Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Mots anglais avec un "e" final non muet - Forum anglais - Forum Babel
Mots anglais avec un "e" final non muet
Aller à la page 1, 2  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum anglais
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Gaspard



Inscrit le: 06 Aug 2008
Messages: 210
Lieu: France

Messageécrit le Wednesday 06 Aug 08, 19:31 Répondre en citant ce message   

J'ai constaté un phénomène amusant avec le e final en anglais prononcé comme un i par les Américains et e par les Français. Les français prononcent "Albuquerque" (capital de l'état du Nouveau Mexique) avec un e peu marqué à la fin alors qu'en américain c'est [i] bien marqué.

L'inverse est aussi vrai: A la télé US le nom de l'actrice Pénélope Cruz est prononcé avec un i à la fin de Pénélope. Pour nos oreilles cela surprend.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6529
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Wednesday 06 Aug 08, 22:29 Répondre en citant ce message   

En anglais, Nike (marque de chaussures de sport) se prononce [naï-ki:]
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 2695
Lieu: Nissa

Messageécrit le Thursday 07 Aug 08, 9:43 Répondre en citant ce message   

J'avoue mettre une certaine coquetterie à prononcer comme « niqué » en présence de quelqu'un arborant la célèbre virgule …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10763
Lieu: Lyon

Messageécrit le Thursday 07 Aug 08, 13:14 Répondre en citant ce message   

Il est naturel pour un Français de prononcer Albuquerque comme Dunkerque : le e final est muet.

Je ne vois pas en quoi l'exemple de Pénélope (Cruz) est "inverse". Pour les US c'est un [i] final, pour les Français c'est un e muet.

Autre exemple identique, l'écrivain Truman Capote :
- [i] final pour les US, e muet pour les Français
Et là, on est assez proche du "niqué" cité par Outis. Dans l'idée, tout du moins Clin d'œil .
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
nearque



Inscrit le: 25 May 2008
Messages: 8
Lieu: Midi-Pyrénées

Messageécrit le Thursday 07 Aug 08, 18:27 Répondre en citant ce message   

C'est vrai, et étonnant.

De façon anecdotique, m'étant converti sérieusement à la cuisine depuis quelques années, j'ai tâté de la cuisine anglaise, et découvert que l'on ne prononçait pas le mot "recipe" (recette) comme je le faisais innocemment et comme un inculte gouailleur "rissaillpeu", mais "récipi", tout en douceur , finesse et la bouche presque pleine de sauce à la menthe.

Je pense que cette prononciation de Albuquerque , Penelope, ou Capote (nom cubain du second époux de sa mère) vient d'une déformation du "é" final de mots d'origine latino, en "i" plus facile à la "morphologie buccale" anglo-saxonne (ou à la flemme des "ricains" à prononcer correctement les mots étrangers....comme nous, quoi !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Pixel



Inscrit le: 14 Dec 2004
Messages: 968
Lieu: Au pays des grenouilles, avec vue sur la mare...

Messageécrit le Thursday 07 Aug 08, 18:47 Répondre en citant ce message   

Ce ne serait pas parce que le "e" dans l'alphabet anglais se prononce "i" ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
nearque



Inscrit le: 25 May 2008
Messages: 8
Lieu: Midi-Pyrénées

Messageécrit le Thursday 07 Aug 08, 18:56 Répondre en citant ce message   

Possible, bien sûr, mais le "e" muet existe aussi ou "e" atténué.

On dit "zown" et non pas "zowni" pour "zone", par exemple.
Et le "é" existe à peu près (comme dans "hen", la poule) , ils pourraient donc prononcer "à l'espagnole".

Bon, mais je ne suis ni linguiste patenté, ni orthophoniste...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Romanovich
Animateur


Inscrit le: 05 Dec 2006
Messages: 340
Lieu: Poitiers

Messageécrit le Friday 08 Aug 08, 20:43 Répondre en citant ce message   

On ne peut pas vraiment dire qu'il s'agisse d'un e muet.
Tous les mots donnés sont des mots d'origine étrangère. Il se trouve que dans les langues en question le e n'est pas muet et doit donc être prononcé, qu'il s'agisse de la langue source ou de la langue qui emprunte.
Les mots d'origine étrangère sont souvent diphtongués, surtout les sons voyelle de la dernière syllabe. Et comme le son /e/ est diphtongué en [i:] ... nous y voilà !


Dernière édition par Romanovich le Sunday 10 Aug 08, 14:00; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
theotime



Inscrit le: 14 Jan 2008
Messages: 7
Lieu: Grenoble, Isère, France

Messageécrit le Saturday 09 Aug 08, 20:01 Répondre en citant ce message   

On a par exemple catastrophe qui se prononce "catastrophi"
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
nearque



Inscrit le: 25 May 2008
Messages: 8
Lieu: Midi-Pyrénées

Messageécrit le Sunday 10 Aug 08, 17:52 Répondre en citant ce message   

Toujours intrigué par le problème évoqué, voici un lien qui explique la prononciation du "e" final en anglais.

Il n'y a rien sur les noms d'origine étrangère (noms propres, dans les exemples de ce post, et d'origine espagnole enfin).

http://www.uni-greifswald.de/~anglam/staff/Material/Fanning/PronRules.pdf

Si quelqu'un trouve la raison exacte de cette prononciation en "i" et non en "é" de ces noms "latino"....
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 2695
Lieu: Nissa

Messageécrit le Sunday 10 Aug 08, 23:58 Répondre en citant ce message   

Le lien cité par nearque donne une précision intéressante :

Citation:
final ‹e› (if not the only vowel grapheme of a word: be, he, we, she): silent
except Greek: acme, catastrophe, facsimile, Hermione, Hebe, Phoebe
(ici l'article signale une prononciation /i/ à la finale de tous ces mots en donnant une transcription en API qui, hélas, ne passe pas le copié/collé)

Passant sur le fait qu'ils prennent facsimile pour du grec, on remarquera que tous les autres mots cités se terminent en grec par un ē (η), une voyelle qui, dans l'histoire de cette langue, a eu tendance à se fermer et qui avait déjà abouti à /i/ dans le grec byzantin, le premier à avoir pu pénétrer en Angleterre à la Renaissance (d'autres mots grecs sont plus anciens mais ils sont passés par le latin qui, lui, avait emprunté en général les formes doriennes où ces ē finaux sont des ā : catastropha).

On pourrait donc imaginer que la prononciation /i/ des e finaux ait d'abord été une coquetterie érudite réservée aux mots empruntés au grec, laquelle se serait étendue ensuite aux mots passant pour grecs (facsimile), puis aux emprunts étrangers en général …

Bien sûr, une véritable recherche sur les ouvrages anciens d'érudition serait nécessaire pour soutenir ou infirmer cette hypothèse.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Gaillimh



Inscrit le: 12 Nov 2005
Messages: 367
Lieu: Aberdeen (Ecosse)

Messageécrit le Monday 11 Aug 08, 11:23 Répondre en citant ce message   

Je pense aussi que c'est l'influence étrangère du mot qui entraîne cette prononciation. Comme la dernière syllage porte un accent tonique, ca'tastro,phe (l'apostrophe représente l'accent primaire, et la virgule le secondaire) celle-ci ne peut être réduite comme cela arrive avec les mots se terminant par un [e] muet comme life/ paradise.

Or, dans les 2 mots que je viens de citer, le <e> se prononçait autrefois: /'livə/, /parə'dizə/, mais ils ont subit une évolution phonologique. Dans le cas de life, c'est la perte d'une flexion; dans celui de paradise c'est de la pure adaptation phonologique et on a un déplacement de l'accent tonique (car le mot est un emprunt franco-normand).

On peut s'attendre à ce qu'un jour, des mots comme catastrophe, apostrophe, synecdoche, etc subissent le même type de changement dès lors qu'ils seront considérés non plus comme des emprunts mais comme des mots 'anglais'. Cela dépend beaucoup de leur fréquence d'emploi.

Rq: colour se prononçant GB /'kɔlə/ et US /'kɔləʴ/ avec un schwa dans la deuxième syllabe inaccentuée, je vois mal comment l'une ou l'autre des deux orthographes privilégierait davantage sa forme orale.
jef.L a écrit:
Soyons précis. En anglais actuel, on prononce colOr, honOr. D'ailleurs, l'écriture suit de plus en plus en anglais, et l'américain n'écrit plus le u.


Dernière édition par Gaillimh le Monday 11 Aug 08, 14:01; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
ElieDeLeuze



Inscrit le: 14 Jun 2006
Messages: 1533
Lieu: Allemagne

Messageécrit le Monday 11 Aug 08, 12:59 Répondre en citant ce message   

Une hypothèse. Il faudrait considérer la longueur de la voyelle de la syllabe précédente. Il me semble que le -e final tombe quand la voyelle précédente est longue et accentuée. Sinon, il reste. Cette règle phonétique intrinsèque à l'évolution de l'anglais saxon serait appliquée progressivement aux emprunts. Quant aux noms latinos, je suis à peu près sûr que les anglophones sont persuadés de les prononcer comme en espagnol, les réflexes é->i faisant leur oeuvre sans que les locuteurs ne s'en rendent compte.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Romanovich
Animateur


Inscrit le: 05 Dec 2006
Messages: 340
Lieu: Poitiers

Messageécrit le Tuesday 12 Aug 08, 11:22 Répondre en citant ce message   

Citation:
Quant aux noms latinos, je suis à peu près sûr que les anglophones sont persuadés de les prononcer comme en espagnol, les réflexes é->i faisant leur oeuvre sans que les locuteurs ne s'en rendent compte.

Tu as entièrement raison Elie. Peut-être des anglophones avertis du forum pourraient nous en assurer ?

Quant au schéma CVC<e>, en effet quand il est accentué la voyelle aura une valeur longue (tendue centralisante ou tendues fermante dans le vocabulaire des phonéticiens), par exemple time. Et même quand il n'est pas accentué comme dans microbe, il garde une valeur tendue. Donc tu as en partie raison pour ce qui est de la longueur de la syllabe précédente, vu qu'on ne peut avoir deux syllabes accentuées à la suite (je généralise)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6529
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Tuesday 12 Aug 08, 15:25 Répondre en citant ce message   

Les anglophones prononcent normalement [-é] les mots hispaniques en -é, avec peut-être une tendance à faire une légère "diphtongue" [-éï].

Autant que je sache, Penelope, Phoebe sont toujours prononcés -i par les anglophones et ne sont pas considérés hispaniques, mais grecs anciens.

angl. phoebe (prononcé -i) est aussi le nom d'espèces d' oiseaux, dont le Moucherolle phébi
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum anglais Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2









phpBB (c) 2001-2008