Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
putain / prostituée - Dictionnaire Babel - Forum Babel
putain / prostituée
Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Dictionnaire Babel
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10772
Lieu: Lyon

Messageécrit le Wednesday 19 Sep 12, 9:53 Répondre en citant ce message   

catin
− (vx et fam.) terme d'affection adressé à une fille de la campagne
− (péjoratif) femme de mauvaises mœurs


(milieu XVIème S.) nom de fille, employé comme terme d'affection
(1547) femme de mauvaises mœurs
diminutif hypocoristique formé par apocope à partir de Catherine
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10772
Lieu: Lyon

Messageécrit le Thursday 20 Sep 12, 10:27 Répondre en citant ce message   

gourgandine
- (Fam.) femme légère, facile, dévergondée

Lire le MDJ gourgandine.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10772
Lieu: Lyon

Messageécrit le Thursday 22 Nov 12, 15:22 Répondre en citant ce message   

Lire le MDJ mousmée.

mousmé (forme adoptée par le TLFi) :
− Jeune fille, jeune femme japonaise
− (argot) Femme, maîtresse, fille facile

Transcrit du japonais musume "jeune fille ou jeune femme".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10772
Lieu: Lyon

Messageécrit le Wednesday 28 Nov 12, 10:34 Répondre en citant ce message   

Extrait du Fil Jenisch.

Isleifson a écrit:

Bäikäntech : Allemand uneheliches Kind = mauvaise fille

Schécks : Allemand Mädchen / auch Schicksel eingedeutscht = fille


Rejsl a écrit:

Schécks: je ne connais pas ce terme précis mais s'il correspond à Schicksel , c'est en fait un emprunt au yiddish. Schicksel est le diminutif de Schickse qui s'écrit שיקסע ou shikse en translittération.

Le terme en yiddish est péjoratif, il peut désigner une fille de mauvaise vie, dépravée ou une jeune et jolie fille non juive. Passé en allemand, via le Rotwelsch, il a connu une évolution de sens: d'un côté , péjoratif, fille facile, de l'autre il est parfois employé avec une valeur laudative: une belle fille , sans connotation négative. Peut-être par étymologie populaire, les gens le rattachant à schick ( chic, en français). C'est l'avis de Wikipédia, du moins.

Mais j'ai l'impression que cet emploi positif est récent...

Ce terme dérive de שֶקֶץ, segetz, mot hébreu qui désignait une créature impure, un reptile ( serpent). L'équivalent masuclin de shikse en yiddish est שײַגעצ, sheygets = voyou, polisson, insolent ou jeune homme non juif.

J'ai lu qu'effectivement le yéniche a pas mal emprunté au yiddish, via le Rotwelsch.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10772
Lieu: Lyon

Messageécrit le Tuesday 12 Feb 13, 11:24 Répondre en citant ce message   

ménesse (argot)

TLFi a écrit:
A. − Prostituée, en particulier par rapport au souteneur; maîtresse d'un souteneur.
- Ailleurs, un' méness' m'appelle; Je vais lui demander pourquoi: «Beau brun, montez, me dit-elle, Un instant chez moi...» (La Petite lune, 1878-79, no37, p. 2).
- Depuis qu'sa ménesse est à la campagne, il est forcé d'plumer [dormir] à crédo [à crédit] chez la mère Constant (Bruant 1901, p. 134).


B. − Femme; épouse.
- À Paname, ils ne savent plus que c'est la guerre. Les ménesses ont jamais été si girondes (Dorgelès, Croix bois, 1919, p. 274).
- Dis donc, tu laisses ta femme toute seule (...). − Oh, tu sais, j'la connais sa ménesse, il a rien à craindre, on la lui fauchera pas! (Vialar, Hte-mort, 1951, p. 32).


Étymol. et Hist.
1841 «prostituée» (Lucas, Dangers prostit., p. 31); 1841 «une femme» (Joigneaux, Prison Paris, p.164).
Prob. altération de menestre «sorte de potage» att. dès le xvies. 1515 (1reChanson sur la bataille de Marignan, 11 ds Rec. de chants hist. fr., éd. Le Roux de Lincy, ii, p.59) lui-même empr. à l'ital. minestra «id.», ca 1125 ds Batt. Cf. minestrone et FEW t.6, 2, p.122a, la prostituée étant celle qui assure la subsistance du souteneur, v. aussi bifteck et marmite; l'hyp. d'une formation à partir du rad. men- dont le sème semble être celui de petitesse (FEW t.6, 1, p.702a) est moins satisfaisante. Bbg. Sain. Arg. 1972 [1907], p.152, 219, 311.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8284
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Tuesday 12 Feb 13, 11:44 Répondre en citant ce message   

Citation:
Prob. altération de menestre «sorte de potage» att. dès le xvies. 1515 (1re Chanson sur la bataille de Marignan, 11 ds Rec. de chants hist. fr., éd. Le Roux de Lincy, ii, p.59) lui-même empr. à l'ital. minestra «id.», ca 1125 ds Batt. Cf. minestrone et FEW t.6, 2, p.122a, la prostituée étant celle qui assure la subsistance du souteneur.

Je ne crois pas à cette étymologie, bien qu'elle apparaisse dans le grand et respectable TLF, ouvrage à l'élaboration duquel ont travaillé les grands esprits dont nous avons récemment entendu parler ailleurs. Et bien que l'hypothèse qui suit soit "moins satisfaisante" (Pourquoi ?) je rattacherais plutôt ce mot aux meninas hispano-portugaises, les "petites". Cf. fr. menues.

De toutes façons, dans les mots menestra, minestrone, etc., il y a aussi le "sème de la petitesse". Mais il est un peu dilué dans la soupe...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10772
Lieu: Lyon

Messageécrit le Wednesday 20 Feb 13, 14:47 Répondre en citant ce message   

Italien lupa (= louve) : prostituée

du latin lupa est issu le mot lupanar

Lire le MDJ lupanar.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10772
Lieu: Lyon

Messageécrit le Friday 04 Oct 13, 11:41 Répondre en citant ce message   

Royaume-Uni streetwalker
(= qui marche dans la rue / qui parcourt la rue en marchant)
- prostituée
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
myris



Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 252
Lieu: Tournus France

Messageécrit le Friday 04 Oct 13, 14:02 Répondre en citant ce message   

On retrouve là la parenté avec péripatéticienne citée en début de ce fil.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10772
Lieu: Lyon

Messageécrit le Tuesday 01 Apr 14, 10:03 Répondre en citant ce message   

Royaume-Uni jade
- (cheval) haridelle - rossinante
- PEJ (vieilli) traînée - (fille) coquine

Lire le Fil Vocabulaire du cheval.

etymonline a écrit:

jade (n.)

"worn-out horse," late 14c., "cart horse," of uncertain origin.
Barnhart suggests a variant of yaid, yald "whore," literally "mare," from a Scandinavian source akin to Old Norse jalda "mare," from Finno-Ugric (cf. Mordvin al'd'a "mare").
But OED finds the assumption of a Scandinavian connection "without reason."
As a term of abuse for a woman, it dates from 1550s.

= whore : putain/prostituée / mare : jument
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10772
Lieu: Lyon

Messageécrit le Monday 16 Feb 15, 13:10 Répondre en citant ce message   

- MP Sir Francis Dashwood founded the Hellfire Club in around 1749 at Medmenham Abbey on the Thames, with a network of caves decorated with phallic symbols, where monks and toffs united to perform blasphemous rituals and consort with hired London “dollymops”.
= (...) ..., où des moines et des aristos se retrouvaient pour des rituels "blasphématoires" et pour frayer avec des prostituées de Londres.

[ The Daily Telegraph - 16.02.2015 ]


Royaume-Uni dollymop
- [ Wiktionary ]
prostituée amateur, souvent occasionnelle (= often part-time) dans le Londres du XIXème S.
dolly (*) est un des termes populaires/argotiques désignant le pénis
- [ urbandictionary.com ]
prostituée, souvent amateur ou pratiquant occasionnellement
argot de l'époque victorienne

dollymop est absent des dictionnaires que j'ai consultés

(*) avant de lire la définition proposée par Wiktionary, j'étais parti sur l'idée de poupée
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 2778
Lieu: Paris

Messageécrit le Monday 16 Feb 15, 14:21 Répondre en citant ce message   

et to mop = éponger, nettoyer ; mop = balai à laver. On voit donc bien l'image dans dollymop.
Je suppose que nous avons aussi en française de délicates désignations de ce type.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jeannotin
Animateur


Inscrit le: 09 Mar 2014
Messages: 587
Lieu: Cléden-Poher

Messageécrit le Monday 16 Feb 15, 17:48 Répondre en citant ce message   

José a écrit:
Allemand eine Bordsteinschwalbe sein. = être une grue , une prostituée.

Aragon a adapté ce mot d'argot allemand dans Le Roman inachevé dans un des poèmes de la section "La Guerre et ce qui s'ensuivit" :
Citation:
Dans le quartier Hohenzollern
Entre la Sarre et les casernes
Comme les fleurs de la luzerne
Fleurissaient les seins de Lola
Elle avait un cœur d'hirondelle
Sur le canapé du bordel
Je venais m'allonger près d'elle
Dans les hoquets du pianola

Cette strophe fait, sans doute, aussi référence à la chanson Ich bin die fesche Lola. Ce poème a été adapté par Jean Ferré sous le titre Est-ce ainsi que les hommes vivent ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10772
Lieu: Lyon

Messageécrit le Monday 16 Feb 15, 18:31 Répondre en citant ce message   

Merci !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Pascal Tréguer



Inscrit le: 16 Dec 2012
Messages: 420
Lieu: Lancashire - Angleterre

Messageécrit le Monday 16 Feb 15, 19:31 Répondre en citant ce message   

José a écrit:
Royaume-Uni dollymop
- [ Wiktionary ]
prostituée amateur, souvent occasionnelle (= often part-time) dans le Londres du XIXème S.
dolly (*) est un des termes populaires/argotiques désignant le pénis
- [ urbandictionary.com ]
prostituée, souvent amateur ou pratiquant occasionnellement
argot de l'époque victorienne

Daprès l'OED, dollymop signifiait a drab (= souillon, femme négligée, d'où prostituée).

Le mot dolly, diminutif de Dorothy, est un terme affectueux pour une jeune fille ou une femme, mais à l’époque victorienne en particulier, c’était aussi un terme péjoratif signifiant souillon.
D’ailleurs, l’une des deux seules attestations de dollymop, qui date de 1894, est : A dirty, drabby, little Dolly-mop of a Jewess (drabby = négligée). (L'autre attestation ne fournit pas d'informations.)

D’origine inconnue, mop, comme son dérivé moppet actuellement, était un terme affectueux signifiant chérie. Mais mop signifiait aussi bébé et poupée de chiffon.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Dictionnaire Babel Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
Page 2 sur 3









phpBB (c) 2001-2008