Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Références d'origine rurale et agricole - Expressions, locutions, proverbes & citations - Forum Babel
Références d'origine rurale et agricole
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Expressions, locutions, proverbes & citations
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Pascal Tréguer



Inscrit le: 16 Dec 2012
Messages: 395
Lieu: Lancashire - Angleterre

Messageécrit le Tuesday 29 Nov 16, 19:39 Répondre en citant ce message   

publicité parue dans le Surrey Advertiser and County Times du 14 janvier 1939 :
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Pascal Tréguer



Inscrit le: 16 Dec 2012
Messages: 395
Lieu: Lancashire - Angleterre

Messageécrit le Thursday 01 Dec 16, 20:14 Répondre en citant ce message   

L’expression in Dicky’s meadow (dans le pré de Dicky), que j’entends ici dans le Lancashire, signifie dans une situation difficile.

D’après les documents dont je dispose, cette expression serait bien apparue dans le Lancashire. L’attestation la plus ancienne que j’ai trouvée est dans la rubrique Sum Lankisher Sayin’s (= Some Lancashire Sayings) du Blackburn Standard and Weekly Express du 27 décembre 1890 ; cela commence ainsi :
Citation:
AW’M BEAWN TO BE I’ DICKY’S MEADOW
It’s a quare shop to find yo’rsels in, is Dicky’s meadow, becos ther isn’d th’ ghost ov a chance on yo’ geddin’ eawt ageean when wonst yo’ve getten in.
en anglais standard :
I’M BOUND TO BE IN DICKY’S MEADOW
It’s a queer shop to find yourselves in, is Dicky’s meadow, because there isn’t the ghost of a chance on you getting out again once you’ve got in.

(Ici, queer signifie étrange et shop endroit.)

On ne connaît pas l’origine de l’expression. Selon un article de Wikipédia sur la bataille de Wakefield (1460), il est possible que l’expression soit une référence à Sandals Meadow, où eut lieu cette bataille et où périt Richard (= Dicky), duc de York.

Cela ne me paraît pas très plausible, d’autant plus que l’on ne trouve pas trace de l’expression pendant les quatre siècles qui ont suivi cette bataille.

Il me semble plutôt que Dicky représente l’adjectif dicky, dickey, signifiant incertain, hasardeux, critique (d’ailleurs, on trouve aussi la forme dickey meadow) et que l’expression est en quelque sorte l’équivalent rural de Queer Street (apparu au début du 19ème siècle), une rue imaginaire où les gens en difficulté sont censés résider, d‘où in Queer Street, dans une situation difficile. On trouve d’ailleurs les deux expressions associées, dans un article du Burnley Express (Lancashire) du 23 octobre 1920 :
Citation:
We shall never be onywheere else nor i’ Queer-street or Dicky’s meadow under t’present system.



Lire le Fil être dans une situation difficile (Dictionnaire Babel) - [ José ]
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10761
Lieu: Lyon

Messageécrit le Wednesday 12 Apr 17, 10:45 Répondre en citant ce message   

- I was in love with her but was not ready for marriage. I was out making music every night, sowing my wild oats. I wasn’t ready to settle down.
= J'étais amoureux d'elle mais je n'étais pas prêt pour le mariage. Je sortais tous les soirs pour jouer avec mon groupe, je faisais les 400 coups. Je n'étais pas prêt à me poser.

[ The Guardian - 06.04.2017 ]


Royaume-Uni to sow one's wild oats
(= semer son avoine sauvage)
- jeter sa gourme / papillonner
- faire les 400 coups

- to be promiscuous or dissolute in one's youth before settling down
- to engage in premarital or extramarital flings
- to have numerous sexual partners
- to do wild and foolish things in one's youth (often assumed to have some sort of sexual meaning)


wild oats : BOT folle avoine

Citation:
Q - Can you tell me the derivation of sowing one’s wild oats? Why oats?

A - Not so much why oats, as why wild oats. The saying is referring to a European grass species with the formal name Avena fatua, which has for centuries in English been called wild oats. Some botanists think it’s the wild original of cultivated oats. Farmers have since ancient times hated it because it’s a weed that’s useless as a cereal crop, but its seeds have always been difficult to separate from those of useful cereals and so tended to survive and multiply from year to year. The only way to remove it was to tramp the fields and hand-weed it. Even today it’s still a problem, despite modern seed cleaning and selective weedkillers.

So sowing wild oats was the archetypal useless occupation, indeed worse than useless. It’s not surprising that the phrase sowing wild oats was applied figuratively to young men who frittered away their time in stupid or idle pastimes. But there’s a strong sexual association here, too, because the phrase was often applied, in a more or less indulgent way, and always to young men, to what was politely referred to as youthful dissipation. The associations between male sexual activity and sowing seed are obvious enough.

The saying is first recorded in English in 1542, in a tract by the Norfolk Protestant clergyman Thomas Becon, though I’m told that a related phrase appears in the works of the Roman author Plautus. It’s common in older English literature, no doubt because the image struck a chord in a society that was still mainly agrarian. Here’s a typical example, from Little Women by Louisa May Alcott, of 1869: “Boys will be boys, young men must sow their wild oats, and women must not expect miracles”.

Source worldwidewords.org

Selon ce site :
la folle avoine (= wild oats) est considérée comme une plante inutile dans le monde agricole
ses graines sont difficiles à distinguer et à séparer de l'avoine, la folle avoine a tendance à se reproduire d'année en année
semer de la folle avoine est donc une activité sans aucun intérêt et fait allusion à la vie oisive de certains jeunes hommes, qui perdent leur temps et font les 400 coups avant de s'établir dans la vie

La connotation sexuelle de cette expression est nette.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Pascal Tréguer



Inscrit le: 16 Dec 2012
Messages: 395
Lieu: Lancashire - Angleterre

Messageécrit le Tuesday 11 Jul 17, 21:26 Répondre en citant ce message   

anglais :

- to make hay (de to make hay while the sun shines, faire du foin pendant que le soleil brille) : saisir l’occasion

- (origine USA) to go haywire : (d’un objet, d’une situation, etc.) se détraquer, se désorganiser – (d’une personne) devenir fantasque
Le mot haywire désigne du fil de fer utilisé pour attacher les balles de foin ; on utilisait ce fil de fer pour des réparations de fortune, d’où haywire dans le sens improvisé, mal fait, inefficace, puis le sens actuel.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Expressions, locutions, proverbes & citations Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6
Page 6 sur 6









phpBB (c) 2001-2008