Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
sarrasin (français) - Le mot du jour - Forum Babel
sarrasin (français)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel : Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 nov 2004
Messages: 3598
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le mardi 18 déc 12, 20:16 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Le sarrasin désignait au Moyen Âge le musulman, avant que ce dernier lui succède.

Le terme français, sarrasin (ou sarrazin) est dérivé du latin médiéval sarracenus. En grec byzantin, on écrit : σαρακηνός .
L'évêque Arculfe présente le calife de Damas (fin VIIe) comme le "rex sarracenorum" (roi des Sarrasins)

Selon Philippe Sénac (in Histoire de l'islam et des musulmans en France),
"les musulmans étaient désignés par des termes ethniques dérivés de l'Ancien Testament, tels que Araguènes, du nom de Hagar, la servante chassée dans le désert, Ismaélites, en référence à Ismaël, le fils de Hagar, ou Sarrasins, de Sarah, la femme d'Abraham."


Isidore de Séville (Étymologies, IX, 2, 57) écrit :
Les Sarrasins ainsi nommés soit parce qu’ils se prétendent descendants de Sara, soit, au dire des païens, parce qu’ils sont d’origine syrienne. Ils habitent un très vaste désert. On les appelle Ismaélites parce qu'ils sont issus d'Ismaël. Ou encore Cedar du nom d'un fils d’Ismaël. Ou encore Agaréniens d'après Agar. On les appelle à tort Sarrasins parce qu’ils se vantent de descendre de Sara.
(citation issue de Wikipedia)

Jérôme de Stridon avait, avant lui, présenté aussi cette origine :
Il identifiait les Sarrasins avec les Agareni (descendants de Hagar, ou Agar) qui sont aujourd'hui appelé Sarrasins, du nom de Sarah
(Commentaires sur Ezechiel, VIII, 35) je ne suis pas sûr de la citation : à vérifier !


Qui est Sarah ?
C'est un nom hébreu qui signifie approximativement : princesse
שרה (sarah) est le féminin de שר (sar) : prince.

Sarah est la femme qu'Abraham a épousé alors qu'il vivait à Ur des Chaldéens
Dans le Livre de la Genèse, Dieu dit à Abraham : "Je la [Sarah] bénirai et même je te donnerai d'elle un fils ; je la bénirai, elle deviendra des nations, et des rois de peuples viendront d'elles"
(XVII, 16)
Cette brave femme avait alors à l'époque 90 ans. Elle donnera la vie à un fils nommé Isaac.

Ismaël est le fils qu'Abram (tel le nom d'Abraham auparavant) a eu avec Hagar, הגר sa servante égyptienne
(égyptien : מצרי Mitsriy)

Ismaël (Ishmaël) s'écrit en hébreu : ישמעאל (Yishma`el) et signifie Dieu (El) entend.

Je suis étonné de ce que Philippe Sénac a écrit. Peut-être a-t-il voulu dire que c'est ainsi que l'on percevait l'étymologie de ces termes au Moyen Âge ?
Ou bien est-ce la véritable étymologie du terme ?

Le Trésor de la langue française indique que le terme grec Σαρακηνοί était utilisé par Ptolémée au IIe siècle pour désigner une "population nomade d'Arabie"
Nom qu'il propose de rattacher à celui de Σάρακα (Saraka) "ville d'Arabie heureuse citée par Ptolémée, et d'une région de la péninsule du Sinaï mentionnée au VIe siècle par Étienne de Byzance"
Plutôt que l'hypothèse d'une origine arabe : šarqiyyīn (orientaux), pluriel de šarqī (oriental), de šarq (orient)


À noter aussi l'origine (fantaisiste !) lue dans le Dictionnaire universel dogmatique, canonique, historique, géographique et chronologique des sciences ecclésiastiques de Charles-Louis Richard (1760) :
Agaréens : descendants d'Ismaël. On les appelle aussi Ismaélites, Sarrazins, Arabes : Sarrazins ou Sarakins, non de Sara, comme quelques uns l'ont cru, mais de l'hébreu Sarak qui signifie voler, parce que la plupart des Sarrazins ou Sarakins sont voleurs.


à noter aussi dans le domaine culinaire, le blé sarrasin (1545), substantivé en sarrasin, qui désigne une plante introduite au XVe siècle, originaire d'Asie centrale, qu'on appelle aussi blé noir (sarrasin parce qu'on comparait la couleur du grain à celle du teint des Sarrasins)
(source : Robert)

En latin médiéval : frumentum sarracenorum

voir sur Wikipédia
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Moutik
Animateur


Inscrit le: 06 avr 2008
Messages: 922

Messageécrit le mardi 18 déc 12, 20:38 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Sur la différence entre les crêpes et les galettes de sarrasin, voir ici.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 nov 2008
Messages: 7910
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le mercredi 19 déc 12, 2:59 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Xavier a écrit:
Qui est Sarah ?
C'est un nom hébreu qui signifie approximativement : princesse
שרה (sarah) est le féminin de שר (sar) : prince.

En akkadien šarratu signifie "reine". Les deux mots sont apparentés et doivent être issus du protosémitique commun.
L'avestique a un sarah qui signifie "tête", d'où le persan sar, “tête, haut, partie supérieure”. IE *ker-, “tête, corne”. Probablement une coïncidence. Mais un vieil emprunt du protosémitique à l'IE n'est pas à exclure.
L'arabe, سراة [sarā] : “élite, classe dirigeante, notables”, est issu du persan sar. Il n'y a pas, à ma connaissance, de mot arabe issu de l'akkadien šarru, "roi".

Xavier a écrit:
(Ishmaël) s'écrit en hébreu : ישמעאל (Yishma`el) et signifie Dieu (El) entend.
Je suis étonné de ce que Philippe Sénac a écrit. Peut-être a-t-il voulu dire que c'est ainsi que l'on percevait l'étymologie de ces termes au Moyen Âge ?
Ou bien est-ce la véritable étymologie du terme ?

C'est bien le sens du nom Ismaël. En arabe, la racine SMʿ a le même sens, "entendre, écouter". Ce dont je ne suis pas sûr, ne connaissant pas l'hébreu, c'est du temps verbal. J'ai trouvé ailleurs "Dieu a entendu".

Xavier a écrit:
Le Trésor de la langue française indique que le terme grec Σαρακηνοί était utilisé par Ptolémée au IIe siècle pour désigner une "population nomade d'Arabie"
Nom qu'il propose de rattacher à celui de Σάρακα (Saraka) "ville d'Arabie heureuse citée par Ptolémée, et d'une région de la péninsule du Sinaï mentionnée au VIe siècle par Étienne de Byzance"
Plutôt que l'hypothèse d'une origine arabe : šarqiyyīn (orientaux), pluriel de šarqī (oriental), de šarq (orient)

Je n'ai pas d'avis sur la question.

Xavier a écrit:
noter aussi dans le domaine culinaire, le blé sarrasin (1545), substantivé en sarrasin, qui désigne une plante introduite au XVe siècle, originaire d'Asie centrale, qu'on appelle aussi blé noir (sarrasin parce qu'on comparait la couleur du grain à celle du teint des Sarrasins)
(source : Robert)

Ça aussi ça m'a tout l'air d'une étymologie fantaisiste. Je croirais plutôt à un blé importé ou vendu en France par les marchands turcs ou arabes.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 oct 2005
Messages: 6464
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le mercredi 19 déc 12, 4:03 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

angl. sarsen : 1644 gros rocher de grès, prob. de saracen (païen),

etymonline a écrit:
sarcen
large sandstone boulder," 1644, prop. sarsen stone, i.e. Saracen stone, from Saracen (q.v.) in the old sense of "pagan, heathen."
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 nov 2004
Messages: 3598
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le mercredi 19 déc 12, 18:14 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Dans le domaine de l'argot des typographes et imprimeurs,

un sarrasin est un ouvrier qui travaille au-dessous du tarif syndical, qui travaille au noir.
Pourquoi ? est-ce aussi l'évocation de la couleur noire comme le blé noir ?
Ou bien le sarrasin parce que considéré autrefois comme infidèle (ce que suggère Eugène Boutmy dans son dictionnaire d'argot, 1883)

Le verbe, sarrasiner : faire des heures sup au noir
et le nom : sarrasinage



Pour revenir à l'origine du sarrasin, comme blé noir.
Papou a probablement raison.

En arabe, le sarrasin se dit حنطة سوداء (littéralement : blé noir)
En anglais, buckwheat a un radical emprunté au néerlandais boekweit (cf. allemand Buchweize) il désigne le hêtre. D'où le nom : hêtre-blé.
Le nom savant en latin fait aussi référence au hêtre : fagopyrum (de fagus, hêtre, d'où le catalan fajol.

Dans sa Géographie botanique, Alphonse de Candolle (milieu XIXe) présente différentes traductions :
Les Polonais l'appellent tatarka (de Tatar, c'est à dire tartare) d'autres langues comme l'estonien ont aussi cette origine.
Ou alors gretscha en russe et autres langues slaves.

Cela voudrait dire que pour certains, on estimait que cette plante avait une origine tartare, d'autres qu'elle avait été en contact avec la Grèce : ce pays ne cultivait pas cette plante dans l'Antiquité. Cette plante leur a donc été connue par l'intermédiaire des Grecs.

Si on tient compte des ces étymologies, on peut donc penser qu'il en est de même avec le sarrasin.
c'est plutôt l'origine géographique qu'il faudrait retenir que cette histoire de couleur.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
telephos



Inscrit le: 13 fév 2008
Messages: 332
Lieu: Montréal

Messageécrit le mercredi 19 déc 12, 21:23 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Il est temps de ressortir l'étymologie hautement intellectuelle donnée par saint Jean Damascène :

Citation:
Elle (= la religion musulmane) tire son origine d'Ismaël, le fils d'Abraham et d'Agar. Pour cette raison on les nomme Agarènes et Ismaélites ; on les appelle aussi Sarrasins (σαρακηνοί), ce qui signifie dépouillés par Sara. Agar répondit, en effet, à l'ange : « Sara m'a renvoyée dépouillée (κενήν) ».

(Jean Damascène, Livre des hérésies, « Hérésie 100 (ou 101, selon les éditions) », paragraphe 1)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 oct 2006
Messages: 10660
Lieu: Lyon

Messageécrit le jeudi 20 déc 12, 10:27 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

sarrasine
- (HIST., ARCHIT.) herse constituée de pieux pointus et mobiles, pouvant s'abaisser pour protéger l'entrée d'un château fort, d'une ville
synon. : herse sarrasine

Ell. de herse sarrasine (sarrasin1) ou empr. au lat. médiév. sarracina, saracinescha « sorte de herse » (xives. ds Du Cange), cf. aussi l'ital. saracinésca (xves. ds DEI). (TLFi)


Italien saracinesca
- rideau métallique (d'un magasin)
- MIL sarrasine - herse

essere armato come un saraceno : être armé jusqu'aux dents
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 nov 2008
Messages: 7910
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le jeudi 20 déc 12, 11:17 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Sarrasine est aussi le titre d'une célèbre nouvelle de Balzac.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel : Index -> Le mot du jour
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008