Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
ἀσφάλεια [asphaleia] (grec) / σφάλλω [sphallō] (grec) - Le mot du jour - Forum Babel
ἀσφάλεια [asphaleia] (grec) / σφάλλω [sphallō] (grec)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 3707
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le Thursday 30 May 19, 18:50 Répondre en citant ce message   

ἀσφάλεια (asphaleia) est un mot que l'on rencontre dans le prologue de l'Évangile de Luc (4, 1)

L'auteur expose son objectif : il a décidé d'écrire un exposé, après s'être bien informé de tout, à son cher Théophile :
ἵνα ἐπιγνῷς περὶ ὧν κατηχήθης λόγων τὴν ἀσφάλειαν.
pour que tu te rendes bien compte de la sûreté des enseignements que tu as reçus (dont on t'a informé).

Le terme est traduit dans certaines versions par : certitude, vérité, solidité.

Du verbe σφάλλω : faire glisser, faire tomber, renverser, faire vaciller, chanceler, chuter, trébucher.
"l'image est celle d'une chute, d'un homme qui bute, qui se prend un obstacle..." (Chantraine)

D'où ἀσφαλής : qui ne tombe pas, qui ne glisse pas ; d'où : solide, ferme, certain, sûr ; qui inspire confiance, sur qui on peut compter
ἀσφάλεια : le fait de ne pas glisser, allure ferme; d'où : stabilité ; sûreté, sécurité ; assurance, certitude, d'où : évidence d'un raisonnement.
ἀσφαλίζομαι : assurer, garantir, se protéger.
σφαλέρος : qui fait glisser, tomber ; chancelant, faible, incertain ; dangereux, peu sûr
σφάλμα : faux pas, chute, échec, erreur.

Ces termes évoquent pour moi l'univers de la montagne.

En grec moderne :
σφάλλω : commettre une faute, se tromper
σφαλερός : erroné, inexact
σφάλμα : erreur ; terme utilisé en informatique pour un "bug", un rapport d'erreurs...
σφάλμα εκτίμησης : erreur d'appréciation
ασφαλής : sûr, assuré, en sécurité
ασφάλεια : sûreté, assurance
ασφάλεια αστικής ευθύνης : assurance responsabilité civile
κοινωνική ασφάλιση : sécurité sociale
οδική ασφάλεια : sécurité routière
ασφάλιση : assurance
ασφάλιση αυτοκινήτων : assurance automobile


Je reviens à mon prologue. À la lecture de l'Évangile de Luc, peut-on dire que l'auteur a atteint son objectif ? Son récit est-il digne de foi ? Peut-on avoir confiance ? Cette confiance, cette foi est-elle bien fondée, c'est à dire sûre, certaine ?
A-t-il réussi ou bien a-t-il échoué ?
Ce n'est certes pas l'objet de ce message, mais on peut se poser la question...


Il y a aussi le problème que pose l'asphalte, du grec ἂσφάλτος (de même sens : asphalte, bitume)
Selon Bailly, ce terme est d'origine étrangère,
Chez Chantraine : on a supposé à tort un emprunt sémitique, probablement à rattacher à cette racine dans le sens actif : qui empêche de glisser, de tomber.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9430
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Saturday 01 Jun 19, 6:19 Répondre en citant ce message   

Le DELL n’écarte un rapprochement de σφάλλω (faire tomber) ni avec le latin fallo, fallere (tromper) ni avec le vieux haut allemand fallan (tomber).
Les auteurs sont gênés par une "différence de sens" qui, à mon avis, n'existe pas : le glissement sémantique de la chute (provoquée ou commise) à la faute (provoquée ou commise) est d'une grande banalité dans diverses langues.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3335
Lieu: Massalia

Messageécrit le Saturday 01 Jun 19, 9:07 Répondre en citant ce message   

Du côté allemand, Pfeifer envisage la même origine. Dans son Dictionnaire étymologique , sous l'entrée fallen ( tomber ) , il envisage le rapprochement avec: σφάλλειν ( tromper) ainsi qu'une racine indo-européenne
* phō̌l- voire *pō̌l au sens de tomber.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 3227
Lieu: Nissa

Messageécrit le Saturday 01 Jun 19, 11:42 Répondre en citant ce message   

J'ai beaucoup de doutes sur tout ce qui est affirmé dans ce fil. Des imprécisions de dictionnaires (traductions de traductions), des ressemblances fortuites (après évolution phonétique) et des approximations sémantiques font bon marché des difficultés.

• la racine *phō̌l- « tomber » est bien dans Pokorny mais elle y est limitée à l'arménien, au germanique et au balte ; d'ailleurs, l'eurindien ne connaît pas régulièrement de sourdes aspirées ; elles n'apparaissent que secondairement et pour des raisons d'expressivité : très peu de concordances !

• le latin fallō appartiendrait plutôt à une racine *gʰw-el- « faire un écart, détourner, courber » (skr. hvaras « courbure, tromperie », gr. φηλός [phēlós] « trompeur », etc.) ;

• la traduction σφάλλειν ( tromper) est rapide :
Chantraine, DELG, σφάλλω a écrit:
champ sémantique différent de celui de ἁμαρτάνω « commettre une erreur » : pour σφάλλω, σφάλλομαι l'image est celle d'une chute, d'un homme qui bute, qui se prend dans un obstacle

Personnellement, l'image qui me vient est celle du croc-en-jambe …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3335
Lieu: Massalia

Messageécrit le Saturday 01 Jun 19, 12:00 Répondre en citant ce message   

Concernant mon post, Outis, il n'y a aucune affirmation. Je signale que Pfeifer envisage Cela comme une possibilité. Rien de plus.
Quant à cette racine indo-européenne , j'ai bien écrit qu'il La donne comme possible pour le fallen alleland . Elke ne serait à envisager pour le mot grec que si le rapprochement envisagé était avéré.
Quant à Pokorny ( je possède les deux tomes papier), il reste une référence, bien sûr, mais il n'est pas inintéressant de savoir comment les recherches évoluent. Pfeifer représente la génération suivante.
Il cite bien l'arménien, le lituanien et...ce mot grec.

Visiblement, ce n'est qu'une hypothèse.

Voici exactement ce qu'il dit : ( rappel: entrée fallen.)

Citation:
Mit dem ehemals ein präsensbildendes n aufweisenden Verb (ll aus ln) sind höchstens vergleichbar armen. p‛ul ‘Einsturz’, p‛lamin ‘ich falle ein’ und (dehnstufig) lit. pùlti ‘fallen’, vielleicht (als Variante mit anlautendem s-) auch griech. sphállein (σφάλλειν) ‘zu Fall bringen, zugrunde richten, täuschen’, so daß von einer Wurzel ie. *phō̌l- bzw. *pō̌l- ‘fallen’ (d. h. ‘sich nach dem Gesetz der Schwerkraft abwärts bewegen’) ausgegangen werden kann.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9430
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Saturday 01 Jun 19, 14:21 Répondre en citant ce message   

Outis a écrit:
J'ai beaucoup de doutes sur tout ce qui est affirmé dans ce fil.

Ernout et Meillet n'affirment rien du tout. Ils disent prudemment : "le rapprochement indiqué est trop séduisant pour qu'on n'essaie pas de s'y tenir"

Outis a écrit:
d'ailleurs, l'eurindien ne connaît pas régulièrement de sourdes aspirées ; elles n'apparaissent que secondairement et pour des raisons d'expressivité : très peu de concordances !

E&M disent au contraire : "les sourdes aspirées alternent souvent avec des sourdes simples

Outis a écrit:
le latin fallō appartiendrait plutôt à une racine *gʰw-el- « faire un écart, détourner, courber » (skr. hvaras « courbure, tromperie », gr. φηλός [phēlós] « trompeur », etc.)

E&M disent : "le rapprochement (de fallō) avec φηλός est vague."

Mais je ne fais que rapporter ici ce que chacun pourra lire en ligne où le DELL - via LEXILOGOS - est à la disposition de tout un chacun, C'est à la page 214 du livre (117 du PDF).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 3227
Lieu: Nissa

Messageécrit le Saturday 01 Jun 19, 16:44 Répondre en citant ce message   

Comme quoi il y a des points de vue différents. Quant à moi j'ai simplement des doutes …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 3227
Lieu: Nissa

Messageécrit le Saturday 01 Jun 19, 17:56 Répondre en citant ce message   

Et pour répondre à une des remarques, du vieux Meillet :

Introduction à l'étude comparative des langues indo-européennes, 1922, p. 90 :
§ D. Sourdes aspirées

Les exemples sont relativement peu nombreux ; on trouve des sourdes aspirées notamment dans de mots imitatifs


jusqu'au plus jeune Beekes :

Comparative indo-european linguistics, 1995, p. 131-132 :
§ 11.4.7 The Voiceless Aspirates

The number of cases which yet remains provides too small a basis for supporting the reconstruction of a series of PIE phonemes.


La phrase citée « les sourdes aspirées alternent souvent avec des sourdes simples » d'Ernout et Meillet va évidemment dans le même sens : les sourdes aspirées, quand on les rencontre, sont souvent des variantes de sourdes simples.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9430
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Sunday 02 Jun 19, 6:29 Répondre en citant ce message   

Citation:
les sourdes aspirées, quand on les rencontre, sont souvent des variantes de sourdes simples.

Merci. Je ne comprends pas l'allemand mais il me semble que c'est ce que dit Pfeifer quand il écrit so daß von einer Wurzel ie. *phō̌l- bzw. *pō̌l- ‘fallen’ . C'est bien ça ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3335
Lieu: Massalia

Messageécrit le Sunday 02 Jun 19, 20:49 Répondre en citant ce message   

La phrase complète de Pfeifer , c'est :

vielleicht (als Variante mit anlautendem s-) auch griech. sphállein (σφάλλειν) ‘zu Fall bringen, zugrunde richten, täuschen’, so daß von einer Wurzel ie. *- ‘fallen’ (d. h. ‘sich nach dem Gesetz der Schwerkraft abwärts bewegen’) ausgegangen werden kann.

Il dit que peut-être ( vielleicht ), le mot grec est une variante avec le S qui permet le voisement et qu'alors on pourrait partir d'une racine indo-européenne * phō̌l- bzw. *pō̌l ( au sens de tomber = fallen) . C'est tout.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9430
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Sunday 02 Jun 19, 22:03 Répondre en citant ce message   

Merci, c'est bien ce que j'avais compris : *phō̌l- est une variante de *pō̌l-. Mieux encore, je dirais : *(s)phō̌l- est une variante de *pō̌l-.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008