Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
groseille, cassis (français), gadelle (québécois) - Le mot du jour - Forum Babel
groseille, cassis (français), gadelle (québécois)
Aller à la page 1, 2  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
jacklouis



Inscrit le: 26 Dec 2006
Messages: 260
Lieu: Québec (canada)

Messageécrit le Tuesday 19 Aug 08, 16:50 Répondre en citant ce message   

Gadelle ( groseille).

On suppose habituellement que « gadelle » est un québécisme puisqu'il n'apparaît plus dans les dictionnaires modernes, mais c'est une erreur, car on a retrouvé « gadelle » et « gadelier » dans l'édition de 1743 du Dictionnaire universel françois et latin de Trévoux.

Gadelier est pratiquement le seul mot utilisé ici, pour désigner ces plantes, poussant à l'état sauvage dans nos forêts, et que les Amérindiens utilisaient pour leur alimentation et leur médecine.
Le frère Marie-Victorin, dans sa Flore Laurentienne, en décrit sept ou huit espèces, dont le "Ribes glandulosa", dont les petits fruits rouges s'ornent de poils gladuleux.

Son nom scientifique "Ribes" serait d'origine arabe et désignait originellement une espèce de rhubarbe. Si on a appelé ainsi les groseilliers, c'est à cause de la saveur aigrelette que possèdent tant les côtes de rhubarbe que les groseilles.

Il en existe une espèce bien spéciale.le "cassis", ou gadelle noire.


Citation:
« Cassis » viendrait de « cassier », du grec Kassia, arbre dont la gousse produit une pulpe, la casse, aux vertus laxatives et purgatives, laquelle casse, en passant, est une des espèces qui portent aussi le nom de séné... Ah ! On adore toute cette confusion. Qui plus est, on a donné ce nom au cassis parce que, en cas de pénurie de séné (ou de casse), c'est prétendument cette baie qu'on employait pour soigner la constipation. Aussi, serons-nous tellement contents d'apprendre, tout à l'heure, qu'elle est excellente contre la diarrhée...
Figurativement, « cassis » veut aussi dire « tête », comme dans l'expression : ma foi d'honneur, il est tombé sur le cassis ou quoi?
« Groseille » viendrait du francique krûsil, premier élément du composé haut-allemand kruselbere, signifiant « baie frisée ». Frisée? Et dire que pendant toutes ces années, je croyais que c'était parce que le fruit vert ressemblait à un gros oeil globuleux.


Et pour finir quelques mots tiré du Glossaire acadien.


Citation:
Variété de groseilles : groseille en grappes. Avoir les yeux à la gadelle, c'est faire des yeux en coulisse. S'applique aux amoureux. Dans certaines localités, gadelle est un euphémisme pour le jurement favori des Anglais, goddam, et gadeler se dit pour godammer. Beaucoup de Français disent godon, pour goddam. Le blasphème était honni chez les Acadiens d'empremier. De même que les Micmacs et les Souriquois, peuples aborigènes de l'Acadie, ils n'avaient pas de mots pour l'exprimer: aucun jurement dans leur vocabulaire..
Vinrent les Anglais, avec leur juron national, goddam. Celui-ci leur parut trop énorme pour leur bouche, ils lui substituèrent gadelle. Le juron principal des Canadiens français est sacre. Le mot sacre s'est répandu comme une huile, en certaines parties de l'Acadie. Mais sacre est-il bien un jurement, même atténué? Le sacre était un oiseau de proie dans la vieille France et, jusqu'au XVIIe siècle, il a servi, par extension, à désigner un homme de proie.


La fin de cette citation est intéressante, en ce qu'elle nous signale ce mot "sacre" de la vieille France pour désigner un oiseau de proie. Quelqu'un pourrait-il nous en dire plus
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dawance



Inscrit le: 06 Nov 2007
Messages: 1576
Lieu: Ardenne (belge)

Messageécrit le Wednesday 20 Aug 08, 17:29 Répondre en citant ce message   

Citation:
« Groseille » viendrait du francique krûsil

J'apprends (une fois de plus) quelque chose sur le francique.
En wallon groseille se dit gruzale et gruzalï rodje, blanc, neûr, a poyèdjes pour désigner les rouges, les blanches, les noires (le cassis) et "à poils" (à maquereau).
Le Larousse des arbres, sous toutes réserves:
Citation:
Le mot groseille est un emprunt fait au XIIe siècle au moyen néerlandais croesel ou groesel écrit d'abord en français grosele mot qui n'est conservé tel que que dans certains patois; croesel proviendrait lui-même du francique krüsil qu'on retrouve dans le haut allemand Kräuselbeere....Le NL croesel tout commel'allemand Kräuselbeere, désignait la groseille à maquereau, (par lequel aux Pays-bas)...fut introduit l'usage, maintenant disparu, d'assaisonner la chair un peu grasse du maquereau avec des groseilles vertes et acidulées

Le Ribes glandulosa n'est pas cité dans ce dictionnaire des arbres, relativement complet.


Dernière édition par dawance le Saturday 19 Nov 11, 18:54; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
jacklouis



Inscrit le: 26 Dec 2006
Messages: 260
Lieu: Québec (canada)

Messageécrit le Thursday 21 Aug 08, 0:39 Répondre en citant ce message   

Ce que vous nous dites là est fort intéressant, surtout l'explication de ce nom "groseilles à maquereaux"

C'est surtout l'origine de ce mot "gadelle" et que Trévoux dit être français, que j'aimerais connaître. Il doit, dans ce cas, exister encore dans quelques coins de France. Qui nous le dira ?

Voici le texte de la Flore Laurentienne :

Citation:
Ribes glandulosum Grauer. — Gadellier glanduleux. — (Fetid currant).

— Plante non épineuse (longueur 60-100 cm) à branches plus ou moins couchées ; feuilles à odeur fétide, minces (largeur 3-8 cm), à peu près orbiculaires, profondément 5-7-lobées ; fleurs campanulées ; ovaire glanduleux-hispide ; baie rouge, munie de piquants glanduleux. Floraison printanière. Bois. Général et abondant surtout au nord.


Pour ce qui est de ce Ribes glandulosum ( je rectifie ce nom que j'avais écrit de mémoire). il semble bien être une spécialité de nos forêts canadiennes(*). En remontant dans le nord du Québec, on en trouve de plus en plus. Je me souveiens, en chassant l'orignal au nord de la Tuque, d'en avoir rencontré des tapis entiers, mélangés aux bleuets savauges. Je vais tâcher de retouver dans mes photos d'alors une image de cette plante. Je suis sûr de l'avoir filmée.

(*) Je viens de vérifier dans "Plants profile". cette plante ne pousse qu'au Canada et dans les États Américains du Nord-Est.


Dernière édition par jacklouis le Thursday 21 Aug 08, 4:12; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6529
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Thursday 21 Aug 08, 2:58 Répondre en citant ce message   

En français Ribes glandulosa s'appelle le Gadellier glanduleux.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
jacklouis



Inscrit le: 26 Dec 2006
Messages: 260
Lieu: Québec (canada)

Messageécrit le Thursday 21 Aug 08, 4:03 Répondre en citant ce message   

En effet Jacques. les petits fruits rouges de cette plante sont couverts, ainsi que leurs pédoncules, de poils glanduleux contiennant un liquide dont l'odeur rapelle celle de la "liqueur" fétide des skunks, (moufettes). Les Anglais les nomment d'ailleurs "skunk currant", je crois.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
felyrops



Inscrit le: 04 May 2007
Messages: 1150
Lieu: Sint-Niklaas (Belgique)

Messageécrit le Thursday 21 Aug 08, 9:17 Répondre en citant ce message   

Le francique 'krûsil' me fait penser à l'allemand Kronsbeere ou Stachelbeere, néerlandais kruisbes, français groseille à maquereau, anglais gooseberry.

Le cassis correspond à l'allemand Aalbeere, neerlandais aalbes, anglais blackcurrant.

A ne pas confondre avec la fausse baie airelle (aussi appelée canneberge ou atoca au Canada), allemand Moosbeere, néerlandais veenbes, anglais cranberry.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dawance



Inscrit le: 06 Nov 2007
Messages: 1576
Lieu: Ardenne (belge)

Messageécrit le Thursday 21 Aug 08, 10:43 Répondre en citant ce message   

Gadelle:
Y aurait-il un rapport avec l'ancien français (et wallon actuel) gade, chèvre? (comme le gooseberry anglais, baie de l'oie)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
felyrops



Inscrit le: 04 May 2007
Messages: 1150
Lieu: Sint-Niklaas (Belgique)

Messageécrit le Thursday 21 Aug 08, 11:08 Répondre en citant ce message   

D'après l'Office Québecois http://granddictionnaire.com/btml/fra/r_motclef/index1024_1.asp le mot gadelle s'employait déjà au XVIIe siècle en Normandie.
Mais sans rapport avec la chèvre.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6529
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Thursday 21 Aug 08, 14:51 Répondre en citant ce message   

Les Amérindiens utilisaient les fruits du gadellier glanduleux pour améliorer les fertilité féminine. Les pharmocologues ont confirmé qu'ills contiennent des composés chimiques améliorant les cycles menstruels.

La partie de la pharmacologie qui étudie et tente de reproduire les remèdes traditionnels s'appelle l' ethnopharmacologie
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
jacklouis



Inscrit le: 26 Dec 2006
Messages: 260
Lieu: Québec (canada)

Messageécrit le Thursday 21 Aug 08, 15:40 Répondre en citant ce message   

@ felyrops.


Le lien que vous nous offrez est bien intéressant. J'ai compris les mots d'un de mes amis québécois, qui écrivait sur un autre forum que son dictionnaire distinguait, en effet, les gadelles des groseilles.

Citation:
En français européen, on appelle groseille ce qu'au Québec on dénomme gadelle. Il s'agit en fait de la groseille à grappes. Cela entraîne une certaine confusion puisque, au Québec, le terme groseille employé seul fait référence à la groseille à maquereau.
Le terme gadelle était déjà utilisé au XVIIe siècle, en Normandie, au sens de « groseille rouge, à grappes ».
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
jacklouis



Inscrit le: 26 Dec 2006
Messages: 260
Lieu: Québec (canada)

Messageécrit le Thursday 21 Aug 08, 16:12 Répondre en citant ce message   

Les baies de toutes les espèces du genre Ribes sont consommées depuis toujours. Sur la vingtaine d'espèces qui poussent à l'état sauvage au Canada, celles du Ribes americanum, (le gadelier américain, Am. black currant) étaient particulièrement appréciées des Pieds-Noirs, des Saulteux, des Micmacs et des Malécites, (des tribus autochtones d'Am. du N.).
On les mangeait fraîches ou on les faisait sécher pour l'hiver. Fraîches, elles étaient transformées en confitures et gelées; séchées, elles étaient souvent mises à cuire avec du maïs. On en faisait parfois une sorte de vin ou de boisson fermentée.

En Europe, la baie de cassis sert à la confection de la célèbre liqueur du même nom, dont la meilleure serait, paraît-il, celle que l'on fabrique depuis deux siècles dans la région de Dijon, Le chanoine Kir, maire de Dijon, lui avait redonné un souffle, après guerre. dans les bistrots, les amateurs ne demandaient pas un cassis, mais un "Kir".

Citation:
On en a fait un vin et une liqueur, encore appelée ratafia, préparations médicinales qui figuraient jadis dans l'officine de tout bon apothicaire et que les hospitalières gardaient toujours sous la main.
Pour fabriquer le vin, soit on mettait les baies à fermenter avec de la levure comme cela s'est toujours fait pour le raisin, soit on les ajoutait à du vin porto (1 litre de gadelles pour 3/4 de litre de porto. Laisser macérer pendant 3 ou 4 semaines, filtrer et édulcorer au goût).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
ERLY



Inscrit le: 10 Jul 2011
Messages: 1
Lieu: Chambéry SAVOIE France

Messageécrit le Monday 11 Jul 11, 12:30 Répondre en citant ce message   

Digne d’une mention spéciale, n’oublions pas le Cassis Doré ( Rubes aureum ), appelé parfois Cassis Missouri. Sa splendide floraison dorée – petites grappes de fleurs jaune vif bordé de rouge, en forme de long clou-de-girofle_ et aussi son feuillage joliment dentelé, le font apprécier déjà comme arbuste d’ornement. Originaire d’Amérique centrale (U.S.A., Canada) où il prolifère en certaines régions comme arbuste sauvage bordant des haies … Mais, importé, il se porte très bien dans les régions européennes. Arbuste drageonnant, à tiges fines et très souples ayant tendance à rejoindre le sol quand les rameaux sont couverts de gros fruits en lourdes grappes. Fruits verts, puis brun rose foncé et enfin noirs brillants à maturité. Petit inconvénient pour la cueillette : les grains ne mûrissent pas tous en même temps sur une même grappe ! Il faut donc procéder à une cueillette sélective environ tous les deux jours pendant le mois de juillet. On peut cueillir des fruits plus ou moins mûrs : les moins mûrs (et les grains verts) donnent de la pectine qui favorise la gélification de la confiture. Triés, lavés, séchés, les grains en trop petit nombre peuvent être mis au congélateur dans des boîtes en attendant d’avoir la quantité suffisante pour attaquer le processus de mise en confiture ! Ces fruits de Cassis doré donnent une excellente confiture ou gelée à goût très délicat, moins puissant que celui du cassis noir (black currant) mais plus raffiné. Procéder comme pour une gelée de groseille. On peut prolonger l’évaporation au delà de 30mn pour obtenir une parfaite gélification sans adjuvant.


Un petit plus : N.B. Le "cassis doré ou ribes aureum" est une arbuste non épineux authentique au cultivar original. N'a rien à voir avec une obtention récente appelée "caseille" qui est un croisement artificiel d'un cassissier et d'un groseiller. Les tiges, le port, les feuilles, les fleurs, les fruits n'appartiennent à aucune autre espèce.

On peut consulter : http://fr.wikipedia.org/wiki/Ribes_aureum
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Charles
Animateur


Inscrit le: 14 Nov 2004
Messages: 2462
Lieu: Düſſeldorf

Messageécrit le Monday 11 Jul 11, 14:37 Répondre en citant ce message   

Pour l'allemand les groseilles et le cassis sont appelés Johannisbeere (baies de Saint-Jean) car elle mûrissent normalement aux alentours de la Saint-Jean, fin juin. On ne les distingue que par l'adjectif de couleur: rote Johannisbeere - groseille, schwarze Johannisbeere - cassis.
Une variante existe en Autriche, la baie y est appelée Ribisel (probablement dérivé du nom botanique ribes).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rorozuna



Inscrit le: 14 Mar 2007
Messages: 105
Lieu: ROUEN

Messageécrit le Tuesday 12 Jul 11, 16:41 Répondre en citant ce message   

felyrops a écrit:
D'après l'Office Québecois http://granddictionnaire.com/btml/fra/r_motclef/index1024_1.asp le mot gadelle s'employait déjà au XVIIe siècle en Normandie.
Mais sans rapport avec la chèvre.


Le mot gadelle est bien d'origine normande, c'est un diminutif de gade variantes grade ou garde (c'est ce dernier qu'on utilise dans mon coin) qui désigne la groseille à maquereau. Gade/Grade/garde proviennent du norrois graddr qui signifie "épine". Les gadelles neires sont les cassis.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3202
Lieu: Massalia

Messageécrit le Wednesday 13 Jul 11, 22:11 Répondre en citant ce message   

Le post de Charles concernant le nom allemand ( Johannisbeere) et sa variante autrichienne ( Ribisel) m'amène a quelques remarques complémentaires .Peut-être faudrait-il ouvrir un fil parallèle germanique?

Voici: en yiddish,il n'y a qu'un seul mot pour groseille et cassis, ( n'ayant pas de clavier yiddish sur le smartphone,je ne donnerai qu'une transcription),c'est: vaymperl. Littéralement on pourrait traduire par "perle de vin" ou "" perle a vin". Pour la petite histoire,signalons que ce mot désigne ,en outre,une verrue:)

Mais pourquoi "vaymperl"?
D'abord, il s'agit bien a la base de vayn , le vin , la présence du m s'explique par la proximité du p comme dans d'autres langues.

Ensuite, après recherches, il s'avère
qu'en allemand existait aussi le terme Weinperle avec pour synonyme Weinbeere ( les deux termes employés surtout dans la sphère suisse et/ou autrichienne ), mais désignant le fruit de la vigne, le raisin. Le terme actuel Traube signifie,en fait,la grappe et est employé par métonymie pour le fruit lui-même . Le yiddish a suivi la même évolution ,utilisant troyb pour raisin, équivalent au Traube allemand. Mais curieusement, ce terme de vaymperl, ne désigne pas le raisin, mais bien la groseille et le cassis.
Pourquoi? A cause de la couleur des baies, parce qu'on peut en faire du vin,ce qui est attesté par d'autres intervenants sur ce fil.?¿
A priori, les populations yiddishophones faisaient aussi bien la différence entre vigne et groseiller (troyb/vaynperl),pourtant il y a là une ambiguïté .

Et je me demande,du coup, comment les peuples germaniques nommaient cette groseille avant la christianisation ? Car la Johannisbeere, cette baie de Saint-Jean ,était déjà connue a l'époque polythéiste. Se pourrait-il que ces baies dont les grains se ressemblent et peuvent toutes deux produire un vin aient eu un même nom? Bref, comment disait-on groseille/cassis en gotique ou en ancien haut allemand, avant le VIII eme siècle ,par exemple?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2









phpBB (c) 2001-2008