Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
INDONESIEN - Redoublement des mots - Langues du monde - Forum Babel
INDONESIEN - Redoublement des mots

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Langues du monde
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
sjod



Inscrit le: 24 Oct 2008
Messages: 1
Lieu: Franche Comté

Messageécrit le Saturday 01 Nov 08, 9:31 Répondre en citant ce message   

Le redoublement des mots existe en indonésien (dérivé du malais) et marque ici le pluriel.
On dira anak-anak = des enfants
Bonbons se dira gula-gula (sucre-sucre).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 2714
Lieu: Nissa

Messageécrit le Saturday 01 Nov 08, 9:50 Répondre en citant ce message   

Est-ce que tu pourrais nous en dire plus ?

- cette formation de pluriel est-elle la seule ou en concurrence avec d'autres ?

- s'étend-elle à tout le vocabulaire ou seulement à certains mots ?

- comment se font les accords (« de gentils petits enfants jouent » par exemple) ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
ElieDeLeuze



Inscrit le: 14 Jun 2006
Messages: 1532
Lieu: Allemagne

Messageécrit le Saturday 01 Nov 08, 10:31 Répondre en citant ce message   

Cette source en allemand nous informe de façon assez complète pour un premier contact avec le phénomène:
http://www.uni-koeln.de/phil-fak/ifl/asw/forschung/ap/gen_np_indon.pdf

La réduplication est de quatre types:
- totale : répétition intégrale du mot (productive)
- partielle : répétition d'une syllabe seulement (peu productive)
- variable : répétition avec variation de phonèmes (peu productive)
- suffixée : répétition avec ajout d'un suffixe (très productive)

On parle de 12 fonctions, non seulement pour les noms mais aussi pour des mots d'autre nature. Les principales emplois relevés sont:
- variété, multiplicité (toutes sortes de)
- réciprocité
- intensité
- pluriel

Selon les formules de formation des formes avec réduplication, il peut y avoir simple formation de pluriel, indication de diversité (toutes sortes de), ou bien changement sémantique, voire changement de classe de mot.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
felyrops



Inscrit le: 04 May 2007
Messages: 1150
Lieu: Sint-Niklaas (Belgique)

Messageécrit le Saturday 01 Nov 08, 12:46 Répondre en citant ce message   

De l'interessante étude de 2002 de Conny Bast à l'Universite de Cologne, (merci EliedeLeuze pour le lien), je ne peux déduire si le Bahasa (BI) correspond au Soendanais (langue du Java central).
Dans l'introduction d'un dictionnaire de cette langue, publié en 1931, on parle aussi du pluriel:

-l'inclusion de ar ou al après la première consonne: geuro asoep/geura arasoep= entrer (seul ou à plusieurs), meuli/mareuli= acheter, pasar/palasar= marché, sawah/sarawah= rizière, maneh/maraneh= tu/vous, digawè/digarawè= travailler.

L'auteur, L.A. Lezer, précise que parfois la duplication du mot de base forme le pluriel: imah-imah gedong= maisons de pierre, djelema-djelema tèh geus araja= les personnes sont-elles arrivées? (ce qui prouve que la duplication n'exclut pas l'inclusion du -ar- ou -al-).
Malheureusement, il ne précise pas dans quels cas il y a cette duplication.

Enfin il y a le prefix pating- ou ting-, parfois renforcé par l'inclusion -ar- ou -al-: avec comme verbe djerit (crier) on peut construire la phrase 'Baroedak tingdjarerit' = 'Les enfants criaient'. Avec le verbe solojong (nager) on peut construire la phrase 'Laoek emas patingsolojong' ou également 'Tingsolojong dina balong' = 'Les poissons nagent dans l'étang'.

Remarque: ngala boeah veut dire 'chercher des fruits' (par une personne), tandis que ngarala boeah veut dire 'chercher des fruits' (par plusieures personnes).


Dernière édition par felyrops le Saturday 01 Nov 08, 18:08; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
gilou
Animateur


Inscrit le: 02 Jan 2007
Messages: 1529
Lieu: Paris et Rambouillet

Messageécrit le Saturday 01 Nov 08, 21:13 Répondre en citant ce message   

felyrops a écrit:
De l'interessante étude de 2002 de Conny Bast à l'Universite de Cologne, (merci EliedeLeuze pour le lien), je ne peux déduire si le Bahasa (BI) correspond au Soendanais (langue du Java central).
Ce sont deux langues relativement proches, mais distinctes.
A+,
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
gilou
Animateur


Inscrit le: 02 Jan 2007
Messages: 1529
Lieu: Paris et Rambouillet

Messageécrit le Wednesday 05 Nov 08, 18:55 Répondre en citant ce message   

Pour préciser un peu les choses: En indonésien, comme dans de nombreuses langues asiatiques, on ne dispose pas d'une notion spécifique de pluriel, exprimée comme telle (cf le japonais, le chinois...).

Une racine nominale (non redoublée) désignera selon le contexte une notion au singulier ou au pluriel, le sens par défaut, étant plutot la non-singularité. Lorsqu'il est necessaire de préciser la singularité, cela se fait avec le nombre un, ou d'autres tournures l'explicitant. Lorsqu'on veut préciser la pluralité, on va aussi recourir a un nombre, ou d'autres tournures ad-hoc (quelques, un groupe de, ...)

La pluralité peut éventuellement être indiquée par le redoublement, mais c'est une fonction annexe du redoublement, et ce serait une grave erreur de vouloir traduire systématiquement un pluriel français par un redoublement de la base indonésienne correspondante.

Le redoublement a un sens d'intensif, de duratif, de multiplicité, ou de variété, etc.:
(mes exemples ci-dessous sont en malais, langue très proche de l'indonésien [essentiellement une influence différente de l'arabe et l'anglais dans le vocabulaire])
Sens intensif
malam nuit => malam-malam "très nuit" = tard dans la nuit
sakit malade => sakit-sakit très malade
mahal cher => mahal-mahal très cher
Sens duratif-répétitif
sakit malade => sakit-sakit continuellement malade
hari jour => hari-hari jour après jour
Sens de variété
tinggi haut => tinggi-tinggi de diverses hauteurs
buku livre => buku-buku divers livres = "des livres"
Il y a d'autre sens:
Idée de vague:
hitam noir => hitam-hitam "vaguement noir, noirâtre"
etc

Noter que:
certaines formes redoublées ont un sens spécifique:
mata oeil => mata-mata espion, indic
D'autres termes ne connaissent plus que la forme redoublée:
puku-puku papillon
biri-biri mouton
labah-labah araignée
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Maurice



Inscrit le: 25 May 2005
Messages: 435
Lieu: Hauts de Seine

Messageécrit le Thursday 06 Nov 08, 13:06 Répondre en citant ce message   

Outis a écrit:

- comment se font les accords (« de gentils petits enfants jouent » par exemple) ?

La notion d'accord n'a pas de signification dans les langues isolantes.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
gilou
Animateur


Inscrit le: 02 Jan 2007
Messages: 1529
Lieu: Paris et Rambouillet

Messageécrit le Thursday 06 Nov 08, 15:30 Répondre en citant ce message   

Et si j'ai bien compris, aucune marque de pluriel particuliere n'apparaitra pour traduire « de gentils petits enfants jouent » ou alors, on va passer par une forme signifiant « un groupe de gentils petits enfants jouent » (avec la forme déterminée par "un groupe" non marquée pour la pluralité). Par contre, pour traduire « un gentil petit enfant joue », si le contexte ne permet pas de savoir qu'on ne parle que d'un seul enfant, on va utiliser se, un, qui va préciser en l'unicité.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Nirina



Inscrit le: 31 May 2010
Messages: 4
Lieu: paris

Messageécrit le Monday 31 May 10, 14:57 Répondre en citant ce message   

ah ! enfin une discussion sur les indonésiens ! lol je suis malgache merina et mes ancêtres sont 100% malais ( indonésiens, malaisiens ) ! et ma langue ressemble au ma'anyan ( sud Bornéo ) et au tongien . le "o "malgache équivaut le "u" indonésien et polynésien
Je pense que le redoublement des mots est un phénomène malayo-polynésien.
En malagasy on l'utilise aussi : ex , mandeha = marcher => mandehandeha = se promener ; mijery = regarder => mijerijery = regarder avec insistance ou regarder partout , miverina= se répéter , retourner, revenir => miverimberina = qui revient sans cesse , rivotra = vent => rivodrivotra = un peu vent (qui rafraichit bien) , adala= fou=> adaladala = un peu fou , fofolle

Des fois les répétitions sont faites pour marquer la répétition de l'action , des fois c'est pour atténuer le sens .
Par contre on l'utilise pas pour le pluriel , je pense même que chez nous, le pluriel n'existe pas ! ex pour dire ses enfants et son enfant c'est la même chose : zanaka -ny => zanany ! et pour dire ces enfants -là on dit : ireto zaza ireto (à côté ) ou irony/ ireny zaza irony/ireny ( éloigné)

Il n'existe pas non plus d'autre temps que le passé , présent, futur qui se forment à partir du radical (fototeny = base des mots). ex : jery ( regard) donne au présent Mijery ( regarde ) , au passé Nijery , et au futur Hijery , ou encore de leha ( marche) on a mandeha au présent , Nandeha au passé et Handeha au futur!
Le radical est donc précédé de "M" ( ma, mi ) au présent , de "N" ( na , ni ) au passé et de "H" (hi, ha ) au futur !
Ca semble facile , à première vue mais pour compliquer la chose , en malgache il n'y a pas d'auxilliaire "être" ni "avoir" ! ex : j'ai mal = marary aho , je suis fatigué = reraka aho . aho signifiant moi, je ; de l'indonésien aku
Et la syntaxe est : verbe - complément -sujet ! ex : handeha miantsena aho = je vais au marcher ! on remarque que parfois le complément est un verbe , ici miantsena signifie aller au marcher , et j'ai ajouté mandeha mais on peut tout aussi dire : " hiantsena aho" je vais au marcher !
Bref , pour le français c'est dur parce qu'ils ne savent pas quand il faut utiliser ça ou ça , pour nous c'est inculqué on n'y réfléchit plus mais en cours de malgache on comprend la difficulté de la langue !
De plus , la prononciation est difficile , l'écrit et le parler diffèrent .EX ,l'accent tonique change tout : tanana = main / tanàna = ville, lieu , village ; lalana = route , chemin / lalàna = la loi , no ( que, qui )différent de noho ( par rapport à ) , samy hafa et samihafa ne veulent pas dire la même chose , ety ( étroit) et hety ( ciseaux)!
Le casse-tête des français quand ils apprennent le malgache c'est tout ça , plus le son "ts" ,"tra", "dra", "ng" chez certaines ethnies ( qui s'écrit n mais se prononce "ng" comme en indonésien ) et la longueur des mots et des noms malgaches ! lol on n'est jamais arrivé à prononcer correctement mon nom de famille ! ex : Andrianampoinimerina ( le prince attendu par l'Imerina ) , Andriantsimitoviaminandriandehibe ( le prince qui ne ressemble pas aux grands princes ) ; dans le nord manano (faire) se prononce magnano , pas évident même pour les merina ( descendant des indonésiens ) qui n'utilise pas ce son ! et des fois on avale les mots : ex : manitra ( parfumée ) se dit maNtra en accentuant sur le N , enina ( 6) se lit eNna .et les voyelles de la fin se prononce peu : anaka ( fils, enfant ) se lik anak, misaotra se lit misaotr, rivotra (vent) se lit rivotr.
En fait , à la base le malgache n'avait pas de voyelle en fin de mot comme la plupart des mots indonésiens mais quand les africains l'ont assimilé ils rajoutaient à chaque fois des voyelles , et les sons "tra" sont apparus ! ex lanitra vient de langit , rivotra de ribut, molotra de mulut ,...

Un prêtre indonésien a appri le malagasy et le parle bien au bout d'1 an ! comme quoi le malgache n'est pas si éloigné des langues indonésiennes ! après c'est vrai ça dépend de quelle langue indonésienne : il est plus facile pour un dayak parlant le ma'anyan d'apprendre notre langue et vis-versa que pour un indonésien ne parlant que le bahasa indonesia et vis-versa !

Y a -t- il qq1 qui parle le ma'anyan ou une langue proche de celle-ci parmi vous ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Langues du monde
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008