Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Prononciation de "brin" et "brun" - Langues d'ici & d'ailleurs - Forum Babel
Prononciation de "brin" et "brun"
Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Langues d'ici & d'ailleurs
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Feintisti



Inscrit le: 09 Oct 2005
Messages: 1592
Lieu: Liège, Belgique

Messageécrit le Wednesday 11 Jan 06, 21:41 Répondre en citant ce message   

Et en Belgique (comme en Suisse), on fait bien la différence entre le son "in" et "un" (certains le prononcent même "an"), vous entendrez très rarement "brun" prononcé "brin" (sauf dans les médias, qui veulent à tout prix ressembler aux Français).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Marden



Inscrit le: 16 Nov 2004
Messages: 468
Lieu: Seine-et-Marne, Ardennes

Messageécrit le Thursday 12 Jan 06, 1:17 Répondre en citant ce message   

Les différents points abordés ici ont déjà été partiellement évoqués, notamment le cas du "houit" où le "ou" est lié mais bref (tout le monde ne pratique pas la graphie wallonne).
Dans le cas des voyelles nasales, Henriette Walter (Le français dans tous les sens, page 176) en recense 4 pour la majorité du territoire, 3 seulement pour deux grandes régions :
* l'Ile deFrance/Picardie/Nord-Pas-de-Calais/Champagne (sauf quelques zones frontalières)
* la Bretagne/Vendée/Charente/Maine.
Elle en trouve 5 : avec pin (bref) opposé à pain (long), et même 6, plus rarement, avec vent (bref) opposé à avant, parents (long).
Ressembler aux Français ... mais lesquels ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Patriccke



Inscrit le: 10 Feb 2005
Messages: 434

Messageécrit le Thursday 12 Jan 06, 10:28 Répondre en citant ce message   

Et les Français sont censés prononcer quoi alors? Toujours "un" ou toujours "in"? Un "brun de causette" ou "des cheveux brins", les deux font autant tiquer.

Ca fait des années que j'entends les Belges en parler, que je le lis dans des revues linguistiques spécialisées comme le guide du routard, et je n'ai toujours pas réussi à trouver un Français qui prononce ces deux sons à l'identique (à croire que tous ceux que je connais ont vécu en Belgique). Tout au plus des différences plus ou moins marquées...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Marden



Inscrit le: 16 Nov 2004
Messages: 468
Lieu: Seine-et-Marne, Ardennes

Messageécrit le Thursday 12 Jan 06, 11:14 Répondre en citant ce message   

Madame H.W. résume les 4 cas de bases (la norme ?) par la formule "Un grand pain rond".
La voyelle "un", assez rare, a tendance à disparaître au profit du "in". On peut dire qu'il a disparu dans les régions à 3 voyelles nasales, ce qui pose un problème de compréhension que le contexte ne permet pas toujours de résoudre : brin / brun, Alain / alun, empreint / emprunt, intolérant / un tolérant.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jean-Charles



Inscrit le: 15 Mar 2005
Messages: 3119
Lieu: Helvétie

Messageécrit le Friday 13 Jan 06, 1:59 Répondre en citant ce message   

Je confirme: C'est particulièrement énervant d'entendre confondre les nasales un et in qui n'ont vraiment rien de semblables, hormis que toutes deux sont des nasales.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Helene



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 2849
Lieu: Athènes, Grèce

Messageécrit le Friday 13 Jan 06, 3:31 Répondre en citant ce message   

C’est une erreur fréquente que commettent les étrangers qui apprennent le français.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Pixel



Inscrit le: 14 Dec 2004
Messages: 961
Lieu: Au pays des grenouilles, avec vue sur la mare...

Messageécrit le Friday 13 Jan 06, 10:39 Répondre en citant ce message   

Jean-Charles a écrit:
Je confirme: C'est particulièrement énervant d'entendre confondre les nasales un et in qui n'ont vraiment rien de semblables, hormis que toutes deux sont des nasales.

Oui... mais c'est malheureusement le genre de choses auxquelles on ne peut rien - comme les gens qui prononcent "-izme", qui disent "abassourdi", ... (je sais je reprends souvent les mêmes exemples.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
sab



Inscrit le: 07 Oct 2005
Messages: 466
Lieu: Polynésie / France

Messageécrit le Friday 13 Jan 06, 10:53 Répondre en citant ce message   

Au risque de passer pour quelqu'un qui n'a pas d'oreille, j'avoue que je n'ai jamais fait la distinction entre brin et brun, parfin et parfum. Pour moi, et autour de moi, c'est bonnet blanc et blanc bonnet en la matière.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Patriccke



Inscrit le: 10 Feb 2005
Messages: 434

Messageécrit le Friday 13 Jan 06, 11:40 Répondre en citant ce message   

On dirait que la distinction se maintient mieux dans les régions où la prononciation tend à ajouter un [ŋ] après les voyelles nasalisées.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jean-Charles



Inscrit le: 15 Mar 2005
Messages: 3119
Lieu: Helvétie

Messageécrit le Friday 13 Jan 06, 12:22 Répondre en citant ce message   

En Valais, par exemple, on n'ajoute rien, mais on accentue l'accent tonique du français sur la dernière syllabe. On n'arrive alors pas à faire d'erreur.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
sopalin



Inscrit le: 07 Nov 2005
Messages: 29
Lieu: Peuwisse

Messageécrit le Friday 13 Jan 06, 16:14 Répondre en citant ce message   

A part une très légère différence de ton, un et in sont tout à fait identiques pour et autour de moi.

Bon, ok, je confesse mes origines parisiennes. 8)

Au point que je me demande bien quel est ce son un que mon oreille ne connaît pas.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Patriccke



Inscrit le: 10 Feb 2005
Messages: 434

Messageécrit le Friday 13 Jan 06, 16:19 Répondre en citant ce message   

Dis "un, hein, un , hein" ou "un sein", tu n'entends vraiment pas de différence? Avec l'accent "du sud", tu l'entendras sans doute mieux...

Je me suis aussi longtemps posé la question... jusqu'à ce que je m'aperçoive que je les prononçais déjà différemment
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
sopalin



Inscrit le: 07 Nov 2005
Messages: 29
Lieu: Peuwisse

Messageécrit le Friday 13 Jan 06, 20:23 Répondre en citant ce message   

Merci Patrickke mais basiquement, je prononce "saint" et "sein" de la même façon.

Mais "hein" m'a l'air de se prononcer plus haut que "un", en effet. Lequel est le "un" et l'autre le "in", au juste ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Glossophile
Animateur


Inscrit le: 21 May 2005
Messages: 2283

Messageécrit le Friday 13 Jan 06, 21:02 Répondre en citant ce message   

Au départ est le principe qu'il n'existe aucune façon de parler le français meilleure que les autres, toutes sont correctes.
Alors qu'est-ce que c'est que cette querelle sur la prononciation des nasales ?
D'accord, seule la langue française possède quatre nasales en Europe. C'est une exception culturelle qu'il faut cultiver soigneusement, et un patrimoine à sauvegarder. Sinon, les Portugais et les Polonais, qui —paraît-il —en ont deux nous coifferaient au poteau...

Une chose est sûre : le un est perdu dans la région parisienne. La directrice de mon école primaire est bien la seule personne que j'aie jamaie entendu le prononcer, et cette respectable vieille dame était née au XIXe siècle.
Cependant, je vais éclairer mes malheureux compatriotes :
les voyelles nasales sont dérivées de voyelles orales, prononcées en se bouchant le nez :
a, nez bouché : an
o, nez bouché, on
ê, nez bouché, in
et ce que les Parisiens ne savent plus faire :
eu, nez bouché : un.
J'y arrive en m'appliquant.

Cependant, tant que les Belges diront houit, je ne vois pas pourquoi les Parisiens devraient s'astreindre à dire un ! A chacun ses particularités dialectales...


Dernière édition par Glossophile le Friday 11 Oct 19, 14:50; édité 2 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
excalibarge



Inscrit le: 03 Aug 2005
Messages: 67

Messageécrit le Friday 13 Jan 06, 21:30 Répondre en citant ce message   

Ce fameux "un" devenu "in" me semble plutôt une habitude linguistique, une évolution vers la facilité de la langue.

car j'ai bien l'impression qu'il est plus facile de dire in que un, dans une phrase bien lancée. Je ne dis pas par l'occasion que ce qui disent in sont des fénéants, loin de là. Mais c'est sur qu'une habitude, c'est dur à changer.

Dans le sud de la france la distinction entre un et in est nette, et les nasales sont assez rares. Donc dire que les français disent in, ca ne veut pas dire grand chose.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Langues d'ici & d'ailleurs Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante
Page 1 sur 4









phpBB (c) 2001-2008