Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
viorne (français) - Le mot du jour - Forum Babel
viorne (français)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel : Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 fév 2007
Messages: 2499
Lieu: Nissa

Messageécrit le samedi 03 juil 10, 23:45 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Ce qui m'a surtout intéressé dans le nom de cet arbuste ou arbrisseau dit « décoratif » mais que je n'ai jamais trouvé joli, qu'il soit boule-de neige ou laurier-tin, c'est son étymologie, surtout dans la mesure où internet témoigne ici des mêmes à-peu-près que chez certains Babéliens à l'étymologie hasardeuse.

Si Wikipedia ne se mouille pas trop :
Citation:
Le nom viburnum, également écrit viburna, désignait déjà la viorne chez les Romains. Il pourrait venir du verbe vieo (= lier, attacher, tresser), les rameaux de certaines espèces ayant souvent été utilisés pour la confection de liens grossiers.
(http://fr.wikipedia.org/wiki/)

Les autres sites ne prennent aucun gant de jardinage. Pour se limiter à la première page de Google :

Citation:
Étymologie : "Viorne" vient du latin viburnum - de viere, "tresser".
(http://www.lesarbres.fr/)

Citation:
Le nom français de « viorne » vient du latin viburnum qui signifie « lier », par allusion à la souplesse des rameaux.
(http://www.passeportsante.net)

Passant sur la délicatesse avec laquelle Wikipedia écrit « également écrit viburna » en se gardant bien de préciser s'il s'agit d'un féminin ou d'un pluriel neutre, petite arnaque banale à laquelle n'importe quel non latiniste se laissera prendre, on sera étonné de voir les bons érudits que sont Ernout et Meillet déclarer simplement :
Citation:
uīburnum, -ī n. : viorne, arbrisseau. M.L. 9361.
Sans étymologie. Pour la formation, cf. laburnum.

Suivant la piste proposée par les gentils maîtres, on trouve :
Citation:
labŭrnum, -ī n. : aubour, arbre (cytisus laburnum) (Plin.). M.L. 4815. La forme aubour repoe sur alburnum par étymologie populaire. Cf. uīburnum. Sans doute mot d'emprunt : la finale rappelle le type (étrusque ?) Sāturnus.

Une finale -urnu- figure en effet dans certains noms archaïques comme celui de la nymphe Iūturna où du dieu Volturnus, suffisamment important pour avoir un flamine et pour lequel un rapprochement avec un étrusque velθurna (nom de gens connu par des inscriptions funéraires) a été fait.

Tout cela reste bien sûr très vague et n'apporte que peu de chose (en vérité, strictement rien) à un sens éventuel de -burnum. Est-il alors vraiment raisonnable d'affirmer un rapport entre la première syllabe - et le verbe uieō, -ēre « courber, tresser », le nom de l'osier uīmen et la colline de Rome, le Vīminalis, où cette plante aurait poussé ?

Et cet oubli des deux tiers d'un mot au profit de son seul premier tiers serait basé sur un vague « les rameaux de certaines espèces ayant souvent été utilisés pour la confection de liens grossiers », affirmation d'ailleurs bien difficile à confirmer ! C'est de l'étymologie de bazar, qu'on lise de vieux articles de Babel et on en trouvera encore quelques exemples (tout n'a pas été révisé/corrigé). Rien de plus facile et je suis aussi capable d'en faire :

Reprenons la suite de l'article de Wikipedia consacré à cette plante : « Les rejets, très rectilignes ont souvent été utilisés pour confectionner des fûts de flèches ». C'est suffisant pour invoquer le grec ἰός (avec ī long) « trait, flèche » et balancer une petite métathèse (les amateurs aiment bien ça) sur son etymon *isw-os (connu par sanskrit iṣu-, avestique išu « flèche ») pour obtenir un *uis-burnum > uīburnum par allongement compensatoire. L'étymologie monosyllabique, c'est vraiment fastoche ! Mais c'est rien que du baratin ¡

Il faut se résoudre, hélas, à ce que certains noms restent immotivés, surtout dans les domaines de la botanique et de la zoologie où les influences du substrat sont particulièrement fortes. Et, aussi, où les noms glissent très facilement d'une espèce à une autre …

En effet, s'il paraît bien vraisemblable que le latin uīburnum ait désigné notre viorne ordinaire (Viburnum lantana) et ses espèces voisines comme c'est suggéré par quelques explorations lexicales :
calabrais vugurnu = italien lentaggine (BOT Arbusto sempreverde della famiglia delle Caprifoliacee (Viburnum tinus) con frutto a drupa azzurra, usato spec. per siepi [= haies]),
toscan vavorna (Viburnum lantana),
piémontais vyorn (Viorn, tat o pastamola, bell'arboscello comune nelle siepi, ne' boschi cedui, e nei lughi montagnosi, …, latana, viburni-lantana, viburnum-lantana, viburnum, viorne, viorne cotonneuse, mancienne, coudre-mancienne),
français viorne et espagnol viorna (mot rare donné par M.L., viburno semble le mot courant),

on constate aussi que Meyer-Lübke relève en Haute-Vienne un rejeton liborna « Schafgarbe » que Grimm nous permet d'identifier comme l'achillée millefeuille (Achillea millefolium), une des herbes de la Saint-Jean, dite aussi « sourcil de Vénus » et qui, de fait, possède des petites fleurs blanches groupées en corymbes pouvant ressembler à celles de viornes pour un non spécialiste.

Cependant, l'achillée millefeuille est célèbre pour un grand nombre de vertus thérapeutiques que n'ont nullement les viornes (elles sont même plutôt toxiques). Que les deux plantes aient été confondues dans leur nom permet peut-être de douter un peu du sérieux des amateurs de médecine traditionnelle par les plantes …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
MiccaSoffiu



Inscrit le: 24 juin 2008
Messages: 463
Lieu: Capicursinu-Sophia

Messageécrit le dimanche 04 juil 10, 16:46 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Selon “etimo.it” l’italien «lentaggine » du latin « lentus », correspond à la grande flexibilité ou souplesse de la plante.
Dans le document "Flore Populaire ou Histoire Naturelle Des Plantes" Eugène Rolland cite une liste impressionnante de dénominations pour VIBURNUM LANTANA(Linné) – La MANCIENNE, dont : Viburnum lentum : lat de Virgile
«Lentum» : comment ne pas faire le rapprochement entre «lantana » et «lentus » ?
Si il s’avère que «lantana » et «lentaggine »sont bien liés à la souplesse remarquable de la plante, «lentus» pourrait bien étayer l’hypothèse de l’origine d'un lien avec le tressage(de haies) pour «viorne ».
La dénomination corse pour «viorne» est « laniu, lanu ».
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 fév 2007
Messages: 2499
Lieu: Nissa

Messageécrit le mardi 06 juil 10, 6:43 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Il n'est pas question de nier la souplesse des viornes et le syntagme lenta uiburna apparaît bien dans la littérature :

Virgile (Bucoliques, I, 25-26) a écrit:
verum haec tantum alias inter caput extulit urbes,
quantum lenta solent inter viburna cupressi.
Citation:
Mais elle [Rome], entre toutes les villes, sa tête, elle l’a dressée,
A l’image des cyprès parmi les souples viornes.

Mais, ici, le caractère de souplesse est sans pertinence puisque l'image est clairement le parallèle Rome/bourgade vs Arbre/buisson. Je veux bien accepter cependant que « souple viorne » soit une expression plus ou moins figée.

C'est tout autre chose de rapprocher lentus de lantana car les voyelles ne se modifient pas au bon vouloir des étymologistes amateurs et le nom « lantana » désigne des plantes de la famille des Verbénacées, sans rapport direct avec les viornes : si une viorne a été nommée Viburnum lantana, c'est juste pour l'apparence de ses fleurs, et encore. Penser autrement serait comme penser que la porcelaine Cypraea tigris, un coquillage banal, serait mangeuse d'hommes, aurait de grandes dents où porterait des rayures.

C'est tout autre chose aussi de chercher l'étymologie de viburnum dans son seul vi- initial. Ça, c'est ne pas regarder plus loin que le bout de son nez …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dawance



Inscrit le: 06 nov 2007
Messages: 1457
Lieu: Ardenne (belge)

Messageécrit le mercredi 07 juil 10, 11:11 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Peut-être ceci peut-il vous aider:
Citation:
Viburnum lantana L (=avalisé par Linné), Viorne flexible, Viorne commune: ...son nom latin résulte de la contraction de deux éléments distincts lenta, allusion à la flexibilité des rameaux et lanata, laineuse (les rameaux et l'envers des feuilles de cette espèce étant recouverts d'une pubescence blanchâtre)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 fév 2007
Messages: 2499
Lieu: Nissa

Messageécrit le mercredi 07 juil 10, 20:23 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Problème : est-ce une astucieuse supposition ou un fait établi ?

Sur un sujet qui fait débat, citer ses sources serait sympa.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 oct 2005
Messages: 6469
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le mercredi 07 juil 10, 21:06 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Le mot Lantana (avec une majuscule) est aussi un genre botanique, de la famille des verbenacées

Lantana, le nom de genre viendrait d'un dialecte italien (Source : New Collegiate Dictionary)

L'espèce Lantana camara s'appelle en francais le lantanier


Dernière édition par Jacques le mercredi 07 juil 10, 21:31; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 oct 2005
Messages: 6469
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le mercredi 07 juil 10, 21:25 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Lantana viendrait du gaulois.

atilf.fr a écrit:
LANTANIER :] Prononc. et Orth. : [lɑ̃tanje]. Att. ds Ac. depuis 1878. Étymol. et Hist. a) 1611 lantane (Cotgr.); b) 1817 lantanier (Nouv. Dict. d'hist. nat. ds Quem. DDL t. 9). Dér. à l'aide du suff. -ier*, du lat. sc. lantana, lequel représente le gaul. *lantana « sorte d'arbuste », ce nom ayant été d'abord appliqué à la viorne par C. Gesner (DG).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dawance



Inscrit le: 06 nov 2007
Messages: 1457
Lieu: Ardenne (belge)

Messageécrit le jeudi 08 juil 10, 8:56 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Ma citation sur le Viburnum lantana L. provient du Larousse des arbres, source que j'ai souvent donnée sur d'autres fils.
Je n'ai pas les moyens d'en vérifier l'exactitude. L'auteur, Jacques Brosse, est avant tout un spécialiste de la mythologie des arbres, ethnologue, naturaliste et donc pas nécessairement spécialiste en étymologie...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 fév 2007
Messages: 2499
Lieu: Nissa

Messageécrit le jeudi 08 juil 10, 17:28 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Oui, je connais Jacques Brosse dont j'ai lu la Mythologie des arbres. Autant que je me souvienne, c'est un auteur sérieux et qu'il soit botaniste est un plus dans la mesure où ce « lantana » n'apparaît guère que dans le corpus taxinomique.

S'il était avéré que le fabrication de chimères (lana + lentus > lantana) était un procédé attesté de la taxinomie linnéenne, j'avoue que cette explication me séduirait plus que le dialecte italien non identifié ou un gaulois *lantana reconstitué (à partir de quoi ?).

Et je viens de lire une contribution de Jacques : http://projetbabel.org/forum/viewtopic.php?t=15911 qui signale un procédé tout aussi fantaisiste de créativité lexicale dans les noms de genre.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel : Index -> Le mot du jour
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008