Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
rhème, verbe (français) / *werə- (IE) - Le mot du jour - Forum Babel
rhème, verbe (français) / *werə- (IE)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel : Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Helene



Inscrit le: 11 nov 2004
Messages: 2868
Lieu: Athènes, Grèce

Messageécrit le lundi 05 sep 05, 9:45 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Rhème du grec ρήμα, :ρήµατος : tout ce que l'on dit, mot, parole, verbal : ce mot provient de la racine archaïque Fερ / Fρη (le F étant le digamma et se prononçait VE) en français on a rhétorique qui provient de cette racine.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Charles
Animateur


Inscrit le: 14 nov 2004
Messages: 2461
Lieu: Düſſeldorf

Messageécrit le lundi 05 sep 05, 9:50 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Une enseignante de russe aux Langues'O nous avait regardé avec l'air de se demander si nous étions complètement demeurés quand un élève lui demanda ce que voulait dire "rhème". Elle parlait toujours de "rhème" et "thème" comme de termes universellement reconnus...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Glossophile
Animateur


Inscrit le: 21 mai 2005
Messages: 2061

Messageécrit le lundi 05 sep 05, 20:30 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

le thème, c'est ce dont quoi que j'cause,
le rhème, c'est le c'quej'en dis !

Mais rhème est fortement concurrencé par propos, plus compréhensible.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 nov 2004
Messages: 3597
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le samedi 05 avr 08, 11:40 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

verbatim est un terme que l'on rencontre de plus en plus souvent, notamment dans la presse francophone, comme titre de rubrique, par exemple.

Ce terme vient de l'anglais : c'est un emprunt au latin médiéval.
Cela signifie : "mot à mot", littéralement
En anglais, on trouve aussi le sens de "verbalement", ou oralement (chez Shakespeare par exemple)

Ce terme a été formé sur le latin classique verbum (= mot) qui a donné en français le verbe.
avec le suffixe -atim
comme paulatim (peu à peu) de paulum (un peu)

Cependant, cela me semble être, sur le plan de la morphologie, du "latin de cuisine" !
Il faudrait retrouver le créateur de ce néologisme.

à noter aussi l'expression plus complète (qui permet d'insister lourdement) :
verbatim, literatim et punctatim : mot pour mot, lettre pour lettre, point pour point

On peut dire aussi : au pied de la lettre.


Dernière édition par Xavier le mardi 11 oct 11, 20:37; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
felyrops



Inscrit le: 04 mai 2007
Messages: 1151
Lieu: Sint-Niklaas (Belgique)

Messageécrit le samedi 05 avr 08, 19:45 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Je pense que ce mot a été introduit par les juristes du Moyen-Age. Une citation doit nécessairement se faire "verbatim".
Un adage juridique disait "Aucupia verborum sunt judicis indigna" (= Changer des mots est indigne d'un juge).

Et si, dans un texte plus long, on veut laisser tomber une phrase ou un bout de phrase sans importance, on l'indique par: (...)
En citant avec les fautes ou erreurs qui se trouvent dans le texte, on les fait suivre par (sic). (= ainsi dans le texte)
De nos jours, les imprimés anciens importants sont réédités de façon 'anastatique', c.à.d. une copie conforme de l'original.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 fév 2007
Messages: 2498
Lieu: Nissa

Messageécrit le lundi 07 avr 08, 10:57 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Le système de traitement de texte et d'édition LaTeX utilise le mot-clef verbatim pour signaler un passage qui doit être reproduit tel quel, échappant à la compilation. C'est l'équivalent de la balise « Code » dans notre BBcode.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Maurice



Inscrit le: 25 mai 2005
Messages: 435
Lieu: Hauts de Seine

Messageécrit le lundi 07 avr 08, 11:02 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Xavier a écrit:
verbatim est un terme que l'on rencontre de plus en plus souvent, notamment dans la presse francophone, comme titre de rubrique, par exemple.

Je ne l'ai pas souvent vu. Je pense que ce mot devient connu à cause du livre homonyme d'Attali.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 oct 2006
Messages: 10629
Lieu: Lyon

Messageécrit le lundi 07 avr 08, 11:05 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Maurice a écrit:
Je pense que ce mot devient connu à cause du livre éponyme d'Attali.

...qui a eu une suite parodique, Aboitim, qui aurait été rédigé par Baltique, l'un des labradors de Mitterrand.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 oct 2005
Messages: 6466
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le mardi 08 avr 08, 3:25 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Les anglophones adorent utiliser ce mot. Sa prononciation est telle qu'on pourrait parfois croire qu'il rime avec maximum.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Horatius
Animateur


Inscrit le: 11 avr 2008
Messages: 689

Messageécrit le vendredi 08 avr 11, 17:51 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Xavier a écrit:
Cependant, cela me semble être, sur le plan de la morphologie, du "latin de cuisine" !
Il faudrait retrouver le créateur de ce néologisme.


Ce mot "verbatim" n’est pas attesté dans les codes juridiques de la basse-antiquité (codes théodosien ou justinien). Le lexique de Niemeyer cite ce mot et le traduit par « par des paroles » en citant un passage daté de 1050 des Acta Sanctorum Ordinis Benedicti :

Citation:
Haec ad laudem et gloriam pii patris verbatim enodari dignum censuimus
Nous avons jugé digne de rapporter par des paroles ces faits pour l’éloge et la gloire du saint père.
Remarquez qu’il ne serait pas choquant de comprendre « verbatim » au sens de « très exactement, à la lettre ».

Le Glossaire de Du Cange donne un exemple plus tardif (1476) de ce mot qu’il dit propre au latin de Gaule, avec une référence que je n’identifie pas « Hist. Nem. » :

Citation:
Verbatim, Gall. Mot à mot, prout verba sonant et ferunt.
Item quod dicti consules et consiliarii tenebuntur omnia præ et infra scripta verbatim tenere, servare et adimplere, sine infractione et detractione aliquali, prout superius scribuntur et specificantur.
Il est clair qu’ici le contexte est juridique.


Même s’il s’agit de latin tardif, sa formation ne me paraît pas choquante, morphologiquement. Dans le contexte juridique, il existe un certain nombre d’adverbes en –atim, très peu attestés dans nos textes qui sont littéraires, mais existant à l’époque classique. Ils ont une valeur distributive : curiatim populum consulere (consulter le peuple curie par curie), et de même centuriatim (par centurie), ordinatim (par ordre), tributim (par tribu). Dans un registre plus courant, stillatim ou guttatim : goutte à goutte ; paulatim : petit à petit donc lentement. De même, verbatim : mot à mot donc exactement, ne me paraît pas choquant morphologiquement. Je ne parlerais pas de latin de cuisine ; ce n’est pas très littéraire, pas très joli, mais grammaticalement correct.

Quant à :
- punctatim : Du Cange donne une référence de 1095 = articulatim, distinctement, point par point
- literatim : Du Cange donne une référence dans la correspondance de Fulbert de Chartres (XIe siècle) = « par écrit, par lettre »
Il me semble que le rapprochement « verbatim, literatim et punctatim » est un effet comique.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 nov 2008
Messages: 7882
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le vendredi 08 avr 11, 20:32 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Je suppose que "tout le toutim" a été fabriqué sur ce modèle de terminaison ? (Ne cherchez pas dans le TLF, il est muet sur ce point.)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 nov 2008
Messages: 7882
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le jeudi 09 fév 17, 23:15 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Helene a écrit:
rhème du grec ρήμα, :ρήµατος : tout ce que l'on dit, mot, parole, verbal : ce mot provient de la racine archaïque Fερ / Fρη ( le F étant le digamma et se prononçait VE) en français on a rhétorique qui provient de cette racine.

La racine indo-européenne est *werə-, "parler, formuler, dire". En sont également issus l'anglais word et le latin verbum, qui a donné les doublons français verve et verbe.

Le nom verbiage - "abondance de paroles vides de sens ou qui disent peu" - est une sorte d'enfant adoptif dans cette famille : Dér., à l'aide du suff. -age, de l'anc. verbe verbier « chanter en modulant », plus anciennement werbloier, guerbloier et verbloier « gazouiller (en parlant des oiseaux) », issu d'un a. b. frq. *werbilôn. La proximité phonét. de verbe a joué un rôle déterminant dans le passage de « chanter, gazouiller » au sens qu'a verbiage. (Source : TLF).

Glossophile a écrit:
rhème est fortement concurrencé par propos, plus compréhensible.

Ni rhème ni propos, maintenant, mais prédicat... et dès l'école élémentaire ! cool
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel : Index -> Le mot du jour
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008