Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
écrou (français) - Le mot du jour - Forum Babel
écrou (français)
Aller à la page 1, 2  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10761
Lieu: Lyon

Messageécrit le Wednesday 21 Mar 12, 11:23 Répondre en citant ce message   

ANIMATION (Papou JC) : ce fil, renommé écrou, permettra l'étude simultanée des deux homonymes français, écrou.1 et écrou.2, ainsi numérotés dans le TLF. C'est une fusion visant à éviter les éventuelles confusions sémantiques et étymologiques.

Ainsi, le mot anglais escrow dont il est question ci-après est un cognat de écrou.2


- Americo Lopes made a $145,000 down payment to an escrow account
= A. Lopes a versé un acompte de 145.000 $ sur un compte bloqué

The NY Post - 21.03.2012


Royaume-Uni escrow : séquestre
escrow account : compte bloqué - compte sous séquestre
down payment : acompte - arrhes


Etymologie

(années 1590) de l'anglo-fr. escrowe, de l'ancien fr. escroue (= morceau de parchemin / scrap, roll of parchment)
d'une source germanique proche du vieux haut-allemand scrot (= fragment, lambeau / scrap, shred)
à l'origine : un acte délivré à un tiers jusqu'à ce qu'une condition future soit satisfaite
(a deed delivered to a third person until a future condition is satisfied)
le sens de "dépôt gardé en sécurité" (deposit held in trust or security) date de 1888

[ etymonline ]


escroe (ancien fr.)
- morceau de diverses choses - provision
por un petit d'escroe : pour peu de chose, facilement
- morceau d'étoffe - lambeau - déchirure
- morceau de parchemin - écrit - titre
- sans escroe : sans difficulté, sans retard

escroete : rôle - rouleau
escroerie : enregistrement

du francique *skrôda : morceau coupé

[ Dictionnaire Larousse d'ancien français ]
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6529
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Thursday 04 Apr 13, 23:08 Répondre en citant ce message   

ANIMATION : Le mot anglais screw dont il est question ci-après est un cognat de écrou.1

Aussi surprenant que cela soit, ce mot a une origine francaise.

angl. screw : (n.) v. 1400, du fr. méd. escroue (écrou, trou cylindrique, trou d'écrou) cf. écrou (vis, en angl. mod.)
angl. screw :
1) 1590 (v) visser < screw (n.)
2) vulg. 1725 (v) copuler, (n) prostituée
angl. screwed : arg. foutu, dupé, trompé, cf. arg. baisé

étymologie incertaine ; inexistant dans les langues romanes
etymonline

We're screwed (arg.) = on est foutus (au sujet du climat)


Dernière édition par Jacques le Friday 05 Apr 13, 14:19; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8205
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 05 Apr 13, 7:23 Répondre en citant ce message   

Pour le TLF, écrou.1 est issu du latin scrofa, "truie", qui a dû prendre en bas latin, par une comparaison vulgaire, le sens d'« écrou »..
Le mot anglais screw est surprenant : s'il vient vraiment du français, on voit qu'il a d'abord eu le sens d'"écrou" mais qu'il a maintenant le sens de "boulon" ou de "vis". De femelle il est devenu mâle ! C'est un transsexuel !
Dans le sens d'"écrou" il a été remplacé par nut.
Rappelons que "tourne-vis" se dit screwdriver et qu'un corkscrew est un tire-bouchon.
Et si le français écrou.1 vient bien du latin scrofa, il est en effet très étonnant que la même dérivation ne se soit pas faite dans au moins une autre langue romane.


Dernière édition par Papou JC le Sunday 15 Jan 17, 5:15; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8205
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 13 Jan 17, 8:17 Répondre en citant ce message   

Voir dans le TLF le dérivé de écrou.1 : écrouelles et son doublet savant scrofules.

Dernière édition par Papou JC le Sunday 15 Jan 17, 5:17; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10761
Lieu: Lyon

Messageécrit le Friday 13 Jan 17, 10:01 Répondre en citant ce message   

Lire également le Fil Mots anglais d'orig. française/latine, malgré les apparences.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
ElieDeLeuze



Inscrit le: 14 Jun 2006
Messages: 1533
Lieu: Allemagne

Messageécrit le Friday 13 Jan 17, 20:43 Répondre en citant ce message   

L'existance de l'allemand schrauben fait que la proximité avec screw (= écrou.1) me semble trop frappante pour ne pas s'intéresser à cette piste.
Les frères Grimm font remonter le terme allemand au nordique. Le mot s'imposant petit à petit du nord au sud pour finir par le haut-allemand.

Citation:
das verbum entstammt, wie sein mutterwort, das subst. schraube, den nordgermanischen sprachen, wo es sich nordisch als skrûfa, schwed. skrufva, dän. skrue findet, dann in englisches und niederdeutsches sprachgebiet eindringt: engl. screw, niederl. schroeven
https://www.dwds.de/wb/dwb/schrauben
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8205
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 13 Jan 17, 20:59 Répondre en citant ce message   

On lit ceci dans Etymonline, article screw :

Kluge, Watkins and others trace it to Latin scrofa "breeding sow," perhaps based on the shape of a pig's penis (compare Portuguese porca, Spanish perca "a female screw," from Latin porca "sow"). Latin scrofa is literally "digger, rooter," from PIE root *(s)ker- (1) "to cut" (see shear (v.)). A group of apparently cognate Germanic words (Middle Low German, Middle Dutch schruve, Dutch schroef, German Schraube, Swedish skrufva "screw") are said to be French loan-words.

Je traduis la dernière phrase (si je la comprends bien) : Un groupe de mots qui pourraient passer pour des cognats germaniques (...) ne seraient en fait que des emprunts au français !

Je me demande si, une fois de plus, il n'y a pas de l'homonymie dans cette histoire. Je trouve qu'on a tendance à attribuer beaucoup de choses au porc et à la truie, surtout du côté de leurs parties génitales.

La seule chose que j'observe néanmoins, c'est une indéniable ressemblance entre un tire-bouchon et une queue de cochon. Et cela - et seulement cela - suffirait pour justifier un emploi métaphorique de l'une pour l'autre. Nous avons vu ailleurs que passer du groin au cochon n'allait pas de soi. Serait-ce plus facile en partant de la queue ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
ElieDeLeuze



Inscrit le: 14 Jun 2006
Messages: 1533
Lieu: Allemagne

Messageécrit le Friday 13 Jan 17, 23:55 Répondre en citant ce message   

Je trouve complètement incongru d'attribuer au français la paternité d'un mot qui se diffuse dans le domaine germanique du nord au sud. L'entêtement à y voir du latin est d'autant plus incompréhensible que l'absence de cognat incontestable (sans un effort d'imagination à mon sens insurmontable dans les langues latines) demanderait qu'on explique cette disparition.

Je trouve la thèse française au mieux... étonnante.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8205
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Saturday 14 Jan 17, 0:11 Répondre en citant ce message   

Je suis bien d'accord avec toi. Affaire à suivre.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 2749
Lieu: Paris

Messageécrit le Saturday 14 Jan 17, 17:10 Répondre en citant ce message   

La phrase litigieuse d'Etymonline semble inspirée par le Chambers qui écrit : « Apparently the Germanic forms (Middle Dutch schrüve, Middle High German Schrübe, etc) were all derived through Low German schruve from Old French. »
Pfeifer ne semble pas parler de l'intermédiaire français et relie les mots au latin scrofa tout en reconnaissant que tout n'est pas clair.

À noter que si on a ici une parenté de cet écrou (écrou.1) avec les formes germaniques, on a aussi une parenté dans l'autre sens de l'autre écrou (écrou.2) par un cheminement inverse : De l'a. b. frq. *skrôda « bout, lambeau », cf. m. néerl. schrode, de même sens.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
ElieDeLeuze



Inscrit le: 14 Jun 2006
Messages: 1533
Lieu: Allemagne

Messageécrit le Saturday 14 Jan 17, 18:57 Répondre en citant ce message   

Maouais... je serais curieux de savoir comment un mot de vieux-français arrive directement en vieux-bas-allemand à quelque époque que ce soit.

D'un point de vue germanique, *skrôda (= écrou.2) et *skrûfa n'ont rien à voir. Donc écrou peut être germanique de l'un et screw être germanique de l'autre. Ce serait mon intuition. Mais je ne voudrais pas être accusé de voir du germanique de partout comme d'autres du vieux-français.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8205
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Sunday 15 Jan 17, 5:32 Répondre en citant ce message   

Citation:
D'un point de vue germanique, *skrôda (= écrou.2) et *skrûfa n'ont rien à voir.

Devons-nous alors comprendre que tu contestes ta première citation
Citation:
das verbum entstammt, wie sein mutterwort, das subst. schraube, den nordgermanischen sprachen, wo es sich nordisch als skrûfa

... à moins que je ne la comprenne à l'envers, ce qui est bien possible, ma connaissance de l'allemand étant malheureusement proche de zéro.

Merci de répondre en utilisant "écrou.1" et "écrou.2" pour que les choses soient bien claires.


En attendant ta réponse, quelques mots sur le latin scrofa à partir de ce qu'en disent Ernout et Meillet :

Le mot a signifié "truie" puis "écrouelles" et également servi de surnom.
Terme technique de la langue rustique, dialectal, comme l'indique le f intervocalique.
À basse époque apparaît une forme scroba influencée par scrobis (fosse, trou, vagin), la truie étant considérée comme "la fouilleuse", ce qui explique le sens de scrofa "écrou.1" dans les langues romanes. (Cf. espagnol, puerca qui a le double sens de "truie" et "écrou". Mais ce curieux puerca doit être un calque de scrofa revu et "corrigé" par scrobis car enfin, quel rapport y a-t-il entre une truie et un écrou ?)

Pour l'étymologie, on ne peut pas dire que nos chers auteurs soient très clairs. On ne voit pas très bien s'ils considèrent ou non scrofa et scrobis comme vraiment issus d'un même thème indo-européen *skrōbʰā qui aurait le sens de "gratter, fouiller". Je crois que oui. Et ce serait aussi le cas de scrībō "j'écris" (cf. fr. gratte-papier), voire de scabō "je (me) gratte".

Auquel cas la racine IE de écrou.1 (passé par les formes féminines escroe, escroue et escro au moins jusqu'au XVIe s.) serait quelque chose comme *skebʰ- "gratter, creuser, râcler..."
Et la forme *skrebʰ- qu'on rencontre chez d'autres auteurs ne serait qu'une extension de la précédente par incrémentation du r, peut-être sous l'influence de *(s)ker- "couper". (NB : C'est d'ailleurs sous cette dernière racine que Calvert Watkins place le latin scrofa et sa descendance anglaise, screw et scrofula.)

Puisque nous voilà revenus aux mots anglais screw et scrofula, je me demande si le premier est bien issu de écrou.1. Je suis en effet très gêné par le fait qu'en passant la Manche - si c'est le cas - le mot ait cessé de désigner l'écrou pour désigner la vis ...

J'ai aussi des choses à dire sur écrou.2, mais ce sera pour plus tard.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
ElieDeLeuze



Inscrit le: 14 Jun 2006
Messages: 1533
Lieu: Allemagne

Messageécrit le Sunday 15 Jan 17, 13:46 Répondre en citant ce message   

Précisions sur les écrous:

L'alternance f/v/b pour écrou.1 ne signifie rien de particulier, ce sont des variantes de ce qu'est devenu le /b/ probablement entre un b et un v du germanique commun,

L'alternance d/b est tout à fait incongrue d'un point de vue du germanique. Il peut s'agir de deux extensions sur une même racine indo-européenne, mais c'est clairement différencié depuis le germanique commun. Ce qui fait que écrou.1 et écrou.2 sont pour un germanistes deux mots sans relation. Tout au plus une racine commune avec le sens "couper" (*sker-) en indo européen avec des extensions différentes.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8205
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Sunday 15 Jan 17, 17:16 Répondre en citant ce message   

écrou.2, état des lieux (extraits du TLF)

- écrou.2, nom masculin.
Acte, procès-verbal constatant qu'une personne a été remise à un directeur de prison et indiquant notamment le nom du détenu, la date et les motifs de son incarcération. Élisa, était enfin habillée en détenue, avec sur le bras le double numéro de son écrou et de son linge (GONCOURT, Élisa,1877, p. 166):
En matière politique, il n'y a pas de registre d'écrou : parfois les gouvernements ont intérêt à faire disparaître un homme sans qu'il laisse trace de son passage; des notes d'écrou guideraient les recherches. A. DUMAS père, Le Comte de Monte-Cristo,t. 1, 1846, p. 143.
Levée d'écrou. Acte constatant la mise en liberté d'un détenu; élargissement, libération d'un prisonnier. Le condamné quitte le prétoire les poignets libres, tandis qu'un acquitté en sort encore enchaîné, pour accomplir les formalités de la levée d'écrou (VAN DER MEERSCH, Invas. 14,1935, p. 489).
De l'ancien bas francique *skrôda « bout, lambeau », cf. moyen néerlandais schrode, de même sens.

- écrouer, verbe dérivé du précédent.
A.− Inscrire sur le registre d'écrou. Cet homme était écroué sous le numéro 9430 et se nommait Jean Valjean (HUGO, Misér.,t. 1, 1862, p. 451).
B.− P. méton. Emprisonner. On apprit un jour qu'il avait été arrêté et écroué dans la prison (FRANCE, Putois,1904, p. 70):

NB : Le verbe écrouer et la locution levée d'écrou sont toujours très usuels, bien que relevant de la terminologie juridique.

Remontons un peu dans le temps sans quitter le français : Godefroy nous apprend que les mots écrou.1 et écrou.2 ont été très tôt homographes par leurs graphies communes escroe.1 et escroe.2, mais ce dernier est le seul à avoir les variantes eschroe et escrohe. Il bénéficie d’un grand nombre d’exemples et il est le seul des deux à avoir des dérivés. D’abord du genre féminin, il est devenu masculin au XVIIe s.

(À suivre)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8205
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Sunday 15 Jan 17, 18:26 Répondre en citant ce message   

Passons à l’anglais escrow, en partant de l’article original d’Etymonline que José nous a obligeamment traduit dans le post initial.

1590s, from Anglo-French escrowe, from Old French escroe "scrap, small piece, rag, tatter, single parchment" from a Germanic source akin to Old High German scrot "a scrap, shred, a piece cut off" (see shred (n.)). Originally a deed delivered to a third person until a future condition is satisfied, which led to sense of "deposit held in trust or security" (1888).

Sans commentaire, sinon que l’origine germanique du français écrou.2 est bien confirmée. D’où, probablement, une acclimatation facile et rapide en anglais.
“See shred ? » Allons donc voir shred dans le même Etymonline :

Old English screade "piece cut off, cutting, scrap," from Proto-Germanic *skrauth- (source also of Old Frisian skred "a cutting, clipping", Middle Dutch schroode "shred", Middle Low German schrot "piece cut off", Old High German scrot "scrap, shred, a cutting, piece cut off", German Schrot "log, block, small shot", Old Norse skrydda "shriveled skin"), from PIE *skreu- "to cut; cutting tool" extension of root *(s)ker- "to cut".

Je ne traduis pas, tous ces mots signifiant la même chose : « morceau coupé, lambeau, etc. »
Cette notice nous permet de remonter un peu plus haut dans l’Histoire, jusqu’au thème indo-européen et à la racine de même sens ("couper") dont il est l'extension.

Cette racine *(s)ker-, c'est le patriarche de la grande famille CORIACE.

(À suivre)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2









phpBB (c) 2001-2008