Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
étain (français) - Le mot du jour - Forum Babel
étain (français)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8284
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 03 May 13, 19:41 Répondre en citant ce message   

Faisons l'inventaire des diverses dénominations de l'étain et des origines supposées des termes que nous trouverons.

Je commence par le français et par le TLF :
Étymol. et Hist. Ca 1220 estains (G. de Cambrai, Barlaam et Josaphat, 98 ds T.-L.). Du b. lat. stagnum (stannum) « étain » (à l'époque impériale « alliage d'argent et de plomb »), peut-être emprunt au gaul., mais d'orig. incertaine (v. Ern.-Meillet, s.v. stagnum).

Passons donc au latin. Ernout et Meillet ne se contentent pas de dire ce que rapporte le TLF, ils ajoutent : La forme stagnum est mieux attestée que stannum et confirmée par les formes romanes, it. stagno, etc. ; les gloses ne connaissent que stagnum, qui, du reste, est confondu avec stagnum, "étang". Peut-être étymologie populaire qui aurait assimilé à une eau stagnante l'étain en fusion servant à étamer ou à souder.
Je crois qu'on peut enlever "peut-être"...

Voyons du côté des langues germaniques. Que nous dit Etymonline de l'anglais tin ?
Old English tin, from Proto-Germanic *tinom (cf. Middle Dutch and Dutch tin, Old High German zin, German Zinn, Old Norse tin), of unknown origin, not found outside Germanic.
Origine inconnue, introuvable hors de l'aire germanique.

(à suivre, mais que ça n'empêche personne d'intervenir)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6511
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Friday 03 May 13, 20:59 Répondre en citant ce message   

Étain se traduit souvent par pewter en anglais, mais jamais lorsqu'il s'agit de l'élément chimique (tin, symb. chim. Sn).


angl. pewter : 14e.s tout alliage fait essentiellement d'étain (en général 3/4 d'étain et 1/4 de plomb), métal dont est fait un objet dit d'étain.
< anc. fr. peautre < bas lat. *peltrum (cf. esp. peltre, ital. peltro).
(etymonline)

L'anglais tin signifie aussi fer blanc ou boìte de conserve, même si elle est en fer.

angl. tin man : personnage fait de tôle dans l'histoire Le Magicien du pays d'Oz.
angl. tin man : ferblantier, ferrailleur


Dernière édition par Jacques le Friday 03 May 13, 22:26; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8284
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 03 May 13, 22:09 Répondre en citant ce message   

Espagnol : estaño est issu du latin stagnum, mot d'origine celte ; cf. irl. stán. (DRAE)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3190
Lieu: Massalia

Messageécrit le Friday 03 May 13, 22:36 Répondre en citant ce message   

Pour les langues germaniques, Pfeifer comme Kluge confirme qu'on n'est pas certain de l'origine.

Cependant, de la comparaison du mot et de son évolution dans les différentes langues germaniques ( voir message Papou) on peut déduire une racine germanique * tina- .
Sur cette base, ces linguistes font un rapprochement avec *taina qui signifiait barre/ bâton : Zein en ancien haut-allemand, ten en vieux saxon, ten/ tein en moyen bas allemand, teen en moyen néerlandais et tan en anglais. Tous ces termes signifiaient barre

D'où l'idée que le nom germanique de l'étain vient de l'analogie de forme et aurait signifié en forme de barre vu qu'on a trouvé lors de fouilles archéologiques des barres de ce métal fort anciennes. Il aurait été transporté , vendu, conservé sous cette forme.
Jusqu'à présent, c'est l'hypothèse qui a cours pour la sphère germanique.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8284
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 03 May 13, 23:05 Répondre en citant ce message   

Bien. Passons au turc.
Une des dénominations de l'étain, c'est teneke. 1ère attestation : 1533, avec le sens de "feuille étamée".
Pour Sevan Nişanyan, teneke ~ persan teneke / tanke / tanuke تنكه mince couche de métal < persan tanuk / tunuk fin, mince (= sanskrit tanuka तनुक id. ) << avestique *tn-u- fin, mince < avestique *ten- étirer.
De la même racine : persan tang / tanuk / tonok, lat tenuis, all dünn, angl thin.
Ali Nourai confirme.
On aura reconnu l'origine donnée ailleurs au mot arabe تنك [tanak] ou [tank], “fer blanc” (Voir le mot du jour tener (latin))

En revanche, les termes arabes désignant l'étain proprement dit sont sans rapport avec ceux vus précédemment, et le même mot désigne qui désigne l'étain désigne souvent le plomb. Oublions-les.


Dernière édition par Papou JC le Saturday 04 May 13, 7:48; édité 2 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8284
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Saturday 04 May 13, 7:34 Répondre en citant ce message   

Jacques a écrit:
angl. tin man : ferblantier, ferrailleur

Il y a aussi le mot tinker, "rétameur", qui me semble apparenté, bien qu'Etymonline en ignore l'origine.
"mender of kettles, pots, pans, etc.," mid-13c. (as a surname), of uncertain origin.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Berna



Inscrit le: 09 Dec 2009
Messages: 53
Lieu: Ankara

Messageécrit le Saturday 04 May 13, 8:32 Répondre en citant ce message   

Mais "l'étain" signifie "kalay" en turc, pas "teneke". Et "teneke", c'est "fer-blanc".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8284
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Saturday 04 May 13, 8:43 Répondre en citant ce message   

Oui, j'ai bien dit "une" des dénominations.
Par ailleurs, la frontière entre l'étain et le fer blanc n'est pas toujours claire, ce dernier étant composé d'une couche d'étain sur de l'acier. Souvent le mot étain est utilisé par les non-spécialistes en lieu et place de fer blanc.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6511
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Saturday 04 May 13, 10:26 Répondre en citant ce message   

Papou JC a écrit:
Jacques a écrit:
angl. tin man : ferblantier, ferrailleur

Il y a aussi le mot tinker, "rétameur", qui me semble apparenté, bien qu'Etymonline en ignore l'origine.
"mender of kettles, pots, pans, etc.," mid-13c. (as a surname), of uncertain origin.

Une influence onomatopeïque sur la popularité de nombreux mots liés aux métaux ou aux sons me semble fort probable; cf.to tink, to tinkle, tinnitus, tinter, tintinnabuler, tintamarre, tintouin, tintenague, tintin, tinrelintintin, tintenelle, tintiller, tintement. Il faudrait les analyser individuellement.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8284
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Saturday 04 May 13, 11:34 Répondre en citant ce message   

L'onomatopée est quasiment certaine dans les cas de redoublement consonantique. Pour les monosyllabiques, c'est le cas de tink, c'est un dernier recours quand on n'a rien trouvé d'autre.
Et puis la popularité est une chose, et l'étymologie une autre.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8284
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Saturday 04 May 13, 12:38 Répondre en citant ce message   

Un mot de tain, "amalgame d'étain et de mercure servant à l'étamage des miroirs."
Pour le TLF, il s'agit d'une altération de étain. Peut-être, mais on notera tout de même que la première attestation de tain (ca 1200) est antérieure à celle de étain (ca 1220), c'est peu, et insuffisant comme preuve, dans quelque sens que ce soit, d'ailleurs. Je dirais plutôt que les deux mots ont longtemps co-existé et qu'il a fallu plusieurs siècles avant que tain se limite à son sens particulier en miroiterie.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8284
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Saturday 04 May 13, 19:09 Répondre en citant ce message   

Quelles conclusions tirer de cet inventaire ?
1. Une constante consonantique TN.
2. Des formes en sTN (celte, latin) et TNk (persan). Une curiosité, l'anglais tinker.
3. Un sémantisme commun "étain, fer blanc".

J'ajouterai une hypothèse personnelle : en tant que véhicule de l'alchimie au Moyen Âge, il est probable que le mot oriental teneke est parvenu en Europe, tout en ne sortant pas du domaine de l'alchimie, puisque les autres domaines étaient déjà occupés par les dénominations occidentales de l'étain. Il faudrait évidemment vérifier si, en alchimie, ce mot teneke était bien employé, ce que je ne sais pas.
Je fais l'hypothèse que Paracelse a combiné les deux dénominations pour nommer le zinc. (Voir le mot du jour zinc.)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008