Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
موْسِم [mawsim] (arabe) / mousson (français) - Le mot du jour - Forum Babel
موْسِم [mawsim] (arabe) / mousson (français)
Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Abdüssalâm
Animateur


Inscrit le: 02 Jan 2007
Messages: 909
Lieu: Aiguillon

Messageécrit le Saturday 06 Mar 10, 10:14 Répondre en citant ce message   

موْسِم mawsim en arabe littéral, mûsim ou mûsem en arabe maghrébin signifie "saison, période, foire, mousson (dont il est l'origine du mot en français)". Néanmoins, en arabe moderne, tout au moins, pour désigner les saisons de l'année, il est en concurence avec le mot "faṣl pl. fuṣûl فصل ج فصول . Au contraire en turc le mot "mevsim" ( w>v), emprunté à l'arabe, ne correspond qu'au français "saison" et a perdu son sens de "foire": yılın dört mevsimi : les 4 saisons de l'année.

Il vient de la racine trilitère "wsm" qui exprime l'idée de marquer les animaux. Cette pratique devait donner lieu, dans l'Arabie ancienne à des regroupements se pratiquant à des dates fixes et donnant lieu à des échanges puis à de véritables foires dans le sens moderne du terme. N'y aurait-il pas une analogie (sans qu'il n'y ait eu ni emprunt, ni calque) avec le latin "feria" où je pense reconnaitre le mot "fer" dont on se sert pour marquer les animaux? D'ailleurs, en Camargue, le marquage de veaux s'appelle toujours une "ferrade/ferrada/ferrado".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10990
Lieu: Lyon

Messageécrit le Tuesday 20 Apr 10, 11:18 Répondre en citant ce message   

mousson :
vent saisonnier concernant en particulier l'Asie du Sud/Est et l'Océan Indien, soufflant alternativement 6 mois dans la direction opposée et apportant des changements climatiques très importants, généralement une alternance de climat très sec et de climat très humide

Dérivé, d'abord par l'intermédiaire du néerlandais monssoen, du portugais monção (moução) (début XVIe S.), lui-même emprunté à l'arabe mawsim :

Arabe موْسِم [mawsim], de wasama : désigner, marquer (les animaux)
= mawsim : saison, fête qui a lieu à époque fixe, saison du pèlerinage à la Mecque et, chez les marins arabes, saison des vents favorables à la navigation vers les Indes

La forme fr. en mou- se distingue des langues suivantes, de forme mon- :
Portugais monção (fém)
Royaume-Uni monsoon
Italien il monsone (masc)
Allemand der Monsun (masc)
Espagnol el monzón (masc)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10990
Lieu: Lyon

Messageécrit le Tuesday 20 Apr 10, 11:28 Répondre en citant ce message   

en swahili, saison se dit msimu
l'origine arabe par mawsim semble hautement probable, mais par précaution une vérification sur un dictionnaire étymologique de swahili s'impose

A l'entrée mousson, le TLF cite :
- mawsim : saison du pèlerinage à la Mecque
Ce sens particulier de mawsim est-il courant en langage coranique ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 3573
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le Tuesday 20 Apr 10, 11:37 Répondre en citant ce message   

Le terme français était autrefois ; la monson (ou monçon) par exemple chez Furetière.
Ce qui est plus logique, lorsqu'on le compare aux autres termes.

Plus amusant, c'est l'étymologie qu'en donne Furetière :
Citation:
Il porte le nom d'un très ancien Pilote qui le premier traversa cette mer & se hasarda à faire canal pendant ce temps-là.


Ce qui est assez étrange, c'est cette graphie de mousson : est-ce une influence de la mousse comme le suggère le Robert historique ?
Cependant, dans les dictionnaires anciens, on présentait comme origine le nom latin : motio (mouvement).
L'origine de cette graphie viendrait-elle de là ?

Dans le Manuel des consuls (1839) :
Mousson : fait du mot moussim, qui en arabe et en malais signifie saison, année, et non pas du latin motiones, pluriel de motio, fait de movere. Terme de Marine, usité dans la navigation des Mers de l'Inde, pour désigner les vents périodiques qui soufflent dans la plupart des parages de ces Mers orientales, six mois du même côté, et six mois du côté opposé. La Mousson du Sud-Ouest. La Mousson du Nord-Est.

Cette graphie doit plutôt venir du malais mousim, de l'arabe mausim (au singulier, mawâsim au pluriel, dans certaines translittérations).
Il semble que la prononciation des mots arabe en -au- deviennent -ou- en malais.

Le portugais avait aussi les deux graphies monção et moução.
L'italien a aussi mussone (dans les dictionnaires anciens).

En hindi :
मानसून (mānsūn)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6486
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Thursday 16 Dec 10, 16:38 Répondre en citant ce message   

La mousson ne désigne pas uniquement les pluies diluviennes.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10990
Lieu: Lyon

Messageécrit le Monday 04 Apr 11, 19:38 Répondre en citant ce message   

Lire le MDJ saison.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8482
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 15 Apr 11, 23:32 Répondre en citant ce message   

Il pourra intéresser quelques lecteurs d'apprendre que relève de cette même racine WSM le prénom désormais bien connu de وسماء [Usamā'] qui signifie "beau, gracieux, agréable à regarder"... CORRIGÉ DANS MON POST DU 15/02/2018

Ce qui permet, par la même occasion, de voir comment, quoique issus d'une même racine, les mots arabes suivent leur propre parcours sémantique sans qu'il soit toujours possible de leur trouver au moins un sème commun. Exemple ici : quoi de commun entre la beauté physique de certains humains et la marquage au fer rouge des animaux ? Et pourtant, il s'agit bien de la même racine.


Dernière édition par Papou JC le Thursday 15 Feb 18, 10:30; édité 3 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
flo



Inscrit le: 03 Oct 2010
Messages: 286
Lieu: La Rochelle

Messageécrit le Saturday 16 Apr 11, 8:12 Répondre en citant ce message   

Papou JC a écrit:
Exemple ici : quoi de commun entre la beauté physique de certains humains et la marquage au fer rouge des animaux ? Et pourtant, il s'agit bien de la même racine.

Simple hypothèse : dans des cultures où tatouage, scarification, maquillage... peuvent rattacher l'individu à son groupe comme le marquage des animaux à leur propriétaire, ces ornementations peuvent aussi peut-être être considérées comme un critère de beauté.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8482
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Saturday 16 Apr 11, 12:06 Répondre en citant ce message   

Bravo, flo, c'est effectivement une très bonne piste ! Pourquoi ? Eh bien le tatouage s'exprime en arabe à l'aide de la racine وشم [wšm]. On peut voir immédiatement combien cette racine est proche de وسم [wsm]. Il n'y a aucun doute, on est bien dans le même champ morphosémantique. J'imagine que Dubsar confirmera et nous dira ce qu'il en est dans les autres langues sémitiques.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dubsar
Animateur


Inscrit le: 07 May 2007
Messages: 448
Lieu: Altkirch (F68)

Messageécrit le Sunday 17 Apr 11, 22:10 Répondre en citant ce message   

En jouant sur les sifflantes-chuintantes du sémitique, on trouve :
(D Cohen)

WŚM :
arabe : wašama, se tatouer ; wašm, tatouage ;
‘awšama, commencer à apparaître (plantes qui poussent), à avoir des seins (jeune fille, évidemment…), étinceler (éclair), effleurer légèrement, s’étendre (se dit de la canitie)
oromo : waššam, exciter quelqu’un
sudarabique : wášmeh, teigne ( ??)

WŠM :
Pour cette racine on voit l’amuïssement du w initial, courant en sémitique, en dehors de l’arabe.
akkadien : šimtu , marque, couleur
wasāmu : être convenable, à rattacher peut-être à cette racine
wašāmu : « signification inconnue »

arabe : wasama, marquer au fer rouge ; simat, marque, symbole
wasmat, plante dont les feuille fournissent un colorant pour les soins de beauté des
femmes
wisām, médaille ;
‘itwassam, avoir une intuition
sudarabique : sabéen, šmt, ligne, marque, présage
minéen mwšm, décoré ;
qatabanique, šmt, marque, inscription ; wšm, être marqué, inscrit
jibbâli, bósúm, marquer d’une empreinte digitale ; ōsem, nommer une personne
ou un animal par son lignage

WSM : racine non attestée
Avec le S emphatique (S souscrit d'un point que je ne trouve pas dans les claviers) : signification différente (abimer, gâter, injurier, etc)

Je ne trouve rien en hébreu sur ces diverses racines.

Finalement, les deux racines ont des sens proches de "quelque chose qui se fait voir".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8482
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Monday 18 Apr 11, 5:37 Répondre en citant ce message   

Cher Dubsar, merci mais excuse-moi, je m'y perds un peu dans cette présentation. Je vois des mots en wsm (avec la sifflante) sous la racine WŠM (avec la chuintante) et inversement ... A part ça,

- On aurait pu ajouter 'SM, "nom, nommer", où l'attaque vocalique (très instable) occupe la place de W.

- Curieux que l'hébreu ignore ces racines ... Quid de SM ou ŠM dans cette langue ?

- Bonne idée d'ajouter la racine WṢM (avec sifflante emphatique), "marquer du sceau de l'infamie" en arabe. Toujours le marquage.

- Voici des majuscules avec signe diacritique qui pourront te servir. Je les tiens de Xavier qui me les a procurées un jour ... et qui devrait les rajouter, effectivement, dans le clavier "alphabet latin pour l'arabe", où il n'est pas dit comment les faire : Š Ḍ Ḥ Ṣ Ṭ Ẓ


Dernière édition par Papou JC le Friday 06 May 11, 22:31; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dubsar
Animateur


Inscrit le: 07 May 2007
Messages: 448
Lieu: Altkirch (F68)

Messageécrit le Monday 18 Apr 11, 10:15 Répondre en citant ce message   

Le mélange des sifflantes-chuintantes vient des correspondances entre les langues sémitiques. En s'en tenant uniquement à l'akkadien, à l'hébreu et à l'arabe :
proto-sémitique s ś š
akkadien s š š
hébreu s ś š (en sachant que le ś devient s en hébreu classique, voir l'histoire du shibboleth)
arabe s š s

Dans ces diverses racines, la première consonne est effectivement faible, waw ou 'aleph.
En partant sur une racine bilitère SM avec un incrément 'aleph ou waw en diverses positions, on tombre évidemment sur la racine bien répandue :
šem, nom (hébreu) ; 'ismu, idem (arabe), d'un afro-asiatique *sim ou * 'isim qui se retrouve dans toutes les branches de cette famille

ou :
*šawyim : marque de naissance.

On arrive là en terrain plus mouvant.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8482
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 25 Nov 11, 19:22 Répondre en citant ce message   

Je vais encore faire sourire ou bondir certains lecteurs, mais je ne voudrais pas laisser hors de ce fil la famille du grec σημα [sêma], "signe, marque" (> français sème, sémantique, sémaphore, etc.) dont on ignore l'origine. C'est une autre de ces curieuses coïncidences entre le grec et l'arabe. Je rappelle que l'arabe سمة [sima] (racine WSM et plus probablement SM) signifie très exactement la même chose que σημα.
Attention : je ne dis pas ici que l'arabe vient du grec ou l'inverse, je n'en sais rien, je me contente de noter cette coïncidence.


Dernière édition par Papou JC le Thursday 15 Dec 11, 11:54; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8482
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Thursday 15 Dec 11, 11:53 Répondre en citant ce message   

Je viens de trouver une confirmation de mon hypothèse dans le dictionnaire étymologique du persan (p. 102) d'Ali Nourai, pour qui l'arabe سمة [sima] est bel et bien issu du grec σημα [sêma].

L'auteur nous propose d'ailleurs, en accord avec Calvert Watkins, un rattachement de σημα au thème IE *dʰeiə-, "voir", auquel se rattachent également les mots zen, issu du sanskrit, et persan dīn, "religion", issu de l’avestique daěna, « intuition, idée, religion ». L'arabe dīn, "religion" est un emprunt au persan. (Attention ! il a un homonyme signifiant "jugement" qui est d'origine sémitique.)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8482
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Wednesday 30 Jul 14, 9:12 Répondre en citant ce message   

En arabe : منصون manṣūn, “mousson”.

Cas typique de réemprunt : de l’anglais monsoon, id., du néerlandais monssoen, du portugais monção, moução, et ce dernier de l’arabe موسم mawsim, “époque du marquage, foire, saison, mousson”, dérivé de وسم wasama, “marquer (un animal)”, comme déjà dit plus haut.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante
Page 1 sur 4









phpBB (c) 2001-2008