Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
mentor (français) - Le mot du jour - Forum Babel
mentor (français)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 3584
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le Sunday 26 Sep 10, 12:53 Répondre en citant ce message   

Mentor est à l'origine un nom propre : un ami d'Ulysse dans l'Odyssée d'Homère.
Du grec Μέντωρ (Méntôr).

Ce nom est devenu célèbre Fénelon dans les Aventures de Télémaque (fils d'Ulysse)
(Télémaque, conduit par Minerve, sous la figure de Mentor, aborde, après un naufrage, dans l'île de Calypso...)
Extrait : Mentor dit à Télémaque :
Un jeune homme qui aime à se parer vainement, comme une femme, est indigne de la sagesse et de la gloire
: la gloire n'est due qu'à un cœur qui sait souffrir la peine et fouler aux pieds les plaisirs.


Un mentor désigne alors un "gouverneur" d'un jeune prince

"Le roi voulait un mentor particulier à son fils" (Saint-Simon, à l'époque de Louis XIV)

"Vous avez là un excellent mentor. Cet homme est le meilleur mentor qu'il pût donner à son fils." (exemples donnés par Littré)

Puis le sens s'est étendu à une personne servant de conseiller sage et expérimenté à quelqu'un.

Chez Jean-Jacques Rousseau, le mentor désigne un livre :
"Ce livre, me dit-elle, est un mentor dont vous aurez besoin dans le monde ; vous ferez bien de le consulter quelquefois"

La prononciation man- l'emporte, mais Littré présentait min- (et citait la prononciation de l'Académie mèn'- tombée en désuétude)

Citation politique :
"Nicolas Sarkozy n'a jamais été mon mentor"
(François Fillon, alors son Premier ministre, le 26 septembre 2010)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6529
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Sunday 26 Sep 10, 13:35 Répondre en citant ce message   

angl. mentor : mentor
angl. to mentor [someone] : être le mentor [de quelqu'un]

À mon avis, mentor est probablement 10 fois plus fréquent en anglais qu'en français.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8212
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Sunday 26 Sep 10, 14:22 Répondre en citant ce message   

mentor : « sage conseiller » (cf. sanskrit mantrin), nom commun issu du nom propre Mentor. Dans l’Odyssée, Mentor est l’ami d’Ulysse dont Athéna emprunte les traits pour accompagner et instruire Télémaque, le fils d’Ulysse. On voit que menteur et mentor ont la même origine lointaine, « celui qui pense, qui imagine », premier sens probable du verbe latin mentiri, qui, par litote, a fini par signifier « ne pas dire vrai ». (extrait de la grande famille MENTAL).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2784
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Sunday 26 Sep 10, 15:51 Répondre en citant ce message   

En italien mèntore.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10763
Lieu: Lyon

Messageécrit le Monday 27 Sep 10, 12:15 Répondre en citant ce message   

J'ai regroupé en 4 points quelques questions que l'on peut se poser sur le terme mentor.

Les propositions sont issues des sources suivantes :
- Office Québécois de la Langue Française
- Le Figaro Madame
- L'Association du Barreau Canadien
- APEC (Agence pour l’emploi des cadres)
le système du mentor est utilisé en entreprise par exemple

1. Comment accorder mentor au féminin ?

- la forme au féminin mentore est basée sur le modèle de majore
(Office Québécois de la Langue Française)
- une mentor
- un mentor féminin
- un mentor au féminin
- un mentor de sexe féminin
- une femme mentor
- une mentoresse ?
- chaque mentee cherche sa mentor

2. Comment nommer le partenaire du mentor ?

- pour qu’une relation entre un mentor et un mentoré fonctionne bien, ...
- pupille
- filleul
- chaque mentee (fém) cherche sa mentor
- des femmes qui viennent d’accéder à la fonction d’administratrice pourront être « parrainées » par d’autres qui en ont déjà fait l’expérience

3. Les synonymes de mentor ?

- le langage courant montre que la relation mentorale n’est pas univoque en ayant recours à plusieurs vocables :
guide, conseiller, maître, parrain ou marraine, tuteur, entraîneur, précepteur...

4. Comment nommer le système mentor/partenaire ?

- le mentorat
- le mentoring peut aider les femmes à briser le fameux plafond de verre
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8212
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Monday 27 Sep 10, 12:32 Répondre en citant ce message   

Très intéressant.

Juste un point :
Citation:
1. Comment accorder mentor au féminin ?

Un nom désignant un être humain, au contraire d'un adjectif, a un genre grammatical qui lui est définitivement acquis, et qui n'a rien à voir avec le sexe de la personne concernée. C'est la raison pour laquelle UNE personne ou UNE victime peut être indifféremment UN homme ou UNE femme, et qu'il y a de fortes chances pour qu'UNE sentinelle ou UNE estafette soit du sexe masculin. Ce qui veut dire qu'UN mentor peut être un homme ou une femme, et qu'il n'y a donc pas lieu de lui inventer un pendant féminin.
Cela pour en finir une bonne fois pour toutes avec la fameuse "masculinisation" des noms de métiers, qui est un non-sens.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6529
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Monday 27 Sep 10, 14:29 Répondre en citant ce message   

Fréquence :

Il y a 30 ans, j'ai été frappé de voir comme ce mot était fréquent chez les anglophones et rare chez les francophones. On le trouve de plus en plus fréquemment en francais.

Je soupçonne une influence des traductions de l'anglais, en particulier des textes journalistiques,sur l'usage du mot francais mentor.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 2695
Lieu: Nissa

Messageécrit le Thursday 30 Sep 10, 10:32 Répondre en citant ce message   

Ce fil, bien intéressant, appelle quelques remarques.

D'abord, un petit pas de côté pour soutenir fortement le Papou dans ses remarques sur le genre des noms de personnes en français. S'il est des clous durs à enfoncer, mettons-nous à plusieurs, mais enfonçons-les.

Ensuite, attention à l'histoire des mots. Et, le cas échéant, à leur géographie.
Les soupçons de Jacques me semblent plus que légitimes et, dans ses usages actuels les plus fréquents, « mentor » est surtout un anglicisme. Même si le mot a eu une vie rampante en français depuis Fénelon, c'est bien à Homère qu'il faut remonter, via l'anglais. Les anglo-saxons connaissent bien Homère, un peu moins Fénelon …

Même si notre Papou prend légitimement soin de nous signaler que, comme « tartuffe », « mentor » est issu d'un nom propre, il passe vite à l'étymologie, un peu vite peut-être.

Il est important de rappeler que, même si sa forme semble familière, il n'existe pas en grec de nom commun μέντωρ. Quant au nom propre, si l'on néglige quelques auteurs tardifs, il n'est employé par Homère qu'en deux circonstances :
- dans l'Iliade, il désigne un Troyen dont tout ce qu'on sait est qu'il est le père d'un Imbrios (« aimable » ?), tué par Teucer (demi-frère d'Ajax) et qu'il est πολυίππος « dont les chevaux sont nombreux » ;
- dans l'Odyssée, il est un ami d'enfance d'Ulysse (Od. 17.68.) et « le compagnon que l'éminent Ulysse, au jour de son départ, avait chargé du soin de toute sa maison » (Od. 2.225), non un conseiller, mais un intendant. Mais, très vite, il n'est plus qu'une des apparences prises par Athéna et le nom « Mentor » ne fonctionne plus que comme épiclèse de la Déesse. Celle-ci, déesse de la sagesse, agit le plus souvent en conseillère, mais, déesse de la guerre juste, elle participe aussi au massacre des prétendants et aux combats qui suivent.
Elle excite Ulysse : « Ulysse, n'as-tu plus de force ni d'ardeur ? […] reste là, debout à mes côtés, et me regarde faire ! tu verras de quel cœur, parmi les ennemis, Mentor, fils d'Alkimos, sait payer les bienfaits ! » (Od. 22.226-235)
Elle donne à Laerte, le vieux père d'Ulysse, la force de transpercer un ennemi (Od. 24.520-525).

C'est là qu'il est bon de rappeler que cette très générale racine *men- n'a pas les mêmes connotations dans toutes les langues :
Chantraine (DELG, s.u. μέμονα) a écrit:
Cette racine exprimait les mouvements de l'esprit, elle a fourni en latin des termes relatifs à l'intelligence […] mais le groupe de μέμονα, μένος s'est spécialisé avec la valeur d'« ardeur, volonté de combattre ».

Pour conclure, j'ai la conviction que le sens de « sage conseiller s'occupant d'un jeune » qu'a pris le nom commun « mentor » doit plus au rôle d'Athéna vis-à-vis de Télémaque (d'ailleurs épisodique) qu'à une étymologie qui s'appuierait sur le latin.

Encore moins sur le sanskrit ! Et il est difficile de jouer avec les dictionnaires sans connaître la morphologie d'une langue. Le sanskrit mantrin peut effectivement avoir le sens de « conseiller » mais, aussi et plus souvent, celui de « magicien » ! Pourquoi ?
Parce que le suffixe -in a valeur de possessif, sur aśva « cheval » on forme aśvin « celui qui a un cheval > cavalier ». Le mantrin est celui qui possède (= connaît) des mantras, ces formules qui, prononcées convenablement (dans les Vedas, mantra est volontiers accompagné de satya « réel, vrai, authentique »), agissent sur le monde ; et un roi est bien inspiré d'avoir un tel brahmane dans son entourage.

Et, si on rattache communément ce sanskrit mantra « prière » à la racine *men-, c'est par une gymnastique (cf. TLFi, s.u. mantra : « instrument de pensée » parce que -tra forme aussi des noms d'instrument) qui ne semble guère avoir de rapport avec le Mentor grec ni avec le mentor moderne …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2784
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Thursday 30 Sep 10, 10:41 Répondre en citant ce message   

"Mèntore" est commun en italien et absolument indépendant d'une influence britannique.
Par contre, il est lié à la diffusion de l'oeuvre de Fénelon en Italie.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8212
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Thursday 30 Sep 10, 17:02 Répondre en citant ce message   

@ Outis : L'étymologie que je donne, comme tu sais, n'est pas mienne. Elle est celle de toutes mes sources. Mais si toutes mes sources coulent de la même nappe, il est bien possible qu'elles commettent toutes la même erreur. Soit. Se pourrait-il alors que notre mentor soit à rattacher plutôt à une autre racine *MEN-, patriarche de la grande famille MENER, et qui signifie "faire saillie, être menaçant" ? (Cette famille, pour le moment, n'a pas de branche grecque.) Sémantiquement au moins, on serait plus proche de "l'ardeur à combattre" qu'on ne l'est avec la pensée. Le mentor aurait alors plus à voir avec le menton qu'avec le menteur.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 2695
Lieu: Nissa

Messageécrit le Friday 01 Oct 10, 11:37 Répondre en citant ce message   

Tu as là une idée intéressante, bien que difficile à cerner. C'est toute la difficulté des racines apparemment homophones, savoir comment elles ont pu s'influencer ou se concurrencer quand elles sont devenues totalement homophones.

Mais j'aime bien l'idée qu'un mantra soit une impulsion, un déclencheur, quelque chose qui contraigne au changement un ordre établi. Il faudrait analyser les conseils d'Athéna/Mentor à Télémaque ; la Déesse est-elle une révolutionnaire ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10763
Lieu: Lyon

Messageécrit le Wednesday 04 May 11, 19:15 Répondre en citant ce message   

Jacques a écrit:
angl. to mentor [someone] : être le mentor [de quelqu'un]

- in the Pakistani city of Peshawar, Mr. bin Laden was mentored by a Palestinian cleric named Abdullah Azzam
(The Wall Street Journal - 02.05.2011)

Cette tournure passive en anglais doit être retravaillée en traduction française. Je propose :

- à Peshawar, B.L. a été formé par un imam du nom d'A.A.
- à Peshawar, B.L. eut pour mentor un imam du nom d'A.A.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10763
Lieu: Lyon

Messageécrit le Thursday 27 Oct 11, 12:43 Répondre en citant ce message   

José a écrit:
J'ai regroupé en 4 points quelques questions que l'on peut se poser sur le terme mentor.

1. Comment accorder mentor au féminin ?

2. Comment nommer le partenaire du mentor ?

3. Les synonymes de mentor ?

4. Comment nommer le système mentor/partenaire ?


- she has plans to return to Rikers Island to mentor women inmates
= elle a pour projet de retourner à la prison de Rykers Island pour faire de l'accompagnement auprès de détenues

The New York Post - 27.10.2011


Il manque à cette liste la question suivante :

5. Comment traduire l'anglais to mentor ?

Vu plus haut :
- to mentor : former quelqu'un

mentorer
- mentorer : fournir une aide personnelle à un mentoré, à titre de mentor
http://www.oqlf.gouv.qc.ca (Québec)
- mentorer un entrepreneur africain
http://www.lesaffaires.com (Québec)
= offrir aux entrepreneurs québécois l'occasion de devenir mentors d'Africains déterminés à prendre leur place dans le monde des affaires
- mentorer avec succès
http://www.formaguide.com (France)
= accomplir sa mission de mentor avec succès

Autres propositions de traduction :
- accompagner
- assister
- coacher
- parrainer
- épauler
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
flo



Inscrit le: 03 Oct 2010
Messages: 286
Lieu: La Rochelle

Messageécrit le Thursday 27 Oct 11, 21:10 Répondre en citant ce message   

Tutorer ou guider peuvent aussi convenir selon le contexte, voire conseiller, non ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8212
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Thursday 27 Oct 11, 21:33 Répondre en citant ce message   

Je crois que la meilleure traduction de to mentor someone est ... être le mentor de quelqu'un. Tout simplement.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008