Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
capet (Romandie), cap (occitan), caput (latin), *kap-ut- (IE) - Le mot du jour - Forum Babel
capet (Romandie), cap (occitan), caput (latin), *kap-ut- (IE)
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11124
Lieu: Lyon

Messageécrit le Thursday 04 Nov 10, 12:32 Répondre en citant ce message   

Italien capata (diminutif : capatina)

1. coup donné avec la tête
dare / battere una capata : donner un coup de tête

2. fare / dare una capata / capatina : faire un saut, une brève visite

- il bar scomparirà alla fine del mese, chi vuole farci una capatina deve affrettarsi
= le bar disparaîtra à la fin du mois, ceux qui veulent y faire un saut doivent se dépêcher


Lire ICI le Fil cap / prou (Forum catalan).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2777
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Thursday 04 Nov 10, 13:25 Répondre en citant ce message   

José:

1) capata est un mot du sud de l'Italie...exclusivement du sud. Au nord, serait testata.

2) dare una capata est encore une expression du sud (et je ne sais pas précisément d'où)...au nord, on dirait plutôt fare una scappata ou récémment fare una capatina...

De toute façon l'origine de l'expression on pourrait la trouver dans le mot "cappa" = hotte.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11124
Lieu: Lyon

Messageécrit le Thursday 04 Nov 10, 13:34 Répondre en citant ce message   

Merci pour tes précisions, Giorss.

En fait, je souhaitais surtout mettre en évidence capatina, d'où mon exemple. J'ai complété avec capata, dont capatina n'est que le diminutif, à partir de Treccani, qui ne donne aucune précision sur les usages italien du Nord / du Sud. J'ai effectivement toujours entendu et lu testata et jamais capata.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
ramon
Animateur


Inscrit le: 13 Jan 2005
Messages: 1385
Lieu: Barcelone, Espagne

Messageécrit le Thursday 04 Nov 10, 19:36 Répondre en citant ce message   

Espagnol echar una cabezadita = Français faire un petit somme
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
MiccaSoffiu



Inscrit le: 24 Jun 2008
Messages: 463
Lieu: Capicursinu-Sophia

Messageécrit le Friday 05 Nov 10, 8:18 Répondre en citant ce message   

co : accapaccià : mettre tête à tête; dormir

En corse pour les dérivés de « capu » la tête, il est difficile de faire un tri, un échantillonage de quelques significations spécifiques(INFCOR) :
capata : coup de tête; botte (de petits ognons par exemple)
caputu, capacciutu : qui a une grosse tête
scapà: décapiter, guillotiner
scapaccià : secouer, balancer la tête
capale : partie haute d’un terrain
capecchia : tête de linotte, étourdi
scapacciata : coup de tête; étourderie
capaccia : hure du porc, du sanglier
accapà : assembler tête à tête, mettre bout à bout, abouter; régler, achever; s’occuper de; mettre au courant, renseigner
accapacciassi : se mettre, s’installer tête à tête
accapagnulà : poser un tissu sur la tête pour transporter des fardeaux
capaccione : sauclet, têtard
capacellinu : tête légère, tête d’oiseau
capaghjinosa: tournis (des ovins et bovins)
capaghjola : mésange huppée
capaghju : amas
capagnata : mésange
capalzà : verser, se renverser, chavirer; renverser, faire tomber
capizzone: personnage important
incapà, acapà : border un lit; assembler tête à tête, coupler
…..

Comparativement les dérivés de « testa(tête) » sont peu nombreux.

Simple constatation : Je suis assez étonné que « capi du latin da u lat. capere » comprendre ne fasse pas partie de cette famille.(it : capire co : capi)
Ce qui est compris c’est bien ce qui est entré dans la tête, ….ce qui n’est pas compris n’a pas pu y entrer, non ?
Pour l’usage, indépendamment de l’étymologie il me semble que « capu » désigne le contenant: la tête, « capi » est relatif au contenu ou au fonctionnement.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9738
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 05 Nov 10, 9:27 Répondre en citant ce message   

Citation:
Simple constatation : Je suis assez étonné que « capi du latin da u lat. capere » comprendre ne fasse pas partie de cette famille.(it : capire co : capi)
Ce qui est compris c’est bien ce qui est entré dans la tête, ….ce qui n’est pas compris n’a pas pu y entrer, non ?

Voir les deux grandes familles CAPITAL et CAPTER. Aucun rapport entre elles. Il y a beaucoup de cas d'homonymie en indoeuropéen, comme dans toutes les langues, je suppose.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2777
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Friday 05 Nov 10, 11:12 Répondre en citant ce message   

José, capata on le trouve à Naples: ex. val' cchiù 'na capata 'n mmocch', ca mill'parol' (il vaut mieux un coup de boule sur la bouche, qu'un millier de mots)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11124
Lieu: Lyon

Messageécrit le Tuesday 30 Nov 10, 11:31 Répondre en citant ce message   

Lire ICI le Fil branler le chef.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11124
Lieu: Lyon

Messageécrit le Wednesday 22 Dec 10, 14:47 Répondre en citant ce message   

Titre d'un article du quotidien britannique The Independent du 22.12.2010 :

- EU transport head attacks ill-prepared airport chiefs
= le Commissaire européen aux Transports s'en prend aux responsables des aéroports européens pour leur impréparation aux intempéries

Il est assez amusant de voir cités dans une même phrase ces 2 termes (l'un germanique, l'autre latin) désignant à la fois la tête et par extension le responsable/directeur.

Royaume-Uni head : tête - chef - directeur - responsable
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11124
Lieu: Lyon

Messageécrit le Thursday 14 Apr 11, 12:51 Répondre en citant ce message   

En ancien français :

- Capejune (n.m.) :
composé de cap (=tête) et jeune (sans accent circonflexe)
Mercredi des Cendres, le commencement du Carême


Lire le MDJ carême.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques



Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6480
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Monday 29 Aug 11, 4:42 Répondre en citant ce message   

1) angl. cap-a-pie : 16 e s. du fr. "cap-à-pie" (de pied en cap)



2) l'angl. chief n'est pas une déformation du fr. chef, mais vient du fr. du 13 s. chief.

Etymonline.com
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques



Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6480
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Monday 28 Nov 11, 0:38 Répondre en citant ce message   

dawance a écrit:
Allemand: kaput
A la belote: être capot, ne faire aucun pli.
Aussi: faire capot : chavirer
...
Sur l'étymologie, l'ATILF ne fait que des hypothèses et ne parle pas d'une origine kaput, très plausible pour la belote.

Ceci est intéressant, ce pourrait être le contraire. Kaput pourrait venir de l'expression française au jeu de cartes

Etymonline nous dit que l'allemand kapput vient probablement de "capot machen", la mauvaise traduction d'une expression française "faire cabot" (lit." faire un bonnet") signifiant "perdre tous les plis" au jeu de piquet, un jeu de cartes populaire pendant la première guerre. Source en anglais, ci-dessous.
ETYMONLINE.COM a écrit:
kaput Look up kaput at Dictionary.com
1895, "finished, worn out, dead," from Ger. kaputt, probably a misunderstanding of the phrase capot machen, a partial translation of Fr. faire capot, lit. "to make a bonnet," a phrase said in some etymological sources to mean "lose all the tricks in piquet" an obsolete card game. Popularized during World War I.

"Kaput" -- a slang word in common use which corresponds roughly to the English "done in," the French "fichu." Everything enemy was "kaput" in the early days of German victories. [F. Britten Austin, "According to Orders," New York, 1919]

From Fr. capot, lit. "cover, bonnet," also the name of a type of greatcloak worn by sailors and soldiers, and faire capot also meant in French marine jargon "to overset in a squall when under sail." The card-playing sense attested in German only from 1690s, but capot in the transferred sense of "destroyed, ruined, lost" is attested from 1640s. [see William Jervis Jones, "A Lexicon of French Borrowings in the German Vocabulary (1575-1648)," Berlin, de Gruyter, 1976]. In Hoyle and other English gaming sources, faire capot is "to win all the tricks," and a different phrase, être capot, "to be a bonnet," is sometimes cited as the term for losing them. The sense reversal in German in the card-playing term might be explained because if someone wins all the tricks someone else has to lose them, and the same word capot, when it entered English from French in the mid-17c. meant "to score a cabot against; to win all the tricks from."

"There are others, says a third, that have played with my Lady Lurewell at picquet besides my lord; I have capotted her myself two or three times in an evening." [George Farquhar (1677-1707), "Sir Harry Wildair"

Le jeu du piquet est mentionné dans les oeuvres de Rabelais.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3417
Lieu: Massalia

Messageécrit le Monday 28 Nov 11, 1:10 Répondre en citant ce message   

Euh, ça s'écrit ainsi aujourd'hui: kaputt.

Sinon, il n'est pas très difficile de connaître l'origine du mot, vu qu'il est entré tardivement dans la langue allemande. 17 ème siècle, guerre de Trente Ans. À ce moment là, apparaît en langue allemande la locution capot machen, puis caput machen au sens de tuer, détruire, directement calquée du faire quelqu'un capot.

Ici, dans un dictionnaire de 1782.

Chez Grimm, on ne le trouve que sous cette entrée, encore proche du terme français, caput.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dawance



Inscrit le: 06 Nov 2007
Messages: 1695
Lieu: Ardenne (belge)

Messageécrit le Monday 28 Nov 11, 13:49 Répondre en citant ce message   

Godefroy renseigne deux attestations de capot dans le sens "sorte de lépreux" (1584 G. Bouchet, Les Serées et 1407 Ord?)
Aurait-il laissé des traces, par exemple dans le jeu de cartes?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11124
Lieu: Lyon

Messageécrit le Tuesday 19 Mar 13, 11:41 Répondre en citant ce message   

camail
- petit manteau couvrant les épaules jusqu'à la ceinture, que portent les dignitaires ecclésiastiques (évêques, etc.) dans les cérémonies
- pèlerine à capuchon que le clergé porte en hiver

- M. de Saint-Simon prend plaisir à enrichir une pittoresque galerie de petits collets, de mozettes, de camails.
(La Varende, Saint-Simon, 1955, p.358)

A lire :
- l'article camail du TLFi
- le Fil Vocabulaire religieux (chrétien)

ETYMOLOGIE
TLFi a écrit:

1. Fin xiie-début xiiies. « tissu de mailles protégeant le cou et les épaules » (Raimbert de Paris, Ogier le Danois, 11455 ds T.-L., s.v. chamail : De la coife a les clavains descosus, Sus les caveus est li camaus fendus);
2. 1548 « courte pèlerine à petit capuchon » (R. Estienne, Dictionariolum puerorum latinum, gallicum, germanicum, Zürich d'apr. Lar. Lang. fr.); 1549 (Est.);
3. 1596 « espèce de manteau de femme avec capuchon » (Hulsius, Dict. fr.-alemand et alemand-fr., Noribergae).

Empr. à l'a. prov. capmalh, capmail au sens 1, xiies. (Raimbaud de Vaqueiras, Leu sonetz ds Rayn.);
dér. régr. d'un verbe *capmalhar « revêtir la tête d'une cuirasse » (EWFS2; Bl.-W.5; DEI) cf. l'a. fr. maillié « formé de mailles (en parlant d'un haubert) », xiies. (Enéas, 4416 ds T.-L.) et l'a. prov. malhar « fabriquer des armures de mailles » attesté plus tardivement (ca 1240 Donat provençal ds Levy Prov.);
cette hyp. est préférable du point de vue morphol. à celle d'une formation de capmalh à partir d'un gallo-roman *capimaclium (Brüch ds Z. rom. Philol., t. 49, p. 315 et t. 55, p. 453).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Page 3 sur 5









phpBB (c) 2001-2008