupo de italianos orientales conjuntaba esfuerzos para fundar lo que sería la Logia Garibaldi. Herederos de la Legión Italiana que secundara la acción garibaldina en estos lares, toda su visión de las cosas estaba impregnada de su espíritu. Desde su primaria afiliación al Gran Oriente de Italia, el uso del idioma italiano en logia y en actas -su propio país de origen-, pero sobre todo la asunción de José Garibaldi como estrella guía del taller, reclamando su liderazgo, nos dicen de las inquietudes y los objetivos que los animaban.José Garibaldi (1807 – 1882) fue iniciado Masón, en Montevideo, en agosto de 1844, en la Logia “Les Amis de la Patrie” dependiente de la Gran Logia de Francia, según Trazados que guarda la Gran Logia de la Masonería del Uruguay, en su Archivo Histórico.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2777
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Saturday 12 Jul 08, 12:50 Répondre en citant ce message   

Citation:
D'où tiens-tu que 80 % des Argentins ont "un" ancêtre italien ?

Dai dati ufficiali. Tieni però conto che "antenato" non significa "genitore". la nostra immigrazione recente è stata minima.
La maggiore è avvenuta a fine '800.

Rosoli, 1989, INDEC, Censo Nacional de Población de 1991

Quanto al fatto che gli Argentini siano legati all'Italia solo in quanto membri di un comitato di gemellaggio, è una affermazione che dimostra scarsa conoscenza della materia. Siamo, piuttosto, noi Italiani a fregarcene degli Argentini, ma non viceversa.

Senza contare che, nelle zone rurali, non solo gli Italiani si sono sposati quasi sempre tra di loro (endogamia), ma tra persone della stessa regione (endogamia estrema).
Nelle città si sono mischiati di più. Quindi, hanno conservato i dialetti regionali, modificandoli verso lo spagnolo, per le definizioni di utensili moderni, che non esistevano ancora a fine Ottocento.
Inoltre, quando un gruppo dialettale ha avuto la prevalenza, gli altri emigranti di regioni diverse si sono adeguati.

Comunque, nella Pampa Gringa, in provincia di Cordoba o Santa Fe', esistono luoghi dove anche i criollos parlano piemontese. Ne ho conosciuti.

Perché credi che quel Paese non funzioni? Non si sentono davvero una nazione: questo è il problema. Quindi, quando fanno i soldi, li portano in Svizzera.

Lo spagnolo coloniale che parlano ufficialmente è una bella patina. Una cromatura.

Tu pensi che si riesca a trasformare uno Svizzero, un Tedesco, un Inglese, un Francese o un Italiano in così poche generazioni????
A me, hanno raccontato barzellette in piemontese antico.

Più di un milione di Italiani sono arrivati a Buenos Aires solo tra il 1882 e il 1920.
Altri erano arrivati prima e altri ci sono andati dopo.

Inoltre, tu non sai che in Italia vige il diritto di sangue: basta avere la possibilità di dimostrare di avere un antenato italiano (anche nato oltre cento anni or sono), per aver diritto alla cittadinanza. I discendenti di emigranti lo sanno bene e, in caso di necessità, ne usufruiscono. Ciò ha portato addirittura ad una rinascita di interesse per l'Italia.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Luc de Provence



Inscrit le: 11 Jul 2007
Messages: 682
Lieu: Marseille

Messageécrit le Tuesday 15 Jul 08, 15:54 Répondre en citant ce message   

Bedda matri ! se torniamo noi tutti i settanta milioni che siamo all'Estero dove ci mettete ?
Guarda che anche nel Brasile sono tuttora nostalgici. Hanno anche il sito internet che si chiama italiasempre.com e si possono sentire le canzoni leggendo le parole in italiano e a volte in portoghese !

Faze più de cento ani,
che i Taliani qua i zé rivai;
Zé rivati de bastimento,
i gà sofresto pezo que animai;
I gà trovato puro mato,
sensa querte i dormiva in tera;
I gà lutà tanto tanto,
quasi come èser ne la guera.

Bisogna recordarse de i nostri bisnoni
che grasie a lori poi noi semo qua!

De manara i taieva le piante,
per piantare formento e milio;
Quelo zera per el suo sustento,
pena rivati qua nte sto paise;
I gà piantà tanti vignai,
i gà inpienesto le bote de vin;
L' era Italiani che ghe fea veder,
la so forsa a tuto l Brasil.

Bisogna recordarse de i nostri bisnoni
che grasie a lori poi noi semo qua!

La domenica i ndeva a mesa,
fioi e fiole e i sui genitori;
I gaveva tanta fede a Dio,
che zé pupà anca de tuti noi;
Se tuta la gente del mondo,
fose stata come i nostri bisnoni,
deso el mondo el saria ben nantro,
sensa guera e meno povertà!

Bisogna recordarse de i nostri bisnoni
che grasie a lori poi noi semo qua!

Quando l' era giorni de festa,
se reuniva diverse fameie;
I canteva, i giugheva a le boce,
giugar carte i pasea note intiere;
Ben contenti i giugheva a la mora,
e i beveva anca tanto vin;
Quando che ghe bateva la fame,
i magnea polenta e scodeghin.

Bisogna recordarse de i nostri bisnoni
che grasie a lori poi noi semo qua!

Vardé adeso, me cari frateli,
che cità e che bele colonie;
Tante strade e che grande industrie,
che i ga fato per noi ver più sorte;
Noi qua adeso gavemo de tuto,
ascolté cosa che mi ve digo:
Recordeve de i nostri Italiani,
che adeso i è là n tel paradizo!

Bisogna recordarse de i nostri bisnoni
che grasie a lori poi noi semo qua!
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2777
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Tuesday 15 Jul 08, 18:57 Répondre en citant ce message   

Comunque, capisco che i Francesi non lo sappiano e non lo capiscano.
Credono che noi siamo come loro. Dimenticano che non abbiamo ancora perduto le nostre tradizioni locali (mentre a loro è rimasto solo più qualcosa, ma è niente rispetto a quanto è rimasto a noi). Inoltre non sanno che, all'estero, gli Italiani si sentono più uniti (al contrario di quanto succede in Italia).

La faccenda che gli Italiani all'estero non vogliano più parlare italiano per integrarsi vale solo fuori casa e per chi si sia mischiato molto con stranieri. Si tenga però presente che vi sono zone a forte endogamia o ad esogamia così limitata, che chi entra nella famiglia finisce per apprendere la lingua o almeno il dialetto.

Altro dato: a New York, un milione di persone hanno almeno un antenato italiano.

Addirittura Bush ha una bisnonna italiana (con ciò non voglio dire che egli parli italiano solo per questo motivo...non sono cretino).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum italien Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
Page 2 sur 3









phpBB (c) 2001-2008