Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
percoler (français) - Le mot du jour - Forum Babel
percoler (français)
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Patrick



Inscrit le: 03 Apr 2007
Messages: 599
Lieu: Βέλγιο: Βαλλωνία

Messageécrit le Thursday 18 Nov 10, 17:41 Répondre en citant ce message   

Voilà un mot qui a attiré mon attention dernièrement car je l'ai entendu deux fois dans la bouche de ministres francophones en Belgique. Il s'agit du verbe PERCOLER que je n'ai pas trouvé dans mes dictionnaires bien que je connaisse PERCOLATEUR.

PERCOLATEUR ou perco: du verbe latin percolare --> filtrer. Je m'en sers comme vous le matin.

PERCOLATION = circulation d'un fluide à travers une substance sous l'effet de la pression (Petit Robert). En Chimie on parle de lixiviation et de percolation).

Mais point de verbe PERCOLER.

J'ai trouvé ceci :

1) http://dictionnaire.reverso.net/francais-definition/percoler "pour un liquide sous pression, traverser une substance ou un milieu poreux".

2) http://fr.wiktionary.org/wiki/percoler "Passer à travers des matériaux poreux, en parlant de liquides (souvent des liquides sous pression).
Plus la couche d'eau est importante, plus celle-ci percole rapidement dans le milieu vers le bas. (loi de Darcy)"

Extraits d'un article de Jacques Mercier dans La Libre Belgique:
Citation:
PAR JACQUES MERCIER

Mis en ligne le 03/03/2008

C'est Charles Picqué qui répond à un journaliste de notre Libre : "Je pense qu'un certain nombre d'idées que nous mettons en avant depuis longtemps ont maintenant percolé." Le verbe intransitif "percoler" est un terme didactique qui signifie circuler au travers d'une substance par la pression. Haroun Tazieff l'utilise de manière propre dans "Histoire de volcans" : "Plus la lave sera fluide, plus aisément les gaz - primitivement dissous puis libérés par la décompression - pourront percoler au travers pour s'échapper dans l'atmosphère." On comprend très bien le passage au figuré, comme dans ce texte de Pierre Eyben à propos de l'évolution de la société de communication : "Un peu comme pour le combat contre l'agression publicitaire ou contre l'intrusion massive des GSM, on recueille lorsque l'on s'attaque à un phénomène de société comme la télévision de nombreuses réactions agressives. C'est que la télévision a en 50 années percolé au coeur même de la société et de notre quotidien."

in http://www.lalibre.be/culture/mediastele/article/405765/percoler.html

----------------------
Notes :
- Charles Piqué est ministre-président francophone de la Région de Bruxelles-Capitale.
- Ce verbe a été repris par le ministre-président Rudy demotte lors d'une entrevue radio que j'ai écoutée ces jours-ci à la radio RTBF 1
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2784
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Friday 19 Nov 10, 1:24 Répondre en citant ce message   

En italien :
percolare
percolazione
percolato
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6529
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Friday 19 Nov 10, 1:53 Répondre en citant ce message   

angl. to percolate : passer au travers d'une substance poreuse.

Le verbe est très fréquent au sens figuré de " passer à travers plusieurs niveaux successifs ".

The discontent has percolated from the municipal level to the national level.
Le mécontentement a "percolé" du niveau municipal au niveau national.


Dernière édition par Jacques le Friday 19 Nov 10, 1:56; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Moutik
Animateur


Inscrit le: 06 Apr 2008
Messages: 1020

Messageécrit le Friday 19 Nov 10, 1:55 Répondre en citant ce message   

Le Dictionnaire culturel en langue française d’Alain Rey décrit percoler :

« Circuler au travers (d’une substance) par la pression (le sujet désigne un fluide). »


Comme exemple il cite justement la phrase d’Haroun Tazieff que cite La libre Belgique et que tu cites à ton tour.

Du latin percolare « filtrer, digérer », de per- et de colare « passer, filtrer, épurer » (Gaffiot).
Peut-être une relation avec le grec xώλον « côlon » ? Les latinistes et les hellénistes nous diront.

Cf. aussi en espagnol :
« Percolar, Dicho de un líquido: Moverse a través de un medio poroso »
« Escolar, Pasar por un sitio estrecho »

Diccionario de la Lengua Española, Real Academia Española
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8205
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 19 Nov 10, 6:12 Répondre en citant ce message   

Le mot dérive du nom latin colum, "filtre", d'origine inconnue. Aucun rapport avec son homonyme colum, variante de colon, dérivé du grec xώλον [kôlon], "côlon".
En espagnol, le verbe colar, "filtrer" est très usuel, ainsi que la forme pronominale colarse, "s'introduire quelque part ou dans un groupe sans se faire remarquer". Esp. un colador = fr. une passoire.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Patrick



Inscrit le: 03 Apr 2007
Messages: 599
Lieu: Βέλγιο: Βαλλωνία

Messageécrit le Friday 19 Nov 10, 18:51 Répondre en citant ce message   

Comme je l'écrivais , j'ai entendu ce mot deux fois dans la bouche de deux ministres francophones et lu une fois dans la Libre Belgique citée plus haut, mais en dehors de cela, rien !

Quelqu'un l'aurait-il lu ou entendu ou utilisé ? (par curiosité )
Je suis étonné que Alain Rey l'ait repris car ce verbe n'est pas dans mon Petit Robert de 2007 !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Moutik
Animateur


Inscrit le: 06 Apr 2008
Messages: 1020

Messageécrit le Thursday 25 Nov 10, 4:23 Répondre en citant ce message   

@Papou JC
C’est tout de même curieux que l’on soit arrivé en latin à deux parfaits homonymes, cōlum « filtre » et cōlum « côlon », à la sémantique très proche si l’on considère l’ensemble de la fonction digestive comme une sorte de filtration, sans que les deux mots n’aient aucun lien étymologique.

D’autant que le Gaffiot donne comme l’une des acceptions de percolare « digérer ».

Enfin, ce n’est pas complètement impossible non plus ! Je n’ai ni les connaissances ni les ouvrages nécessaires pour aller plus loin…


Dernière édition par Moutik le Thursday 25 Nov 10, 4:33; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Moutik
Animateur


Inscrit le: 06 Apr 2008
Messages: 1020

Messageécrit le Thursday 25 Nov 10, 4:26 Répondre en citant ce message   

@Patrick
La nomenclature du Dictionnaire culturel est sensiblement plus fournie que celle du Petit Robert : 85 000 entrées contre 60 000.
Je crois que l’on dira aussi facilement « le liquide traverse par percolation » que « le liquide percole ». Mais les occurrences du verbe ne sont pas absentes du web, y compris celles du participe passé :

« La texture du sol a une grande importance pour la percolation de l’eau dans le sol. Plus un sol est sableux, plus l'eau percole rapidement à travers, et au contraire, plus il est argileux, plus l'eau percole lentement. »

« La solution d’un enrobé ouvert, à base de bitume antikérosène, percolé avec un coulis de ciment enrichi d’élastomère, s’est imposée. »
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8205
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Thursday 25 Nov 10, 4:38 Répondre en citant ce message   

Moutik a écrit:
C’est tout de même curieux que l’on soit arrivé en latin à deux parfaits homonymes, cōlum « filtre » et cōlum « côlon », à la sémantique très proche si l’on considère l’ensemble de la fonction digestive comme une sorte de filtration, sans que les deux mots n’aient aucun lien étymologique.

Et pourtant, pas de phénomène linguistique plus répandu que l'homonymie. Comme je l'ai déjà dit ailleurs, l'homonymie est l'ennemi numéro un de l'étymologie.
Autre exemple, pour en rester à colon : Qu'y a-t-il de commun entre notre colon intestinal - dont l'étymon grec est d'ailleurs lui aussi d'origine inconnue - et le colon de la colonie ? Quel lien a ce dernier avec la notion de filtration ? Dans chaque grande famille il y a des homonymes et des faux frères.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Moutik
Animateur


Inscrit le: 06 Apr 2008
Messages: 1020

Messageécrit le Thursday 25 Nov 10, 5:03 Répondre en citant ce message   

Certes, certes, mais il y a ici de surcroît entre les deux homonymes latins cōlum un lien sémantique très plausible.

Et tu as oublié le colon du régiment, lui non plus sans aucun lien sémantique avec le côlon.

« Ben mon colon ! »
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8205
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Thursday 25 Nov 10, 5:34 Répondre en citant ce message   

Je crois que ce colon-là est une abréviation de colonel, mais tu as raison, c'est un colon de plus ! On peut d'ailleurs rajouter à notre petite liste le Christophe du même nom, dans son orthographe espagnole, Cristobal Colón ! Et en trichant un peu, l'impératif de coller : Collons !

Plus sérieusement et pour en revenir aux deux "cōlum" latins, il y a une chose à ajouter qui les différencie et c'est celle-ci :
- Le o du cōlum filtre a toujours été long.
- Le premier o du κολον [kolon] grec a d'abord été bref. Il n'est devenu long, dans la forme tardive κωλον [kôlon], que sous l'influence probable du latin cūlus ! D'où les formes latines cōlon puis cōlum.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10761
Lieu: Lyon

Messageécrit le Thursday 25 Nov 10, 16:16 Répondre en citant ce message   

Italien percolato : participe passé substantivé du verbe percolare = percolé

- il male che affligge Napoli da almeno quindici anni, questo magma di plastica, percolato e verdure marce che ogni tanto sembra sgorgare dal ventre della città per sortilegio

= le mal / la malédiction qui frappe Naples depuis au moins 15 ans, ce magma de plastique, de percolato (= "percolé") et de légumes pourris qui, de temps à autre, semble jaillir du ventre de la ville, comme un sortilège

Il Corriere della Sera - 25.11.2010


Dernière édition par José le Thursday 25 Nov 10, 16:56; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8205
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Thursday 25 Nov 10, 16:47 Répondre en citant ce message   

@ José, intéressant, et trouvé aujourd'hui, donc. Mais à part les lecteurs de ce fil, qui va comprendre ta traduction ?

Citation:
ce magma de plastica, de percolato (= "percolé") et de légumes pourris

Je ne suis pas sûr que percolato (= "percolé") sera compris par le commun des mortels lecteurs ...
Et puis plastica, je suppose que c'est plastique ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10761
Lieu: Lyon

Messageécrit le Thursday 25 Nov 10, 17:01 Répondre en citant ce message   

Pour plastica, non traduit initialement car j'ai tapé très vite, j'ai corrigé, comme l'auraient fait, je pense, les mortels lecteurs.

Pour percolato / percolé, je pars du principe qu'étant dans un fil traitant de percoler, les définitions données dans le message d'ouverture sont suffisamment claires :

Citation:
PERCOLATION
= circulation d'un fluide à travers une substance sous l'effet de la pression

PERCOLER
= "pour un liquide sous pression, traverser une substance ou un milieu poreux".
= "Passer à travers des matériaux poreux, en parlant de liquides (souvent des liquides sous pression). Plus la couche d'eau est importante, plus celle-ci percole rapidement dans le milieu vers le bas. (loi de Darcy)"


Que préconises-tu ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8205
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Thursday 25 Nov 10, 17:18 Répondre en citant ce message   

Je te taquinais pour plastica ...
Pour le reste, tu redis bien ce que j'ai dit, à savoir que ta traduction n'est compréhensible que pour les lecteurs de ce fil.
Ce que je préconise ? Rien encore. J'aimerais savoir ce que l'auteur entend exactement. Veut-il parler d'une sorte de liquide infâme qui coule des ordures elles-mêmes, mélange hétéroclite de jus de fruits pourris, de fonds de bouteilles, d'eau de pluie, etc. etc. ? Probablement.
Peut-être dirais-je liquide infâme, justement. Je sais qu'on perd quelque chose, comme toujours quand on traduit, mais qu'aurait écrit un auteur français ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Page 1 sur 3









phpBB (c) 2001-2008