Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Références à la Bible hébraïque et à l’Ancien Testament - Expressions, locutions, proverbes & citations - Forum Babel
Références à la Bible hébraïque et à l’Ancien Testament
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, ... 10, 11, 12  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Expressions, locutions, proverbes & citations
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10932
Lieu: Lyon

Messageécrit le Tuesday 15 Feb 11, 21:39 Répondre en citant ce message   

José a écrit:
Extrait du quotidien britannique The Independent du 03.01.2011 :
- Australia floods : A disaster of biblical proportions
= Inondations en Australie : un désastre aux proportions bibliques

- la ipotesi del governo italiano di dislocare forze di polizia nel paese per cercare di fermare quello che il ministro dell'Interno Maroni ha definito un «esodo biblico» ...
= l'hypothèse envisagée par le gouvernement italien de délocaliser des forces de police en Tunisie pour essayer d'arrêter ce que le Ministre de l'Intérieur Maroni a appelé un exode biblique ...

(Il Corriere della Sera - 14.02.11)

Contexte :
- l'Italie vient d'accueillir sur son sol (île de Lampedusa) environ 5.000 immigrés tunisiens en 5 jours
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2782
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Wednesday 16 Feb 11, 0:46 Répondre en citant ce message   

A disaster of biblical proportions (anglais) = un disastro di proporzioni bibliche (it)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10932
Lieu: Lyon

Messageécrit le Friday 18 Mar 11, 14:29 Répondre en citant ce message   

Extraits du MDJ to pony up :

Citation:
- Dennis Valerios has no money and no job, but he is willing to pony up $500
= D. V. n'a ni argent, ni boulot mais il est prêt à débourser 500 dollars

(The Wall Street Journal - mars 2011)

USA to pony up : payer - payer une somme d'argent due - contribuer financièrement (à une cause, un projet)

ici : contribuer à une cause commune
contexte : la diaspora grecque, notamment celle installée en Amérique du Nord, envoie de l'argent au pays pour aider la Grèce en proie à de graves difficultés budgétaires et financières

selon etymonline, to pony up est considéré comme un usage familier (= slang use) du latin legem pone : argent (1ère attestation XVIe S.)

c'était le titre du Psaume lu le 25 Mars, 1er jour de paie de l'année (paie trimestrielle = Quarter Day)

la 1ère phrase du Psaume en question (119 : 33) est :
- Legem pone michi domine viam iustificacionum
= Teach me, O Lord, the ways of thy statutes
= Enseigne-moi, Eternel, la voie de tes statuts (pour que je la retienne jusqu'à la fin !) (saintebible.com)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10932
Lieu: Lyon

Messageécrit le Friday 25 Mar 11, 14:19 Répondre en citant ce message   

Je signale l'ouvrage suivant :
- Dictionnaire commenté des expressions d'origine biblique
Jean-Claude BOLOGNE - Larousse

Pour ma part, plutôt que de procéder par copiés-collés, je préfère citer des expressions d'origine biblique à partir d'exemples tirés de la presse, notamment étrangère.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10932
Lieu: Lyon

Messageécrit le Friday 25 Mar 11, 14:24 Répondre en citant ce message   

Je tire cependant de l'ouvrage de Bologne la citation suivante :

- le lys dans la vallée

Désigne la Bien-aimée.
L'expression est surtout connue par le roman de Balzac.

Elle est, comme vous le savez déjà, sans rien savoir encore, le lys de cette vallée où elle croissait pour le ciel, en la remplissant du parfum de ses vertus.
Balzac - Le lys dans la vallée


Référence :
- Le Cantique des Cantiques, dit aussi Cantique de Salomon : 2-1 et 2-2


On trouve sur le Net de nombreuses versions :

1. Je suis un narcisse de Saron, un lis des vallées.
2. Comme un lis au milieu des épines, telle est mon amie parmi les jeunes filles.
Version Louis Segond - 1910

1 Je suis le narcisse de Saron, le lis des vallées.
2 Comme le lis entre les épines, telle est mon amie entre les filles.
http://leschretiens.free.fr/bible/cantique.php

1. Moi, l'amaryllis du Sharôn, le lotus des vallées.
2. Comme un lotus parmi les vinettiers, telle est ma compagne parmi les filles.
http://www.andrechouraqui.com/antho/shir/shir1.htm

1. Je suis le narcisse de Saron, le lis des vallées.
2. Comme le lis entre les chardons, telle ma bien-aimée entre les jeunes femmes.
http://www.biblia-cerf.com/BJ/ct2.html
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10932
Lieu: Lyon

Messageécrit le Friday 01 Apr 11, 14:08 Répondre en citant ce message   

Lire également le Fil Références d'origine religieuse.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Moutik
Animateur


Inscrit le: 06 Apr 2008
Messages: 1052

Messageécrit le Sunday 17 Apr 11, 1:16 Répondre en citant ce message   

The writing on the wall
Mané, Thécel, Phares


“The writing's on the wall for paper and pencil.”
Vers la fin du papier et du crayon.
The Guardian, 16 mai 2006
http://www.guardian.co.uk/education/2006/may/16/elearning.schools6

“The last week in March was, with little doubt, one of the most trying for Hillary Clinton's campaign. Her quest to gain superdelegates was blunted by Bob Casey and Bill Richardson, two major party players who have clearly recognised the writing on the wall.”
La dernière semaine de mars fut certainement l’une des plus éprouvantes pour Hillary Clinton. Sa quête du vote des superdélégués a été compromise après que Bob Casey et Bill Richarson, deux poids lourds du parti, ont clairement reconnu que la messe était dite.
guardian.co.uk, 3 avril 2008
http://www.guardian.co.uk/commentisfree/2008/apr/03/thewritingonclintonswall

“As he set out cuts in civil-service pay, social programmes and pensions, Mr Zapatero had the look of a man who has seen the writing on the wall.”
Alors qu’il annonçait la diminution des salaires dans l’administration, des programmes sociaux, des retraites, M. Zapatero avait la tête de celui qui sait qu’au gouvernement ses jours sont comptés.
The Economist, 20 mai 2010
http://www.economist.com/node/16167836?story_id=E1_TGTGSRPG

La locution Writing on the wall est une allusion au Livre de Daniel.

[Résumé des épisodes précédents : Daniel, jeune juif de Jérusalem, est emmené captif à Babylone. Il y reçoit la meilleure éducation et accède à de hautes fonctions. Avec constance il refuse de renier son Dieu et de transgresser les rites de son peuple. Il se révèle aussi un devin hors pair. Un jour le roi Belshassar (Balthasar) donne un grand festin…]

3 Alors on apporta les ustensiles d'or qu'on avait enlevés du temple ― c'est-à-dire, de la Maison-Dieu ― de Jérusalem, et le roi et ses dignitaires, ses concubines et ses femmes de service, burent dedans.
4 Ils burent du vin, et ils louèrent les dieux d'or et d'argent, de bronze, de fer, de bois et de pierre.
5 A l'instant même, surgirent des doigts de main d'homme : ils écrivaient devant le candélabre sur le plâtre du mur du palais royal, et le roi voyait le tronçon de main qui écrivait.
6 Alors le roi changea de couleur ; ses réflexions le tourmentaient, les jointures de ses reins étaient disloquées et ses genoux s'entrechoquaient.
7 Le roi cria avec force d'introduire les conjureurs, les chaldéens et les devins. Le roi prit la parole et dit aux sages de Babylone : « Tout homme qui lira cette inscription et m'en exposera l'interprétation, revêtira la pourpre, aura le collier d'or au cou et commandera en triumvir dans le royaume. »

« […] 23 tu t'es dressé contre le Seigneur du ciel : les ustensiles de sa Maison ont été apportés en ta présence, et toi-même et tes dignitaires, tes concubines et tes femmes de service, vous buvez du vin dedans. Tu as loué les dieux d'argent et d'or, de bronze, de fer, de bois et de pierre, qui ne voient ni n'entendent ni ne connaissent ; et le Dieu qui a dans sa main ton souffle et à qui sont toutes tes voies, tu ne l'as pas honoré !
24 Alors, de sa part, le tronçon de main fut envoyé et cette inscription fut tracée,
25 et voici l'inscription qui a été tracée : MENÉ MENÉ TÉQEL OU-PARSIN.
26 Quant à l'interprétation la voici : MENÉ, “Compté” : Dieu a fait le compte de ton règne et il y a mis fin.
27 TÉQEL, “Pesé” : Tu as été pesé dans la balance et trouvé insuffisant.
28 PERÈS, “Divisé” : Ton royaume a été divisé, et il a été donné aux Mèdes et aux Perses.
29 Alors Belshassar ordonna de revêtir Daniel de la pourpre, de lui mettre le collier d'or au cou, et de proclamer à son sujet qu'il commanderait en triumvir dans le royaume.
30 Cette nuit-là même, Belshassar, le roi chaldéen, fut tué.

Daniel 5.3-7, 23-30 (TOB)

Les traducteurs de la TOB précisent en note :
« Théodotion et la Vulgate lisent ici seulement les trois mots qui seront expliqués dans la suite : MANE THEKEL PHARES ; mais il s’agit d’une leçon facilitante. Celle du texte massorétique constitue en effet un double cryptogramme. On peut l’interpréter en premier lieu comme une énumération d’unités monétaires : Il est compté une mine, un sicle et des demi-(sicles) . Sur le premier rébus se greffe une interprétation secondaire des trois mots essentiels, repris dans l’explication de Daniel. »
« Double jeu de mot sur la racine perès (pluriel Parsîn) : “divisé” et “Perses” ».


Les auteurs français reprennent le plus souvent la formule de la Vulgate, en y ajoutant quelques accents et en transcrivant fares par phares :
« haec est autem scriptura quae digesta est mane thecel fares »

« Alors cette lettre dénonciatrice qu’il avait vue que lui avait montrée Villefort, qu’il avait touchée, lui revenait à l’esprit ; chaque ligne flamboyait sur la muraille comme le Mane Thécel Phares de Balthazar. Il se disait que c’était la haine des hommes, et non la vengeance de Dieu qui l’avait plongé dans l’abîme où il était ; il vouait ces hommes inconnus à tous les supplices dont son ardente imagination lui fournissait l’idée, et il trouvait encore que les plus terribles étaient trop doux et surtout trop courts pour eux ; car après le supplice venait la mort ; et dans la mort était, sinon le repos, du moins l’insensibilité qui lui ressemble. »

Alexandre Dumas, Le Comte de Monte-Cristo, XV.

« Tout, jusqu'au souvenir, tout s'envole, tout fuit,
Et l'on est seul avec Paris, l'Onde et la Nuit !
― Sinistre trinité ! De l'ombre dures portes !
Mané-Thécel-Pharès des illusions mortes ! »

Paul Verlaine, Nocturne parisien, Poèmes saturniens, 1866

Au moins deux autres expressions françaises sont des échos du Livre de Daniel (et peut-être d’autres passages de la Bible) :
Le colosse aux pieds d’argile
La fosse aux lions
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8567
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Tuesday 26 Apr 11, 22:57 Répondre en citant ce message   

Espagnol pasar las de Caín
= tirer le diable par la queue, litt. passer par toutes les épreuves qu'a connues Cain après avoir tué son frère Abel (cf. L'oeil était dans la tombe, etc.)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3199
Lieu: Massalia

Messageécrit le Sunday 01 May 11, 17:52 Répondre en citant ce message   

-Ich sitze wie in Abrahams Schoss pendant biblique du ich bin wie Gott in Frankreich .

Je suis aussi bien que si j'étais assis dans le giron d'Abraham.

- Den alten Adam ausziehen , changer de personnalité, faire peau neuve. ( Enlever celle de ce bon vieux Adam ) .

Il y a plusieurs autres expressions avec Adam.

- In Adams Kostüm gehen = pendant masculin de se promener en tenue d'Eve
- Bei Adam und Eva anfangen: littéralement " commencer par Adam et Eve "= commencer par le début, reprendre les choses au point de départ.
- Von Adam und Eva abstammen ( provenir, descendre d'Adam et Eve) correspond un peu à c'est vieux comme Mathusalem= c'est démodé, complètement dépassé, très vieux.

- Der alte Adam regt sich = le vieil Adam se manifeste = le revoilà.. Pourrait correspondre à chassez le naturel, il revient au galop. Le péché originel est toujours là.

En français ,nous avons la pomme d'Adam, Adamsapfel en allemand.


Faire de quelqu'un le bouc émissaire = jemanden zum Sündenbock machen. Désigner une personne sur qui on fait retomber une faute, qu'on accuse de tout.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3199
Lieu: Massalia

Messageécrit le Sunday 01 May 11, 19:22 Répondre en citant ce message   

Feuriger Elias ( Elie de feu), c'était le surnom de la locomotive à vapeur en Allemagne, en référence au prophète Elie qui monta au ciel, emporté par un char de feu conduit par des chevaux de feu.

Dernière édition par rejsl le Saturday 29 Sep 12, 18:08; édité 2 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
ramon
Animateur


Inscrit le: 13 Jan 2005
Messages: 1376
Lieu: Barcelone, Espagne

Messageécrit le Monday 02 May 11, 8:45 Répondre en citant ce message   

Papou JC a écrit:
Voir aussi le MDJ fesse-mathieu.
La pomme d'Adam et le bouc émissaire ont déjà été cités.
Il va bientôt y avoir besoin d'un récapitulatif en tête de fil ...


Tu as raison. J'avais préparé quelques mots sur Espagnol chivo expiatorio (bouc émissaire) et je n'avais pas vu que Luc de Provence l'avait déjà cité il y a longtemps.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3199
Lieu: Massalia

Messageécrit le Monday 02 May 11, 12:29 Répondre en citant ce message   

Citation:
Voir aussi le MDJ fesse-mathieu.
La pomme d'Adam et le bouc émissaire ont déjà été cités.
Il va bientôt y avoir besoin d'un récapitulatif en tête de fil ..

Il a raison, oui et non... Ces expressions avaient été évoquées en français, mais la correspondance dans d'autres langues n'est pas obligatoirement identique même si l'expression se réfère au même passage ou épisode biblique.

Ainsi le bouc émissaire ne veut pas exactement dire pareil que Sündenbock ( die Sünde=le péché) et je vois que le chivo expiatorio
fait penser à une victime expiatoire ( autre expression). Chaque langue apporte une approche particulière, il ne me semble pas inutile de les comparer. reste ensuite peut-être à ordonner toutes ces différentes informations...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10932
Lieu: Lyon

Messageécrit le Monday 02 May 11, 19:14 Répondre en citant ce message   

- Pour les pionniers, la neutralité du Net faisait partie des tables de la loi.
(La fin des journaux - essai de Bernard Poulet)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3199
Lieu: Massalia

Messageécrit le Monday 02 May 11, 23:34 Répondre en citant ce message   

Déjà cité dans le fil bête à Bon Dieu , la coccinelle en yiddish fait référence à Moïse.

Citation:
En yiddish, la coccinelle est un mashyakhl soit משיחל ( petit Messie), un moyshe rabeynus ferdele soit משה רבינוס פערדעל, ( petit cheval de Moïse) ou une moyshe rabeynus kiyele soit משה רבינוס קיעלע ( petite vache de Moïse) ou encore moyshe rabeynus fligele soit משה רבינוס פליגעלע ( petite mouche de Moïse) .

Ah, j'oubliais qu'il y a encore une variante, équivalente à notre bête à Bon Dieu: ici, il s'agit encore une fois d'une bête ( ou plutôt d'une bestiole, vu la présence du diminutif -ele) mais bien sûr celle de Moïse:משה רבינוס בהמהלע = moyshe rabeynus beheymele.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10932
Lieu: Lyon

Messageécrit le Tuesday 03 May 11, 12:35 Répondre en citant ce message   

Rejsl a écrit:
Déjà cité dans le fil bête à Bon Dieu , la coccinelle en yiddish fait référence à Moïse.

moïse (TLFi) :
- petite corbeille d'osier sans pied, facilement transportable et qui, garnie de tissu, sert de berceau aux nouveau-nés

Aux pieds de l'aïeule, dans son moïse, le dernier-né des Poitrine, Jeannot, faisait ses dents.
(Anatole France - Les Dieux ont soif - 1912 - p. 133)

Étymol. et Hist. - (1889 - Havard) :
- dérivé par métonymie du nom de Moïse, celui-ci ayant été déposé à sa naissance dans une corbeille sur les eaux du Nil (Exode, 2, 1-10)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Expressions, locutions, proverbes & citations Aller à la page Précédente  1, 2, 3, ... 10, 11, 12  Suivante
Page 2 sur 12









phpBB (c) 2001-2008