Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Langage non verbal dans votre pays ou région - Cultures & traditions - Forum Babel
Langage non verbal dans votre pays ou région
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Cultures & traditions
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Charles
Animateur


Inscrit le: 14 Nov 2004
Messages: 2513
Lieu: Düſſeldorf

Messageécrit le Thursday 07 Jul 05, 16:48 Répondre en citant ce message   

En allemand Allemand on dit "Däumchen drehen" - ce qui signifie très exactement la même chose.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Glossophile
Animateur


Inscrit le: 21 May 2005
Messages: 2283

Messageécrit le Thursday 07 Jul 05, 19:39 Répondre en citant ce message   

Je propose l'hypothèse suivante pour le salut militaire :
tant que les hommes portaient chapeau, ils devaient se découvrir pour saluer, surtout un supérieur.
Le supérieur, lui, ne se découvrait pas, il faisait semblant, en effleurant de deux doigts le bord du chapeau...
Rites de la politesse civile, dont on a des échos chez Molière : c'est tout un code de savoir si l'on doit ou pas ôter son chapeau !

Je suppose que les soldats devaient saluer leurs supérieurs (qu'ils nommaient jusqu'en 1830 « Monsieur le lieutenant, monsieur le capitaine, ... monsieur le général », Monsieur, donc, abrégé en Mons prononcé Mon) en ôtant le chapeau, et qu'on les a dispensés du geste, vu que retirer son chapeau avec un fusil dans l'autre main ne doit pas être facile ! On les aurait donc autorisés à en effleurer le bord.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Charles
Animateur


Inscrit le: 14 Nov 2004
Messages: 2513
Lieu: Düſſeldorf

Messageécrit le Thursday 07 Jul 05, 20:27 Répondre en citant ce message   

Je retiens l'explication donnée lors de la visite d'une armurerie ancienne avec de nombreuses armures du moyen-âge :
Les chevaliers en armure soulevaient la "visière" de leur casque pour s'identifier en passant devant leur suzerain. C'est cette coutume qui a évolué pour donner le salut militaire actuel.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Glossophile
Animateur


Inscrit le: 21 May 2005
Messages: 2283

Messageécrit le Thursday 07 Jul 05, 22:37 Répondre en citant ce message   

AMHA, les chevaliers en armure ne baissaient leur visière qu'au moment de combatttre.
De plus, pour s'identifier, il y avait bien mieux que le visage : l'écu, peint à leurs armes. La héraldique est une technique si raffinée que chaque membre d'une famille avait ses armes propres : le motif général de la famille (les fleurs de lys, pour le roi de France) et les brisures distinguant différentes branches de la famille.
Nul besoin, donc, de soulever la visière d'un casque qui portait également des signes distinctifs de reconnaissance !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Charles
Animateur


Inscrit le: 14 Nov 2004
Messages: 2513
Lieu: Düſſeldorf

Messageécrit le Friday 08 Jul 05, 9:27 Répondre en citant ce message   

C'est juste, les signes extérieurs aident mais en ouvrant la boîte on voit si le contenu correspond à l'étiquette...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Glossophile
Animateur


Inscrit le: 21 May 2005
Messages: 2283

Messageécrit le Friday 08 Jul 05, 18:58 Répondre en citant ce message   

Oui, mais les casques à visière ne remontent guère plus haut que la guerre de Cent ans... et leur usage prit fin au XVIe siècle. C'est peu pour créer une tradition.
D'autant plus que le salut la main au front est récent.
Un jour, le Dauphin fils de Louis XIV, âgé alors de cinq ans, piqua une grosse colère contre un hallebardier qui n'avait pas incliné sa hallebarde sur son passage.
Outre qu'elle montre le Roi Soleil dans le rôle d'un bon père de famille, qui dépense beaucoup de temps à démontrer à son moutard que le soldat est dans son droit et qu'il ne faut pas le punir, l'anecdote prouve qu'au XVIIe siècle, les hallebardiers au moins, ne saluaient pas la main au front.

Bref, je ne dis pas que l'on ne relevait pas sa visière devant son suzerain, même si les romans méidévaux, peuplés de chevaliers inconnus, n'en font pas état.
Mais je doute fortement que ce soit là l'origine du salut militaire, qui est également pratiqué par les civils ! Avec une petite variante : la main est verticale, et non horizontale.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Annaïg



Inscrit le: 11 Nov 2007
Messages: 5
Lieu: Bretagne

Messageécrit le Sunday 11 Nov 07, 22:29 Répondre en citant ce message   

Ashirvad

En Inde, il s'agit de toucher les pieds des aînés pour avoir leur bénédiction en se faisant toucher la tête.



Toujours en Inde, quand une personne lève son pouce et le fait tourner, c'est pour se moquer gentiment d'une autre personne



Se toucher les oreilles: c'est admettre qu'on a eu tort et s'en excuser.



Lever le petit doigt signifie "je veux faire pipi"





Ce geste se fait lorsqu'une personne est très belle. Cela permet d'éloigner le mauvais oeil et les mauvais sorts envoyés pas des personnes jalouses. Il est parfois accompagné du mot arabe "mashallah".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Chusé Antón



Inscrit le: 25 Feb 2005
Messages: 740

Messageécrit le Saturday 17 Nov 07, 0:01 Répondre en citant ce message   

Un élève qui était très appliqué, pour demander la permission d´aller faire pipi disait: 6,2832 (deux fois pi)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Tjeri



Inscrit le: 13 Sep 2006
Messages: 996

Messageécrit le Saturday 17 Nov 07, 9:22 Répondre en citant ce message   

Citation:
Se taper l'index sur le tempe pour désigner quelque chose ou quelqu'un de fou. Je pense que c'est très répendu comme geste.

Au Japon on place son poing fermé près de la tempe et on ouvre brutalement la main doigts étendu...peut être pour signifier une tête qui explose...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Greenheart



Inscrit le: 27 Apr 2007
Messages: 220
Lieu: Cannes

Messageécrit le Saturday 17 Nov 07, 23:57 Répondre en citant ce message   

De mémoire.

***

Aux USA, le "hug" (embrassade) est très répandu, quelque soit les sexes : on prend la personne dans les bras pour lui dire bonjour ou au revoir ou si elle a du chagrin, dans le cadre d'une relation de parenté ou d'amitié. Par contre c'est très bref, sans quoi ça perd son caractère affectueux pour devenir intime donc envahissant, donc impoli, voire agressif.

Tout contact physique est habituellement proscrit entre deux individus, sauf le très bref toucher sur l'épaule.
La phrase d'excuse étant "Sorry, I didn't mean to do that".
("désolé, je ne voulais rien exprimer de particulier par là").


***

Il me semble qu'au Moyen-âge, l'osculum (baiser sur la bouche) était la règle pour témoigner un lien de respect de l'autorité (familiale, seigneuriale) ou d'amitié. Je suppose qu'on ne mettait pas la langue (baiser profond ou french kiss).

Pour continuer sur le baiser, cette fois au présent, le baiser sur la joue pour se retrouver ou se quitter, est un signe d'affection familiale ou d'amitié dans le sud de la France, quelque soit le sexe, avec des divergences sur le nombre de baisers à donner, et par quelle joue commencer.

Quand on va vers le nord, le baiser sur la joue devient réservé aux femmes, les hommes étant censés se serrer les mains, ou adopter un rituel plus compliqué (une espèce de chifouni très rapide, règlé d'avance, qui marque la connivence entre les membres d'une même bande de copains).

En revanche, le baiser, quelque soit le sexe, est censé être proscrit dans des relations professionnelles.
Toutefois, cela dépend de la politique menée dans l'entreprise, allant du "nous sommes tous une grande famille" à, "fais-moi la bise que je te fasse le pire des coups bas tandis que nous continuerons à faire semblant de nous aimer".



***

Pour revenir aux USA, le rituel du "dating" régit de manière très rigide, à ma connaissance, les relations entre hommes et femmes célibataires.

Certe, il y a du laisser aller lorsque les américains vont à l'étranger, et également de sacrées disparités culturelles quant à la manière dont les choses peuvent mener à telle ou telle situation franchement sexuelle à tel ou tel numéro de rendez-vous.

L'analogie avec le Base-Ball (Première base, seconde base etc.) n'est pas du cinéma : il y a bien des gestes autorisés ou attendus au premier rendez-vous mais pas au second, au second mais pas au troisième, et ainsi de suite. Je parle bien sûr des situations où la fille américaine n'a pas été rendue îvre morte.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2778
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Wednesday 21 Nov 07, 0:16 Répondre en citant ce message   

Citation:
se tourner les pouces pour être désoeuvré


Idem en Italie: "girarsi i pollici"
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
orhan



Inscrit le: 15 Mar 2005
Messages: 526
Lieu: Turquie

Messageécrit le Tuesday 27 Nov 07, 0:04 Répondre en citant ce message   

Turc
-En turc coller le bout de la langue à l'intérieur des dents avant et faire le son "cık(djk)" en la décollant, cela veut dire "non".
-Tourner la tête à gauche et à droite plus d'une fois, cela veut dire "non, jamais, impossible"
-Tourner la tête vite à deux côtés et cligner l'oeil, cela veut dire "qu'est-ce qu'il y a, qu'est-ce qui se passe?"
-Faire le son "hı" cela veut dire "oui" .
-Incliner la tête en avant vers celui qui nous regarde, veut dire "viens" ; faire le geste contraire désigne "va, allez".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
akribik



Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 164
Lieu: paris

Messageécrit le Sunday 02 Dec 07, 21:44 Répondre en citant ce message   

La légère pression exercée sous le globe oculaire, que mentionne Pierre au début de cette série, me semble bien plutôt, en France en tout cas, signifier une mise en doute d'ailleurs assez grossière des propos de l'interlocuteur.¨Par ailleurs, en France toujours, mais spécialement dans les milieux urbains "à la mode" (associations, partis politiques, ateliers de créations graphiques...) on voit la bise entre jeunes hommes se répandre, sans aucune signification homosexuelle.
Se répandent aussi les guillemets visuels: index et médium des deux mains levés et arrondis en même temps. D'origine anglo-saxonne?
Le cercle constitué du pouce et de l'index est ambigu: accord ou zéro par allusion à une note chiffrée?
Diffusion aussi malheureusement du bras et du doigt dits d'honneur (on se demande bien où est l'honneur là-dedans...)
On peut réclamer l'addition au restaurant en mimant l'écriture: la main gauche accueille la droite fermée en pince comme si elle tenait un crayon très court.
Signalons aussi le signal temps mort, pour "calmer le jeu", interrompre une interaction qui devient confuse et véhémente: les deux mains en tranchant forment un T en se plaçant perpendiculaires l'une à l'autre.
La main levée, paume vers autrui, est désormais classiquement un signe d'excuse dans la rue, si je vous ai heurté involontairement. Au début (il y a quelques années) j'étais victime d'un malentendu: j'interprétais cela comme une manière de couper court par avance à ma protestation éventuelle "ouais bon ça va!", ce qui me mettait en rogne. Ce geste peut aussi servir à arrêter quelqu'un dans son mouvement, mais il est
alors le fait d'un porteur d'uniforme. Je crois qu'il est proscrit en Grèce où il serait insultant?
Donc la communication non verbale, ça bouge, c'est très culturel.
Encore que: se poser les deux mains au-dessus de la tête, non comme le militaire fait prisonnier, mais comme l'enfant ou l'adulte dépassé par les événements (cf. les boursiers en pleine panique), cela ressemble baucoup à une mimique classique chez les primates...
Par ailleurs, ce qui est intéressant, c'est de repérer la relation entre la communication non verbale & la communication verbale: parfois elle se substitue à la seconde (impossibilité de parler ou choix de ne pas le faire, notamment pour établir une connivence "dans le dos" d'un tiers victime de ruse ou non admis dans la relation, etc.) parfois elles se combinent, mais aussi se contredisent ou se nuancent mutuellement.
Il y a un très bon bouquin sur la question, bourré d'illustrations, c'est Manwatching de Desmond Morris (sur le modèle du birdwatching britannique, par le vulgarisateur de l'éthologie qui je crois me rappeler ça, a été initialement vétérinaire du zoo de Londres).
Le problème du signal visuel, c'est que son sens bien sûr diffère selon la culture (au sens habituel, mais aussi social ou d'âge) mais aussi le contexte ponctuel, or ce contexte est souvent plus difficile à identifier que le contexte parlé: en tout cas c'est mon impression, mais qu'en pensez-vous?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
András
Animateur


Inscrit le: 20 Nov 2006
Messages: 1482
Lieu: Timişoara, Roumanie

Messageécrit le Sunday 02 Dec 07, 21:54 Répondre en citant ce message   

J'ai entendu dire qu'en Bulgarie hocher de la tête de haut en bas signifie "non" et de droite à gauche signifie "oui". Quelqu'un pourrait-il le confirmer ou l'infirmer?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
prstprsi



Inscrit le: 22 Oct 2005
Messages: 396
Lieu: Bratislava

Messageécrit le Sunday 02 Dec 07, 21:55 Répondre en citant ce message   

Je confirme. Tout comme en Grèce (déjà notifié)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Cultures & traditions Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
Page 3 sur 7









phpBB (c) 2001-2008