Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
L'angevin - Forum langue d'oïl - Forum Babel
L'angevin
Aller à la page 1, 2  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum langue d'oïl
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
bosco



Inscrit le: 07 Dec 2008
Messages: 1
Lieu: Angers

Messageécrit le Sunday 07 Dec 08, 13:20 Répondre en citant ce message   

Il est parlé principalement dans le département de Maine-et-Loire, mais également dans la région d'Ancenis (Loire Atlantique), dans la Sarthe (Régions de la Flèche).

Quelques Mots ou expressions:

an’hui | anhui = aujourd'hui
l'oei = la matinée
à c't'heure = maintenant
bernazé(e) = saoul(e)
bousiller = tuer, détruire, faire rater
il est dur de la comprenoire = il ne comprend rien
la goule enfarinée = comme un clown
entribarder = embarrasser, emmêler
un gorin = un cochon, sans doute le papa du goret !
crouiller la porte = fermer la porte
un crayon de bois = un crayon à papier
une loche = une limace
mouillasser = pleuvoir, s'il s'agit d'une pluie fine, plutôt de crachin
un pète-sec = quelqu'un qui parle sèchement ou qui donne des ordres brutalement
le rond des cabinets = couronne de bois poli qui servait à adapter le diamètre de l'orifice à la taille des fesses enfantines
un sagouin = un individu peu soigneux
le tantôt = l'après-midi
une fillette = demi-bouteille de vin, très en usage dans les cafés de la région, parce que représentant une part pour 2 personnes
la marienne = la sieste
nau= noël
regriché = hérissé
trempé-guené = mouillé, trempé comme une soupe
fifrelin : argent
ramasse-bourrier = Pelle à ordure (patois angevin et nantais)
barrer = fermer la porte (patois angevin et poitevin)
pierre à sucre = morceau de sucre
malcommode = n'est pas pratique
une r'nâpée= une averse
saint-frusquin = affaires hétéroclites
une seille = un seau
tripette = ça vaut pas tripette = pas grand chose
topette! = au revoir
branné = mal étalé
ébanné = détendu (ex : les manches du pull sont ébannées)
gueuroué = gelé
queurci = carbonisé
Topette = Aurevoir, à bientôt...


phrase 1 : d’où que t’as été t'fourré ? t’es tout guené, regarde më ça ! va don changer tes hardes avant d’attraper quieques choses.
phrase 2 : il me semble ben qu’il va faire beau an’hui, le soleil s’est couché të rouge d’hier ou soir.
phrase 3 : regardez më ça quielles belles fleurs ! ça vous fait terjou ben un beau parterre d'vant une maison.


J'ai repris ce qui est mit pour l'Angevin sur Wikipedia, etant contributeur pour cette page wiki.


lettre imaginaire d'un gars des Mauges qu'on vient d'embaucher à Cholet et qui écrit à sa soeur au lendemain d'une "virée"

Ma chère Fifine,

A Chemillé, dimanche darnier, j'avons eu ben du piasi. (plaisir)

J'avons dansé toute la ressiée chez la mère Audjusse (Auguste) avec trois filles qu'étions venues d'Trémentines et qu'étions ben plésantes.
Passé minuite, j'avons fini à la "Belle en Cuisse".
Pour terminer, la patronne a (elle) nous a servi d'son meilleur jus. C'est la Perrine tch'était la pus soule.
Mais gârs Louis, ah dame ! y chambranlait comme nout' sacrisse (sacristain) quand il a trop bu d'vin d'messe.
Tu penses ben qu'à matin, ton frère, il avait putôt mal ou cheveux.

Ma chère Fifine, embrasse moman ben fort pour moué.
Surtout, dis rin à nout' mère.
J'compte sur toué.
Si tu oué (vois) la Barthe, fais-y une grousse bize pour moué.

Ton frère Paul qui t'aime ben
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 2714
Lieu: Nissa

Messageécrit le Sunday 07 Dec 08, 17:48 Répondre en citant ce message   

Les mots et expressions suivants, bien connus de moi, doivent être simplement du français populaire de base. Je note pour certains autres la variante parisienne de ma jeunesse :

Citation:
à c't'heure = maintenant
bousiller = tuer, détruire, faire rater
il est dur de la comprenoire = il ne comprend rien (dur de la comprenette)
la goule enfarinée = comme un clown (la gueule enfarinée)
une loche = une limace
un pète-sec = quelqu'un qui parle sèchement ou qui donne des ordres brutalement
un sagouin = un individu peu soigneux
le tantôt = l'après-midi
une fillette = demi-bouteille de vin, très en usage dans les cafés de la région, parce que représentant une part pour 2 personnes
fifrelin : argent
malcommode = n'est pas pratique
saint-frusquin = affaires hétéroclites
tripette = ça vaut pas tripette = pas grand chose

J'avais aussi appris une bonne raison du succès du mot « loche » en Touraine qui, bien connu en France,
« Tous deux fumaient, en causant des loches qui mangeaient les salades » (ZOLA, Joie de vivre, 1884),
permettait ici, devant les dégâts du potager, de s'exclamer « Ah ! ces putains de loches ! », pensant évidemment à la ville voisine de Loches …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
PatoisantLorrain



Inscrit le: 25 Aug 2006
Messages: 216
Lieu: Bayonnais

Messageécrit le Monday 08 Dec 08, 1:21 Répondre en citant ce message   

L'Anjou, c'est la région de mes ancêtres, mon grand-père venait d'un petit village près de la Flèche et les "cousins de la Sarthe" habitent dans le Sud du département, le Maine-et-Loire et la Mayenne. Voici un site que j'ai trouvé sur l'angevin : http://patois.chez-alice.fr/
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
le Berton



Inscrit le: 11 Jan 2008
Messages: 134
Lieu: Bretagne

Messageécrit le Saturday 13 Dec 08, 6:54 Répondre en citant ce message   

Voici les mots que je comprends (je suis d'Ille et Vilaine) y compris les mots argotiques que tous les français doivent comprendre

bosco a écrit:

an’hui | anhui = aujourd'hui
à c't'heure = maintenant
bousiller = tuer, détruire, faire rater
un crayon de bois = un crayon à papier
un pète-sec = quelqu'un qui parle sèchement ou qui donne des ordres brutalement
un sagouin = un individu peu soigneux
pierre à sucre = morceau de sucre
malcommode = n'est pas pratique
une r'nâpée= une averse
tripette = ça vaut pas tripette = pas grand chose
gueuroué = gelé
queurci = carbonisé

Similitudes:

crouiller la porte = fermer la porte
Par chez moi, on dit plutôt claver la porte
sinon encrouiller: accrocher quelque chose à un clou, une attache

ramasse-bourrier = Pelle à ordure (patois angevin et nantais)
je ne connais pas cet objet, sauf que bourrier désigne une poussière dans un oeil ou des mauvaises herbes

malcommode = n'est pas pratique
On le dit en Ille et vilaine, mais on dit plus "mal d'à main"
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
gwrac'h



Inscrit le: 05 Jul 2005
Messages: 58
Lieu: Paris

Messageécrit le Monday 25 May 09, 15:09 Répondre en citant ce message   

Petite collecte de l' angevin des Mauges auprès des "patoisants" ce week-end :

Se mettre en foutillon = "en boule", en colère
Mâcière = tas de fagots
La fournille = fagot d'épines
S'engueurgueuter = s'étouffer en mangeant
Le faite = les habits
anuit = aujourd'hui
La récié(e) - l'après-midi
Faire marienne = faire une sieste
Une fumelle = une fille
amender = assaisonner
Une beurdasse = une bavarde
Bodin = veau

Je précise que certains E/EU (ex : engueurgueuté) sont difficiles à percevoir et à prononcer quand on n'est pas du pays.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Arzhur



Inscrit le: 07 Jun 2009
Messages: 1
Lieu: Nuaillé / Cholet / Rennes

Messageécrit le Sunday 07 Jun 09, 17:30 Répondre en citant ce message   

Intéressante cette collecte, je retrouve pas mal de termes utilisés par mes grands-parents (originaires du saumurois, mais vivant de longue date non loin d'Ancenis) ou que j'utilise moi-même (habitant les Mauges). Je remarque d'ailleurs avec plaisir le fameux "ramasse-bourrier", qui me vaut pas mal de regards interloqués au milieu de "non-angevins"...
Cependant, il semble que plus qu'un véritable patois, on ait ici la trace d'un lexique argotique commun à cette zone entre gallo et poitevin.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
gwrac'h



Inscrit le: 05 Jul 2005
Messages: 58
Lieu: Paris

Messageécrit le Saturday 18 Jul 09, 12:58 Répondre en citant ce message   

Suite de ma petite collecte de l'angevin des Mauges auprès des "patoisants" :

Pataches = patates
Betterabes = betteraves
Navots = navets
Tapon = pièce de tissus (genouillère par exemple)
Dabons = langes
Une seille = un seau
Bricholé = abîmé (fruit/légume), coagulé (crème). S'utilise aussi pour parler de quelqu'un de « pas clair ».

J'vas serrer mon faite = je vais ranger mes habits.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
catoc



Inscrit le: 21 Nov 2005
Messages: 235
Lieu: occitania

Messageécrit le Monday 24 Aug 09, 12:19 Répondre en citant ce message   

[quote="Outis"]Les mots et expressions suivants, bien connus de moi, doivent être simplement du français populaire de base. Je note pour certains autres la variante parisienne de ma jeunesse :

Citation:

bousiller = tuer, détruire, faire rater

ça ne me semblait pas de l'oil angevin.
J'ai consulté wikitionaire que j'ai mis à jour.

à l'oreille, tu trouves que ça sonne comme français régional de Paris?
Du français populaire de base?

Perdu,

étymologie: de l'occitan bosilhar (prononcez bou-si-liar): (« détruire » ou « tatouer »)

Tu ne pouvais pas savoir car même la 8ème édition du dictionnaire de la langue française de l'académie française en ignore ou en veut ignorer l'étymologie.
http://www.cnrtl.fr/definition/academie8/bousiller

Donc pour beaucoup de mots dont l'académie française n'en mentionne pas l'origine occitane directe ou indirecte (du latin, de l'arabe, de l'italien toscan, du piémontais...), voilà un excellent ouvrage dont la préface exprime toutes les limites de l'étymologie des dictionnaires français édités à Paris, dès lors que l'origine du mot est occitane.

Florent Vernet, Que dalle!, IEO Edicions 2007)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
gwrac'h



Inscrit le: 05 Jul 2005
Messages: 58
Lieu: Paris

Messageécrit le Monday 02 Nov 09, 9:49 Répondre en citant ce message   

C'est la période des poires :
Débisses (f) = poires cuites et recuites pour leur conservation l'hiver.
Migourit = débisses trempées et ramenées en compote puis sucrées.

Des mels = des nèfles
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Felibre d'Auvernho



Inscrit le: 23 Apr 2011
Messages: 222
Lieu: Auvernho

Messageécrit le Saturday 30 Apr 11, 0:42 Répondre en citant ce message   

étymologie: de l'occitan bosilhar (prononcez bou-si-liar): (« détruire » ou « tatouer »)

"bousiller" ne vient pas de la langue d'oc. C'est de l'argot français, venu donc de l'angevin. Seuls les séparatistes "occitans" néo-locuteurs disent ce mot. Partout ailleurs on dit "afraba, daroucha, ablaziga, ablaiga", mais "bousiller" n'est pas de la langue d'oc. en aucun cas.


Dernière édition par Felibre d'Auvernho le Sunday 01 May 11, 10:56; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Felibre d'Auvernho



Inscrit le: 23 Apr 2011
Messages: 222
Lieu: Auvernho

Messageécrit le Saturday 30 Apr 11, 0:54 Répondre en citant ce message   

bosco a écrit:
Il est parlé principalement dans le département de Maine-et-Loire, mais également dans la région d'Ancenis (Loire Atlantique), dans la Sarthe (Régions de la Flèche).
Quelques Mots ou expressions:

an’hui | anhui = aujourd'hui
à c't'heure = maintenant
la goule enfarinée = comme un clown
un gorin = un cochon, sans doute le papa du goret !
nau= noël

Les mots que j'ai sélectionnés m'intéressent plus particulièrement. Je découvre que "anueit" (prononcé /aneuy/, qui chez moi Salers, Pleaux (centre ouest du Cantal) veut dire "ce soir", décomposé en à-nueit = à-nuit est différent du "anueit" des habitants de Saint-Flour et du Velay qui disent "anueit" = aujourd'hui.

Je découvre grâce à vous que ce n'est pas "ce soir" qui a changé de sens mais que l' anueit de mes voisins est à-n-uèi = à-n-aujourd'hui., qu'il serait correct d'écrire donc "anuei".

à c't'heure, écrit "asteure" par Antonine Maillet (auteur(e) acadienne) est donc passé en français de Nouvelle France.


la goule, qui se retrouve gallo, est très proche de "la goulo" arverno-provençale, qui ne peut désigner qu'une gueule animale. Mais dans ces quatre parlers on retrouve la voyelle du latin GULA.


Un gorin. C'est ce forum qui m'a fait remarquer le lien avec "goret". En rouergat il y a le mot "gourrin" avec un -n final un peu étrange en Rouergue (très rare après un i) qui veut dire "un porc" est aussi "cochon" dans la formule "de cinema gourrin".

Ce mot n'existe pas en dehors de la Guyenne.

Nau m'intéresse beaucoup. Il se rapproche de l'averno-provençal : nadau.

La différence est que nous avons maintenu le T du latin NATALIS (Dies) en le voisant par substrat gaulois.

En auvergnat systématiquement, en provençal moins systématiquement, Nadau est féminin comme en latin (puisque DIES = le jour est féminin).

J'aimerais savoir si en angevin "nau" est masculin ou féminin.


Dernière édition par Felibre d'Auvernho le Sunday 01 May 11, 10:57; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Pasha



Inscrit le: 12 Oct 2006
Messages: 83
Lieu: Lemosin

Messageécrit le Saturday 30 Apr 11, 1:00 Répondre en citant ce message   

Incorrigible taquin ! T'as pas pu t'empêcher de traiter les néo-locuteurs de séparatistes ! Tu as oublié esbolhar dans le sens de détruire, casser... Enfin c'est ce que je dirai.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Felibre d'Auvernho



Inscrit le: 23 Apr 2011
Messages: 222
Lieu: Auvernho

Messageécrit le Saturday 30 Apr 11, 16:20 Répondre en citant ce message   

Pasha a écrit:
Incorrigible taquin ! T'as pas pu t'empêcher de traiter les néo-locuteurs de séparatistes ! Tu as oublié esbolhar dans le sens de détruire, casser... Enfin c'est ce que je dirai.

"eibouia", uniquement limousin, n'est pas "bousilha", calque de l'argot français.

En plus "eibouia" est probablement une évolution limousine de notre "desbouziga" auvergnat. On est donc très très loin de "bousiller".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Festiv79



Inscrit le: 06 Feb 2011
Messages: 31
Lieu: Poitou

Messageécrit le Saturday 30 Apr 11, 20:15 Répondre en citant ce message   

Le patois des Mauges n'est pas angevin mais poitevin. Tous les mots que tu cite sont dans la langue poitevine.

Le poitevin-saintongeais est connu pour être la langue entre la Laere et la Jhironde.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Felibre d'Auvernho



Inscrit le: 23 Apr 2011
Messages: 222
Lieu: Auvernho

Messageécrit le Sunday 01 May 11, 11:03 Répondre en citant ce message   

ça explique qu'on retrouve ces formes en Acadie et dans le Nouveau-Brunswick.

Autre sujet : "le tantôt" pour dire l'après-midi se retrouve dans les patois franc-comtois. Il serait intéressant de voir l'aire de ce mot, qui n'est manifestement pas seulement local, et qui est peut-être le vrai mot d'oïl populaire.

Je sais que Ronsard employait le mot "la vêprée" qui fait penser à notre "vesprado" arverno-provençale, mais Ronsard était bourré de latin depuis son plus jeune âge et a écrit autant de poèmes en latin qu'en français. Il cherchait en plus les mots précieux. Il aura trouvé "le tantôt" trop commun.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum langue d'oïl Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2









phpBB (c) 2001-2008