Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
הנוכּה / khanoke/ Hanoucca - Cultures & traditions - Forum Babel
הנוכּה / khanoke/ Hanoucca

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Cultures & traditions
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3202
Lieu: Massalia

Messageécrit le Monday 19 Dec 11, 22:40 Répondre en citant ce message   

Demain soir, à la tombée de la nuit, débute une fête juive qui dure huit jours. Hanoucca pour les israélites francophones, traduit en français pour les non- israélites par Fête des lumières, חנוכה /khanuke en yiddish.

Cette fête commémore la résistance des Hébreux à l'interdiction faite par les Séleucides ( Antiochus IV) de célébrer le culte israélite et d'enseigner la Torah, autrement dit , une résistance militaire et spirituelle à l'assimilation grecque. Cette résistance, celle des Maccabées (מכבים ) connut une victoire militaire en 166 avant J.C. Rapidement, le culte israélite fut rétabli dans le Temple de Jérusalem.

La fête commémore aussi ce qui sera considéré comme un miracle par les croyants, comme une légende par les autres. Le Talmud relate qu'après la victoire des Maccabées et la libération du deuxième Temple, les rebelles trouvèrent dans le temple une seule fiole d'huile au sceau du Grand-Prêtre. Toutes les autres huiles avaient été rendues impures par les Hellènes et ne pouvaient être utilisées. Cette seule petie fiole ne devait permettre d'allumer la Menora ( candélabre à sept branches) que pour une seule journée. Cest là qu'intervient ce qu'on appelle le miracle de la fiole d'huile (נס פך השמן en hébreu), l'huile contenue dans la fiole fut suffisante pour que le candélabre reste allumé huit jours de rang.

C'est surtout une fête qui se pratique en famille, marquée par l'allumage d'une bougie nouvelle, chaque soir durant huit jours. Chaque famille possède un chandelier à neuf branches, spécial pour cette fête, qu'on appelle en France hanoukkia , en yiddish חנוכּה־ליכטל, khanuke-likhtl, chandelier de Hanoucca. Au milieu de ce candélabre se trouve une branche particulière qui porte la bougie supplémentaire ou shames שמשׂ , en yiddish ( le serviteur) avec laquelle on allumera chacune des huit autres bougies, une chaque soir.



Au-delà des rites religieux et des prières spécifiques , cette fête est marquée par certaines coutumes. Chez les Ashkénazes, le plat traditionnel de Hanoucca , ce sont les לאַטקעס, latkes mot yiddish, repris dans toutes les langues que parlent les gens de ce groupe. Les latkes sont des beignets de pomme de terre, cuits à l'huile ( pour toutes les communautés juives, quelles que soient les recettes, il y aura la présence de l'huile symbolique, pour cette fête), au fond pas très différents de ce qu'on connaît en Allemagne sous le nom de Reibekuchen ( galettes de pommes de terre rapées.)

Ensuite, le plus important de cette fête, quant aux coutumes, concerne les enfants. Cette semaine est une semaine de fête particulièrement pour eux, petits cadeaux chaque soir, jeux, danse, chansons, friandises.

Le jeu traditionnel, dans tout le monde ashkénaze , jeu qui a même gagné les autres communautés, c'est celui du דרײדל , du dreydl , des toupies.

Mais il ne s'agit pas de toupies habituelles et ce jeu est également symbolique.

Ces toupies sont appelées aussi sevivon , d'après l'hébreu, mais leur usage est bien né en Europe Centrale.

Elles se présentent comme un cube dont un bout aurait une forme de pointe. Sur chacun des quatre côtés sont tracées des caractères hébraïques, toujours les mêmes:

- d'abord, le נ , le Noun ( lettre N) .
- le ג , le Gimel ( lettre G).
- le ה , le He ( H aspiré)
- le ש , le Shin ( lettre correspondant au son " CH" )

Ces quatre lettres représentent le notarikon de la phrase hébraïque נס גדול היה שם
= (Nes Gadol Haya Sham) = Un grand miracle est arrivé là-bas.


Il y a une règle du jeu qui se sert, bien sûr, de ces quatre lettres, mais à partir de la langue yiddish. Les enfants ont choisi une mise, des petites pièces ( khanuke-gelt, ) des pièces en chocolat ou autres... Selon le côté où tombe la toupie, le dreydl:

- N comme נישטס = nishts = Rien ( on passe son tour)

- G comme גאנץ = gants = entier, on remporte le pot entier. Mais le gimel signifie aussi gut = bien, puisque cette lettre fait gagner!
- H comme האלב = halbe = moitié ( on remporte la moitié du pot)
- Ch comme שטעל = shtel = pose, rajoute qqch au pot.

Origine du jeu: Selon l'explication traditionnelle, le jeu remonterait à cette même époque où les Séleucides interdisaient aux Hébreux la pratique de leur religion et l'étude de la Torah.Ceux-ci continuaient à enseigner , en cachette, à leurs enfants la lecture de l'hébreu. On raconte que chaque enfant avait un dreydl qu'il sortait en cas d'apparition de soldats pour faire croire qu'ils jouaient.

En réalité, il semble bien que ce jeu soit seulement une variante du Toton , jeu en vogue au Moyen-Âge.

Ici, un détail du tableau Jeu d'enfants de Brueghel :


Cette fête s'accompagne aussi de chansons, particulièrement sur le Dreydl.

Ici, un exemple en yiddish, d'une chanson traditionnelle qu'on trouvera aujourd'hui interprétée en anglais, sans problème:

http://www.youtube.com/watch?v=YGX4NGGRTK4&feature=related

Les paroles, en yiddish et en anglais , disent en français:

Je suis une petite toupie,
Je suis faite en plomb,
Allons, jouons tous au dreydl,
Un, deux, trois.

Refrain:

Oh, dreydl, dreydl, dreydl,
Tourne, dreydl, tourne,
Jouons tous au dreydl,
Et un et deux,

Et j'aime danser,
Tourner dans un cercle,
Allons, dansons tous,
le karahod du dreydl, la ronde du dreydl.

Refrain.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10763
Lieu: Lyon

Messageécrit le Thursday 28 Nov 13, 12:55 Répondre en citant ce message   

La fête juive des lumières a commencé hier soir.

La presse US fait remarquer que pour la 1ère fois depuis 125 ans, Hanukkah et Thanksgiving (28.11) tombent le même jour.

Les cumulards des célébrations pourront, une fois la dinde digérée et Hanoucca terminée (05.12), enchaîner avec la Fête des Lumières à Lyon (voir ici qq photos).


Je suis étonné par l'orthographe française Hanoucca, qui ne m'est pas familière.
Sans doute par influence de l'anglais, je l'écris spontanément Hanukkah, avec ou sans h.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3202
Lieu: Massalia

Messageécrit le Friday 29 Nov 13, 14:18 Répondre en citant ce message   

Hanoucca est donc une fête joyeuse qui s'accompagne de musique, chants et danses.

Ici un chant traditionnel de Khanoke en yiddish.

drey zikh dreydl = tourne, petite toupie!

Les paroles en transcription:

Breng mit broyt un breng mir vayn,
Veln mir ale freylekh zayn
Ay day day day day day

Khob shoyn latkes, fleysh un fish,
Un a vays gedektn tish,
Ay day day day day day

Khob di brokhes shoyn gemakht,
Di menore shaynt a prakht,
Ay day day day day day,

Oy, di likhterlekh, oy der flam,
Shtolts bin ikh mit mayn shtam,
Ay day day day day day

Drey dreydl dy day day, di di day,
Drey dreydl dy day day , di di day,

Kumyt di vokh fun khanuke,
Iz alts bay mir gerotn!


Yeder likhtl hot a zin,
Es dermont mir ver ikh bin,
Ay day day day day day,

Di menoyre iz oyfgeshaynt,
Ale zaynen mayne fraynd,
Ay day day day day day,

Drey dreydl di di day day, day dy dy


Traduction :

Qu'on m'apporte du pain, qu'on m'apporte du vin,
Et nous serons tous joyeux
Ay day day day day day


J'ai déjà les latkes ( galettes frites de pommes de terre), la viande et le poisson,
Ainsi qu'une table couverte d'une nappe blanche,
Ay day day day day day,


J'ai déjà prononcé la bénédiction,
Et la menorah brille de toute sa splendeur!
Ay day day day day day,


Oh, ces lumières, oh cette flamme!
Je suis fier de mes origines,
AY day day day day day,


Tourne, petite toupie, tourne,
Vient alors la semaine de Hanoucca,
Tout est parfait ici ( pour la fête)


Chaque petite lumière ici a son sens,
Et me rappelle qui je suis
Ay day day day day day

Le chandelier est illuminé,
Tous ici sont mes amis,
Ay day day day day day

Tourne, petite toupie, tourne...


Remarque: la menorah est le chandelier traditionnel à sept branches sur lequel on allume les bougies du shabbat chaque vendredi soir.
ici, pour la fête de hanoucca, il s'agit d'un chandelier spécial à huit branches , plus une au milieu ( le shames) dont on se sert chaque soir pour allumer les autres ( voir explications plus haut) = la hanoukkia
Mais en yiddish , on l'appelle soit khanoke-likhtl soit khanuke-menoyre = chandelier/menorah de Hanoucca.


Cette chanson joyeuse comme la fête est intéressante parce qu'elle présente l'aspect presque universel de toute fête familiale, joie d'être ensemble, repas de fête où l'on consomme de meilleurs choses qu'à l'ordinaire, plaisir du manger et du boire, décoration de la table... Toutes choses qu'on retrouve dans bien d'autres fêtes religieuses et profanes.
Puis il y a aussi ce qui relève du judaïsme proprement dit, l'importance de la bénédiction des bougies dans la maison, la symbolique qui s'y rattache et ce sentiment d'appartenance à un peuple, cette conscience des racines et de l'histoire qui marque une identité.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
shlomoavital



Inscrit le: 19 Apr 2008
Messages: 130

Messageécrit le Tuesday 03 Dec 13, 1:15 Répondre en citant ce message   

Pour souhaiter une joyeuse Hanuka en hébreu on dira

Israël חג חנוכה שמח, hag Hanuka saméah (m-à-m : fête (de) Hanuka joyeuse)

Le mot חַג, hag, fête (religieuse), contient une antique racine possédant la notion de tournoyer. On retrouve ce même mot en arabe, c'est le hadj / ḥajj.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Feintisti
Animateur


Inscrit le: 09 Oct 2005
Messages: 1600
Lieu: Liège, Belgique

Messageécrit le Tuesday 03 Dec 13, 1:30 Répondre en citant ce message   

J'avais déjà fait le lien avec le mot arabe dans ma tête, mais je ne vois pas trop le rapport entre un pèlerinage et une fête... sans doute que l'idée de "tourner" (faire un "tour" ?) y est pour quelque chose.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3202
Lieu: Massalia

Messageécrit le Thursday 18 Dec 14, 1:08 Répondre en citant ce message   

Un autre exemple de chanson traditionnelle yiddish de Hanoucca, une des plus répandues.


https://www.youtube.com/watch?v=l_m4HcefDsU
Le texte qui appelle à chanter et à danser puisqu'il s'agit d'une fête joyeuse rappelle aussi l'évènement historique commémoré lors de cette fête.

Citation:
חנוכה אוי חנוכה
אַ יום-טוב אַ שיינער
אַ לוסטיקער אַ פריילעכער
נישט דאָ נאָך אַזוינער
אַלע נאַכט מיט דריידלעך שפילן מיר,
פרישע הייסע לאַטקעס, עסן אָן אַ שיעור.
געשווינדער, צינדט קינדער
די חנוכה ליכטלעך אָן,
זאָגט על-הניסים, לויבט גאָט פאַר די נסים,
און לאָמיר אַלע טאַנצען אין קאָן.
זאָגט על-הניסים, לויבט גאָט פאַר די נסים,
און לאָמיר אַלע טאַנצען אין קאָן



En transcription:

Citation:
Khanike, oy khanike, a yontef a sheyner,
a luztiker a freylekher, nito nokh azoyner.

ale nakht in dreydl shpiln mir,
frishe heyze latkez ezn on a shir.

geshvinder tsind kinder, di dininke likhtelakh on,
zogt "al hanisim", loybt g´t far di nizim,
un kumt gikher tantsn in kon.

yehuda hot fartribn dem soyne, dem rotseyakh,
un hot in beyz-hamikdosh gezungen lamnatseyakh.
di shtot yerushalaym hot vider oyfgelebt,
un tsu a nayem lebn hot yederer geshtrebt.

deriber dem giber yehuda makabi loybt hoykh.
zol yeder bazunder bazingen dem vunder un
lib hobn dos folk zolt ir oykh.


Traduction :
Refrain.
Hanouca , ô Hanouca, quelle belle fête!
Joyeuse, heureuse, il n'en est pas de pareille.
Toute la nuit, nous jouons au dreydl ( toupie)
Et mangeons des latkes tout chauds, à n'en plus finir [ beignets /galettes de pommes de terre]

Chantons et dansons tous ensemble,
Dansons et sautons tous ensemble...


Vite, les enfants, allumez les lumières,
Dites le Al-HaNissim ( prière qui rend grâce à Dieu )
Louez-le pour les miracles accomplis
Et venez tous vite danser ensemble.

Judas a chassé l'ennemi assassin,
et chanté Lamnatseakh ( Psaume 14) dans le Temple
La ville de Jérusalem a repris vie
Et chacun aspire aussi à une nouvelle vie.

Louez hautement le héros Judas Maccabée,
Que chacun chante particulièrement le miracle
Et n'oubliez pas aussi d'aimer votre peuple.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Cultures & traditions
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008