Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
échouer (français) - Le mot du jour - Forum Babel
échouer (français)
Aller à la page 1, 2  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Pol Corvez



Inscrit le: 19 Sep 2007
Messages: 16
Lieu: Angers

Messageécrit le Tuesday 26 Aug 08, 9:32 Répondre en citant ce message   

On ne connaît pas l’origine d’échouer. Si le Nouveau Larousse Illustré (1905) donne échoux au sens d'« endroit d’une côte où les bateaux peuvent s’échouer », il ne propose pas davantage de détails sur son étymologie. Ce serait un terme de l'Ouest, selon cet ouvrage, mais sans plus de précisions. Ne pourrait-ce pas être le breton, qui dispose de skoiñ pour "échouer" et "percuter" ?
Malgré leur ressemblance, échec et échouer n’ont pas de racine commune : le premier vient du persan shah, "roi" (échec et mat — a’ shah amat — signifie "le roi est mort").

La première attestation de l’adjectif échoué, en 1510, se trouve dans l'expression galeres eschouees.
Échouer signifie « rester sur le fond et ne plus pouvoir naviguer ». C’est un terme d’origine marine qu’on trouve en 1573 sous sa forme moderne.
Par métonymie, c’est aussi, pour un marin, « se trouver sur un navire dans cette situation ».
Échouer, par extension, peut également signifier « heurter le rivage ou le fond marin et s’y immobiliser, ne plus pouvoir flotter » ; « être poussé à la côte », en parlant d’un objet ou d’un animal marin quelconque : un container, une baleine a échoué sur la plage.
Échouer, c’est aussi « tirer à sec une embarcation, ou la laisser reposer sur le fond quand la mer se retire ». C’est un synonyme d’engraver (de grêve, voir le mot du jour chopine).
Les usages figurés d’échouer véhiculent tous une valeur péjorative :
• « Se heurter à un obstacle social, moral ou intellectuel et ne pas réussir à le surmonter ; subir un échec ». "Si l'homme échoue à concilier la justice et la liberté, alors il échoue à tout". Camus, Carnets. Jusqu’ici, tous les moyens mis en œuvre contre le chômage ont échoué. Il vient d’échouer au bac. Cet usage date de 1660 ;
• « Arriver dans un endroit inattendu, et s’y installer ». J'ai échoué dans ce bled il y a vingt ans, et je suis toujours là !
• « Ne pas réussir alors qu’on était tout près du but », ce que dit, avec compassion face à cette malchance, la vieille expression échouer près du port.
Alors que l'échouage est toujours intentionnel, l'échouement n'est qualifié de volontaire que s'il vise à soustraire un navire à un plus grand danger, tant en mer qu'au port.

L'anglais to eschew, et to skew "éviter", ne viennent pas d'échouer, mais du vieux français eschiver (esquiver), lui-même du francique *skiuhan, "craindre, éviter". To skew signifie également "dépeindre injustement, biaiser, être sur le côté". Shy, "timide", ainsi que to shy, "éviter", pourraient provenir de la même origine.

Sources : NLI ; TLF ; Corvez : Dictionnaire des mots nés de la mer ; Camus : Carnets ; Gallavardin : l'échouement du navire ; Harper : Online etymological Dictionary
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 2709
Lieu: Nissa

Messageécrit le Tuesday 26 Aug 08, 12:14 Répondre en citant ce message   

Le TLF nous fournit une fort amusante liste des étymologies à rejeter. Elle témoigne en tout cas de l'imagination sans borne des linguistes :

Un étymon cautes « rocher, écueil » (DIEZ, 566) est peu probable étant donnée la date tardive d'apparition du mot.

Un changement de échoir, d'apr. l'ancienne prononciation /ešwɛr/, en échouer (REW3, no 2963) suppose une nouvelle conjugaison avec une répartition immédiate et systématique des formes et des sens difficile à admettre.

Une altération des formes norm. escouer, écouer correspondant à l'a. fr. escoudre, escourre « secouer » (Gamillscheg ds Z. rom. Philol., t. 41, pp. 510-511 et EWFS2) suppose une reconstitution littér. de escouer en échouer difficile à admettre pour un tel mot.

Un étymon *exaquare « enlever l'eau, mettre à sec » (COR., s.v. Enjuagar) supposerait aussi un traitement phonétique propre à une région qui ne fournit pas d'ordinaire de terme de marine.

(je précise que cautēs est du latin et que ce qu'on a essayé d'imaginer est un *excautāre (M. L. 2963))

À part ça, partir du breton skoiñ / skeiñ semble une très bonne idée mais il faudrait connaître les formes anciennes du verbe (il n'est pas dans le dico de Matasovic et n'a donc probablement pas de cognats celtiques) pour être sûr que l'emprunt n'a pas eu lieu dans l'autre sens …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dawance



Inscrit le: 06 Nov 2007
Messages: 1576
Lieu: Ardenne (belge)

Messageécrit le Tuesday 26 Aug 08, 13:17 Répondre en citant ce message   

Le néerlandais, qui a fourni beaucoup de mots de marine au français, donne pour échouer la locution aan land spoelen (sans doute pour le laver, qui est le sens premier de spoelen. Sans conviction.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Pol Corvez



Inscrit le: 19 Sep 2007
Messages: 16
Lieu: Angers

Messageécrit le Tuesday 26 Aug 08, 15:20 Répondre en citant ce message   

Dans son Dictionnaire étymologique du breton, Deshayes ne donne pas skoiñ. Le plus proche, skoilh, "écueil, obstacle ; cale ; accroc ; contretemps" viendrait du moyen français escueil (1538), de l'ancien provençal escuyell. Les relations sémantiques et la ressemblance phonologique entre ces termes et échouer est troublante, mais il faut bien avouer son ignorance en la matière. Quoi qu'il en soit, seul le français dispose de cette forme orpheline !
Avouer son échec est-il équivalent d'échouer ? Ce n'est que partie remise...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
felyrops



Inscrit le: 04 May 2007
Messages: 1150
Lieu: Sint-Niklaas (Belgique)

Messageécrit le Thursday 28 Aug 08, 18:52 Répondre en citant ce message   

@ dawance: à la rigueur 'aanspoelen', mais non, cela ne me donne satisfaction.
@ pol corvez: J'ai lu "La politique navale des Ducs de Bourgogne, 1384-1482", de J. Paviot, Presses Univ. de Lille, 1995, et je ne trouve pas de renvoi à ce qu'on cherche.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dawance



Inscrit le: 06 Nov 2007
Messages: 1576
Lieu: Ardenne (belge)

Messageécrit le Thursday 28 Aug 08, 22:24 Répondre en citant ce message   

Le dictionnaire Alexandria donne les deux: aan land spoelen et aanspoelen
Mais bon, il faut beaucoup de bonne volonté pour accepter spoelen>échouer, même si l'on sait que le NL oe se prononce ou long[u] (comme dans Goethals [guoûtals], et non [gueutals])
Il faudrait accepter chpoûlen>(+voyelle prosthétique) echpouler > échouer avec amuïssement du p et du l. C'est beaucoup et trop irrégulier pour les spécialistes et même pour moi.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dawance



Inscrit le: 06 Nov 2007
Messages: 1576
Lieu: Ardenne (belge)

Messageécrit le Tuesday 02 Sep 08, 12:10 Répondre en citant ce message   

A la réflexion, cet amuïssement existe pour backboord > babord pour le ck et le d final. De même, le oo (o fermé long) devient o ouvert bref.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 3583
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le Tuesday 02 Sep 08, 14:26 Répondre en citant ce message   

On dit :
"J'ai échoué à un examen, c'est l'échec !"
comme si le nom et le verbe étaient associés.

On pourrait alors employer le terme d'échouage !
"J'ai échoué... C'est l'échouage total !"

En Provence, on dit encaler : le bateau s'est encalé
provençal encala, (encalage : échouage), italien : incagliare
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2784
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Tuesday 02 Sep 08, 15:01 Répondre en citant ce message   

L'it. incagliarsi derive d'une forme precedente se incallare = terminer la navigation dans des grosses pierres (racine *cal-).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
alloa



Inscrit le: 27 Aug 2008
Messages: 82
Lieu: Córdoba - Argentine

Messageécrit le Tuesday 02 Sep 08, 16:35 Répondre en citant ce message   

giòrss a écrit:
L'it. incagliarsi derive d'une forme precedente se incallare = terminer la navigation dans des grosses pierres (racine *cal-).


En espagnol, on dit "encallar", par ex.: La nave encalló.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8272
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Thursday 08 Apr 10, 22:21 Répondre en citant ce message   

Pol Corvez a écrit:
Dans son Dictionnaire étymologique du breton, Deshayes ne donne pas skoiñ. Le plus proche, skoilh, "écueil, obstacle ; cale ; accroc ; contretemps" viendrait du moyen français escueil (1538), de l'ancien provençal escuyell. Les relations sémantiques et la ressemblance phonologique entre ces termes et échouer est troublante, mais il faut bien avouer son ignorance en la matière.

Comme cette hypothèse écueil / échouer ne figure pas dans la liste des rejets du TLF, je la fais volontiers mienne sur la base du couple espagnol équivalent scollo / scollare où nom et verbe sont étymologiquement liés.


Dernière édition par Papou JC le Sunday 25 Sep 11, 5:04; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
MiccaSoffiu



Inscrit le: 24 Jun 2008
Messages: 464
Lieu: Capicursinu-Sophia

Messageécrit le Friday 09 Apr 10, 7:40 Répondre en citant ce message   

Papou JC a écrit:
écueil

fr : écueil
it : scoglio (co : scogliu) : écueil, récif; roche; obstacle, difficulté - du lat. scopulu(m), du gr. skopelos
it : scogliera : écueil, banc de récifs; pente rocheuse

fr : s’échouer (sur un écueil)
it : incagliarsi sugli scogli / co : ascugliassi, ascuglià si, ascuglià, scogliassi, ascoglià si

fr : ensabler, enliser, échouer
It : arenare / co : arinà, arenà

fr : échouer, s'échouer (spécifique marin)
it : incagliare, incagliarsi / co : incaglià du sp: encallar / co : ingerassi, ingerà si (étymologie indéfinie)

fr : échec / co : scagliu
de : scheitern

(INFCOR)

fr : s'échouer, se casser le cou
sarde : scollài, vrb: iscollare, iscolliare, iscrollare, scoliai dàreche o fragassàresi in sos iscóllios
en : to break one's neck, 2 to hinder, 3 to spoil
it : incagliare, rómpersi l'òsso del còllo, rovinare qlc
(Dictionnaire sarde Lexilogos)

ps : je ne suis pas en mesure de donner un avis, ce ne sont que des constatations.
Merci par avance aux modérateurs de bien vouloir effacer sans aucun préavis mes messages quand ceux ci sont hors sujet.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dawance



Inscrit le: 06 Nov 2007
Messages: 1576
Lieu: Ardenne (belge)

Messageécrit le Sunday 07 Jun 15, 11:36 Répondre en citant ce message   

Le TLF donne bien une origine normande. Je suggère donc un mot néerlandais, valable géographiquement, sémantiquement comme phonétiquement : schouwen, voir, inspecter.
Philippa:
Citation:
vieux NL. skouwon ‘zien, aanschouwen’ in scauuuo an mj ‘aanschouw mij’ [10e eeuw; W.Ps.]; moyen NL (1200-1500)sc(h)ouwen ook ‘inspecteren’ in het ne ware loke te Scouwene ‘tenzij om een waterafsluiting (étanchéité) te inspecteren’ [1253; VMNW].
... vx ht all. scouwōn ; vx frison. skāwia, skōwia ...; vieil angl. scēawian ;... < pgm. *skauwōn- voir, contempler.
...
En rapport avec: Latin cavēre ; Grec koeĩn ;... Sanskrit ā-kuváte ....; < pie. *(s)keuh1-, *(s)kouh1-, *(s)kuh1-
Suggestion...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
AdM



Inscrit le: 13 Dec 2006
Messages: 440
Lieu: L-l-N (Belgique)

Messageécrit le Sunday 07 Jun 15, 14:26 Répondre en citant ce message   

Dans ce sens d'inspecter (et notamment quant à l'étanchéité), ce mot semble avoir été plus particulièrement utilisé en relation avec les digues.

Citation:
In oogenschouw nemen, bezien, schouwen, inspecteeren, onderzoeken; ook zien of iets aan bepaalde wettelijke voorschriften voldoet. Teuth. en Kil. “lustrare”. Vgl. schouwe; ndl. “een lijk schouwen” (door het gerecht; ook doodschouw en lijkschouwing). Ook zonder uitgedrukt voorwerp, inspectie houden.
↪Vooral in het dijkwezen. Vgl. schouwe, schouwer en schouwinge, en zie schoudach, schoudijc en schouwech.


Source : http://gtb.inl.nl/iWDB/search?actie=article&wdb=MNW&id=50341

(Via : http://www.inl.nl/zoekresultaten?q=schouwen)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8272
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Sunday 07 Jun 15, 19:48 Répondre en citant ce message   

dawance a écrit:
Le TLF donne bien une origine normande. Je suggère donc un mot néerlandais, valable géographiquement, sémantiquement comme phonétiquement : schouwen, voir, inspecter.

Je ne vois pas le rapport sémantique avec échouer. Avec écueil, oui, mais pas avec échouer.
Mais si tu veux dire par là qu'il doit y avoir un rapport entre écueil et échouer, alors oui, tu confirmes ce que je dis plus haut.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2









phpBB (c) 2001-2008