Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
empapaouter (français : argot) - Le mot du jour - Forum Babel
empapaouter (français : argot)
Aller à la page 1, 2  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel : Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 nov 2004
Messages: 3598
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le samedi 15 oct 11, 12:36 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Citation de Martine Aubry, maire de Lille et ancien ministre (octobre 2010, débat de la primaire socialiste) :
"Le flou, c'est la pire des choses ; c'est ce qui fait qu'on s'écarte de la politique, qu'on dit : ces gens-là, ils essaient de nous empapaouter"
(méfions-nous des hommes et des femmes politiques qui savent si bien voir la paille dans l'œil de l'adversaire et ne savent pas voir la poutre dans leur propre œil...)


empapaouter est un mot d'argot qui veut dire : sodomiser, enculer (au sens propre) et baiser (au sens figuré) : je me suis fait baiser (je me suis fait avoir).

Voir Henri Bauche, Le langage populaire (1920)
empapaouter : faire de la pédérastie avec (sens actif)


On le trouve chez Céline, Normance, employé par Ottavio (un Italien qui parle mal le français) :
"Menteurs, zé vous empapouté tous !"
On trouve aussi papouter :
"papaoutez-vous c'est partout. Las Académies entières s'ampapaoutent à tour de nouilles, se fêtent et se perpètent"


autres citations :
Va te faire empapaouter chez les Grecs, salope !
(Raymond Guérin, Les Poulpes)


Il a complètement dévoyé la pauvre fille.
— Elle a bien été consentante.
— Peut-être, mais il y a tant de filouterie chez certains mâles pour arriver à empapaouter les femmes qu'ils désirent !
— Qu'avez-vous dit ? Empapaouter ?
— Oui, empapaouter
— Ce qui signifie ?
— Eh bien, euh, attendez, circonvenir, séduire.
— et ce néologisme est de vous ?
— Non, c'est le mot qu'emploie toujours le maire dans l'idée de tromper, d'user d'artifices. C'est peut-être du patois angevin.
— J'en doute. En tout cas, le mot est aussi évocateur qu'onomatopéïque.
— C'est à votre tour d'employer des mots impossibles.

(André Rochard-Jansen, Nous étions six amis , 2005)



C'est peut-être de ce terme (et non l'inverse) qu'on trouve aussi l'expression : "va te faire enculer chez les Papous"

Je vois ici ou là un emprunt à l'occitan empapautar.
Je me demande si ce n'est pas la graphie en "aou" qui a fait écrire cela à un auteur de la page du wiktionnaire (qui ne cite pas de source), affirmation ensuite reprise en boucle sur internet...
Je ne vois aucune trace de ce terme dans la langue d'oc. (Ce qui n'empêche pas un emprunt occitan à l'argot français)

En provençal, il existe le terme
empapoula : gorger de bouillie, empiffrer,
s'empapoula : s'empiffrer (qui pourrait donner en français régional : s'empapouler)
du latin pappa : nourriture pour enfants

terme que l'on retrouve en espagnol (même origine latine) :
empapar : mouiller, tremper (participe passé : empapado)
empaparse : se faire tremper

et en argot espagnol :
empalar (sodomiser) empalado (sodomisé, enculé, cf. empalé) en espagnol
du latin pālus : poteau, d'où le français pieu, qui désigne aussi le membre viril.


D'où vient ce terme ?
Est-ce l'influence des papouilles... se faire des papouilles, se faire papouiller (se faire peloter, se faire tripoter) ?


Dernière édition par Xavier le samedi 15 oct 11, 21:31; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 août 2007
Messages: 2786
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le samedi 15 oct 11, 13:25 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Moi je parle comme piémontais...
chez nous:

- la "paota (lire: pàouta)" c'est la boue = Mélange de terre ou de poussière et d'eau formant une couche plus ou moins épaisse et plus ou moins sale sur le sol.

- la "pàpa" c'est la nourriture pour enfants...

- le verbe "ëmpaoté (lire: 'mpaouter)" = couvrir de boue, salir.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 oct 2005
Messages: 6484
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le samedi 15 oct 11, 14:12 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Dans les années 70, j'ai entendu "Vas te faire voir chez les Papous" avec le même sens que "Vas te faire voir chez les Grecs". L'expression pourrait facilement dériver en "Vas te faire empapouaser" (ou empapouater).

Hypothèse :
Vas te faire voir chez les Grecs > Vas te faire voir chez les Papous > Vas te faire empapouaser/empapouater.
Le mot Papous serait une variante plus exotique et plus humoristique que Grecs.


L'expression ci dessous pourrait être une forme hybride.
Xavier a écrit:
Citation:
Va te faire empapaouter chez les Grecs, salope ! (Raymond Guérin, Les Poulpes)


Note : papou , Papouasie, < malais puwah-puwah ou papuwah (= crépu)


J'espère que Papou JC ne va pas se vexer. Clin d'œil
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 oct 2006
Messages: 10712
Lieu: Lyon

Messageécrit le samedi 15 oct 11, 15:22 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Je rejoins Jacques : qu'il s'agisse du Grec, du Papou ou de tout autre métèque ou maghrébin, le sauvage, c'est toujours celui qui est à l'opposé de soi ou de l'image/caricature (rassurante) que l'on s'en fait. Avec, souvent, une forte connotation (ou fantasme) sexuel(le).

Lire à ce sujet le Fil L'autre - étymologie des insultes.


Dernière édition par José le lundi 17 oct 11, 11:13; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 nov 2008
Messages: 7979
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le samedi 15 oct 11, 16:09 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Ça va paraître de la psychanalyse de cuisine mais ce mot d'empapaouter est assez savoureux dans la bouche d'une dame dont le papa a eu la célébrité qu'on sait...
Quant au lien avec les Papous, pourquoi pas, mais ça demanderait une petite étude.

(HS : On a le droit de changer de pseudo ? confus )
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Glossophile
Animateur


Inscrit le: 21 mai 2005
Messages: 2087

Messageécrit le samedi 15 oct 11, 17:15 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Dites donc, les gars...
Arrêtez-moi si je me trompe, mais vous réagissez comme si vous n'aviez jamais entendu ce mot !
François Caradec l'enregistrait en 1977 dans son dictionnaire du français argotique et populaire.

D'instinct, et sans aucune garantie, j'aurais tendance à le rattacher aux Bat'd'Af (où la chose se pratiquait, consentant ou pas consentant...).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 mars 2011
Messages: 2680
Lieu: Paris

Messageécrit le samedi 15 oct 11, 17:40 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Une variante de Queneau, empapouèter :

Bon dieu de bon dieu que j'ai envie d'écrire un petit poème
Tiens en voilà justement un qui passe
Petit petit petit
Viens ici que je t'enfile
Sur le fil du collier de mes autres poèmes
Viens ici que je t'entube
dans le comprimé de mes oeuvres complètes
viens ici que je t'empapouète
et que je t'enrime
et que je t'enrythme
et que je t'enlyre
et que je t'enpégase
et que je t'enverse
et que je t'enprose
la vache
il a foutu le camp.

Raymond Queneau, L'instant fatal, Gallimard, Paris 1948.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Charles
Animateur


Inscrit le: 14 nov 2004
Messages: 2464
Lieu: Düſſeldorf

Messageécrit le samedi 15 oct 11, 17:46 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Dans l'édition de 2006 de F. Caradec l'entrée "empapaouter" est des plus sobre :
François Caradec a écrit:
empapaouter v.t. Sodomiser

Albert Doillon donne la même explication, avec quelques détails :
Albert Doillon a écrit:
EMPAPAOUTER. - v. tr. Sodomiser ; populaire, L. Tailhade, Poésies érotiques, avant 1919. Antérieur, d'après la présence dans Le Père Peinard, 4-8-1889, du terme d'infure EMPAPAOUTÉ : « Laguerre l'empapaouté, donne de sa voix de fausset, » Voir aussi César Fauxbras, Jean Le Gouin, janvier 1932 : « un empapaouté comme toi ». Dérivé, EMPAPAOUTAGE, n. m. : de sens imprécis, dans Le Père Peinard, 3-1-1892 ; le verbe a en effet d'abord revêtu le sens de «ennuyer », « emmerder » (cf. Bruant 1901), mais bien au sens d'action sodomique chez San-Antonio 1983.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 mars 2011
Messages: 2680
Lieu: Paris

Messageécrit le samedi 15 oct 11, 18:43 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Est-ce que Doillon précise ses références ? Parce qu'il me semble que ce qu'on trouve vers 1900, c'est le verbe empaouter au sens d'ennuyer. Est-on sûr pour empapaouter ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Charles
Animateur


Inscrit le: 14 nov 2004
Messages: 2464
Lieu: Düſſeldorf

Messageécrit le samedi 15 oct 11, 19:10 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Il cite le Père Peinard ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_P%C3%A8re_Peinard ).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
MiccaSoffiu



Inscrit le: 24 juin 2008
Messages: 464
Lieu: Capicursinu-Sophia

Messageécrit le samedi 15 oct 11, 19:24 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

empapoula = enjôler au figuratif, de l’italien pappa = bouillie (Dictionnaire des idiomes romans du midi de la France par Gabriel Azaïs - gallica.bnf.fr)

Relevé sur infcor :
Corse pappa, pappula, du latin pappa(m) = panade.
Corse pappula = soupe à base de pain cuit.
Corse impappulà = mettre en bouillie.

Pourtant très familier de ce type de rapprochement je ne perçois vraiment pas du tout une éventuelle relation avec « papou » ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 nov 2008
Messages: 7979
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le samedi 15 oct 11, 19:51 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Pour le moment, à mon avis, le meilleur candidat à l'origine de ce mot est l'espagnol empapar, "mouiller, tremper", cité plus haut. Participe passé : empapado. Prononcé à l'andalouse : empapao. On n'est plus très loin de empapaouté, avec suffixe de participe passé "francisant" le mot étranger.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 nov 2004
Messages: 3598
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le samedi 15 oct 11, 20:38 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Henri Bauche, Le langage populaire (1920) a aussi papaouter (faire de la pédérastie avec (sens actif)) le même sens qu'empapaouter, et :
papaout (prononcer papaoutt) : pédéraste

à ne pas confondre avec le provençal
papau (-au- se prononce aou) : papal
papauta : papauté


Voir aussi :
Le langage parisien au XIXe siècle par Lazare Sainéan (1920)

papote : bouillie d'enfant (ailleurs papaute)
de là empapaouter, ennuyer
Vous rigolez ici, mais vous vous empapaoutez au peloton de chasse, je vous le garantis, tas de cosaques !
(cité dans Bruant, Dictionnaire)
Et au sens libre (en parlant des pédérastes)
À Châlons, ousqu'on pratique l'empapaoutage, grande largeur
Père Peinard, 3 janvier 1892 (page 2)

Je ne vois pas trop le lien entre cette bouillie d'enfant et le verbe empapaouter....
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 nov 2008
Messages: 7979
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le samedi 15 oct 11, 21:12 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Il faut partir du principe que des euphémismes existent pour le sperme comme pour beaucoup d'autres choses. L'espagnol utilise leche, "lait", par exemple. La pappa latine, "bouillie pour enfants", étymon de l'espagnol empapar, comme tu le dis toi-même plus haut, était probablement en grande partie à base de lait, comme elle l'est toujours. Du sperme à la bouillie en passant par le lait, je crois que le cheminement est assez clair. (Cf. français foutre et anglais fuck : le nom signifie "sperme", et le verbe, "baiser".)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 août 2007
Messages: 2786
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le samedi 15 oct 11, 23:28 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

En italien il y a le verbe impappinarsi = s'embrouiller.
On l'utilise pour se referer à une personne qui ne reussis plus à parler et qu'il s'interromps (comme s'il y avait de la "pappa" dans sa bouche).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel : Index -> Le mot du jour Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2









phpBB (c) 2001-2008