Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Conte en francique luxembourgois de Moselle - Cours & Documents - Forum Babel
Conte en francique luxembourgois de Moselle

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Cours & Documents
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Pascal
Responsable projet


Inscrit le: 14 Nov 2004
Messages: 355
Lieu: Alsace-Lorraine- Allemagne

Messageécrit le Monday 20 Dec 04, 21:10 Répondre en citant ce message   

Les contes populaires lorrains ont été rassemblés par Angelika Merkelbach-Pinck à partir du début du 20ème siècle. Son frère Louis Pinck est encore plus connu dans le milieu de la culture régionale mosellane car il a rassemblé et édité les "Verklingende Weisen", les chants populaires de la Moselle germanophone. La famille Pinck s'est engagée pour la sauvegarde de la culture francique et allemande en Moselle de manière intensive à une époque où ce n'est pas si simple! Leur travail, quelle que soit la conviction politique que l'on peut avoir, aura permis de sauvegarder un patrimoine qui était transmis oralement de famille en famille.

Le début d'un conte de la zone francique luxembourgeois : le loup et les porcelets .

De Wolef un deï Ferkeln

De Miller, den hat seïn Sau met Ferkeln en deï Niddwiÿ gelooÿ, fir ze wäden un deï Ferkeln ze sonnen. Un do es e Wolef komm, un de wor hongrech, un do hot hen zu de Sau gesohd : "Wat fir ent vun den Ferkeln greïn ich dann ?" Un do hot de sau gesohd: "Welsch daü mit deïner dreckichen Schneÿ lo e scheen weïÿ Ferkel hollen ? Wonn daü gär ent hedscht, un dann musch de en d'Nidd gehen und deï Schneÿ weschen!"
Do es de Wolef an d'Nidd gang.
Er wor ewer aal un kränkenlech und hot seïn Schneÿ ganz weït en d'Nidd geworf. Un do hot de Sau e Kreïsch gedon, dat de Miller 't heïren hot. Un do es de komm met'm Meschtgrev un hot de Wolef geschlooh, dat hen d'hennerscht-dirvescht gefaal es. Un do es de sau met hihren Ferkeln en de Stall gang, un do es de Wolef sech en de Sonn setzen gang fir sech ze drechnen. Un hene hot dabeï geduecht : "Ech dommen Wolef, gehen nach meng Schneÿ weschen, fir e Ferkel ! Deï anner Welf hollen sech e Ferkel, ohne ze frohn!"

He wor ewer hongrech, un do es hen gang bez opp de Baach zwischen Schwerdroff un Otzweiller. Do hot'n zwön Geiÿen font. Deï hun do an enger Heck gefrääÿ, un dat wor grad Sondehs en de Vesperzeït. Un do hot'r gesohd, er wär so hongrech, un wat fir ent dedd kreïen, deï jong oder der deï aal.
(....)
(si certains comprennent et veulent avoir la suite, faire savoir, je la taperai)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Pascal
Responsable projet


Inscrit le: 14 Nov 2004
Messages: 355
Lieu: Alsace-Lorraine- Allemagne

Messageécrit le Friday 01 Jul 05, 17:31 Répondre en citant ce message   

(Voilà la suite et la fin !)

Deï aal Geiÿ wär jo meïh, awer deï jung wär meïh zort. Un do hot deï Geiÿ gesohd: "d' es weil grad Vesper ze Schwertroff, un dann helfsch de uus Vesper sengen, un dann kannsch donoh ent holen, wat fir ent de wellscht! Dann sengscht daü de Baÿ, dat Zickel sengt deï eïscht Stemm un ech deï zwät. Un dat muÿ ganz scheeïn gehen!" Un do hun se ugesang. De Wolef : "Huhuhuhu", un dat Zickel ganz seïn : " ÿääää", un deï Geiÿ: "Mähmähmähmähmäh."

un in der Zeït woor d'Vesper aus, un do hun se dat Geheil vun dem Wolef un dat Gejammer vun den Geiÿen heïren, un do seïn Schwertroffer Bauern dropp zuogang met Greeven, Ha'en (Hacken), Kneppeln un dergleichen. Un do hun deï de Wolef geseïn unhun ihr Geiÿen in'n Gefoohr geseïn, un weï de Wolef de Bauern geseïn hot so bewaffnet, es hen fortgelaaf. Weï hen weit genuoch fort wor, hot hen sech bedouet iwer seïn Dommhet. Un do hot'n zoü sech selwer gesohd: "Ech dommen Wolef gehen meng Schneÿ weschen fir en Ferkel, un echn gehen de Vesper sengen fir'n Geiÿ, un ich kann keen Buostowen un keen Nouet !
Deï anner Welef sin net soü domm!"
Do es hen weider gang bes noh Kotentroff. Un do wore e grad en'n Wiÿ dreï Schoof opp dr Wäd. Do hot hen gesohd: " "Wat fir ent greïen ich dann eweil?" Do wor e Widder debeï, e Schoof un e Lamm. Do hot de Widder gesohd: "Daü helfscht uus deï Wiÿ meessen, un daü kaanscht ent hollen, wat fir ent de wellscht! Ich gehen ", hot de Widder gesohd, " on deï Mark elei, dann stellscht daü dech an deï Meïtten, un d'Schoof dat geht opp deï anner Mark", un d'Lamm hot e Wenk kreït, et soll sich opp häm ze maachen. "So, weil guksch daü ganz scheen lo enaus, un do fänken mir an ze meessen."
De Widder un d'Schoof , deï sin opp de Wolef zugelaaf, fir ze meessen. De Wolef hot awer net derfen em sech kucken, un domet honn deï zwee Schoof hen soü zesummen gequetscht, dat'm Heïren un Gesehn vergang es. Un do sin de Schoof heemgelaaf.
Wie de Wolef ze Besennung komm es, do hot hen geduët: " Ech dommen Wolef gehn lo her, meng Schneÿ weschen fir e Ferkel, ech gehn de Vesper sengen fir e Geiÿ un kann keen Buostowen un keen Nouet !
Ech gehen Wiÿen vermeessen un kennen keen Aar un keen Ruet. Ech sin de dommschde Wolef, wuo-et gedd! Deï anner Welef deï senn net suo domm, deï frohe net lang ! Do es hen weïter gang bes noh Buurich-Esch."

Do hot 'n Perd met'm Fillen gesehn in e Parich, un dad hedd'm guod gefall fir ze freeÿen. Awer hen hot dem Perd nit richdich getraut, un do hot'n mol gefroht, weï aal dat Fillen wär. Un do hot d'Perd gesohd: "Kuck elei uf meï hinnerschden Fouÿ, do steht 'd geschrif! " un do es de Wolef dohin gang, fir ze lieesen, un en der Zeït wu hen seï Breel owgewescht hot, hot d'Perd 'm ehn opp de Kopp geschloh, dat hen teïrmelech woor es. Un do es'd Perd met seïn Fillen heem gang.

Weï hen zu sech komm es, hot hen geseïn, dat seïn Breel kabot wor, un do hot'n de Weh vereïrrt un es grad durch den Hoff gelaaf in'n Pletz delangscht. Do hun awer de Heïner un de Gäns en derort'n Spektakel gemaaht, dat de Leït him geseïn hun, un do sin deï him nohgelaaf, un do hen de Weiher net geseïn, un do es hen do durch gelaaf un es ganz naaÿ gen. Un weï'n sech gedrechnet hot, un do es'n opp de Wald zu gelaaf, un dos es 'n bei Zeiringen komm, un do hot hen sech en seïner Erschepfung enner än Eechbaam gelucht. Un do hot grad opp der Eech e kleener Bub geseeÿ, fir Holz ze sammeln, un do hot den de Wolef geseïn, un en seïnen ÿngschden es him seï Beil aus de Hand gefall un es em Wolef grad en de Panz gang, dat de Treipen (Eingeweide) eraus komm sin.
Un do es de Jong en seïnen ÿngschden heemgelaaf beï seï Papp un hot gesohd: " Papp, ech hun de Wolef gefang. "
"Och näh, ech gläwen dat net, dat daü kannscht e Wolef fänken."
"Mais, kommt met, do gesidd r'n! "
Do es de Papp metgang met dr Hott, fir en heem ze brengen. Un do hun se'n opp de Hott geluet, un do sin se durch Zeiringe gang, un se hun'n de Leït gewies, un d'woren awer arm Leït, un do hun se gesohd, et soll jederähner finf Sous gen, fir en ze kucken. Vun Zeiringen sin se noh Grindorf gang, fir en ooch do ze weïsen. Un weï s eihr Hott voll geld haaten, do hun se de Wolef ewechgeworf un sin heem gang.
Do wor ähn vun Zeiringen un ähn vun Grindorf, die hun de Wolef owgezuh un hun sech Kaupen dervun maachen geloÿ. Un wann se net zerreÿ sin, dann hun se se noch haut.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jean-Charles



Inscrit le: 15 Mar 2005
Messages: 3120
Lieu: Helvétie

Messageécrit le Friday 01 Jul 05, 18:51 Répondre en citant ce message   

Très bien.

Une traduction en français, pour les non-germanophones, serait appréciable sourire
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
John 'Hannibal' Smith



Inscrit le: 15 Jun 2005
Messages: 65
Lieu: Bas-Rhin/Unter-Elsass

Messageécrit le Friday 01 Jul 05, 21:20 Répondre en citant ce message   

J'avoue que ce n'est pas à la portée de tout le monde... il faudrait plutôt un dictionnaire complet (je vais voir si j'arrive à me débrouiller avec un dico Freelang) , sinon je vois pas l'interêt de lire la traduction en français et ignorer le texte original... verstehsch' wàs ich mein, gäl ?!

Attention, tu cherches la facilité Jean-Charles ! :wink:
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jean-Charles



Inscrit le: 15 Mar 2005
Messages: 3120
Lieu: Helvétie

Messageécrit le Friday 01 Jul 05, 22:05 Répondre en citant ce message   

Il ne s'agit pas de facilité: Je partiellement comprendre le texte.

C'est une règle de base: La langue du forum est le français. Si on cite des textes dans une autre langue, il faut mettre, en sus, la traduc en français :wink:
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
John 'Hannibal' Smith



Inscrit le: 15 Jun 2005
Messages: 65
Lieu: Bas-Rhin/Unter-Elsass

Messageécrit le Friday 01 Jul 05, 23:13 Répondre en citant ce message   

Je te prends (quasiment) au mot... traduis les parties du texte que tu as compris, on gagnera du temps ! mort de rire
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Pascal
Responsable projet


Inscrit le: 14 Nov 2004
Messages: 355
Lieu: Alsace-Lorraine- Allemagne

Messageécrit le Tuesday 19 Jul 05, 15:22 Répondre en citant ce message   

Il est hors de question de traduire ce texte en français, nous ne sommes pas dans la page grand'public, nous sommes dans la rubrique "pages en construction" où des projets plus pointus et plus spécialisés sont développés. Il est clair qu'à ce moment-là, les gens qui iront le voir viendront parce qu'ils comprennent un minimum une langue germanique.
L'intérêt ici est ciblé, on ne partage pas des impressions, on cherche à approfondir ou à donner une image (même empirique).
Le temps passé à écrire ce texte (non scanné) d'un ouvage du 19ème siècle en alphabet gothique me paraît déjà asez louable pour ne pas rédiger une traduction.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Cours & Documents
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008