Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
ROMANI - Mots romani dans l'argot français - Langues du monde - Forum Babel
ROMANI - Mots romani dans l'argot français
Aller à la page Précédente  1, 2, 3
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Langues du monde
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
nolnol siem



Inscrit le: 02 Sep 2017
Messages: 4
Lieu: Paris

Messageécrit le Saturday 02 Sep 17, 3:19 Répondre en citant ce message   

Charles a écrit:
Sinon je note un mot commun dans les argots français et roumain : mişto (bien, chouette, cool). Y en a-t-il d'autres ?

Oui, énormément!
- berge : année
- bicrave / chourave / poukave : vendre, voler, moucharder
s'entendent beaucoup dans les quartiers populaires

mais pour en avoir un plus longue liste se reporter au beau livre d'Alice Becker-Ho Les princes du jargon, et avant elle à l'Etude sur l'argot français de Marcel Schwob...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10805
Lieu: Lyon

Messageécrit le Tuesday 09 Jan 18, 12:29 Répondre en citant ce message   

leparisien.fr du 08.01.2018 a écrit:
« Narvalow », ça semble une insulte bien plus nuancée que « pouffiasse », « petite pute » ou « zéro couille ». Ces expressions ont été employées en 2013, et effacées depuis, par l’un des porte-paroles de la République en Marche (REM) : Rayan Nezzar, économiste, énarque, haut fonctionnaire à Bercy, s’est excusé d’avoir multiplié les insultes contre des politiques et des journalistes sur Twitter il y a plusieurs années. Une erreur de jeunesse, a-t-il affirmé, alors qu’en 2013, il faisait déjà ses études à l’ENA.

Ce lundi matin, un confidentiel de RTL attribue cette réaction au patron de la REM Christophe Castaner : « Ce qui m’agace, c’est qu’il a un parcours génial, rare en politique, du talent, et là son vocabulaire de jeune de Montreuil le rattrape ».

Le sang du maire de Montreuil (Seine-Saint-Denis) n’a fait qu’un tour. Sur Twitter, Patrice Bessac (Front de gauche) traite Christophe Castaner de « narvalow ». « Vos propos sur les jeunes de Montreuil indignes, méprisants et la preuve d’une méconnaissance profonde de notre ville et de ses habitants », écrit-il, exigeant « des excuses publiques ».

M. @CCastaner vous êtes vraiment un narvalow, vos propos sur les jeunes de #Montreuil sont indignes, méprisants et la preuve d'une méconnaissance profonde de notre ville et de ses habitants. J'exige des excuses publiques de la part du Secrétaire d'Etat et Délégué général de LREM.
— Patrice Bessac (@PatriceBessac) January 8, 2018

Du tac au tac, le secrétaire d’Etat chargé des Relations avec le Parlement a répondu « n’avoir jamais eu l’occasion de (s’)exprimer sur Montreuil », une manière de démentir les propos qui lui ont été prêtés. Mais non content de s’arrêter à ce démenti, il enchaîne : « j’espère avoir l’occasion » d’être invité à Montreuil, « que vous puissiez m’expliquer ce qu’est un narvalow ».

Je ne connaissais pas ce mot.

Dans le 1er msg de ce Fil, Charles indiquait :
- narvalo (fou)

Selon Wiktionnaire :
= du romani narvalo
- (Argot) Fou.
Malgré l’âge, je suis resté le même ; la passion est toujours présente dans le langage des voyageurs je suis un « narvalo », c’est-à-dire quelqu’un qui n’est pas tout à fait normal. — (Pierre Amiot, L’Homme de nulle part, Éditions L’Harmattan, 2005)
- (Argot) Mec.
Deux jeunes parlent entre eux. À la fin de la conversation, un des jeunes dit à l’autre : "Bonne journée, narvalo."
- (Argot) Personne méprisable, ridicule.
Regarde-moi ce narvalo, il s’est encore fait choper par les schmitts.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10805
Lieu: Lyon

Messageécrit le Tuesday 09 Jan 18, 12:35 Répondre en citant ce message   

Un complément donné par le Figaro.
lefigaro.fr du 09.01.2018 a écrit:
Narvalow. Voilà un mot bien «drôle». Si le terme est non seulement absent des dictionnaires, ce dernier possède également deux orthographes: narvalo et narvalow. Deux écritures, qui lui valent parfois d'exprimer son contraire, à l'écrit comme à l'oral. Est-ce le cas de M. Bessac?

Analysons tout d'abord le mot «narvalo». Ainsi que le note Aurore Vincenti dans son excellent livre Les mots du bitume (Le Robert), «le narvalo», écrit sans «w», «c'est personne et tout le monde à la fois». Nous serions tous le «narvalo» de quelqu'un. Attesté depuis 2003, le terme est issu du romani, langue notamment parlée par les gitans, bohémiens et tziganes, comme l'indique le Trésor de la langue française. Il signifie «idiot», «fou» et «imbécile». Rien de très positif donc.

Attention aux conclusions hâtives! L'auteur nous précise que le mot «narvalo» pourra tout à la fois s'employer comme une «insulte légère» ou une marque de tendresse en fonction du ton employé par son locuteur. Aurore Vincenti précise: «En français, le terme est teinté d'une certaine tendresse puisque c'est ainsi que l'on s'appelle et s'apostrophe communément dans certaines cités, notamment dans l'Est parisien.» Concrètement? Le «narvalo» est un synonyme de «mec», «gros», «frère», lorsque l'on se salue entre amis.

Qu'en est-il de «narvalow»? Avons-nous là aussi à faire à un mot polysémique? Salah Guemriche nous éclaire dans son livre Petit dico à l'usage des darons et des daronnes qui désespèrent de comprendre leurs enfants (Seuil). Selon lui, le «narvalow» serait né avec le festival de rap du Narvalow City Club de Montreuil pour désigner un événement «ouf». Comprenez quelque chose de démentiel, de dingue. Il donne comme exemple: «Un nouveau site narvalesque: c'est un véritable village [...]. Des danseurs sur scène, une dizaine de graffeurs, un stand de tatouages non-stop tenu par Ozer, de quoi bien manger et bien se rafraîchir, et même des skates 4x4 motorisés.» L'image parle d'elle-même. Le narvalow est un «fou», non pas dans le sens clinique du terme, mais un individu complètement «barré», capable de mille extravagances.

Est-ce cette dernière signification qu'entend M. Bessac? Le lecteur se fera juge de son emploi. Car à défaut de l'avoir vraiment injurié, il a rendu la classe politique complètement folle...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Langues du monde Aller à la page Précédente  1, 2, 3
Page 3 sur 3









phpBB (c) 2001-2008